Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Négocier les défauts de carrosserie et d'habitacle

Comment négocier au mieux l'achat de sa voiture d'occasion : tous nos conseils

C'est avéré et parfaitement normal, lorsque l'on achète un véhicule d'occasion, et même si l'on est prêt à accepter certains défauts, on préfère avoir affaire à un exemplaire esthétiquement nickel plutôt qu'à celui qui a subi les outrages du temps sans avoir été rafraîchi.

La tolérance augmente en général de façon inversement proportionnelle au prix de la voiture. Ce que l'on n'acceptera pas d'un véhicule à 15 000 € pourra, de fait, passer avec un autre affiché 3 000 €. Dans tous les cas, les défauts esthétiques, qu'ils soient à l'extérieur ou à l'intérieur du véhicule, doivent vous encourager à négocier le prix. Sauf si, bien sûr, ce dernier en tient déjà largement compte.

 

À l’extérieur, tout travail de carrosserie coûte très cher !

 

Il faut bien savoir raison garder : quelques coups de portières et petites rayures sur une auto qui souffle sa dixième bougie sont parfaitement normaux et ne pourront pas permettre de baisser le prix. Mais une aile enfoncée, une rayure profonde, un pare-chocs qui pendouille, oui, à l'évidence.

Selon la gravité du "préjudice", une remise en état est facturée en moyenne 150 € à 200 € la retouche de peinture par élément, le double si la surface est grande (capot, toit) et s'il faut remplacer carrément la pièce de carrosserie, cela peut encore doubler, ou plus selon le prix de la pièce. Certains pare-chocs coûtent aujourd'hui près de 1 000 €, et ils ne sont pas encore peints !

Comment négocier au mieux l'achat de sa voiture d'occasion : tous nos conseils

Les bosses peuvent aujourd'hui être traitées efficacement par des débosseleurs sans peinture (DSP), pour peu que cette dernière ne soit pas attaquée. Le tarif : entre 40 et 90 € la bosse selon sa taille, son enfoncement et sa localisation. La plupart des débosseleurs utilisent aussi un forfait par panneau de carrosserie. Mais sachez qu'ils ne peuvent pas faire de miracles non plus et que parfois seul un carrossier traditionnel sera compétent.

Une optique cassée va de 30 € en casse pour un modèle ancien et halogène, à plus de 750 € neuf pour un modèle xénon ou LED par exemple. Un cabochon de feux arrière fêlé (qui entraîne théoriquement une contre-visite au CT, tout comme pour le phare, évidemment), c'est encore entre 30 € en occasion et 250 € en neuf (et plus pour les modèles haut de gamme ou à LED).

 

À l’intérieur, tout dépend du défaut 

 

Dans l'habitacle, une sellerie tachée, trouée, usée, ou déchirée, des contre-portes qui bâillent, des plastiques cassés sont autant d'occasion de négocier. Une retouche sur un siège peut se faire chez un professionnel de la restauration automobile contre quelques dizaines d'euros (déchirure, trou de cigarette) mais d'autres opérations, comme la rénovation des cuirs peuvent se chiffrer en centaines d'euros. De manière générale, pour un habitacle incrusté de crasse, c'est environ 200 € pour un nettoyage complet professionnel qu'il faut compter. Refaire la mousse d'un siège avachi est onéreux, remplacer une tirette de basculement du dossier sur les modèles 3 portes aussi. Etc., etc.

 

Comment négocier au mieux l'achat de sa voiture d'occasion : tous nos conseils

Ce sont donc des frais importants, à ne pas négliger. Souvent, le professionnel aura remis en état convenable la carrosserie et l'habitacle de la voiture qu'il vend, mais pas toujours (surtout sur les véhicules de plus de 6/7 ans). Un particulier malin l'aura fait aussi, pour couper court à la négociation. Pour ceux qui n'ont pas jugé bon de s'en occuper le cas échéant, il faudra batailler. Les autres acheteurs le feront sûrement, comme vous.

 

Bien sûr, difficile de demander à un vendeur de défalquer 1 500 € sur le prix de sa voiture si elle est affichée 3 000 €, mais il est clair qu'un effort de sa part, de l'ordre de 300 à 500 € selon le cas et l'état, vous fera beaucoup mieux accepter les défauts de la voiture vendue.

A contrario, sur une auto récente et chère, montrez-vous intransigeant. Prenez des photos des défauts éventuels et demandez rapidement un devis à un concessionnaire ou carrossier pour avoir une idée du coût des remises en état, puis demandez un effort équivalent ou presque au vendeur. Car le souci principal est que ces derniers ont tendance à sous-évaluer les frais. À moins qu'ils en soient au contraire très conscients mais comptent sur le fait que VOUS ne soyez pas au fait des tarifs, toujours élevés, des travaux de carrosserie. Et on peut tenir le même discours pour les remises en état des habitacles.

 

Au final, sur une auto vraiment abîmée, on peut négocier jusqu'à 15/20 % du prix normal, définit par la cote de marché, qui correspond à un véhicule en très bon état.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Honnêtement, cela ne sert plus à rien de négocier un véhicule pour quelques euros alors qu'il suffit d'aller pousser la porte d'un mandataire qui a pignon sur rue pour trouver son bonheur et moins cher que ce que proposerait une concession lambda. Et cela évite de se fatiguer avec un vendeur borné qui, de toute façon, en a strictement rien à f..... les 3/4 du temps.

Par

En réponse à ShidoshiTanaka

Honnêtement, cela ne sert plus à rien de négocier un véhicule pour quelques euros alors qu'il suffit d'aller pousser la porte d'un mandataire qui a pignon sur rue pour trouver son bonheur et moins cher que ce que proposerait une concession lambda. Et cela évite de se fatiguer avec un vendeur borné qui, de toute façon, en a strictement rien à f..... les 3/4 du temps.

vous devez surement etre mandataire vous meme pour intervenir..... les gens avisés, impliqués dans la chose automobile, savent tres bien que ce qui est remisé à mort chez les mandataires, ce sont les "fin de carrière", les voitures difficiles à vendre, en tout cas pas les trucs récents sortis depuis peu sur le marché...... qui eux d'ailleurs ne se retrouvent en général pas chez le mandataire avant un certain temps....

C'est un peu comme chez OSCARO, vous n'y trouvez forcément pas de pièces automobiles pour des véhicules très récents..... mais de quelques années déjà.

Par

En réponse à ShidoshiTanaka

Honnêtement, cela ne sert plus à rien de négocier un véhicule pour quelques euros alors qu'il suffit d'aller pousser la porte d'un mandataire qui a pignon sur rue pour trouver son bonheur et moins cher que ce que proposerait une concession lambda. Et cela évite de se fatiguer avec un vendeur borné qui, de toute façon, en a strictement rien à f..... les 3/4 du temps.

Honnêtement, tu aurais au moins du lire le titre jusqu'au bout. On parle de voitures d'occasion, donc à part pour les occasions très récentes, un mandataire ne va rien pouvoir faire pour toi.

Si tu as un budget de 5000 euros pour une Clio d'occasion, ton mandataire préféré va t'en trouver une neuve dans cette enveloppe ?

Par

En réponse à jeanpepierre

vous devez surement etre mandataire vous meme pour intervenir..... les gens avisés, impliqués dans la chose automobile, savent tres bien que ce qui est remisé à mort chez les mandataires, ce sont les "fin de carrière", les voitures difficiles à vendre, en tout cas pas les trucs récents sortis depuis peu sur le marché...... qui eux d'ailleurs ne se retrouvent en général pas chez le mandataire avant un certain temps....

C'est un peu comme chez OSCARO, vous n'y trouvez forcément pas de pièces automobiles pour des véhicules très récents..... mais de quelques années déjà.

Je ne suis pas d'accord avec vous, j'ai acheté un véhicule neuf qui n'était pas une fin de série, le concessionnaire me proposait le même véhicule y compris la couleur.

Par

En réponse à beniot9888

Honnêtement, tu aurais au moins du lire le titre jusqu'au bout. On parle de voitures d'occasion, donc à part pour les occasions très récentes, un mandataire ne va rien pouvoir faire pour toi.

Si tu as un budget de 5000 euros pour une Clio d'occasion, ton mandataire préféré va t'en trouver une neuve dans cette enveloppe ?

Faux les mandataires possèdent une large gamme de produits d'occasion, à des prix très abordable.

Par

Les retours de leasing sont mis en vente dans les concessionnaires. Un collègue qui a une 208, en leasing à eu une attaque par les rongeurs qui ont arraché la mousse du capot, un rétroviseur rayé etc, un véhicule mal entretenu. Le concessionnaire lui a facturé les dégradations. À la revente, Peugeot vends le véhicule comme s'il n'y avait pas de dégradation. Peugeot a récupéré une somme lors de la restitution.

Tout est bon pour arnaquer le client. Peugeot est champion de l'arnaque. Objectif, marge à n'importe quel prix. Un jour, ça va se retourner. Quelques années auparavant, PSA avait une part de marché de 12% sans opel. Aujourd'hui, avec opel la part de marché n'ai pas à son niveau d'il y a quelques années.

Par

En réponse à Zelos

Les retours de leasing sont mis en vente dans les concessionnaires. Un collègue qui a une 208, en leasing à eu une attaque par les rongeurs qui ont arraché la mousse du capot, un rétroviseur rayé etc, un véhicule mal entretenu. Le concessionnaire lui a facturé les dégradations. À la revente, Peugeot vends le véhicule comme s'il n'y avait pas de dégradation. Peugeot a récupéré une somme lors de la restitution.

Tout est bon pour arnaquer le client. Peugeot est champion de l'arnaque. Objectif, marge à n'importe quel prix. Un jour, ça va se retourner. Quelques années auparavant, PSA avait une part de marché de 12% sans opel. Aujourd'hui, avec opel la part de marché n'ai pas à son niveau d'il y a quelques années.

C'est plutôt logique qu'ils facturent les frais de remise en état. S'ils ont fait les réparations alors il est aussi logique qu'ils le facturent. Le seul bémol pourrait être de facturer les réparations sans les faire.

La PDM de PSA est bien supérieure à 12% en 2019:

"Dans le détail, PSA a maintenu sa première place sur le marché français avec 708 438 voitures immatriculées (+1,35%), ce qui lui confère quasiment 32% du marché national."

Par

En réponse à Tristan_Bx

C'est plutôt logique qu'ils facturent les frais de remise en état. S'ils ont fait les réparations alors il est aussi logique qu'ils le facturent. Le seul bémol pourrait être de facturer les réparations sans les faire.

La PDM de PSA est bien supérieure à 12% en 2019:

"Dans le détail, PSA a maintenu sa première place sur le marché français avec 708 438 voitures immatriculées (+1,35%), ce qui lui confère quasiment 32% du marché national."

Facturer les réparations sans les faire ? OK, peut-être que parfois, ce sont des dommages "invisibles", mais on peut supposer qu'une voiture endommagée devra être revendue moins chère, non ?

Le gars "dont les écureuils ont mangé sa voiture" aurait aussi pu faire les réparations, pour ne pas avoir de retenue. Il a choisi de ne pas le faire, mais pas de bol, ça s'est vu. Ce n'est pas injuste, c'est juste logique. (Ça ne l'aurait pas dérangé de refiler la voiture sans que ça ne se voie et qu'il n'ait rien à payer)

Par

En réponse à Domi.p

Faux les mandataires possèdent une large gamme de produits d'occasion, à des prix très abordable.

J'avais l'impression que ce n'était pas leur cœur de métier, et que les prix étaient ceux du marché, sans plus.

Par

En réponse à Zelos

Les retours de leasing sont mis en vente dans les concessionnaires. Un collègue qui a une 208, en leasing à eu une attaque par les rongeurs qui ont arraché la mousse du capot, un rétroviseur rayé etc, un véhicule mal entretenu. Le concessionnaire lui a facturé les dégradations. À la revente, Peugeot vends le véhicule comme s'il n'y avait pas de dégradation. Peugeot a récupéré une somme lors de la restitution.

Tout est bon pour arnaquer le client. Peugeot est champion de l'arnaque. Objectif, marge à n'importe quel prix. Un jour, ça va se retourner. Quelques années auparavant, PSA avait une part de marché de 12% sans opel. Aujourd'hui, avec opel la part de marché n'ai pas à son niveau d'il y a quelques années.

Il fallait juste rapporter le porte clé pendant que tu y es !!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire