Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Toyota Rav4 EV by Tesla : finalement, il sera commercialisé pour le public !La nouvelle de sa non commercialisation était prématurée. En effet, hier, nous apprenions que le Toyota Rav4 EV by Tesla actuellement en tests grandeur nature ne serait pas commercialisé pour le grand public mais réservé aux flottes et aux loueurs. Finalement, Toyota a réagi en indiquant qu'il y avait erreur. Si la IQ EV ne sera probablement livrable qu'aux flottes et autres loueurs, le Rav4 EV sera très probablement commercialisé pour le grand public.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Par Anonyme

Ohlàlà on dirait une Coréenne anonyme!

Ça dénote avec le reste des modèles présentés par Tesla.

Par Anonyme

Ca reste toujours un RAV4 motorisé par Tesla. Et pas du style Tesla!

Par Anonyme

C'est parce que la technologie lithium est très capricieuse, et ne tolère pas de surcharger une batterie, ni de faire une décharge profonde

Tout le monde sait ce qu'est une pile ronde 1.5V

Pour obtenir 150V, rien de plus facile: il suffit de mettre 100 unités en série. Il en est de même pour les accus lithium 3.6V (ou 3.7V) pour chaque module unitaire. Avec 100 modules, on obtient 360V

Supposons que lorsqu'un module élémentaire est chargée à 100%, elle affiche 3.6V et que si elle est "vide", elle ne donne plus que 2V, seuil à ne pas descendre. Donc avec 100 modules, on aurait entre 200V et 360V. Pour le controle de charge, ce serait alors facile:

-si l'électronique détecte une tension de 200V, alors STOP: la batterie refuse de fonctionner, en attente d'être rechargée

-et si l'électronique détecte 360V, alors elle conclue que la batterie est entièrement rechargée, et qu'il faut stoppper la charge.

Ce serait si facile...sauf que ce n'est pas le cas, parce que chaque module élémentaire n'est pas identique. Supposons que sur les 100 modules, pour simplifier l'explication, on dirait qu'il y a 25 modules hors service, 0V. Et donc lorsque on a 270V aux bornes de ce pack 100 modules, ça veut dire que les 75 modules sont tous chargés à 100% (75*3.6=270), et donc qu'il faut stoppper la charge. Or, l'électronique ne voit que 270V, et conclue que le pack n'est pas encore rechargée à 100%, et donc continue d'envoyer de l'électricité vers la batterie, qui devient alors surchargée, et se détruira en peu de temps.

Voilà. C'est parce que tous les modules élémentaires ne sont pas identiques, n'évoluent pas de la même manière au bout de 1 mois, de 6 mois, de 5 ans d'utilisation... Il y aura des modules qui ne pourront pas parvenir à 3.6V, et donc faussera la mesure globale (qui sera forcement inférieur à 360V), et donc donnera des fausses information au système de gestion électrique

Dans l'ideal, il faudrait mettre un controleur de tension sur chaque module élémentaire, tout en branchant ces 100 modules en série. Techniquement, c'est possible. Financièrement, ce n'est pas possible, sans oublier que ça allourdirait la voiture: la tesla Roadster par exemple contient plus de 6000 modules émélentaires....

Et donc chez Tesla, ils ont choisi de faire un compromis suite à leur expérience, en plaçant un nombre réduit de controleur de tension et de température, qui permettent de ne pas rendre l'ensemble trop lourd, trop cher, trop complexe tout en limitant la détérioration d'un grand nombre de modules émélentaires. Cette expérience, Toyota ne l'a pas. Toyota pourrait très bien allouer quelques milliards de dollars à ses ingénieurs pour le faire en interne, mais ça coute cher et ça prend du temps. Ce temps là n'est pas pénalisant pour Toyota sur le plan commercialisation (puisque le marché de la voiture électrique pour le moment ou en 2012-2013 demeure/demeurera dérisoire). En revanche, ce temps perdu est pénalisant sur le plan de communication, médiatique (sans oublier que ce projet donnera un peu de retour d'expérience aux équipes Toyota électrique)

Le savoir faire de Tesla n'est pas dans la batterie, puisque les modules élémentaires sont fabriqué par Panasonic

Le savoir faire de Tesla se réside dans la gestion électrique de ces batteries

Par Anonyme

Reste à espérer qu'elle sera commercialisée ailleurs qu'à Paris (je parle pour la France), ça fait 3 jours que je passe au WD-40 les connexions de ma 106 électrique qui s'est retrouvée dans une route inondée ce qui est parfois difficile à éviter durant la saison des pluies en Guadeloupe. J'ai beau avoir deux voitures, ma 106 en principale et un Duster 4x4 essence en spare, il n'est parfois pas évident de réagir assez vite lorsque 120 mm d'eau tombent en deux heures (ie on se retrouve avec la "mauvaise voiture" au "mauvais endroit"). Hélas, je ne me fais pas d'illusion, ce 4x4 électrique ne sera probablement même pas commercialisé en France, et encore moins disponible en Guadeloupe, sauf à faire une croix sur la garantie et à l'entretenir soi-même (ce que je fais avec la 106, mais avec l'aide d'une communauté en ligne significative).

SPONSORISE

Actualité Toyota

Toute l'actualité