Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Bentley dévoile son grand plan, et programme déjà l'arrêt du moteur thermique

Dans Futurs modèles / Technologie

Lancement de deux hybrides rechargeables en 2021, réduction drastique des rejets carbonés, y compris dans l'usine, neutralité "plastique", et surtout fin du thermique d'ici 2030 : le plan de relance technologique de Bentley est très ambitieux.

Bentley dévoile son grand plan, et programme déjà l'arrêt du moteur thermique

Les constructeurs adorent, aujourd'hui, donner des noms spectaculaires à leurs "plans" de relance. "Push to pass" de PSA, et maintenant, "Beyond100" de Bentley qui termine son premier centenaire et envisage le nouveau avec une sacrée dose d'électrification. Mais Bentley a-t-il seulement le choix ? Face au changement climatique, aux nouvelles restrictions, à un marché auto qui se tourne vers le high-tech, Bentley se doit, comme Rolls-Royce, Bugatti ou Aston Martin, de réagir.

Ce n'est pas juste une réorientation des produits : Bentley parle d'une transformation totale de la marque, y compris d'un point de vue social avec des impacts (positifs) sur les employés dans les 15 années à venir.

Bentley va arrêter les moteurs thermiques

Concernant la division automobile stricte, les changements seront marqués. "Le plan de Bentley est de fournir une mobilité extraordinaire pour le prochain siècle, passant du plus gros fabricant de moteur V12 essence à un modèle sans aucun moteur thermique en une seule décennie, se réinventant comme un leader de la mobilité durable de luxe", explique le constructeur. La principale nouvelle est donc là : l'arrêt des V8 et W12 dans les années à venir, pour ne proposer plus que des véhicules électriques. En 2030, la Bentley qui va à la pompe n'existera plus.

Une première phase aura lieu en 2026 avec l'arrêt des modèles 100 % thermiques : à cette date, il n'y aura plus que des hybrides rechargeables et des électriques, le temps de faire le ménage dans le moteur à combustion interne.

L'autre grand défi sera la neutralité carbone de "bout en bout", que ce soit côté production comme côté usage. Et Bentley ira plus loin en sélectionnant les fournisseurs qui sont "verts". Le but : atteindre une réduction des rejets de CO2 par rapport à 2010 de 75 %, dès 2025. Autant dire "demain".

Bentley a déjà ouvert la brèche cette année avec le lancement du Bentayga hybride rechargeable, qui mêle V6 et batterie lithium. Ce n'est donc qu'un début, mais c'est aussi très logique : le portfolio de mécaniques de Bentley est désormais calqué sur celui du groupe Volkswagen. Et puisque ce dernier tourne, lui aussi, petit à petit le dos à tout ce qui marche à la combustion interne, y compris chez Porsche, alors...

 

SPONSORISE

Actualité Bentley

Toute l'actualité

Forum Bentley

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ouh là là !!

Ça me fout le bourdon de lire que toutes ces marques splendides envisagent, à court terme, de tourner complètement le dos aux moteurs thermiques.

On roulera tous demain dans des voitures à piles.

Finis les beaux et nobles moteurs.

bzz, bzz, bzz, bzz, bzz

Voilà ce qui nous attend :peur:

Ça me parait dingue et dangereux qu'ils n'essayent pas de mixer c'est à dire de proposer des véhicules thermiques (avec hybridation éventuellement) ainsi que des VE.

Notre monde est vraiment en train de changer à toute allure :voyons::voyons:

Par

"Beyond100", Bentley compte en vendre au delà de 100 exemplaires?

Couple, souplesse, silence, puissance, linéarité, l'électrique est adapté à ce genre d'engin.

L'électrique est chère ce qui est encore mieux dans cette catégorie.

Reste le problème de la charge, chaque Bentley vendue subventionne un superchargeur sur la planète...

Reste l'héritage, l'amour de la mécanique, de la précision des engrenage bien calibrés comme une horloge franc comtoise. Si des marques comme Ferrari, ou Lamborghini sont facilement associables au modernisme de part leur recherche de performances, une marque comme Bentley reste un hymne au classicisme.

Alors charge à la marque de rendre leur moteur électrique tel des œuvres d'orfèvrerie et d'horlogerie. Bentley est une marque jeune aussi jeune que Citroën et la motorisation électrique est plus ancienne qu'elles. Leur héritage thermique n'est donc pas si ancien.

Par

Nous voilà bientôt dans un monde monogame , uniforme sans "âme" ou personnalité , tous au nucléaire , tous avec un accélérateur et frein , sans autres actions , avec l'autopilote qui deviendra obligatoire un jours , triste .

Quand au sujet écolo , ça me fait penser à un gros coup de frein sur sol mouillé , ou la voiture décroche et reprend de la vitesse , et cette folie écolo ne résoudra rien niveau C02 dans l'immédiat , bien au contraire vue le gâchis à la construction , sans compter d'envoyer à la casse des voitures qui pouvaient encore rouler .

Oui ça va trop vite et comme souvent les lobbys écraseront tout sur leurs passage pour le business ....

Par

Ce positionnement est compréhensible de la part de Bentley.

Avec le pétrol-bashing continu ils n'ont pas le choix.

Quel est la chose que l'on déteste le plus quand on est un multimillionnaire ?

Etre culpabilisé ! On veut claquer sa thune pour se faire plaisir & avoir l'approbation tacite de la société.

Achetez une voiture thermique revient pour un millionnaire à assumer le vote Trump. La plupart se fond dessus à l'idée même de devoir se justifier de rejeter du CO².

Ca me rappel mon ancien patron à qui on avait reproché d'être venu en F355 au boulot (payé 55k euros à l'époque), après coup il a acheté une Tesla Model S P100D quasiment 3 fois plus chère, mais la évidemment plus de problème ! Il s'est acheté une réputation, tout simplement. Bien évidemment il a gardé la Ferrari, la Tesla c'est pour l'image.

Par

En réponse à Axel015

Ce positionnement est compréhensible de la part de Bentley.

Avec le pétrol-bashing continu ils n'ont pas le choix.

Quel est la chose que l'on déteste le plus quand on est un multimillionnaire ?

Etre culpabilisé ! On veut claquer sa thune pour se faire plaisir & avoir l'approbation tacite de la société.

Achetez une voiture thermique revient pour un millionnaire à assumer le vote Trump. La plupart se fond dessus à l'idée même de devoir se justifier de rejeter du CO².

Ca me rappel mon ancien patron à qui on avait reproché d'être venu en F355 au boulot (payé 55k euros à l'époque), après coup il a acheté une Tesla Model S P100D quasiment 3 fois plus chère, mais la évidemment plus de problème ! Il s'est acheté une réputation, tout simplement. Bien évidemment il a gardé la Ferrari, la Tesla c'est pour l'image.

Dis moi , je viens de faire un saut sur le site de Tesla et en configurant une S performance (la plus chère) et en cochant toutes les options , j'arrive à 112390€ .....Où sont tes 165000€ (tes 3 x 55k€ de la ferrari .....) , parce que c'est bien sympa de contribuer au débat mais à quoi sert de balancer des fakes news ???? essayer de discréditer qui quoi comment ?? Car à part te faire passer pour un naze , c'est tout ce que cela arrive à faire .....:biggrin: .....Après ton histoire serait elle un mythe ???? :bien:

(ne me parle pas de la plaid tri-motor à 139000 boules qui sort fin 2021 car quand ton boss à acheter sa S , elle n'était même pas encore dans les cartons .....)

Par

En réponse à Gus76

Ouh là là !!

Ça me fout le bourdon de lire que toutes ces marques splendides envisagent, à court terme, de tourner complètement le dos aux moteurs thermiques.

On roulera tous demain dans des voitures à piles.

Finis les beaux et nobles moteurs.

bzz, bzz, bzz, bzz, bzz

Voilà ce qui nous attend :peur:

Ça me parait dingue et dangereux qu'ils n'essayent pas de mixer c'est à dire de proposer des véhicules thermiques (avec hybridation éventuellement) ainsi que des VE.

Notre monde est vraiment en train de changer à toute allure :voyons::voyons:

On entend quasiment rien à bord de ce type d'auto.:bah:

La motorisation électrique est parfait pour elles.:oui:

C'est plus délicat concernant les mécaniques pointues (Surtout les essences atmos montant haut dans les tours..), celles qui te donnent des frissons au fur et à mesure que le moteur grimpe jusqu'à la zone rouge.:lover:

Je pense que le thermique manquera surtout dans le domaine de la sportivité,

pas dans celui du luxe. :bah:

(Et encore moins dans les autos asseptisees qui constituent 99% du parc roulant.)

D'ailleurs aucun moteur mazout ne donne un agrément de conduite supérieur à un moteur électrique. (Une fois le problème de l'autonomie réglé, c'est avec plaisir que je constaterai la disparition de ce type de motorisation archaïque.)

En revanche les 6,8, 10 et 12 cylindres atmos...

Et même certains essence turbo démonstratifs (En 4,5 ou 8)..Vont manquer.

Le petit 1.8 TCE de l'A110 S que j'ai essayé le moins dernier est très sympa (Avec son échappement sport.)

Qu'on enterre vite le mazout et les petits moteurs essence dont la réduction de cylindrée n'a que peut d'intérêt.:kaola:

Par

En réponse à OCPP

Dis moi , je viens de faire un saut sur le site de Tesla et en configurant une S performance (la plus chère) et en cochant toutes les options , j'arrive à 112390€ .....Où sont tes 165000€ (tes 3 x 55k€ de la ferrari .....) , parce que c'est bien sympa de contribuer au débat mais à quoi sert de balancer des fakes news ???? essayer de discréditer qui quoi comment ?? Car à part te faire passer pour un naze , c'est tout ce que cela arrive à faire .....:biggrin: .....Après ton histoire serait elle un mythe ???? :bien:

(ne me parle pas de la plaid tri-motor à 139000 boules qui sort fin 2021 car quand ton boss à acheter sa S , elle n'était même pas encore dans les cartons .....)

Les prix de la Tesla model S ont baissé, à l'époque elle valait hors option 140k € soit un peu plus de 2,5 fois le prix de sa Ferrari. Mais c'est pas le prix qui importe dans l'histoire.

Par

Eh Monoski.... si de loin en loin tu avais eu l'occasion de rouler dans une auto de ce type en thermique ou dans une électrique haut de gamme, tu pourrais le plus facilement du monde te rendre compte que le silence n'est absolument pas au rendez vous...

Sur route, ce sont bien entendu les bruits de roulement et aéro qui sont bel et bien présents....combattus plus ou moins efficacement par de généreux insonorisants ( y compris dans les pneus dorénavant, forts larges, donc plus sonores que sur ta 206 ) et autres vitrages sophistiqués.... mais le silence de cathédrale...objectivement oublie.

Par

En réponse à roc et gravillon

Eh Monoski.... si de loin en loin tu avais eu l'occasion de rouler dans une auto de ce type en thermique ou dans une électrique haut de gamme, tu pourrais le plus facilement du monde te rendre compte que le silence n'est absolument pas au rendez vous...

Sur route, ce sont bien entendu les bruits de roulement et aéro qui sont bel et bien présents....combattus plus ou moins efficacement par de généreux insonorisants ( y compris dans les pneus dorénavant, forts larges, donc plus sonores que sur ta 206 ) et autres vitrages sophistiqués.... mais le silence de cathédrale...objectivement oublie.

Le "On entend quasiment rien" concernait uniquement les motorisations mon ROCCO.

Rien d'autre. :wink:

Par

Le même débat que montre à quartz ou montre automatique ! :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire