Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Point Info de 15h - Heuliez, 1000 employés, en redressement judiciaireC’est ce matin à 11 heurs précisément que le tribunal de commerce de Niort (Deux-Sèvres) devait statuer sur le sort de l’équipementier automobile Heuliez. Comme l’espéraient les syndicats et comme on pouvait s’y attendre, sa décision

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Aujourd'hui la famille Queveau n'a de cesse de réclamer des millions d'euros à l'État, c'est-à-dire aux contribuables, pour éviter le dépôt de bilan. Mais il n'est pas question pour elle de prendre sur les profits accumulés depuis des années sur le dos des travailleurs d'Heuliez. Alors, même si le patron obtient de l'État ou de la Région les millions qu'il demande et renonce ainsi pour le moment au dépôt de bilan, rien ne sera réglé pour les travailleurs.

Par Anonyme

Pour le message du haut: Si heuliez est en redressement, ça veut dire qu'il y a des dettes. des grosses dettes. Donc je ne pense pas que les profits soient aussi gros que ce que vous pensez. Je peux me tromper mais il me semble que c'est logique.

Par Anonyme

aucun rapports.la societe peut avoir les dettes qu elle veut.quand je parle des profits c est la fortune de la famille et des actionnaires qui se chiffre en milliards.ils ne sont pas obliges d integrer cette fortune personnelle dans les comptes de l entreprise.PS : les fortunes dont je parle on ete creer par le travail de tous ces salaries qui maintenant risquent la porte.

Par Anonyme

rectificatif de ma part: dans le même temps la famille Queveau, propriétaire d'Heuliez, se refuse à verser le moindre centime d'euro, affirmant sans gêne qu'elle n'en a pas les moyens. Elle n'est pourtant pas sur la paille à en croire le journal Challenges dont le site Internet estime sa fortune à près de 100 millions d'euros. La même famille a aussi su débourser 1,386 million d'euros d'indemnités au directeur général au moment de son départ en 2008, tout en mettant ses salariés au chômage partiel pendant un tiers de leur temps de travail, ce qui diminue d'autant leurs salaires........ils n ont qu a contribuer eux aussi a redresser la societe.y en amarre que ca soit toujours les salaries qui paient les pots casses.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité