Publi info
 

Bosch présente sa vision du véhicule urbain de demain - En direct du salon de Las Vegas.

Dans Salons / CES Las Vegas

Au CES de Las Vegas, événement incontournable de la high-tech faisant la part belle à l'automobile, l'équipementier Bosch présente une navette autonome. Electrique et connectée, celle-ci préfigure les déplacements urbains de demain.


Selon les projections, 2,5 millions de navettes connectées et autonomes circuleront dans le monde à l'horizon 2025.
Selon les projections, 2,5 millions de navettes connectées et autonomes circuleront dans le monde à l'horizon 2025.

 De nos envoyés spéciaux à Las Vegas.

 Les navettes connectées, partagées, électriques et autonomes vont contribuer à re-façonner la mobilité urbaine de demain. Ce n'est pas Caradisiac qui le dit, mais le très sérieux cabinet de conseil Roland Berger, qui estime que 2,5 millions de véhicules de ce type circuleront dans le monde à l'horizon 2025. La société française Navya, déjà évoquée à maintes reprises sur Caradisiac, est déjà présente sur le créneau, avec des modèles qui circulent dans plusieurs villes du monde.

Au CES 2019, salon de l'électronique grand public qui accorde toujours plus de place au secteur de l'automobile, l'équipementier Bosch dévoile justement un concept-car matérialisant sa vision d'une navette urbaine du XXIème siècle, qui serait disponible à la demande et viendrait directement à vous. Ce véhicule sans conducteur se réserverait depuis son smartphone via une centrale, et pourrait embarquer  en chemin d'autres passagers (il y a quatre places en tout) empruntant un parcours similaire au vôtre, ce qui permettrait d'abaisser le coût de la course.  Bien sûr, cette navette carburerait à l'énergie électrique.

Bosch présente sa vision du véhicule urbain de demain - En direct du salon de Las Vegas.

Côté sécurité, l'engin serait bardé de tous les radars et de capteurs à ultrasons permettant une conduite autonome sécurisée. Côté confort, de grands écrans embarqués permettraient aussi soit de regarder des vidéos, soit de mener une réunion de travail entre collègues. Vous en voulez encore? Des caméras embarquées s'assureraient que vous n'oubliez rien à bord, et contrôleraient en temps réel la propreté du véhicule. Enfin, un service de conciergerie permettrait d'obtenir des informations en tout genre.

Portfolio (3 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En automobile plus un objet est en adéquation avec sa fonction plus il est déprimant esthétiquement. Ce truc correspond davantage au processus de gentrification des grandes villes qu'à une mobilité urbaine accessible à tous.

Par

Pratique ces chiottes au milieu...

Par

Je ne vois pas de ceintures de sécurité? C'est nouveau.

Le X est calqué sur celui du parpaing, cela va encore améliorer la planète.

Par

En réponse à gordini12

Je ne vois pas de ceintures de sécurité? C'est nouveau.

Le X est calqué sur celui du parpaing, cela va encore améliorer la planète.

La planète ? on ne s'en préoccupe pas lorsque les bagnoles tournent en rond comme en f1 :bah:

Par

En réponse à gordini12

Je ne vois pas de ceintures de sécurité? C'est nouveau.

Le X est calqué sur celui du parpaing, cela va encore améliorer la planète.

Si toute la ville est réservée à ce genre automobile car desservie en nombre et équipée de parkings extérieurs généreux et gratuits, la circulation intérieure sera limitée aux véhicules autonomes électriques et on pourra considérer le risque marginal donc l'absence de ceintures (de toute façon à 30km/h...).

C'est pas folichon, mais bon, si c'est l'avenir, allons y avec Anna qui a une jupe un peu longue cependant, c'est pas plus folichon d'ailleurs.

Une pilule et au travail.

Par

En réponse à mwouais

Si toute la ville est réservée à ce genre automobile car desservie en nombre et équipée de parkings extérieurs généreux et gratuits, la circulation intérieure sera limitée aux véhicules autonomes électriques et on pourra considérer le risque marginal donc l'absence de ceintures (de toute façon à 30km/h...).

C'est pas folichon, mais bon, si c'est l'avenir, allons y avec Anna qui a une jupe un peu longue cependant, c'est pas plus folichon d'ailleurs.

Une pilule et au travail.

ohhh.....une boîte à vomi

cool pour les écolo :oops:

Par

En réponse à JF2

En automobile plus un objet est en adéquation avec sa fonction plus il est déprimant esthétiquement. Ce truc correspond davantage au processus de gentrification des grandes villes qu'à une mobilité urbaine accessible à tous.

Mais en environnement Urbain, il n'y a aucun sens à avoir des voiture privée pour ses déplacements. Hors agglo oui, mais à l'intérieur c'est un non sens pour les déplacements journaliers, qui sont majoritairement (pour ne pas dire entièrement) de faible distance et durée.

Par

En réponse à JF2

En automobile plus un objet est en adéquation avec sa fonction plus il est déprimant esthétiquement. Ce truc correspond davantage au processus de gentrification des grandes villes qu'à une mobilité urbaine accessible à tous.

Ce véhicule est un concept. Rien de choquant à mes yeux qu'il "paraisse bobo".

A terme, ce sont les coûts humains (maintenance et surtout chauffeurs) qui coûtent de loin le plus cher pour les transports publics. Ce véhicule promet quasiment de les éliminer. Pour rappel ,le coût réel d'un ticket de bus (en prenant donc en compte la part payée par les collectivités) aujourd'hui est de 5€, pour un passe navigo (région parisienne) c'est 200€...

Donc oui, ce type de véhicule a sans doute un avenir (du moins je le pense).

Par

Dieu que c'est laid ! Voilà bien une vision pessimiste de l'avenir !

Par

En réponse à Philippe2446

Ce véhicule est un concept. Rien de choquant à mes yeux qu'il "paraisse bobo".

A terme, ce sont les coûts humains (maintenance et surtout chauffeurs) qui coûtent de loin le plus cher pour les transports publics. Ce véhicule promet quasiment de les éliminer. Pour rappel ,le coût réel d'un ticket de bus (en prenant donc en compte la part payée par les collectivités) aujourd'hui est de 5€, pour un passe navigo (région parisienne) c'est 200€...

Donc oui, ce type de véhicule a sans doute un avenir (du moins je le pense).

Sauf qu'il faudra bien trouver des solutions pour les gens qui sont privés d'emploi par ces nouvelles technologies. Le jour où 80 % de la population n'aura plus de travail et que les 20 % restant, nantis, auront leur propre voiture, qui prendra ce bus de l'an 2030 ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire