Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Comparatif vidéo - Peugeot e-208 VS Renault Zoé : l’ambition rencontre l’expérience

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Après avoir passé des années à ne craindre personne sur notre marché, la Renault Zoé voit arriver une encombrante rivale : la Peugeot e-208. La marque au Lion lance désormais une offensive plus convaincante sur le segment des petites électriques. Assez pour casser l'hégémonie du Losange sur ce territoire ? 

Comparatif vidéo - Peugeot e-208 VS Renault Zoé : l’ambition rencontre l’expérience

Si l’on prend tout de même en compte l’anecdotique Ion, Peugeot n’avait pas proposé de petite électrique depuis fort longtemps. Une période durant laquelle la Renault Zoé a eu le champ libre pour devenir la voiture électrique préférée des français (elle représente aujourd’hui près de la moitié des ventes). Une suprématie aujourd’hui mise en danger, d’une part par la multiplication de l’offre et d’autre part par l’arrivée d’une ambitieuse e-208. Fraîchement couronnée voiture de l’année, la polyvalente du Lion mise sur une autre stratégie.

Alors que la Zoé se veut un modèle à part entière, sa rivale du jour préfère n’être qu’une version de la séduisante sochalienne. Un choix dicté par les études marketing révélant que les potentiels utilisateurs ne veulent plus tant se démarquer. De quoi profiter d’une ligne moderne et travaillée dans les moindres détails.

Seuls quelques logos et la calandre aux inserts couleur carrosserie permettent de reconnaître cette version électrique de la 208.
Seuls quelques logos et la calandre aux inserts couleur carrosserie permettent de reconnaître cette version électrique de la 208.
Renault reconduit la trappe de recharge cachée sous le logo de la calandre.
Renault reconduit la trappe de recharge cachée sous le logo de la calandre.

 Si le look reste une question de goût, il faut dire que les proportions de la Peugeot flattent l’œil, face à une Zoé légèrement remaniée mais haute sur patte. Pour le reste, les arguments techniques se rejoignent : 135 ch pour cette Zoé (136 pour la e-208) et batterie de 52 kW (50 kW pour la Peugeot mais seulement 46 en charge utile). De quoi promettre 390 km d’autonomie pour la Renault quand la Peugeot est censée culminer à 340 km. Voilà pour la théorie. La pratique nous montrera que cet objectif est quasi impossible à atteindre, mais que l’écart reste au moins similaire… Alors, l’ambition de cette Peugeot e-208 peut-elle mettre à mal l’expérience acquise par Renault en la matière ? Réponse dans ce comparatif.

Aspects pratiques : la Zoé desservie par son architecture.

Dans leur gabarit compact, Zoé (4,08 m) et e-208 (4,05 m) ont réussi à caser leur batterie à la capacité plutôt généreuse d’environ 50 kW, avec plus ou moins de réussite. Alors que la Peugeot opte pour des cellules en plusieurs parties permettant de « remplir les trous » (merci la plateforme CMP), chez Renault, on reste fidèle aux modules cachés sous le plancher. Un choix d’architecture ayant un impact direct dans l’habitacle.

La e-208 a le mérite de ne pas dégrader l'espace à bord grâce à une meilleure implantation des batteries.
La e-208 a le mérite de ne pas dégrader l'espace à bord grâce à une meilleure implantation des batteries.
En revanche, à bord de la Zoé, on est assis haut, et la tête touche rapidement le plafond...
En revanche, à bord de la Zoé, on est assis haut, et la tête touche rapidement le plafond...

 À bord de la e-208, aucune différence n’est à noter par rapport à ses sœurs thermiques. On garde donc une habitabilité correcte, un coffre de 265 l dans la moyenne de la catégorie et surtout une position de conduite nettement plus agréable. À bord de la Zoé, le plancher « surélève » l’espace à bord. Résultat : le siège conducteur n’est pas réglable en hauteur et impose une position de conduite franchement désagréable, et une banquette arrière « bas de plafond » pour les plus d’1,70 m… Un comble pour celle qui affiche 13 cm de plus au garrot que sa rivale… Loin d’être une référence en matière la e-208 tire tout de même meilleur profit de son architecture. Heureusement, la Zoé se rattrape grâce à son coffre offrant 75 l de plus (340 l), un plancher plat baquette rabattue et un accès plus facile (ouverture plus large, seuil sans marche).

Avec 265 l, le coffre de la 208 est plutôt moyen pour la catégorie.
Avec 265 l, le coffre de la 208 est plutôt moyen pour la catégorie.
Plus grand, plus facile à charger et doté d'un plancher plat une fois la banquette rabattue, le coffre de la Zoé est son seul avantage en aspects pratiques.
Plus grand, plus facile à charger et doté d'un plancher plat une fois la banquette rabattue, le coffre de la Zoé est son seul avantage en aspects pratiques.

Côté design intérieur là aussi, deux écoles s’affrontent. La Zoé fait un sacré bond en avant en termes d’atmosphère et de qualité de fabrication. L’agencement plus « techno » rappelle celui de la Clio, même si l’ambiance reste relativement classique. Surtout qu’en face, la e-208 dégaine une planche de bord encore plus high-tech soulignée par des touches piano (pas toujours faciles à utiliser) et un i-Cockpit dont le tableau de bord fait appelle à une technologie 3D plutôt réussie. Celle qui fait le plus d’effort reste la Peugeot, même si l’ergonomie n’est pas la plus évidente.

L'habitacle de la e-208 est le plus spectaculaire des deux, mais pas forcément le plus ergonomique.
L'habitacle de la e-208 est le plus spectaculaire des deux, mais pas forcément le plus ergonomique.
Modernité et qualité de fabrication font un bond en avant. Dommage que la position de conduite soit si désagréable.
Modernité et qualité de fabrication font un bond en avant. Dommage que la position de conduite soit si désagréable.

 

Pratique Peugeot e-208 GT Renault Zoé R135 Intens
Qualité de la finition
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Rangements
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Modularité
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Coffre (volume, seuil, facilité de chargement)
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Longueur maxi de chargement
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Places AR : longueur aux jambes
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Places AR : largeur aux coudes
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Places AR : garde au toit
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Plancher plat
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
Note : 12,9 /20 13,8 /20

Équipement : à chacune ses arguments

Les touches piano ne sont pas très intuitives à utiliser sur la route.
Les touches piano ne sont pas très intuitives à utiliser sur la route.

Dans ce match, nous opposons les versions haut de gamme de nos protagonistes. Pour la lisibilité de ce que nous comparons, nous partons du prix catalogue de la Zoé, batteries incluses. D’un côté, la gamme e-208 culmine avec la finition GT (réservée d’ailleurs à cette version électrique) et s’offre à 37 150 €. De l’autre, la plus chic des Zoé, c’est la Intens, avec un tarif affiché à 36 600 €. Dans les deux cas, il faudra y soustraire les 6 000 € de bonus offert par l’État. L’écart de 550 € à l’avantage de la Zoé est rapidement comblé par les 400 € demandés chez Renault pour profiter des sièges chauffants. Par ailleurs, l’écran de 9,3 pouces à bord de la Zoé est facturé 350 € alors que la dalle de 10 pouces chez Peugeot est de série. La tendance s’inverse donc.

Quelques équipements, comme le régulateur de vitesse adaptatif n'existent pas sur la Zoé.
Quelques équipements, comme le régulateur de vitesse adaptatif n'existent pas sur la Zoé.

Détail surprenant, la Zoé est totalement dépourvue de régulateur de vitesse adaptif (alors que celui de la e-208 est capable de la faire évoluer « seule » dans les bouchons). En revanche, en ce qui concerne l’environnement électrique, la e-208 facture 300 € son chargeur 11 kW, alors que 22 kW sont proposés de série sur la Zoé… Pour les « gros » rouleurs, sachez que la e-208, dont la batterie est refroidie par eau, accepte (de série), une charge rapide de 100 kW, quand la Zoé facture 1 000 € son chargeur Combo en courant continu pour accepter 50 kW… 

Rapport prix/équipements Peugeot e-208 GT Renault Zoé R135 Intens
Aides à la conduite
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Conduite (liaisons au sol)
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Confort
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Multimédia
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Style intérieur
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Style extérieur
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Note : 15,3 /20 15 /20

Budget : la location de batterie pour la Zoé, un atout pour les acheteurs.

En prix de base, la e-208 démarre à 32 300 € en finition active. Pour la Zoé, on est à 32 000 € pour une version Life à la puissance bridée à 110 ch. Là encore, c’est uniquement si on ne prend pas en compte la location de batterie. Seulement voilà, pour près de 90 % des acheteurs, c’est la solution choisie. Les tarifs baissent en conséquence de 8 100 € sur toutes les versions (28 500 € pour notre Intens R135). Ensuite, Renault propose des forfaits démarrant à 74 € mensuels pour 7 500 km parcourus à l’année.

Deux versions (110 et 135 ch), location de batterie. À l'achat, la Zoé propose nettement plus de possibilités.
Deux versions (110 et 135 ch), location de batterie. À l'achat, la Zoé propose nettement plus de possibilités.
Pour les petits rouleurs adeptes du changement régulier de voiture, la e-208 est nettement plus chère.
Pour les petits rouleurs adeptes du changement régulier de voiture, la e-208 est nettement plus chère.

 L’échelonnement des forfaits évolue de la manière suivante : on ajoute 10 € par mois tous les 2 500 km supplémentaires effectués annuellement (avec un maximum de 124 € par mois). Si l’on fait le calcul pour un utilisateur moyen parcourant 15 000 km par an (104 € par mois), il lui faudrait 6 ans et demi pour « financer » ses batteries et ainsi rejoindre le propriétaire de e-208 dans ses dépenses. Le boom des offres de financement, encore plus pertinentes pour les voitures électriques (chères et à la décote incertaine) et n’incitant plus à voir aussi loin, permettant à la Zoé d’enfoncer le clou.

Budget Peugeot e-208 GT Renault Zoé R135 Intens
Coût d'achat
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Bonus/malus
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
Consommation : données constructeur
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Consommation : relevés Caradisiac
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Courroie de distribution/chaîne -- --
Cote attendue
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Durée de la garantie
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Fiabilité attendue/coût de réparations
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Note : 13,7 /20 13,7 /20

Portfolio (57 photos)

En savoir plus sur : Peugeot E-208 (2e Generation)

SPONSORISE

Comparatifs Citadine

Toute l'actualité

Commentaires (172)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Face à une Zoé 1.5 (contrairement à la Clio 5 qui malgré un style proche de sa devancière possède une toute nouvelle plate forme) la E-208 avait toutes les cartes en main pour imposer sa modernité. Cependant, le bloc électrique PSA n'est pas du tout efficient (phénomène déjà vu sur le DS3 Crossback). Il va falloir du temps au groupe pour revenir au niveau sur l'électrique.

Côté Renault, après avoir été précurseur, ont peut s'étonner du manque d'ambition de la gamme électronique. Un gros restylage de la Zoé (la même plate forme avec des matériaux de Clio 5 ajoutée à une place de bord d'ancienne Zoé), un Twizy laissé à l’abandon (et désormais produit en Corée du Sud ce qui grève le bilan carbone) et ... rien d'autre. Face à l'offensive des Coréens, de VAG, Ford qui réagit (+ Tesla sur un autre registre), l'alliance va devoir sérieusement relance son programme électrique pour ne pas se faire distancer.

Par

Pédale de frein inquiétante...Ca donne vraiment envie :peur:

Par

La 208 pour le coup de coeur et la Zoé pour la raison :bien:

Mais quand la fiat 500 arrivera, elles auront du souci à se faire :lol:

Par

En réponse à Rem 91

Face à une Zoé 1.5 (contrairement à la Clio 5 qui malgré un style proche de sa devancière possède une toute nouvelle plate forme) la E-208 avait toutes les cartes en main pour imposer sa modernité. Cependant, le bloc électrique PSA n'est pas du tout efficient (phénomène déjà vu sur le DS3 Crossback). Il va falloir du temps au groupe pour revenir au niveau sur l'électrique.

Côté Renault, après avoir été précurseur, ont peut s'étonner du manque d'ambition de la gamme électronique. Un gros restylage de la Zoé (la même plate forme avec des matériaux de Clio 5 ajoutée à une place de bord d'ancienne Zoé), un Twizy laissé à l’abandon (et désormais produit en Corée du Sud ce qui grève le bilan carbone) et ... rien d'autre. Face à l'offensive des Coréens, de VAG, Ford qui réagit (+ Tesla sur un autre registre), l'alliance va devoir sérieusement relance son programme électrique pour ne pas se faire distancer.

L'offensive de vag, avec pleins d'id bloqués ? :ange:

On y est pas encore :chut:

Je pense que l'offensive va surtout venir de toyota, voyant qu'il y a de l'argent à se faire dans ce marché :coucou:

Par

J'ai toujours bien aimé la bouille de la Zoé.

Elle a très bien vieilli.

Mais je suis d'accord : à choisir je prends la 500e. Qui malheureusement va arriver trop tard pour moi.

Par

La planche de bord de la e-208 est très agressive visuellement.

La position de conduite est mieux mais sa faible autonomie, sa charge plus lente et ses batteries chinoises ne donnent pas envie du tout.

Par

C'est bizarre de donner les prix en France mais... hors bonus. La Zoé de dernière génération en 50 kWh c'est en fait 26 k€ à l'achat batterie comprise, et entre le carburant et les consommables et l'entretien et les pannes évitées c'est à la louche 1000 € par an d’économies (évidemment selon l'usage, moins si on roule peu). Et en location c'est 179 €/mois (batterie comprise) après un premier loyer de 2000 €, et on a toujours les économies de carburant. Et ces 179 € c'est sans reprise d'un véhicule, et ça comprend l'installation d'une prise à la maison !! Franchement pour dire que l'électrique ça coûte cher il faut être de mauvaise foi.

Pour la consommation c'est toujours hallucinant de constater qu'une Telsa modèle 3 SR+ consomme moins au km que toutes les autres électriques y compris des citadines comme Zoé ou l'e208, et ce malgré ses 5 vraies places et ses performances. Mais bon, il faut acheter une voiture en fonction de ses besoins, perso avec deux voitures dans le foyer dont une Zoé c'est juste parfait. Et d'ici à ce que mes enfants se plaignent de la hauteur du plafond à l'arrière je pense qu'ils n'auront plus l'âge d'être véhiculés par maman...

Par

En réponse à Enzodesign

La 208 pour le coup de coeur et la Zoé pour la raison :bien:

Mais quand la fiat 500 arrivera, elles auront du souci à se faire :lol:

Pas du tout la même catégorie.

Les deux explosent la 500 en terme d'habitabilité, de coffre et d'autonomie.

la 500 est une citadine, pas une polyvalente.

Par

Je ne sais pas pour les autres mais chez moi la vidéo c'est niet !!

Par

Dommage que PSA n'ait pas investi dans Ionity, pour pouvoir proposer de bons tarifs en charge rapide. Avec ses 100 kW de puissance de charge en CCS ça aurait été un bon argument. Mais c'est la politique de PSA, passer à l'électrique mais en gardant le frein à main serré au max, histoire de ne pas faire de l'ombre aux thermiques tant qu'elles ne seront pas interdites, pour maximiser les profits sur le dos de la santé publique et de la crise climatique. Du coup perso je continue de recommander la Zoé à mes amis qui ont deux véhicules, du fait de sa charge AC en 22 kW et du prix inférieur, et pour ceux qui n'ont qu'un véhicule à mon avis en 2020 rien ne vaut une modèle 2 SR+ même si l'état a baissé son bonus de 3000 €. Ridicule cette baisse, pourquoi ne pas avoir indexé le bonus sur le nombre de km parcouru au kWh ? ... si ce n'est par protectionnisme... puisque la France ne produit que des VE éligibles aux 6000 €.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire