Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

BAIC cinquième constructeur chinois renonce à l'essence

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

BAIC cinquième constructeur chinois renonce à l'essence

C’est un nouveau signe qui confirme les intentions chinoises d’électrifier son marché automobile. Il s’agit du premier mondial et les autorités y ont annoncé, en septembre dernier, qu’elles allaient préparer "un calendrier" vers "une interdiction" de la production et de la vente de voitures à carburants fossiles. Un rêve éveillé, un pari fou ? Que nenni, le courant est lancé et cette dernière nouvelle devrait convaincre les derniers sceptiques sur une ambition électrique assumée dans l’empire du milieu.

BAIC  pour Beijing Automotive Group est un constructeur automobile étatique, Ce qui donne poids à sa démarche. Et le blason a annoncé qu’il cesserait, d'ici 2025, la production sous ses propres marques de voitures équipées d'un moteur à combustion. Plus exactement, l’objectif est d'arrêter, d'ici 2020, les ventes de voitures à essence traditionnelles dans la ville de Pékin, puis de stopper la production et la vente dans tout le pays d'ici 2025. Une gageure pour le cinquième constructeur chinois.

Xu Heyi, président du groupe public, a affirmé que le groupe prendrait "des mesures concrètes pour le développement durable et vert" du secteur automobile. Une détermination qui se fait l’écho du gouvernement chinois qui avait annoncé, en septembre, sans fournir de précisions, préparer "un calendrier" vers "une interdiction" de la production et de la vente de voitures à carburants fossiles. Dès 2019, tous les constructeurs automobiles en Chine seront soumis à des quotas de ventes de "véhicules à énergie nouvelle" calculés selon un système complexe de crédits.

Depuis ces annonces officielles, les constructeurs étrangers ont contracté de nouvelles coentreprises dans le pays pour développer leur offre de voitures électriques et hybrides. On rappellera d’ailleurs que BAIC est associé dans des coentreprises avec le sud-coréen Hyundai et l'allemand Daimler, produisant des voitures sous les marques de ces deux constructeurs.

Sur les 2,7 millions de véhicules vendus en Chine en octobre, ceux "à énergie nouvelle" ne représentaient que 91 000 unités, mais leurs ventes ont doublé sur un an…

Mots clés :

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Nuclear mis-energy ?

Ils se mettent tous à faire des bouses à piles mais pour savoir comment produire le jus de façon pérenne, il n'y a pas de grands génies. Tout au plus, on a de grands devins tireurs de plans sur la comète, dont certains ne vont pas manquer de pâmer d'émoi devant une telle annonce jusqu'ici...

Par

:coucou:V8, V6 et tutti quanti ciao :coucou:

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Nuclear mis-energy ?

Ils se mettent tous à faire des bouses à piles mais pour savoir comment produire le jus de façon pérenne, il n'y a pas de grands génies. Tout au plus, on a de grands devins tireurs de plans sur la comète, dont certains ne vont pas manquer de pâmer d'émoi devant une telle annonce jusqu'ici...

machine à mogette biogaz 100% neutre niveau CO2

Par

un " développement vert et durable" dans le pays où il y a des milliers de centrales à charbon....ah mais on va se marrer à un moment donné

Par

La société actuelle a l’art de savoir déplacer les problèmes tout en se déresponsabilisant.

Je fais de l’électrique, donc cela ne pollue plus sur route. Quid de la production d’électricité ?! Quid de la gestion des déchets (batteries)?! Ce n’est plus mon souci maintenant. D’autres vont s’en charger. Et ainsi de suite... et dans tous les domaines.

... avec « le petit pot de secours » on a décidément tout compris... ou pas.

Par

En réponse à zemik

Commentaire supprimé.

Mogettes et émissions de gaz du marais mouillé, l'avenir de la Vendée est assuré !

Tiens d'ailleurs, quand est-ce qu'on taxe les propriétaires de marais ?? Ça dégaze dru, ces choses là.

Et pourtant, c'est si naturel...

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Nuclear mis-energy ?

Ils se mettent tous à faire des bouses à piles mais pour savoir comment produire le jus de façon pérenne, il n'y a pas de grands génies. Tout au plus, on a de grands devins tireurs de plans sur la comète, dont certains ne vont pas manquer de pâmer d'émoi devant une telle annonce jusqu'ici...

Contrairement à nous ils ne renoncent pas aux centrales nucléaires eux.

Par

En réponse à meca32

Contrairement à nous ils ne renoncent pas aux centrales nucléaires eux.

Je pense qu'on ne renoncera pas longtemps à pas du tout au nucléaire. Suffira que la populace se ramasse quelques blackout et l'affaire sera pliée.

Le hic, ce sera d'être capable de faire un mix énergétique et pas tout sur des ENR par définition intermittentes - et dont la moins dégueulasse finalement fait aussi bien que le nucléaire, mis à part les barrages hydroélectriques.

Mais j'imagine le scandale escrologique si fallait noyer une vallée. On verrait débarquer les ZADistes et autres punks à chiens pour empêcher tout ça.

Par

Les Chinois étant parmi les pires pollueurs de la planète mais qui essaient quand même de se faire passer pour des écologistes, j'hallucine! ¡:lol::lol::lol::voyons:

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Je pense qu'on ne renoncera pas longtemps à pas du tout au nucléaire. Suffira que la populace se ramasse quelques blackout et l'affaire sera pliée.

Le hic, ce sera d'être capable de faire un mix énergétique et pas tout sur des ENR par définition intermittentes - et dont la moins dégueulasse finalement fait aussi bien que le nucléaire, mis à part les barrages hydroélectriques.

Mais j'imagine le scandale escrologique si fallait noyer une vallée. On verrait débarquer les ZADistes et autres punks à chiens pour empêcher tout ça.

Lorsque ITER sera prêt, plus personne n'aura peur du nucléaire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire