Publi info

Clap de fin pour le 80 km/h ?

Clap de fin pour le 80 km/h ?

On voit mal ce qui pourrait encore sauver le 80 km/h, honni par les conducteurs, lâché par les politiques et plus guère respecté faute de radars en état de marche. Vous êtes content ? Moi, oui, un peu, je ne sais pas…

J'en récupérerais bien un de ces panneaux 80. Pour bricoler une table basse. En juin dernier, j'avais déjà envisagé de mettre la main sur un obsolète panneau 90, mais ceux que j'avais repérés avaient un peu trop d'âge et de rouille ou de trous de balle… Alors que les 80, ils sont comme neufs.

Si j'étais président de région ou ministre des Transports, j'organiserais la collecte et la revente de ces panneaux. Certain que ça se vendrait très bien, et bien au-dessus du prix de la ferraille à laquelle ils semblent promis…

 Faut-il s'en réjouir ? Personnellement, j'ai un peu de mal à voir cela comme une bonne nouvelle.

 

Le conducteur est-il bon juge de ce qui le menace ?

 Certes, le 80 était difficilement respectable sur les routes de plaine et les anciennes nationales et d'ailleurs assez peu respecté. Mais comme presque tout le monde, j'avais levé le pied ou soulagé la poignée, ne pointant plus à 110 mais plutôt à 100, tablant comme beaucoup sur la faible probabilité de l'excès de vitesse à 1 point, récupérable en six mois. Pas vraiment une torture et il faut reconnaître que le tempo avait bien ralenti sur l'ensemble du réseau routier.

 On peut aussi se féliciter que soit abandonnée une mesure adoptée sans concertation avec les élus locaux, sans expérimentation réellement concluante ni véritable effort de communication et de persuasion. Diminuer de 10 km/h une allure que l'on pratique depuis bientôt 50 ans méritait une explication plus subtile et convaincante que celle des  fatidiques "treize mètres". Dire que le conducteur n'a pas été convaincu est un euphémisme.

 D'un autre côté, ce conducteur est-il bon juge de ce qui le menace ; il craint le virage, la pluie, le brouillard et la neige alors que, statistiquement, ce qui le tue c'est la belle ligne droite bien sèche et bien large par grand soleil.

 

Le retour du 90… en plus du 80 et du 70…

Au fond, si je m'introspecte vraiment, derrière le plaisir tout personnel et égoïste de voir disparaître ou se raréfier ces panneaux, je ne peux pas m'empêcher d'y voir un vilain présage.

D'abord, ça me fait de la peine pour Edouard Philippe qui n'a pas mérité pareille humiliation. On peut penser ce que l'on veut du bonhomme et de cette mesure, mais il fallait des nerfs pour l'imposer à une opinion fortement hostile et à un président sceptique. Du courage, du flegme et de la constance, ce ne sont pas des qualités extrêmement répandues dans le personnel politique.

Clap de fin pour le 80 km/h ?

Ensuite, s'il s'agit, comme c'est envisagé, de confier aux Conseils généraux ou régionaux le soin de reconvertir ou non des routes au 90, d'en laisser d'autres à 80 sans parler des portions à 70, je préférerais encore qu'on ne touche plus à rien. C'est déjà assez pénible de gérer du limiteur ou de l'accélérateur les quelques portions à double voie maintenues à 90, s'il faut sans cesse se poser la question, on n'en sortira pas. Et cette fois, cela coûtera une fortune en panneaux. Sauf à adopter cette solution qui semble simple et de bon sens, suggérée l'été dernier par quelques élus : remettre à 90 km/h les portions à marquage latéral blanc, des routes larges par définition, et maintenir toutes les autres à 80.

Inconvénients, les administrés vont pousser à la consommation de peinture et l'impact du 80 disparaîtra totalement s'il n'est maintenu que sur des itinéraires où le dépasser n'est que rarement possible et très peu pratiqué.

 

Le 80, une revendication accessoire chez les gilets jaunes

 Car comment nier que le 80 km/h a sauvé des vies ? On peut discuter à l'infini de ce bilan présenté trop tôt dans l'année et dont le résultat (189 tués en moins comparé à 2017) pourrait évoluer d'ici la livraison finale en mai. On peut ajouter que cinq tués de moins qu'en 2013 ne devraient pas faire crier au prodige du meilleur bilan de l'histoire de la Sécurité routière.

Mais il est difficilement contestable que  l'annonce du 80 - l'effet d'annonce même - puis son entrée en vigueur ont infléchi la courbe des tués, orientée à la hausse depuis quatre ans. Combien de vies a sauvées ce petit ralentissement, on ne le saura jamais, mais des vies ont été épargnées comme à chaque grande réforme de la Sécurité routière. Faudra-t-il encore entendre que "pas du tout, c'est l'amélioration des voitures" ?

 Enfin, je trouve que lâcher le 80 km/h sous la pression de la rue - et du rond-point -, c'est un peu minable. En admettant que ce fut l'avant-dernière goutte avant que le vase des gilets jaunes ne déborde, il ne s'agit plus que d'une revendication accessoire dans leurs rangs.

Au fond, les cinquante, cent ou deux cents vies qu'aura sauvées le 80, ce sont d'abord celles de gilets jaunes. Ceux qui roulent beaucoup sur les routes mal entretenues et peu surveillées de ce que le jargon politique et médiatique ose dénommer "les territoires".

Clap de fin pour le 80 km/h ?

Si on "offre" le 80 km/h en tribut aux gilets jaunes, pourquoi les motards ne saccageraient-ils pas les centres-villes pour obtenir la fin des limitations de bruit qui leur déplaisent tant ? Pourquoi les routiers ne bloqueraient-ils pas le pays pour rouler au gazole agricole ? Et les taxis, auto-écoles, VSL et ambulanciers pour ne plus s'acquitter de la TVA ?

Soit cette limitation de vitesse est importante et sauve des vies et il faut la défendre. Soit elle n'est qu'une mesurette anodine et il ne fallait pas l'adopter.

 Tenir bon sur la suppression de l'ISF et abandonner le 80 km/h, terrible message livré au peuple.

 

 

Portfolio (1 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (89)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Profil supprimé

Tous à 60km/h :bien: :beuh: :bien:

Pensez aux petits poissons des profondeurs qui seront ainsi sauvés et on pourra admirer leur rayonnement infrarouge depuis les satellites :ange:

We Trust :fleur:

Par

Au delà du nombre de mort sauver ou pas sauver.

La question est plus philosophique qu'il n'y parait :

Souhaite t-on pour sauver des vies (ou simplement vivre mieux) progresser (avec l'innovation, les retours d'expérience, etc...) comme on l'a fait pendant des dizaines/centaines d'année ? Ou souhaite t-on simplement régresser comme un aveu absolu d'impuissance ? (se déplacer moins et moins vite par exemple)

J'ai pas envie de dire à mes enfants, à mon époque on avait le droit à une voiture personnelle, on pouvait même la conduire soit même, et on avait le droit de manger sans respecter un rationnement écologique et on avait même le droit de prendre l'avion plus d'une fois par an.

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Un peu faux Q quand même ! Tout le monde va se réjouir de la disparition du 80, y compris le rédacteur !

Par

"Mais il est difficilement contestable que l'annonce du 80 - l'effet d'annonce même - puis son entrée en vigueur ont infléchi la courbe des tués, orientée à la hausse depuis quatre ans."

Il me semble que la courbe était déjà en baisse depuis 1 bonne année avant la mise en place du 80 km/h....ça fait long l'effet d'annonce pour le coup.

Autant pour la tolérance 0 et les radars fixes de Sarkozy il y'a eu un effet (d'annonce) qui est difficilement contestable autant là...

Par

Ce que j'ai regretté, dès le début, c'était ce "diktat" injustifié venant de Matignon. "Parce qu'on nous a dit "c'est pour votre bien, mais on peut pas vous expliquer pourquoi". Et en l'appliquant à toutes les routes indifféremment, sans se préoccuper des conditions de sécurité locales.

Nos amis Irlandais sont moins stupides: si c'est 80km/h max sur leurs petites routes, c'est 100 sur l'équivalent de nos "Nationales", sauf mention contraire.

La distinction entre "route à marquage blanc" ou sans aurait du être faite dès le départ... On l'aurait mieux accepté.

Par

En réponse à Axel015

Au delà du nombre de mort sauver ou pas sauver.

La question est plus philosophique qu'il n'y parait :

Souhaite t-on pour sauver des vies (ou simplement vivre mieux) progresser (avec l'innovation, les retours d'expérience, etc...) comme on l'a fait pendant des dizaines/centaines d'année ? Ou souhaite t-on simplement régresser comme un aveu absolu d'impuissance ? (se déplacer moins et moins vite par exemple)

J'ai pas envie de dire à mes enfants, à mon époque on avait le droit à une voiture personnelle, on pouvait même la conduire soit même, et on avait le droit de manger sans respecter un rationnement écologique et on avait même le droit de prendre l'avion plus d'une fois par an.

Qu'une décision soit prise par un gouvernement : j'accepte.

Ce que je n'accepte pas, c'est une argumentation nulle et sans fondement.

Peut tu m'expliquer le gain en sécurité sur les routes à 3 voies avec des voitures qui roulent à 80 dans une file et 90 dans le sens inverse. Peut tu m'expliquer le gain en sécurité avec des camions à la vitesse inchangée qui ont des distances d'arrêt de 30 % supérieures à des voitures. Je ne parle même pas de l'énergie déployée proportionnelle à la masse en cas d'impact. Il faut un peu de sérieux, au moins dans la communication quand on veut faire passer des mesures. Quand à la manipulation des chiffres des statistiques, les mathématitiens rient bien.

il n'y a aucune rigueur scientifique. Comment peut on mélanger des décès en ville, les piétons, dles personnes qui roulaient à 2 fois la vitesse autorisée etc..et mettre cela sur le compte du 80 km/h.

Personne ne croit à ces chiffres. On peut aussi faire dire à la statistique que le réchauffement climatique participe à la réduction du décès sur les routes françaises. Plus la température moyenne augmente, moins il y a de morts.

Voila une autre forme de statistique.

Par

On a jamais été aussi tranquille sur les routes depuis les gilets jaunes au final :bien:

Par

La limitation à 80 n'est qu'un constat d'impuissance contre les inconscients, alcoolisés, drogués ou au téléphone que vous risquez de prendre en pleine figure sur la route.

En limitant tout le monde à une vitesse réduite, cela limite les conséquences des accidents ...

Par

Quitte à avoir un panneau de vitesse, je préférais un panneau "130" ou, encore mieu, un panneau "fin de limitation" :biggrin:

Par

De la peine pour Édouard ? :blague:

On cause bien de ce 1er Ministre dedaigneux, méprisant et qui a une belle part de responsabilité dans le mouvement des gilets jaunes ? :voyons:

De ce fameux 1er Ministre qui préfère prendre un avion privé a 350 000euros pour rentrer 2 heures plus tôt sur Paris ?

http://m.leparisien.fr/politique/vol-a-350-000-eur-edouard-philippe-assume-completement-le-recours-a-un-avion-prive-20-12-2017-7463499.php

Du même qui fut pris en 2015 a 150km/h sur une nationale limité à 110km/h ?

https://www.lepoint.fr/politique/quand-edouard-philippe-roulait-a-150-km-h-10-01-2018-2185466_20.php

J'espère que c'est ironique de ta part Jean.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire