Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Comment éviter les petits maux de l’hiver ?

Dans Pratique / Entretien

Martine Rigaudie

L’automne annonce déjà l’hiver avec la chute des températures, la pluie, la boue… Un beau matin vous sortez et surprise, les portières de la voiture sont bloquées par le gel, où votre véhicule est carrément coincé sous la neige. Vous mettez le contact, rien ne se passe, batterie en panne. Tout ça peut se prévoir et s’éviter avec quelques précautions de base.

À l’approche de l’hiver, avant que le gel et la neige ne montrent le bout de leurs flocons, pensez à changer vos pneus été pour des modèles « hiver » ou 4 saisons.
À l’approche de l’hiver, avant que le gel et la neige ne montrent le bout de leurs flocons, pensez à changer vos pneus été pour des modèles « hiver » ou 4 saisons.

Des pneus en passant par l’état de la batterie, sans oublier de vérifier la qualité des caoutchoucs des joints de portière, des essuie-glaces, du bon fonctionnement des serrures, un check-up pré-hivernal et quelques précautions de base vous permettront d’éviter les mauvaises surprises et parfois un malencontreux accident.

Changez vos pneus

Ça peut sembler anecdotique dans un pays comme la France où, mis à part dans les régions montagneuses, il ne neige quasiment pas ou peu, mais dès que les températures descendent en dessous de 7 °C vos pneus été réagissent mal : leur gomme se durcit et les distances de freinage augmentent par manque d’adhérence sur un sol mouillé, voire gelé. Pour améliorer vos conditions routières, passez dès la fin du mois d’octobre aux pneus hiver qui sont par ailleurs déjà obligatoires dans certains départements depuis 2 ans. Dans les autres régions, si vous n’avez pas l’intention de vous rendre en montagne, vous pouvez opter toute l’année pour des pneus 4 saisons qui sont une parfaite alternative aux pneus neige.

Faites tester votre batterie

La batterie est un consommable dont la durée de vie moyenne est de 150 000 km environ, soit 4 à 5 ans pour un gros rouleur. Profitez d’une révision pour faire tester la batterie par le garagiste. Mieux vaut changer cette dernière si elle montre des signes de faiblesse avant qu’elle ne rende l’âme et vous laisse en panne. N’oubliez pas que le froid et l’humidité sont ses pires ennemis. Le changement de température accélère son usure, favorise sa décharge, voir peut entraîner une perte de capacité irréversible.

Attention au liquide de refroidissement qui peut geler. Pour éviter cela optez pour du liquide « toutes saisons ».
Attention au liquide de refroidissement qui peut geler. Pour éviter cela optez pour du liquide « toutes saisons ».

Utilisez des produits anti gel

Lave-glace, liquide de refroidissement, voire même pour le gazole dans certaines régions, n’oubliez pas d’utiliser des produits anti gel. Attention toutefois, il ne faut pas ajouter n’importe quoi !

Pour votre pare-brise il existe des produits lave-glace spécial hiver (bleu), spécifiquement dosés pour résister aux grands froids. Préférez ceux sans méthanol qui est toxique par ingestion. Si toutefois vous êtes un adepte de l’eau déminéralisée, n’oubliez pas d’y ajouter un liquide anti gel adapté. À défaut, les canalisations et les sorties de votre lave-glace risquent de geler, voire d’éclater. Évitez à tout prix les mélanges savon + eau « maison » qui risquent dans certains cas de se révéler corrosifs pour vos caoutchoucs d’essuie-glace sur le long terme et de geler.

Même principe pour le liquide de refroidissement. Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une « ancienne » qui consomme de l’eau dans son radiateur : anti gel obligatoire, même si la voiture dort au garage ! En outre, si vous utilisez un « concentré » de liquide de refroidissement, faites attention à bien respecter la proportion d’eau à ajouter pour éviter la formation de paillettes dues au froid.

Ceux qui roulent au diesel dans des régions montagneuses savent qu’il n’est pas rare que le carburant « fige » sous l’action du froid. Il est nécessaire d’opter pour un antigel gazole à ajouter dans votre réservoir, surtout si votre véhicule passe la nuit dehors.

Dégivrer les vitrages comme les joints

Avant de prendre la route veillez à parfaitement dégivrer vitres et phares. En outre, si votre véhicule est recouvert de neige, vous risquez une amende si vous ne l’avez pas nettoyé correctement. En effet, les projectiles de neiges que vous envoyez sur les véhicules qui vous suivent peuvent se révéler dangereux pour ces derniers.

Optez pour un dégivrant « pare-brise et serrure » qui vous permettra de nettoyer l’un et de débloquer l’autre si besoin. Préférez un pulvérisateur plutôt qu’un aérosol. En effet, un pulvérisateur est rempli à 100 % de produit utile, alors qu’un aérosol contient 40 % de gaz propulseur. Insistez bien sur les buses de lave-glace et les essuie-glaces.

En fin de journée, protégez vos joints de portières et de coffre à l’aide d’un lubrifiant silicone qui vous évitera de les retrouver collés. Si cette mésaventure vous arrive, surtout ne tirez pas sur la portière à toute force, vous risqueriez de déchirer le caoutchouc gelé du joint. Évitez de les arroser d’eau chaude qui, en refroidissant, se transformera en glace. Pulvérisez un dégivrant largement dessus et attendez quelques minutes que ce dernier agisse. Appliquez ensuite systématiquement un lubrifiant.

Évitez de serrer le frein à main

Le frein à main risque de se trouver bloqué du fait des températures négatives, et par conséquent d’entraver le train arrière. Si vous avez un véhicule doté d’une boîte manuelle, oubliez le frein à main et passez une vitesse. Dans le cas d’une boîte automatique, laissez le véhicule en position P sans enclencher le frein à main électrique.

Les housses de voiture « lourdes » pèsent environ 2,950 kg, contre 1,5 kg pour les housses pour voiture du marché ordinaires. Ces housses protègent efficacement votre carrosserie contre les dommages causés par les UV, la saleté, la neige, les polluants industriels et les déjections d'oiseaux. Optez pour une doublure en coton doux qui protégera la peinture des rayures.
Les housses de voiture « lourdes » pèsent environ 2,950 kg, contre 1,5 kg pour les housses pour voiture du marché ordinaires. Ces housses protègent efficacement votre carrosserie contre les dommages causés par les UV, la saleté, la neige, les polluants industriels et les déjections d'oiseaux. Optez pour une doublure en coton doux qui protégera la peinture des rayures.

Pensez aux housses et protections

Si votre véhicule dort dehors, mieux vaut recouvrir a minima le pare-brise et les vitres avant d’une housse de protection qui vous évitera au matin la corvée du grattage. Idéalement, protégez votre voiture à l’aide d’une housse de protection complète, étanche et imperméable. Et si votre auto dort dans la rue, optez pour un modèle doté de sécurité réfléchissant et de qualité « lourde » pour éviter qu’elle ne se soulève au moindre coup de vent

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire