Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Aspark OWL : pétard électrique - En direct du Mondial de Paris 2018

Dans Salons / Salon de Paris

Cailliot Manuel

L'Aspark OWL se résume en 1 chiffre : 1,99 seconde pour abattre le 0 à 100 km/h départ arrêté. Merci aux 4 moteurs électriques, un pour chaque roue, qui développent ensemble 1 150 ch. Le prix ? Trois millions de dollars.

Aspark OWL : pétard électrique - En direct du Mondial de Paris 2018

Aspark est une marque japonaise, inconnue jusqu'ici. Mais son premier modèle fait beaucoup parler de lui. Tout simplement parce qu'il est 100 % électrique, qu'il développe 1 150 ch (860 kW) grâce à un moteur par roue, et surtout qu'il abat le 0 à 100 km/h départ arrêté en 1,99 s. Un véritable dragster ! Du coup, on aurait plus vu pour patronyme "cheetah" (guépard en anglais) plutôt que OWL (chouette ou hibou dans la langue de Shakespeare). La vitesse maxi est de 280 km/h. De quoi concurrencer le futur Tesla Roadster, qui est annoncé pour 1,9 s sur l'exercice du 0 à 100, et bien plus pour la vitesse maxi (on parle de 400 km/h).

Taille très basse, gros aileron, portes papillon, la OWL ressemble à une voiture d'endurance.
Taille très basse, gros aileron, portes papillon, la OWL ressemble à une voiture d'endurance.
Les sièges sont très inclinés, on conduit la OWL presque allongé.
Les sièges sont très inclinés, on conduit la OWL presque allongé.

 

L'habitacle est minimaliste mais assez luxueux, avec du cuir partout. Le petit volant à méplat donne le ton "course".
L'habitacle est minimaliste mais assez luxueux, avec du cuir partout. Le petit volant à méplat donne le ton "course".

Les proportions de l'engin sont impressionnantes. La longueur est de 4,80 m, la largeur de 1,93 m mais la hauteur de 99 cm seulement ! La caisse est en magnésium et en fibre de carbone, pour un poids total annoncé de 850 kg dans un premier temps. Faux, dit le dossier de presse au Mondial. Le poids est de 1 460 kg finalement. Une paille de différence...

L'autonomie est de 300 km, grâce à une batterie de 50 kWh. Ce qui, disons-le tout de suite, vu le poids et les performances, semble peu crédible. Mais on demande à voir.

Les disques avant sont pincés par 6 pistons.
Les disques avant sont pincés par 6 pistons.
Voilà ce qui sert de rétroviseur.
Voilà ce qui sert de rétroviseur.

 

J'aime

Les rétroviseurs sont des caméras, dont l'image est projetée de part et d'autre de la planche de bord. C'est désormais autorisé, c'est sympa.
Les rétroviseurs sont des caméras, dont l'image est projetée de part et d'autre de la planche de bord. C'est désormais autorisé, c'est sympa.

Je n'aime pas

Souvent, on met des persiennes pour admirer une belle mécanique. Ici, rien à admirer. Du bluff en somme.
Souvent, on met des persiennes pour admirer une belle mécanique. Ici, rien à admirer. Du bluff en somme.

 

L'instant Caradisiac : cartes de visite

Chez Aspark, ils sont friands de cartes de visite, et les distribuent de leur côté généreusement. Une tradition toute japonaise, il faut le dire. À mon arrivée, ce fut, avant même de parler de la voiture un "wait, wait, business card, business card". Une première fois avec un commercial visiblement d'origine italienne, puis une deuxième fois avec un interlocuteur dont je ne pourrais vous dire la fonction. Et il a fallu que j'aille chercher la mienne, de business card ! Et après, on a parlé de la voiture...

 

Photos (11)

Mots clés :

En savoir plus sur : Aspark Owl

SPONSORISE

Actualité Aspark

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire