Publi info

Brexit : sans accord, le Royaume-Uni retrouverait sa production des années 80

Dans Economie / Politique / Marché

Brexit : sans accord, le Royaume-Uni retrouverait sa production des années 80

Le Royaume-Uni a réussi à négocier une nouvelle rallonge pour s'entendre sur un accord dans le cadre du Brexit. Mais s'il ne venait pas à en trouver, le Royaume pourrait perdre 30 % de production automobile et retourner au niveau des années 80 en termes de volumes d'assemblage.

Que risque l'industrie automobile anglaise en cas de "Brexit dur" ? La SMMT (Society of Motor Manufacturers and Traders), qui est l'association des constructeurs présents au Royaume-Uni, annonce que les conséquences seraient importantes, et donne même des chiffres.

Selon eux, le Royaume-Uni perdrait 30 % de production automobile, et reviendrait ainsi au niveau de l'industrie dans les années 80. "Il y a quelques années seulement, l’industrie était en passe de produire deux millions d’automobiles en 2020 - un objectif désormais impossible à atteindre, la réputation d’un milieu d’affaires britannique stable et attractif étant ébranlée", a commenté le directeur de la SMMT.

Le gros de la production anglaise étant destiné à l'export, on comprend ainsi pourquoi un Brexit sans accord serait particulièrement néfaste, d'autant plus que l'incertitude actuelle joue déjà en défaveur des acteurs britanniques, et, in fine, de l'emploi (Honda ayant par exemple décidé de fermer son usine d'ici 2021).

Le Royaume-Uni a subi un dixième mois de baisse en mars avec plus de 14 % de diminution des ventes. 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (71)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pas grave, tant pis pour eux.

Dommage d'embarquer dans leur délire les écossais et les nord-irlandais, qui avaient l'air d'être les plus récalcitrants (mais qui ont quand même voté pour...).

:jap:

Par

Ils ont raison de quitter ce boulet qu est l europe ils se relèveront d'ici 5 10ans , nous on vas en prendre pour 30ans de récession.

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Pas grave, tant pis pour eux.

Dommage d'embarquer dans leur délire les écossais et les nord-irlandais, qui avaient l'air d'être les plus récalcitrants (mais qui ont quand même voté pour...).

:jap:

Non ils ont voté majoritairement contre. A Londres également.

Par

Toutes ces histoires avec de possibles graves consequences pour les citoyens anglais à cause d'un seul homme, David Cameron, qui pour gagner les elections a fait cette promesse un peu folle d'organiser un referendum. Personne n'avait les cartes en main pour pouvoir se prononcer sur ce sujet. En tous cas vivement que ça se finisse parce qu'ils commencent à nous gonfler

Par

Le truc c'est que d'un côté on peut trouver ça gonflant car ça traîne comme pas possible. Pourquoi être généreux avec quelqu"un qui veut nous quitter ?

Sauf que le référendum c'était pas 99% de oui pour le Brexit.

Et je pense que c'est en partie pour ça que l'UE laisse au RU le temps de faire les choses bien. Cette décision a largement divisé les anglais.

Par

.. et si finalement ça ne se faisait pas ? Les politiques (anglais) ne seront pas à leur premier retournement de veste.

Par

En réponse à Sage Centenaire

Commentaire supprimé.

Les immigrés ne votent pas.....

Par

En réponse à Sage Centenaire

Commentaire supprimé.

Ah et ils ont tous le droit de vote ? Des statistiques peut-être ?

Du reste, ceux qui ont voté étaient dans leurs droits, donc "ça compte"...

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Pas grave, tant pis pour eux.

Dommage d'embarquer dans leur délire les écossais et les nord-irlandais, qui avaient l'air d'être les plus récalcitrants (mais qui ont quand même voté pour...).

:jap:

Les Nord-Irlandais et les Ecossais ont voté nettement contre le Brexit. Aux alentours des 60% il me semble.

Le gros problème c'est l'Irlande du Nord, je sais pas si beaucoup d'entre vous connaissent bien le climat social là-bas, mais certains quartiers sont encore coupés en deux, avec un couvre feu, en 2019!

Alors imaginez s'ils doivent remettre une frontière... Les anglais ont voulu le Brexit, et bien qu'ils se démerdent avec!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire