Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Bioéthanol E85: ça décolle!

Dans Ecologie / Electrique /

Quoi de neuf dans l’automobile ? Le bioéthanol, qui mêle éthanol d’origine végétale et supercarburant. Le marché a progressé de 55% en 2018, et de plus en plus d’automobilistes se laissent tenter par une conversion.

Bioéthanol E85: ça décolle!

Rouler à la betterave serait-il un concept d’avenir ? La filière française du bioéthanol, carburant qui comprend 65 à 85% d’éthanol produit à partir de matière végétale, affiche un grand sourire en ce début d’année 2019. Les volumes  de vente ont augmenté de 55% l’an dernier pour atteindre 183 millions de litres, et cette réussite est portée par un nombre croissant de points de distribution. On en dénombrait 1106 à la fin 2018, soit 133 de plus qu’un an plus tôt.

« Avec les homologations des boîtiers de conversion E85 obtenues en 2018, le Superéthanol-E85 a pu décoller et s’installer dans le quotidien des français », se réjouit Sylvain Desmoures, Secrétaire général du Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA). « Cette année, le nombre de stations-services proposant de l’E85 dépasse les 1 100, soit plus de 12% des stations françaises renseignant le site prix-carburants-gouv.fr, sachant que les véhicules équipés de boîtiers flexfuel peuvent également s’approvisionner en essence dans 100% des stations. »

Les voyants sont au vert depuis l’homologation des premiers boîtiers E85 début 2018. A ce jour, trois fabricants ont reçu l’aval des pouvoirs publics pour la pose de leurs appareils, opération dont le coût oscille autour de 800 €. Avec un litre vendu au prix moyen de 0,68 €, l’opération est rentable après 20 à 30 000 km.

Les professionnels estiment que 10 millions de véhicules à essence produits après 2001 pourraient carburer à l’E85. Méfiance toutefois avec les modèles récents qui bénéficient encore d'une garantie constructeur : en cas de défaillance technique (et même si celle-ci n’a rien à voir avec le boîtier), un concessionnaire aura beau jeu de faire sauter la garantie en arguant du fait que la voiture a été modifiée. Ce sera alors à l'entreprise vous ayant installé le boîtier de faire jouer sa propre garantie légale obligatoire.

 

Pour tout savoir (ou presque) sur le bioéthanol E85, retrouvez notre dernier dossier pratique en cliquant ici.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (93)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On attend toujours en attendant des propositions venant des constructeurs dans leur catalogue pour ce carburant et des conversions à des tarifs moins élitistes pour le boulot que c'est et surtout de vrai preuves du bon fonctionnement d'un véhicule converti.

Par

Ethanol qui s 'y ..colle ..??!!

Par

Ca pollue autant que l'essence ...

La convertion céréale vers d'Ethanol produit presque autant de CO2 ...

---

Quelle intérêt écologique à part consommer des terre agricole pour faire du carburant a la place de la bouffe?

---

Je comprends a la limite l’intérêt économique permettant de faire bouffer les producteur de betterave qui ne savent plus quoi faire de leur sucre ... mais c'est assez mince comme argument.

---

Fiscalement parlant est ce rentable de perdre massivement sur la TIPP en espérant récupéré un peu sur les impôts des céréaliers?

Par

En réponse à 360Magnum

On attend toujours en attendant des propositions venant des constructeurs dans leur catalogue pour ce carburant et des conversions à des tarifs moins élitistes pour le boulot que c'est et surtout de vrai preuves du bon fonctionnement d'un véhicule converti.

dans l'attente, en attendant, on attend aussi que tu t'exprimes un peu mieux.....en attendant, j'attends toujours de pouvoir te comprendre.

Par

En réponse à plouf_le_canard

Ca pollue autant que l'essence ...

La convertion céréale vers d'Ethanol produit presque autant de CO2 ...

---

Quelle intérêt écologique à part consommer des terre agricole pour faire du carburant a la place de la bouffe?

---

Je comprends a la limite l’intérêt économique permettant de faire bouffer les producteur de betterave qui ne savent plus quoi faire de leur sucre ... mais c'est assez mince comme argument.

---

Fiscalement parlant est ce rentable de perdre massivement sur la TIPP en espérant récupéré un peu sur les impôts des céréaliers?

"Quelle intérêt écologique à part consommer des terre agricole pour faire du carburant a la place de la bouffe?"

en france on jette chaque année 10 millions de tonnes de bouffe....donc.

Par

J'en mets dans mon hybride depuis plus de 6 mois et 12 000 km. Plus du 100% ça coupe vraiment les performances et le témoin de dysfonctionnement reste allumé.

Je suis revenu à environ 20% de E10 et le reste en ethanol. Une surconsommation de 20 à 25 % mais on s'y retrouve très vite.

Environ 780 km en E10 et - de 60€ et avec le mixte je fais 630 km et moins de 30€ environ plus proche des 25€ c'est suivant combien je mets de E10 et de E85.

À la pompe pas toujours évident de calculer combien on doit mettre. Mais quand on connaît bien sa voiture et sa jauge on arrive à gérer.

Toyota ne cautionne. Un employé m'a dit discrètement, vous pouvez mettre tranquille du 50/50, c'est ce que je fais. Les nombreux utilisateurs qui font ce mixte avec des kilométrage élevés n'ont eu aucun problème.

Moi sur une Auris de première génération et ma soeur sur une Prius 2

Par

1000€ le kit, conso 20-30% supplémentaires...des sérieux doutes sur la rentabilité en 20-30000kms !

Par

Rouler à la nourriture... C'est con, non ?

Par

En réponse à TeamGreen74

"Quelle intérêt écologique à part consommer des terre agricole pour faire du carburant a la place de la bouffe?"

en france on jette chaque année 10 millions de tonnes de bouffe....donc.

"en france on jette chaque année 10 millions de tonnes de bouffe....donc."

ça fait beaucoup tout ça!

" Au total, ce sont donc chaque année en France 1,3 million de tonnes de nourriture qui sont purement et simplement gaspillées dans les foyers français" j'ajouterais de la marchandise non déballée aux restes de repas y compris en restauration." source ADEME

Néanmoins, est-ce que rouler à l'éthanol ou avec des biocarburants, est plus vertueux qu'avec du carburant fossile? Pour y répondre il faudrait camper devant un champ de betteraves et regarder le nombre de passages avec gros tracteurs (qui consomment et qui polluent) le nombre de traitements, (pas trés bons à respirer quand ça s'évapore au printemps... en faisant son jogging en respirant à pleins poumons le bon air de la campagne)...les arrosages l'été (la quantité d'eau potable qui est perdue même si les agriculteurs disent qu'ils n'arrosent que la nuit...) BREF TOUT ça c'est BON pour le consommateur qui "roule vert" mais pour la planète j'ose espèrer qu'ils ne vont pas tous s'y mettre!:buzz:

Par

Dans les Hauts de France, là où les champs de betteraves ne manquent pas, on préconise jusqu'à 15 traitements annuels, ce n'est pas rien, si on ajoute les apports en engrais.... ce n'est pas rien non plus à part ça, ON ROULE VERT .

Source Agreste

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire