Publi info

Audi se lance dans l'hydrogène

Audi se lance dans l'hydrogène

Au salon de Genève, Audi avait annoncé que des "investissements supplémentaires" allaient être alloués en faveur de la voiture à hydrogène. Le premier modèle "h-tron" sera testé dans les prochains mois, et un premier véhicule de série sera proposé à la location dès 2021. 

Le patron d'Audi, comme tous les autres grands dirigeants du monde automobile en 2019, a une inquiétude en particulier : va-t-on avoir assez de matières premières pour faire suffisamment de batteries de voitures électriques, et rester dans les clous de nos prévisions ? Dans le doute, Bram Schot semble ne pas vouloir mettre tous ses oeufs dans le même panier.

"Nous voulons réellement accélérer son développement. Nous allons accentuer la priorité sur l'hydrogène : plus d'argent, plus de capacité de production, plus d'employés et plus de confiance", a commenté le numéro un d'Audi auprès de nos confrères d'Autocar.

 

Le gros avantage de l'hydrogène est évidemment de faire appel à des batteries au lithium bien plus petites que dans un véhicule électrique traditionnel, puisque la source d'énergie principale est justement l'hydrogène. Et puis les réserves de minerais pour la fabrication des batteries ne sont pas infinies, certaines marques, qui n'ont pas les fournisseurs d'un Tesla (avec Panasonic), vont devoir multiplier les propositions pour éviter de ne faire que de l'électrique, et de rencontrer des problèmes d'approvisionnement.

En 2014, Audi avait déjà dévoilé un concept de A7 h-tron Quattro, avec un moteur électrique de 230 ch, et 500 km d'autonomie. La marque allemande avait ensuite annoncé l'an dernier la signature d'un partenariat avec Hyundai pour le libre accès aux développements des deux parties dans les pièces qui n'entrent pas en concurrence directe en matière de pile à combustible. 

La prochaine étape sera de lancer un projet pilote dès 2021. Des particuliers pourront ainsi accéder au futur modèle h-tron dans un système de location, sans achat. Pour les acquisitions et la vraie commercialisation, il faudra attendre encore quelques années, le temps que la technologie mûrisse. Mais avant tout ça, Audi aura déjà commencé ses tests de prototypes, qui sont prévus pour la fin de cette année.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (64)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Cela me semble plus lluntain certes mais bien plus serieux que le tout électrique. Plus realiste au final et mlins polluant. Il faudra encore 2 décennies piur que tout sout fonctionnel mais de l'hybride classique comme développé par Toyota permettrait de reduire de 30% les rejets en co 2 (réellement, et pas de façon bidonnée comme l'hybride rechargeable). Cela permettrait de faire la jonction jusqu'à l'arrivée de l'hydrogène, tout en ayant un impact favorable sensible et rapide sur la pollution, tout en evitant les questions du recyclage des batteries et la pollution annexe qui leur est liée. Et en evitant de se mettre en situation de dépendance vis à vis de la Chine.

Par

Une voiture à hydrogène impliquée dans un accident...

Ca fait BOOOMMM

Il n'y aura plus d'indices à rechercher ensuite, ni corps ni châssis. Le véhicule et l'autre véhicule si c'était lors d'un carambolage seront reduits en mille morceaux.

Vive les nouvelles bombes mobiles ;-(

Par

Ça y est , encore un candidat au suicide , pouaaaahh :biggrin:

Par

Après l'hybride, Toyota investi massivement dans cette technologie. L'avenir il est la, Audi l'a bien compris, d'autres vont s'y mettre maintenant.

Par

En réponse à CarMars

Après l'hybride, Toyota investi massivement dans cette technologie. L'avenir il est la, Audi l'a bien compris, d'autres vont s'y mettre maintenant.

Oui enfin BMW, Peugeot ou Hyundai pour ne citer qu'eux travaillent déjà sur le travail, parfois de façon très avancée (Hyundai)

Par

En réponse à CarMars

Après l'hybride, Toyota investi massivement dans cette technologie. L'avenir il est la, Audi l'a bien compris, d'autres vont s'y mettre maintenant.

Il y en a qui maîtrisent déjà comme Honda ou hyundai.. Asiatiques comme d'habitude.

Par

Cette idée semble plus pertinente que le tout électrique … à la condition que les infrastructures suivent rapidement.

Par

à l'e-tron à 80k€, le h-tron à 120k€?

une chose est sûre, Audi va devenir la marque des millionnaires...

Par

En réponse à CarMars

Après l'hybride, Toyota investi massivement dans cette technologie. L'avenir il est la, Audi l'a bien compris, d'autres vont s'y mettre maintenant.

T'as manifestement loupé plusieurs épisodes dont celui d'hier , les européens financent le VE à batterie pour 6 milliards , l'H2 c bon pour les poids lourds .

Pour les tutures c'est la batterie solide , grosso modo , 800 kilomètres d'autonomie ,15 minutes de charge , 2 fois moins cher qu'aujourd'hui .....:oui:

Par

En réponse à n1cool

Une voiture à hydrogène impliquée dans un accident...

Ca fait BOOOMMM

Il n'y aura plus d'indices à rechercher ensuite, ni corps ni châssis. Le véhicule et l'autre véhicule si c'était lors d'un carambolage seront reduits en mille morceaux.

Vive les nouvelles bombes mobiles ;-(

C'est sensé être aussi résistant qu'une boîte noire d'avion. Donc faut y aller.

C'est fini l'époque du Hindenburg

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire