Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Comment négocier au mieux l'achat de sa voiture d'occasion : tous nos conseils

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Acheter une occasion, ce n'est pas simple : stress, temps passé à aller voir et essayer des voitures, et surtout, nécessité de rester dans son budget sont des contraintes. Et l'attrait fort pour le marché de la seconde main en ce moment met les vendeurs en position de force. Mais sachez toutefois que chaque acheteur est un négociateur en puissance. Caradisiac vous donne quelques armes pour faire baisser les prix, parfois beaucoup.

Comment négocier au mieux l'achat de sa voiture d'occasion : tous nos conseils

Tout comme on négocie systématiquement aujourd'hui le prix d'une voiture neuve, il est également courant (et fortement conseillé !) de discuter le prix d'un véhicule d'occasion. D'une part parce que les vendeurs, professionnels comme particuliers, ont pris l'habitude d'en garder un peu "sous le pied", d'autre part parce qu'ils ne sont pas forcément conscients (souvent en toute bonne foi pour un particulier) du montant nécessaire pour faire des retouches ou des remplacements de pièces. Enfin, le vendeur peut attribuer une valeur sentimentale fantaisiste à son auto, ignorer une mauvaise réputation de fiabilité ou un désamour fatal pour le modèle, synonyme de décote. Pour ces derniers points, seuls les vendeurs particuliers, encore une fois, sont concernés.

 

Pour vous, acquéreur potentiel, tout détail sera donc prétexte à "dévaloriser". C'est le jeu, tout comme celui du vendeur sera de valoriser son bien. Et sans aller non plus traquer la petite bête, chaque défaut ou manquement sera utilisable pour faire baisser ses prétentions. Pour cela, vous pouvez d'ailleurs vous faire assister, si vous n'y connaissez rien, par une connaissance plus pointue en termes de mécanique, ou bien, et c'est à la mode, par un expert. Nous y reviendrons en dernière page.

 

Nous allons donc aborder trois grands leviers de négociation, qu'il faut absolument tous utiliser lorsque l'on achète une voiture d'occasion : l'aspect esthétique, l'entretien et les réparations réalisés (ou non, c'est surtout là qu'il faut creuser), et tout ce qui touche à la cote et à son ajustement précis.

En plus de ceux-là, sachez aussi que si vous vous montrez sérieux, que vous pouvez donner des garanties de sécurité de paiement, et que vous indiquez au vendeur que la transaction peut se faire  très rapidement, vous pouvez aussi lui faire accepter une petite baisse de prix.

Avec nos autres conseils, il est parfois facile de faire baisser un tarif affiché de 10 à 20 %. Bien sûr n'espérez pas gagner non plus 1 000 € sur une voiture à 3 000 €, mais sur une autre à 10 000 €, c'est faisable, surtout si le vendeur est pressé, et que vous lui prouvez que vous avez les moyens d'acheter vite.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Honnêtement, cela ne sert plus à rien de négocier un véhicule pour quelques euros alors qu'il suffit d'aller pousser la porte d'un mandataire qui a pignon sur rue pour trouver son bonheur et moins cher que ce que proposerait une concession lambda. Et cela évite de se fatiguer avec un vendeur borné qui, de toute façon, en a strictement rien à f..... les 3/4 du temps.

Par

En réponse à ShidoshiTanaka

Honnêtement, cela ne sert plus à rien de négocier un véhicule pour quelques euros alors qu'il suffit d'aller pousser la porte d'un mandataire qui a pignon sur rue pour trouver son bonheur et moins cher que ce que proposerait une concession lambda. Et cela évite de se fatiguer avec un vendeur borné qui, de toute façon, en a strictement rien à f..... les 3/4 du temps.

vous devez surement etre mandataire vous meme pour intervenir..... les gens avisés, impliqués dans la chose automobile, savent tres bien que ce qui est remisé à mort chez les mandataires, ce sont les "fin de carrière", les voitures difficiles à vendre, en tout cas pas les trucs récents sortis depuis peu sur le marché...... qui eux d'ailleurs ne se retrouvent en général pas chez le mandataire avant un certain temps....

C'est un peu comme chez OSCARO, vous n'y trouvez forcément pas de pièces automobiles pour des véhicules très récents..... mais de quelques années déjà.

Par

En réponse à ShidoshiTanaka

Honnêtement, cela ne sert plus à rien de négocier un véhicule pour quelques euros alors qu'il suffit d'aller pousser la porte d'un mandataire qui a pignon sur rue pour trouver son bonheur et moins cher que ce que proposerait une concession lambda. Et cela évite de se fatiguer avec un vendeur borné qui, de toute façon, en a strictement rien à f..... les 3/4 du temps.

Honnêtement, tu aurais au moins du lire le titre jusqu'au bout. On parle de voitures d'occasion, donc à part pour les occasions très récentes, un mandataire ne va rien pouvoir faire pour toi.

Si tu as un budget de 5000 euros pour une Clio d'occasion, ton mandataire préféré va t'en trouver une neuve dans cette enveloppe ?

Par

En réponse à jeanpepierre

vous devez surement etre mandataire vous meme pour intervenir..... les gens avisés, impliqués dans la chose automobile, savent tres bien que ce qui est remisé à mort chez les mandataires, ce sont les "fin de carrière", les voitures difficiles à vendre, en tout cas pas les trucs récents sortis depuis peu sur le marché...... qui eux d'ailleurs ne se retrouvent en général pas chez le mandataire avant un certain temps....

C'est un peu comme chez OSCARO, vous n'y trouvez forcément pas de pièces automobiles pour des véhicules très récents..... mais de quelques années déjà.

Je ne suis pas d'accord avec vous, j'ai acheté un véhicule neuf qui n'était pas une fin de série, le concessionnaire me proposait le même véhicule y compris la couleur.

Par

En réponse à beniot9888

Honnêtement, tu aurais au moins du lire le titre jusqu'au bout. On parle de voitures d'occasion, donc à part pour les occasions très récentes, un mandataire ne va rien pouvoir faire pour toi.

Si tu as un budget de 5000 euros pour une Clio d'occasion, ton mandataire préféré va t'en trouver une neuve dans cette enveloppe ?

Faux les mandataires possèdent une large gamme de produits d'occasion, à des prix très abordable.

Par

Les retours de leasing sont mis en vente dans les concessionnaires. Un collègue qui a une 208, en leasing à eu une attaque par les rongeurs qui ont arraché la mousse du capot, un rétroviseur rayé etc, un véhicule mal entretenu. Le concessionnaire lui a facturé les dégradations. À la revente, Peugeot vends le véhicule comme s'il n'y avait pas de dégradation. Peugeot a récupéré une somme lors de la restitution.

Tout est bon pour arnaquer le client. Peugeot est champion de l'arnaque. Objectif, marge à n'importe quel prix. Un jour, ça va se retourner. Quelques années auparavant, PSA avait une part de marché de 12% sans opel. Aujourd'hui, avec opel la part de marché n'ai pas à son niveau d'il y a quelques années.

Par

En réponse à Zelos

Les retours de leasing sont mis en vente dans les concessionnaires. Un collègue qui a une 208, en leasing à eu une attaque par les rongeurs qui ont arraché la mousse du capot, un rétroviseur rayé etc, un véhicule mal entretenu. Le concessionnaire lui a facturé les dégradations. À la revente, Peugeot vends le véhicule comme s'il n'y avait pas de dégradation. Peugeot a récupéré une somme lors de la restitution.

Tout est bon pour arnaquer le client. Peugeot est champion de l'arnaque. Objectif, marge à n'importe quel prix. Un jour, ça va se retourner. Quelques années auparavant, PSA avait une part de marché de 12% sans opel. Aujourd'hui, avec opel la part de marché n'ai pas à son niveau d'il y a quelques années.

C'est plutôt logique qu'ils facturent les frais de remise en état. S'ils ont fait les réparations alors il est aussi logique qu'ils le facturent. Le seul bémol pourrait être de facturer les réparations sans les faire.

La PDM de PSA est bien supérieure à 12% en 2019:

"Dans le détail, PSA a maintenu sa première place sur le marché français avec 708 438 voitures immatriculées (+1,35%), ce qui lui confère quasiment 32% du marché national."

Par

En réponse à Tristan_Bx

C'est plutôt logique qu'ils facturent les frais de remise en état. S'ils ont fait les réparations alors il est aussi logique qu'ils le facturent. Le seul bémol pourrait être de facturer les réparations sans les faire.

La PDM de PSA est bien supérieure à 12% en 2019:

"Dans le détail, PSA a maintenu sa première place sur le marché français avec 708 438 voitures immatriculées (+1,35%), ce qui lui confère quasiment 32% du marché national."

Facturer les réparations sans les faire ? OK, peut-être que parfois, ce sont des dommages "invisibles", mais on peut supposer qu'une voiture endommagée devra être revendue moins chère, non ?

Le gars "dont les écureuils ont mangé sa voiture" aurait aussi pu faire les réparations, pour ne pas avoir de retenue. Il a choisi de ne pas le faire, mais pas de bol, ça s'est vu. Ce n'est pas injuste, c'est juste logique. (Ça ne l'aurait pas dérangé de refiler la voiture sans que ça ne se voie et qu'il n'ait rien à payer)

Par

En réponse à Domi.p

Faux les mandataires possèdent une large gamme de produits d'occasion, à des prix très abordable.

J'avais l'impression que ce n'était pas leur cœur de métier, et que les prix étaient ceux du marché, sans plus.

Par

En réponse à Zelos

Les retours de leasing sont mis en vente dans les concessionnaires. Un collègue qui a une 208, en leasing à eu une attaque par les rongeurs qui ont arraché la mousse du capot, un rétroviseur rayé etc, un véhicule mal entretenu. Le concessionnaire lui a facturé les dégradations. À la revente, Peugeot vends le véhicule comme s'il n'y avait pas de dégradation. Peugeot a récupéré une somme lors de la restitution.

Tout est bon pour arnaquer le client. Peugeot est champion de l'arnaque. Objectif, marge à n'importe quel prix. Un jour, ça va se retourner. Quelques années auparavant, PSA avait une part de marché de 12% sans opel. Aujourd'hui, avec opel la part de marché n'ai pas à son niveau d'il y a quelques années.

Il fallait juste rapporter le porte clé pendant que tu y es !!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire