Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Bruno Le Maire : un plan de soutien à l’automobile « dans les 15 jours »

Dans Economie / Politique / Marché

Le ministre de l’Economie et des Finances souhaite ainsi encourager les Français à acheter des véhicules électrifiés « qui sont encore aujourd'hui trop chers pour eux. »

Les modèles électriques, comme ici les Peugeot e-208 et Renault Zoe, seraient favorisés dans le plan de relance automobile.
Les modèles électriques, comme ici les Peugeot e-208 et Renault Zoe, seraient favorisés dans le plan de relance automobile.

Les pouvoirs publics appuient sur l’accélérateur au sujet du plan de relance que l'industrie automobile appelle de ses vœux. Invité de France Info ce lundi matin, le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a précisé les choses : « J'annoncerai un plan de soutien au secteur automobile sous 15 jours, et le plus vite sera le mieux ».

Il est ainsi question d’un plan destiné à « relancer la consommation, soutenir la transformation vers un modèle plus durable, avec le soutien en particulier aux véhicules qui émettent le moins de CO2, aux véhicules électriques .»

Concrètement, ce sont les véhicules à émissions faibles ou nulles qui se verront favorisés par ce plan dont on ignore encore la teneur exacte (primes à l’achat ? prime à la conversion renforcée ?...): « Il faut qu'on fasse de cette crise un levier pour accélérer la transition écologique et pour encourager les Français à acheter les véhicules qui sont encore aujourd'hui trop chers pour eux. »

Pour autant, ce plan est une façon de stimuler la demande pour les productions de modèles hybrides ou électriques qui, et cela tombe bien, sont de plus en plus nombreux dans l’offre de constructeurs tricolores.

On pense bien sûr, dans les segments de marché assurant les plus forts volumes de ventes, aux Renault Zoé et autres Peugeot e-208, mais aussi aux Renault Clio E-Tech (hybride) et autres DS3 Crossback E-Tense (liste non exhaustive).

Au-delà, tous les constructeurs proposant des modèles électriques ou électrifiés bénéficieraient bien sûr de ces aides, qui pour être plus efficaces encore d’un point de vue économique devraient être coordonnées au niveau européen. Mais là, on imagine mal les différents Etats se mettre d'accord dans les délais annoncés ce matin par le ministre.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (57)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Vu le prix de ces modèles, va falloir de sacrées aides.

Par

Et c'est qui qui va payer :coolfuck:

Des aides qu'ils appellent ça :buzz:

Par

On ne peut pas forcer un âne à boire.

Avec un pétrole bas il va falloir une grosse carotte pour inciter à acheter un véhicule électrique ou hybride rechargeable

Par

En réponse à kikou2419

Vu le prix de ces modèles, va falloir de sacrées aides.

Pas besoin d'aide pour la Citroën AMI par contre :fier:

Par

Perso pour moi c est le dernier de mes soucis de m acheter une voiture maintenant :bien:

Par

En réponse à CruchotCars

On ne peut pas forcer un âne à boire.

Avec un pétrole bas il va falloir une grosse carotte pour inciter à acheter un véhicule électrique ou hybride rechargeable

L électrique c est cher et pas d autonomie.bof!!!!

Par

En réponse à henri13enforme

Commentaire supprimé.

Vous le faite très bien tout seul.

Faut assumer ce qu'on est garçon...

Par contre pour en revenir au VRAI sujet...

Ces aides n'aideront certainement pas à faire baisser les prix.

Si les constructeurs veulent vendre leur VE ils n'ont qu'à moins se gaver.

Plus de 30 000 balles une citadine.

Une baisse de prix en trompe l'œil financée par le co-tribuable.

Ça promet pour les futur croos over compacts...

Misez sur 45 000 balles.

Et comme nos politicards sont des glands absolus (ce qui me pousse à me demander si ils n'officient pas sur Caradisiac...) pour pousser un peu plus ils taxeront encore plus les thermiques.

Par

Non merci ! Et je souhaiterais pouvoir choisir à quoi servent une partie de mes impôts : là, on subventionne des produits qui n'ont pas de débouchés commerciaux. Attention, la planification soviétique de l'économie nous guette ! (et ce n'est pas le plus efficace, notamment en termes de création d'emplois et d'innovation)

Par

"Il n'y a pas d'argent magique" qu'il disait.

Fallait rajouter, sauf pour les plus gros. Faire des "aides" (on n'ose plus parler de subventions ou de donations, ni même de corruption et de

népotisme d'ailleurs) à des constructeurs français qui ont des sièges sociaux en Hollande et la majorité des usines hors de France, alors que les salaires peinent et que le chômage arrive comme prévu (à 50 000 le job, 6-7% du PIB cela fait ~ 4 millions de chômeurs, à la louche), ne sert à rien, sauf à garder des stock options élevés et des dividendes aux actionnaires. Bref plus des mêmes choses qui n'ont jamais marché par les mêmes qui se foutent bien des gens "qui ne sont rien". L' avenir s'annonce intéressant. On comprend bien mieux leur hâte pour faire passer une loi sur la censure sur internet, histoire de faire taire ce genre de commentaires "haineux" comme cela sera bientôt qualifié.

Par

En réponse à zzeelec

Non merci ! Et je souhaiterais pouvoir choisir à quoi servent une partie de mes impôts : là, on subventionne des produits qui n'ont pas de débouchés commerciaux. Attention, la planification soviétique de l'économie nous guette ! (et ce n'est pas le plus efficace, notamment en termes de création d'emplois et d'innovation)

Cela fait un bout que l'on y est dans la planification soviétique. Mais au moins, durant cette planification, les soviétiques faisant fait des usines, des industries de techno et autres... Ici, on les détruit, on vend tout, pour un plat de lentilles, tout doit disparaître. Il y a un russe qui nous avait prévenu il y de cela quelques années. Il disait qu'il connaissait l'avenir de l'EU puisque nous avions pris tout les attributs de l'URSS; l'idéologie, l'(in)efficacité, etc... on sait comment cela a fini.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire