Publi info
Enquête vitesse - Conduire sans avoir d'accident, c'est possible ! (Vidéo - épisode 6/6) Suite et fin de notre série de six reportages consacrés à la vitesse, avec une rencontre, celle de Jean-Pierre Beltoise,  qui, en 1986, crée l’école « Conduire Juste ». Re-Découverte de cette méthode dont l’enseignement permet de limiter les risques d’accident.

Lire l'enquête»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

:coucou::hello:

Par

"Pour résumer le propos de l’école, ce qui est important aujourd’hui, ce n’est pas de raisonner en termes d’excès de vitesse mais de vitesse excessive." : enfin un qui a compris.

Par Anonyme

En réponse à Jacques01

"Pour résumer le propos de l’école, ce qui est important aujourd’hui, ce n’est pas de raisonner en termes d’excès de vitesse mais de vitesse excessive." : enfin un qui a compris.

Oui mais pour faire comprendre ça à un politique ou aux associations répressives, c'est pas gagné.

Par Anonyme

Et c'est aussi tellement facile de conduire (très) vite (quand on aime ça) sans accident...

...Il faut pour cela bien se souvenir que sa vitesse doit être adaptée aux circonstances (adhérence, visibilité...), et aux possibilités du véhicule comme du conducteur (les capacités de ce derniers n'étant pas uniquement définies par ses aptitudes au pilotage, d'ailleurs !)!

Il m'arrive ainsi de doubler des gens qui roulent à une vitesse ridiculement basse mais légale, et de me faire redoubler par ces mêmes personnes à des vitesses toujours légales mais trop élevées en un lieu précis. Le pire étant que ces gens ne comprennent sans doute pas pourquoi, moi, le "fou" qui les ait doublé à des "vitesses scandaleuses", roule quelques kilomètres plus loin si peu vite...

Les gens devraient apprendre à évaluer le danger sans la contrainte imbécile de limitations quasi systématiquement inadaptées...

Et les DDE (je sais que le nom à changer, mais bon...) devraient surtout se concentrer à améliorer le réseau (visibilité, revêtement, signalisation, etc...) plutôt que d'ajouter des gravillons dans un virage déjà mal foutu et piégeant (simple exemple)...

Mais je pense que la n'est pas vraiment leur priorité... Hélas !

C'est de cette façon qu'en plus d'un million de Kms parcourus sans accident, je ne compte plus ni les fois ou je ne peux rouler en deçà des limitations pourtant déjà fort basses sans prendre de risque déraisonnable, ni les fois ou je peux rouler (et ou je roule) à des vitesses largement prohibées en totale sécurité (sauf pour mon permis, bien sur; bien que je sois parvenu à garder tout mes points sans jamais faire aucun stage "fiscal"...).

Les discours des "(in)sécurités routières" sont d'une imbécilité trop souvent criminelle... Mais ce discours est très rentable.

Peut-être est-ce pour cela qu'il est majoritaire ???

Par Anonyme

c est la route est ta voiture qui te dicte ta vitesse

Par Anonyme

Boarf, lorsqu'on sait glisser, je vois pas où est le mal de le faire. Pratiquement tout le monde sait faire du vélo mais très peu savent vraiment le pousser à ses limites. Du moment qu'on sait, on tartine comme un malade dans les sentiers, et vive les freins ultra puissants et les disques MMC pour s'arrêter si il y a quelqu'un dans le virage... Une voiture c'est pareil: du moment qu'on est bon, pourquoi ne pas rouler fort aux endroits qui ne craignent pas?

Bon évidement moi je tartine rarement en voiture, d'un autre côté à 100 je me chie dessus vu qu'elle a presque le double de mon âge et pas une assistance... Je sais que je vais déjà vite à 50...

Par Anonyme

http://www.dailymotion.com/video/x19r7xk_une-moto-evite-une-voiture-de-peu_auto

Le mec pensait sans doute qu'il maîtrisait la situation ... Pas dur on ouvre un peu en 3 et youpi

Heureusement qu'il a eu du cul sinon on le ramassait au buvard.

Vous noterez aussi le titre "une moto évite de peu une voiture" façon assez tendancieuse de dire que l automobiliste a failli être la cause d'un drame alors qu n'en fait le conducteur ne devait même pas s attendre a voir débouler un débile à plus de 200 sur une nationale. Et le motard a du voir la faute exclusive du connard inattentif qui lui coupe la route. Tout ça pour dire que chacun interprète les choses à sa manière de façon très partiale (y compris les pouvoirs publics qui voient le moyens de combler partiellement les déficits qu'ils creusent).

Le motard pensait de bonne foi pouvoir y aller franco dans cette belle ligne droite, il n accélère même pas à fond (il aurait pu remettre la 2 pour pousser encore plus).

L'automobiliste n'a sans jamais imaginer que le mec en face arrivait à plus de 200, si ça se trouve il ne l'a même pas vu

Donc rouler vite sur route bof,bof,bof

Par

En gros si je résume la vidéo, il faut rouler doucement et faire attention aux éléments qui nous entoure ?

Merci des conseils, j'avoue que je n'y avais jamais pensé, en fait c'est si simple de conduire juste...

Par

Le comble serait que ce monsieur se tape un accident, son affaire de rouler doucement ne tiendrait plus la route :bah:

Par Anonyme

3 h17 : merci + 1

Par Anonyme

Pas rouler doucement mais rouler intelligemment, encore faut-il avoir les neurones qui fonctionnent uniquement en mode on-off.

Par Anonyme

"Qui ne fonctionnent pas uniquement en mode on-off" serait plus juste (enfin j'imagine que c'est ce que tu voulais dire).

Par

Le pire, c'est que je roule depuis 13 ans à 220 toute les semaines ... alors que le reste est à 130.

Et je suis pas paraplégique pour autant.:chut:

Par

En réponse à C3RS

Le pire, c'est que je roule depuis 13 ans à 220 toute les semaines ... alors que le reste est à 130.

Et je suis pas paraplégique pour autant.:chut:

C'est clair, des vrais pépé meurent sur la route en n'ayant jamais dépassé les limitation. Tout comme des vrais chauffards ayant enfreint les limitations toutes leur vie meurent de ... tabac.

Bref, un accident de la route arrive quand c'est pas ton jour. That's it. That's all.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

http://www.dailymotion.com/video/x19r7xk_une-moto-evite-une-voiture-de-peu_auto

Le mec pensait sans doute qu'il maîtrisait la situation ... Pas dur on ouvre un peu en 3 et youpi

Heureusement qu'il a eu du cul sinon on le ramassait au buvard.

Vous noterez aussi le titre "une moto évite de peu une voiture" façon assez tendancieuse de dire que l automobiliste a failli être la cause d'un drame alors qu n'en fait le conducteur ne devait même pas s attendre a voir débouler un débile à plus de 200 sur une nationale. Et le motard a du voir la faute exclusive du connard inattentif qui lui coupe la route. Tout ça pour dire que chacun interprète les choses à sa manière de façon très partiale (y compris les pouvoirs publics qui voient le moyens de combler partiellement les déficits qu'ils creusent).

Le motard pensait de bonne foi pouvoir y aller franco dans cette belle ligne droite, il n accélère même pas à fond (il aurait pu remettre la 2 pour pousser encore plus).

L'automobiliste n'a sans jamais imaginer que le mec en face arrivait à plus de 200, si ça se trouve il ne l'a même pas vu

Donc rouler vite sur route bof,bof,bof

On se demande bien ce qu'il comptait faire avec sa voiture pour se mettre en vrac comme ça dans le milieu de la route. Il ne doublait pas, il n'y a pas de route sur sa gauche, comportement quand même étrange.

Par

Au fil des ans et des kilomètres on se forge ses propres règles de sécurité; aimer conduire me parait indispensable pour conduire vite en sécurité (contrairement à l'image véhiculée par les pouvoirs publics de l'irresponsable dangereux et agressif) car cela exige qu'on ne fasse que conduire; il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte, il faut réévaluer sa situation très souvent et, comme l'écrivait très justement un autre commentateur anonyme, on est alors amené à faire varier très rapidement sa vitesse, être à plus de 200km/h sur un tronçon et à 60 km/h plus loin. Cela exige une grande concentration, il faut aussi savoir précisément ce qu'on sait faire et ce qu'on ne maitrise pas correctement. Rouler vite suppose aussi le respect des autres afin d'éviter les conflits imbéciles sur la route.

Malheureusement, l'action des pouvoirs publics centrée sur le respect de la vitesse légale, a créé des conditions désastreuses en terme de sécurité: pour un certain nombre de conducteur, quand on respecte la vitesse légale, on a tout bon ! On roule lentement en bricolant dans son auto son GPS, son smartphone, son ordinateur etc...J'observe que beaucoup de personnes forçent le passage sur les chicanes en ville, ...le comportement des automobilistes me parait plus négligé qu'autrefois, cela ne va pas dans le bon sens. On roule lentement dans le désordre, on est très loin du "conduire juste" de JP Beltoise. D'autres méthodes d'apprentissage ou de perfectionnement ont été mises au point par des grands noms du sport automobile français qui ont été reprises à l'étranger et en particulier au Japon, exit en France, notre beau pays est un pays réglementaire ! A quelques kilomètres de mon domicile et aux abords d'une quatre voies particulièrement sûre, des gendarmes montaient dans un sapin avec leurs jumelles pour piéger les automobilistes en excès de vitesse ! Afin de leur éviter de sombrer dans le ridicule, des habitants du secteur ont coupés les branches basses du sapin...Bonne route.

Par Anonyme

Et que dire de cette nouvelle mode qui consiste à se traîner à 70/80 sur autoroute ou a 60/70 hors agglomération ? Des chicanes mobiles qui forcent les poids lourds a doubler ne constituent elles pas de réelles dangers pour tous ? Que quelqu'un roule vite seul sur une route déserte n'est-il pas moins dangereux que de gêner et surprendre tout le monde dans un trafic soutenu ? Sans parler des immondes connards (et pas toujours des jeunots loin s'en faut) qui changent de file à l'improviste sans clignotants, et plus grave, sans regarder derrière et à cote d'eux. Des mêmes qui se placent anarchiquement sur la chaussée alors qu il n,est pas bien compliqué d'être à droite pour aller tout droit ou à droite et à gauche pour aller à gauche. Des pignoufs qui rentrent sur une voie rapide ou une autoroute a 50 en forçant commé ś ils étaient seuls au monde (jambe droite trop courte ou peur de faire prendre plus de 2500 trs au moteur ?).

Quand on écoute la propagande Perrichonne et qu'on voit comment se comporte le pèquenot moyen avec un volant dans les mains, il est difficile de faire rentrer dans le crâne des minots les bons comportements. Ça fait un paquet d'année que j enseigne la conduite et ça devient désespérant, à chaque fois on me dit "Ben ouais mais les autres ils le font bien alors pourquoi moi je devrai ..."

Par Anonyme

Je vois pas en quoi les propos de cet individu sont crédibles? Et ce n' est pas le bon exemple. je pense qu' il devrait se faire oublier.C' est ce qu' il fait depuis 1971 d' ailleurs

Par Anonyme

"A l''auto-ecole on apprend à manœuvrer un véhicule et respecter des règles" discours classique et typique d'un mec qui n'a pas mis les pieds dans une (bonne) auto-ecole depuis qu'il a passė son permis c est à dire depuis trop longtemps. De l'eau a coulé sous les ponts depuis, c'est bien pour ça que c'est plus compliqué maintenant qu'à l'époque ou on apprenait simplement à se déplacer (d'où les problèmes que rencontrent certains. Appuyer sur des pédales et manier un levier est à la portée du plus grand nombre mais ça se gâte des qu'il faut le faire intelligemment.

Par

C'est vrai que l'amélioration de la formation est rarement mise en avant quand on parle de la sécurité routière, alors que c'est quand même là que tout commence ! Quid de la formation continue, de la possibilité de faire plus de stages de perfectionnement ou de prévention des risques ? Quitte à embêter tout le monde, autant le faire de façon utile !

Mais évidemment ça n'est pas aussi rentable que la répression de la vitesse (qui ne reste qu'un facteur parmi d'autres dans la cause des accidents).

Par Anonyme

Je croise souvent des papys mamys qui s insèrent a 60 sur la rocade,bon eux ils respectent les limitations ils leur arrivera rien

D autres qui prennent la voie de gauche pour domicile en roulant a 93 kmh pour doubler un autre 90,donc forcément ils se font doubler par la droite,une -deux -trois fois mais comprennent toujours pas.

"Sans parler des immondes connards (et pas toujours des jeunots loin s'en faut) qui changent de file à l'improviste sans clignotants, et plus grave, sans regarder derrière et à cote d'eux. Des mêmes qui se placent anarchiquement sur la chaussée alors qu il n,est pas bien compliqué d'être à droite pour aller tout droit ou à droite et à gauche pour aller à gauche."

Le port du clignotant n empeche pass l anticipation :quelqu un qui est derriere un camion et toi a coté qui amorce le dépassement par exempe,généralement il y a deux solutions soit il vient dans ma voie ,soit il ne fait mais j attend jamais a ce qu il clignote ,je prévois toujours le "cas ou"

C est comme pour les ronds points,PERSONNE ne le met quand on va tout droit et meme ceux qui tournent pas toujours,alors partant de ce principe quand je vois quelqu un dedans je suis PRET a m arreter s il le faut ,et voila j ai jamais eu de surprises,si des gars qui me grillent la priorité et passent en force quand je suis engagé.

Par Anonyme

et quand on se prend un choc par derriere arrêté à un feu rouge ? c'est quoi ? une faute de conduite ? :p

Par

"et quand on se prend un choc par derriere arrêté à un feu rouge ? c'est quoi ? une faute de conduite ? :p" : tentative de car-jacking......

Par

Une série de reportage qui est finalement bien vue. J'ai eu du mal avec le premier volet comme beaucoup. Mais lorsque l'on a regardé la totalité des articles et vidéo c'est différent. Merci pour avoir traité ce sujet.

Pour le dernier volet le maître mot c'est l'anticipation.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire