Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Après le Covid, l’économie ou l’écologie d’abord ?Faut-il faire relancer l’automobile plein gaz ou rouler plus sobre, plus modeste et user nos voitures ? On peut bien se poser la question, ce sont nos modes de vie qui arbitreront. Deux hypothèses pour l’après Covid.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On en parle des pics de pollutions à Paris DURANT le confinement ou pas? Histoire de se rendre compte que l'automobile est très loin d'être l'un des principaux facteur de pollution?

Par

Merci Jean, j'apprécie votre angle d'attaque ! Rien ne s'est réellement réformé sans contraintes : situation ancienne + changement = situation nouvelle + emmerdements ! Le problème réside dans l'imbrication des logiques rationnelles et des idéologies. On veut du plein emploi mais "en même temps" de la décroissance, de la liberté mais aussi des normes environnementales... Désolé mais il faut choisir. D'où ces affrontements sans fin ni solution entre tenants de ceci contre défenseurs de cela. On n'en sort pas et c'est pourquoi, ici, lit-on des accusations permanentes sur toutes les catégories de cons possibles : ceux qui aiment les SUV, les diesels, les berlines, les coupés, les cabriolets, les ludospaces, les électriques, les thermiques et peut-être, un jour , les cons en voitures à pédales... C'est un peu épuisant. En réalité, pour tout bien, l'humain y met le prix de la fonction de base (se déplacer) ET le prix de son plaisir, individuel, personnel, sans doute aussi égoïste. Demain, cette évidence existera de la même façon qu'aujourd'hui, il faut accepter les préférences.

Par

L'escrologie ou l'imperialisme du capitalisme !!!!:bah:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Je le crains aussi mais sinon pour la question 100% pour l’économie 0% a l'écologie

Par

l'éco d'abord

Par

Avant de parler de l'avenir, il faut trouver une boule de cristal de qualité.

Au présent, il faut se défendre. Ce qui est annoncé là soulage sans guérir:

https://www.the-postillon.com/2020/04/revenge-is-sweet.html

Par

JOB JOB JOB

Par

Il y a peut être un plan C et même un plan D ou E...:bah:

Mais ce qui est sur, c'est qu'il n'y a pas de planète B. :bah:

Par

Le covid ? Connais-pas.

Par

En réponse à mekinsy

Il y a peut être un plan C et même un plan D ou E...:bah:

Mais ce qui est sur, c'est qu'il n'y a pas de planète B. :bah:

et alors ? Dans quoi 50 60 ans on ne sera plus là...

Par

Ecologie = foutaise poussé par les gauchos mondains écolos bobos rive gauche

Si cette tendance se pointe alors l'alternative c'est "Aux armes gilets Jaunes, Formez vos bataillons ..."

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Je suis moi-même un grand pessimiste depuis le début de cette crise, mais au lieu de répéter sans cesse qu'une deuxième vague est inévitable, ce qui est anxiogène et pourrait même inciter à un relâchement, il vaut mieux essayer du mieux qu'on peut de respecter les normes d'hygiène. Comme ça, on pourra réduire l'impact, voire éviter une deuxième vague. En gros, se laver/se désinfecter les mains, respecter la distance de 2m, porter un masque là où c'est obligatoire, éviter les rassemblements de plus de 5 personnes, éviter le "tourisme instagram" quand les frontières rouvriront. Mais tout ça, ça demande un effort collectif de toute la population. Malheureusement, comme pour tout travail de groupe, il y a forcément des branleurs qui ne se sentent pas concernés. :pfff:

Par

Tout ça n'est que de l'avenir en boite mais les boules de cristal sont des contrefaçons chinoises et elles ne marchent pas.

Aujourd'hui on peut faire 100km, avec une 2° résidence a moins de 200km il est possible d'étirer un peu cette distance et dès le mardi 2 juin, il reste probable que cette limitation a 100 km disparaisse. Les deux fins de semaine de grande transhumance seront passées.

Aujourd'hui, il y a tellement de temps libre pour les journalistes qu'ils s'intéressent aux foyers de quelques malades.

Dès la fin juin, tous les pays qui vivent du tourisme vont alléger les contraintes de circulation, il faut aussi vivre, d'ailleurs il sera possible d'aller partout en France, y compris a la Réunion, aux Antilles et en Guyane.

.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Ça fait vendre de voir les gens se taper sur la gueule avec ce sujet. :areuh:

Bon sinon on aura toujours le souci qu'imposer l'écologie par la force ne sera jamais une bonne idée. Pas tant qu'on aura pas de solutions (si vraiment ça existe) abordables pour toutes les bourses. Faut déjà que le marché d'occasion se fasse et c'est loin d'être le cas. Je parle bien de solutions pour les voitures. Pas des vélos et compagnies...:violon:

Donc imposer l'écologie par la force à des gens qui n'ont pas les moyens c'est juste la double peine. A l'image des gens qui veulent interdire les voitures thermiques tout court sur un très court terme. Est ce qu'à un moment donné on pense à tout le monde? Venir dire "il faut" en montrant d'un doigt inquisiteur les "méchants" qui osent rouler avec une vieille merde qui pollue. Faut pas avoir honte quoi! Surtout quand on a pas besoin de la voiture, qu'on à les moyens ou je ne sais quoi. Faut arrêter de prendre certains cas comme des exemples qu'on devrait tous suivre! Ce n'est pas LE français moyen par excellence. D'ailleurs y en à pas.

L'immobilisme c'est mal. Mais la précipitation en punissant une partie de la population, je sais pas si c'est mieux. C'était valable avant le confinement et c'est encore plus vrai aujourd'hui. On va pas aller mettre encore plus dans la merde des gens qui sont déjà dans le caca.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

C'est quoi le covid ?

Par

J espère et je pense que certains citoyens ecolos et Gaucho-socialiste auront ce qu ils méritent de la part de leurs voisins, collègues lorsque l état de droit tombera.

Ca peut aller vite rappelez-vous la Libye, l Irak, la Syrie.

Et la on parlera pas voiture électrique, co2 et vélos.

Par

En réponse à Taro.H

et alors ? Dans quoi 50 60 ans on ne sera plus là...

Au vue de la rapidité de dégradation de l'environnement (Et donc de la qualité de vie), ne t'en fais pas...

Ca ne prendra pas autant de temps avant que tu ne prennent conscience de l'impact.

Ce qui m'a fait sourire ce week-end, c'est de voir les badauds se promener tout le long des plages. :sol:

Ils reconnaissaient que ça leurs avaient manqués. :lover:

Savent ils ceci ?:

"Pourra-t-on encore faire des châteaux de sable d'ici la fin du siècle ? Les plages représentent un tiers des littoraux mondiaux. Quand bien même l'humanité réduirait fortement ses émissions de gaz à effet de serre, plus d'un tiers des côtes sablonneuses de la planète pourraient disparaître d'ici 2100. Une étude souligne la nécessité de mettre en œuvre des solutions d'adaptation pour les zones densément peuplées, menacées par l'élévation du niveau de la mer."

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-moitie-plages-monde-sont-menacees-disparition-ici-2100-79852/

Oui, je sais l'année 2100 est extrêmement lointaine à l'echelle de vie humaine et dans les faits, la majorité des gens pensent comme toi...:cry:

Le soucis, et ca c'est plus difficilement compréhensif pour Marcel et Paulette...C'est que quoi que l'on fasse, la montée des océans est actée, ca ne fait plus aucun doute.

Sans attendre 2100 (On s'en fou, c'est vrai.), quel serait le problème pour 2050 ?

(Tu admettras que c'est une échéance qui nous concerne bien plus...Les petits vieux adorants se promener dans ce genre d'endroit vivifiant et reposant.)

Les plages seront plus petites, ne seront plus accessibles lors des forts coefficients de marées...

(Voir ce qu'est un coefficient de marée pour comprendre le problème...Je ne peux pas tenir les gens par la main tout le temps.:bah::areuh:)

Concrètement ca signifie quoi ?

Que durant les mois estivaux de juillet/août (Prenons la transhumance touristiques comme exemple.), les jours de forts coefficients, la plage ne sera plus là. (C'est déjà le cas en Aquitaine...Mais c'est très rare)

C'est embêtant si ca arrive par beau temps et que ca dure plusieurs heures, sur quelques jours...

Seulement lorsque ca arrivera (Et ca arrivera, puisque comme je l'ai écris, cela existe déjà.), il n'y aura pas de retour en arrière possible de ton vivant, de celui de tes enfants, voir petits enfants...Mais bon j'ai bien compris que tu as peu d'égards pour les générations suivantes.

Sans actions concrètes (Comprendre mesures intelligentes prisent par des gens compétents.), ce type de désagrément pourrait impacter nos "loisirs" bien plus tôt que 2050.

Penser une seule seconde que les premiers désagréments notable et réellement degradant nos qualités de vie vont apparaître d'ici 50...60ans...C'est juste être totalement à côté de la plaque, tellement la situation actuelle montre une accélération exponentielle du dérèglement climatique.

Ces 4 dernières années (Dont 3 des plus chaudes jamais enregistrés depuis le début des relevés de températures), prouve qu'il se passe quelque chose d'anormale.

A quoi est ce dû ?

On peut mettre en doute l'activité humaine. (Même si tous les indicateurs démontre le contraire...La corrélation entre rejets de gaz à effet de serre et augmentation de la température apparaissant de manière très nette.)

Seulement lorsqu'on est malade, on essai de trouver un traitement efficace afin d'aller mieux...:bah:

On espère que l'on nous proposera autre chose que des soins palliatifs.

(Bon on évitera l'hydroxychloroquine...:biggrin:)

Le soucis du dérèglement climatique est que l'inertie est d'une telle durée, qu'un retour à la normal serait impossible de notre vivant...Et même sur plusieurs générations humaines.

Si tenté qu'elle supporte un dérèglement brutal.

C'est d'ailleurs amusant...Car si je fais le parallèle avec le Covid-19, les mesures prisent s'apparenteraient à éviter la saturation...(Des hôpitaux en l'occurrence)

Donc à subir le dérèglement climatique d'une manière plus progressive que si nous ne faisons rien.

Eviter le déplacement massif de centaines de millions de personnes habitants le long des côtes sur un temps si court, qu'il nous serait impossible d'éviter une tragédie mondial incontrôlable.

A part ça, et comme je l'ai écris, le réchauffement/dérèglement climatique est acté...

À nous d'en définir la violence de l'impact. :bah:

(Un pic, donc ingérable ou une courbe aplati comme le serait celle d'une épidémie maîtrisé...)

Par

En réponse à mekinsy

Au vue de la rapidité de dégradation de l'environnement (Et donc de la qualité de vie), ne t'en fais pas...

Ca ne prendra pas autant de temps avant que tu ne prennent conscience de l'impact.

Ce qui m'a fait sourire ce week-end, c'est de voir les badauds se promener tout le long des plages. :sol:

Ils reconnaissaient que ça leurs avaient manqués. :lover:

Savent ils ceci ?:

"Pourra-t-on encore faire des châteaux de sable d'ici la fin du siècle ? Les plages représentent un tiers des littoraux mondiaux. Quand bien même l'humanité réduirait fortement ses émissions de gaz à effet de serre, plus d'un tiers des côtes sablonneuses de la planète pourraient disparaître d'ici 2100. Une étude souligne la nécessité de mettre en œuvre des solutions d'adaptation pour les zones densément peuplées, menacées par l'élévation du niveau de la mer."

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-moitie-plages-monde-sont-menacees-disparition-ici-2100-79852/

Oui, je sais l'année 2100 est extrêmement lointaine à l'echelle de vie humaine et dans les faits, la majorité des gens pensent comme toi...:cry:

Le soucis, et ca c'est plus difficilement compréhensif pour Marcel et Paulette...C'est que quoi que l'on fasse, la montée des océans est actée, ca ne fait plus aucun doute.

Sans attendre 2100 (On s'en fou, c'est vrai.), quel serait le problème pour 2050 ?

(Tu admettras que c'est une échéance qui nous concerne bien plus...Les petits vieux adorants se promener dans ce genre d'endroit vivifiant et reposant.)

Les plages seront plus petites, ne seront plus accessibles lors des forts coefficients de marées...

(Voir ce qu'est un coefficient de marée pour comprendre le problème...Je ne peux pas tenir les gens par la main tout le temps.:bah::areuh:)

Concrètement ca signifie quoi ?

Que durant les mois estivaux de juillet/août (Prenons la transhumance touristiques comme exemple.), les jours de forts coefficients, la plage ne sera plus là. (C'est déjà le cas en Aquitaine...Mais c'est très rare)

C'est embêtant si ca arrive par beau temps et que ca dure plusieurs heures, sur quelques jours...

Seulement lorsque ca arrivera (Et ca arrivera, puisque comme je l'ai écris, cela existe déjà.), il n'y aura pas de retour en arrière possible de ton vivant, de celui de tes enfants, voir petits enfants...Mais bon j'ai bien compris que tu as peu d'égards pour les générations suivantes.

Sans actions concrètes (Comprendre mesures intelligentes prisent par des gens compétents.), ce type de désagrément pourrait impacter nos "loisirs" bien plus tôt que 2050.

Penser une seule seconde que les premiers désagréments notable et réellement degradant nos qualités de vie vont apparaître d'ici 50...60ans...C'est juste être totalement à côté de la plaque, tellement la situation actuelle montre une accélération exponentielle du dérèglement climatique.

Ces 4 dernières années (Dont 3 des plus chaudes jamais enregistrés depuis le début des relevés de températures), prouve qu'il se passe quelque chose d'anormale.

A quoi est ce dû ?

On peut mettre en doute l'activité humaine. (Même si tous les indicateurs démontre le contraire...La corrélation entre rejets de gaz à effet de serre et augmentation de la température apparaissant de manière très nette.)

Seulement lorsqu'on est malade, on essai de trouver un traitement efficace afin d'aller mieux...:bah:

On espère que l'on nous proposera autre chose que des soins palliatifs.

(Bon on évitera l'hydroxychloroquine...:biggrin:)

Le soucis du dérèglement climatique est que l'inertie est d'une telle durée, qu'un retour à la normal serait impossible de notre vivant...Et même sur plusieurs générations humaines.

Si tenté qu'elle supporte un dérèglement brutal.

C'est d'ailleurs amusant...Car si je fais le parallèle avec le Covid-19, les mesures prisent s'apparenteraient à éviter la saturation...(Des hôpitaux en l'occurrence)

Donc à subir le dérèglement climatique d'une manière plus progressive que si nous ne faisons rien.

Eviter le déplacement massif de centaines de millions de personnes habitants le long des côtes sur un temps si court, qu'il nous serait impossible d'éviter une tragédie mondial incontrôlable.

A part ça, et comme je l'ai écris, le réchauffement/dérèglement climatique est acté...

À nous d'en définir la violence de l'impact. :bah:

(Un pic, donc ingérable ou une courbe aplati comme le serait celle d'une épidémie maîtrisé...)

Comme tu le dit si bien de toute façon c est mort alors voilà préparons l après et c est tout. Les gens bougerons ou mourront.

Il y a déjà eut des catastrophes planétaire ( la lémurie, mu, l Atlantide) et regarde l’espèce humaine est la.

Soit nous muterons pour s adapter soit on disparaîtra et une nouvelle espèce prendra le relais.

C est le cycle de la vie et ça se passe comme ça sur toutes les planètes de l univers.

A+

Bien à toi ami de la Gironde.

Par

c'est tout de ton cru, tout ça

Par

En réponse à ceyal

Ecologie = foutaise poussé par les gauchos mondains écolos bobos rive gauche

Si cette tendance se pointe alors l'alternative c'est "Aux armes gilets Jaunes, Formez vos bataillons ..."

Effectivement.

C'est probablement ce à quoi nous serons confrontés sur ces prochaines décennies.

Le seul avenir viable de l'homme...C'est la création d'une IA qui le dépassera en tout point.

Comme un scientifique l'a parfaitement décris (L'un des cadors dans ce domaine), je pense que l'émergence d'une nouvelle entité réglera le problème d'une humanité totalement incapable de s'auto gérer/réguler.

La fin de l'humanité ?

Pas forcément...Certains s'adapteront.

(Mais ils ne se compteront pas en milliards.)

La fin de la masse de l'humanité et donc de son expansion dans un endroit fini (La terre.), assurément !

A la lecture de ton commentaire très basique (Et malheureusement annonciateur de jours difficiles), ca ne fait aucun doute.

L'humanité me fait penser à un produit de consommation.

Des années de recherches...

Le lancement du produit sur quelques jours...

La vente en masse sur quelques mois...

Le déclin en quelques semaines.

(L'extinction ou la persistance d'une serie limité...?)

Il me parait inéluctable que l'humanité va décroître fortement après avoir atteint son pic en nombre d'habitants.

Les raisons sont déjà présentes:

-IA.

-Masse inutile et ne trouvant plus sa place.

-Dérèglement/climatique.

Le passage de témoin me semble plausible dans les prochaines décennies.

(J'espère quand même qu'une fraction de l'humanité subsistera, ca serait trop triste sinon.)

Par

En réponse à Taro.H

et alors ? Dans quoi 50 60 ans on ne sera plus là...

Nos enfants et arrière-petits enfants… Ils seront là.

Par

En réponse à mekinsy

Il y a peut être un plan C et même un plan D ou E...:bah:

Mais ce qui est sur, c'est qu'il n'y a pas de planète B. :bah:

Oui. D'après tout nos économistes, la planète est infinie et toutes ses ressources gratuite.... ca va bien se passer c'est sûr.

Il fut un temps ou les mots économie et écologie ne faisait qu'un. Puis un certains Adam Smith est passé par là et à piquer le mot aux savants de la nature. Depuis, on peux considérer qu'il est "économique" de prendre tout le poisson d'un lac ou d'un océan jusqu'à qu'il n'en reste plus un seul. C'est ce que l'on fait pour toutes les ressources et cela s'appelle le capitalisme; c'est ce que l'on vit.

Par

premièrement, sans économie = sans travail pour tous = beaucoup de chômeurs ou gens au RSA = beaucoup de charges et impôts = peu d'écologie car la préoccupation des gens devient les fins de mois.

ensuite, quand on fait du télétravail à la campagne, on n'a pas forcément besoin de rouler beaucoup, car internet permet également de se faire livrer ce qu'on veut chez soi.

et écoles, intermarché, maison médicale, pharmacie, gendarmerie, poste, etc... j'ai tout ça dans mon village de 1800 habitants = tout accessible à pied en ce qui me concerne.

donc, besoin simplement d'une voiture pour quelques trajets spécifiques et les vacances (pour ceux qui en prennent).

et les gosses éloignés de l'école ont souvent droit à des bus scolaires.

bref, il ne faut pas confondre la campagne de 2020 avec celle de 1980.:bah:

Par

En réponse à Supertiti

On en parle des pics de pollutions à Paris DURANT le confinement ou pas? Histoire de se rendre compte que l'automobile est très loin d'être l'un des principaux facteur de pollution?

de toute façon, peu importe la pollution pas, voiture thermique ou électrique: faut être malade pour se taper 3 à 5h de bouchon quotidien en île de france. :bah:

sachant que la place de la voiture dans ces zones ne cesse de se restreindre. :bah:

Par

En réponse à bzep

Nos enfants et arrière-petits enfants… Ils seront là.

Ca on s'en contre fiche, certains ont fait le choix de polluer en procréant sans demander leur avis aux autres, car ne nous voilons pas la face la terre soufre actuellement parce que nous sommes en surpopulation ! D'autres ont fait le choix de profiter de leur vie et de ne pas pas polluer en procréant. Un petit francais pollue chaque année entre 15 et 30 tonnes de CO2 par an. Ceux n'en ayant ont donc eux aussi un droit de polluer de même montant en plus de ce qu'ils ne polluent déjà. Et oui fallait réfléchir avant la galipette et pas dire je m'en fous j'en faiq un et ce sera aux autres d'assumer.

Par

En réponse à mekinsy

Il y a peut être un plan C et même un plan D ou E...:bah:

Mais ce qui est sur, c'est qu'il n'y a pas de planète B. :bah:

Y'a déjà l'Agnès (B).

Par

En réponse à JFSS

JOB JOB JOB

Oh Job est bien fatigué depuis l'ancien testament, mais on peut espérer le voir tout feu tout flamme le jour "H".

Par

:coucou:

:ptèdr: C'est vrai que ce sujet devient un "marronnier" sur caradisiac :ptèdr:

C'est presque "hors sujet" sur un site de bagnoles...

mais bon, pourquoi pas, si cela peut faire prendre conscience.

Perso, je dis les 2 : chiche ! :beuh:

D'autres que ma pomme, qui ne connait rien à l'économie ni à l'écologie, ont plus que réfléchi et déjà mis en oeuvre des solutions; et proposent quantité de solution où ont peut avoir un travail honnête, faire du fric, avoir de la croissance, etc., tout en étant "éco-responssable" ! :bien: Étonnant non ?!

Attention, je dis pas que cela va être un "long fleuve tranquille" (vu que ce qui va arriver dans les 10 ans, le covid-19 c'est même pas un amuse bouche...)

Allez, je vous donne des pistes :tongue:

Film "Demain, partout dans le monde des solutions existent", 2014, Cyril DION, Mélanie LAURENT

Un avenir sans pétrole?

Conférence à SupAgroMontpellier P. Servigne ; novembre 2018

Les agronomes de demain face aux limites planétaires : quelles voies de résilience?

Conférence à SupAgroMontpellier Félix Lallemand ; octobre 2019

Ferme du Bec Hellouin, et d'autres dans le monde

jancovici.com

theshiftproject.org (désolé, bcp de choses à lire, à visionner...)

www.carbone4.com

(Dans les liens ci-dessus, il y a des propositions pour la mobilité autonome)

Allez, j'arrête là

Bon courage

Portez vous bien

:coucou:

Par

En réponse à Debian

Oui. D'après tout nos économistes, la planète est infinie et toutes ses ressources gratuite.... ca va bien se passer c'est sûr.

Il fut un temps ou les mots économie et écologie ne faisait qu'un. Puis un certains Adam Smith est passé par là et à piquer le mot aux savants de la nature. Depuis, on peux considérer qu'il est "économique" de prendre tout le poisson d'un lac ou d'un océan jusqu'à qu'il n'en reste plus un seul. C'est ce que l'on fait pour toutes les ressources et cela s'appelle le capitalisme; c'est ce que l'on vit.

C'est assez difficile de valider tout ça.

Si tu prends l'exemple du thon rouge qui avait disparu de l'atlantique nord et de la mer du nord. Il se montre de nouveau depuis quelques années et sa disparition n'est pas liée a la seule surpêche.

https://www.20minutes.fr/planete/2432991-20190123-pourquoi-donc-thon-rouge-retour-europe-nord

La présence du thon dans le passé montre que l'océan est périodiquement accueillant ou trop froid, le cycle semble être de 50 ans.

Toutes ces choses sont mal connues du grand public mais présenter ces cycles chaud/froid d'environ 50 ans contrarie les affirmations brutales comme quoi c'était froid avant et c'est chaud maintenant.

Ce sont ces petits détails qui, pour moi, décrédibilise toute la doxa du moment même si c'est inaudible. J'en viens a penser que la théorie du réchauffement est une théorie du complot qui a réussie, en tout cas elle a réussie a transformer un mot noble en sciences: sceptique en une injure.

Par

Ce confinement aura au moins permis de mesurer une partie de l'impact de l'activité humaine. Même si certains services étaient encore maintenus et que notre activité n'était pas non plus réduite à néant, mais plutôt à un service minimum.

Mais, notre système capitaliste est basé sur la consommation essentiellement immorale. Et certains irresponsables sont pressé de consommer de nouveau, à tout va et coûte que coûte.

Ce monde risque de repartir de plus bel dans son processus d’autodestruction.

Par

En réponse à Floran_

Ce confinement aura au moins permis de mesurer une partie de l'impact de l'activité humaine. Même si certains services étaient encore maintenus et que notre activité n'était pas non plus réduite à néant, mais plutôt à un service minimum.

Mais, notre système capitaliste est basé sur la consommation essentiellement immorale. Et certains irresponsables sont pressé de consommer de nouveau, à tout va et coûte que coûte.

Ce monde risque de repartir de plus bel dans son processus d’autodestruction.

Le monde d après sera encore plus extrême que le monde d avant.

Moi en tous cas je souhaite repartir de plus belle dans la conso de ce monde capitaliste immoral.

En avant toute capitaine!!!

Par

En réponse à GY201

C'est assez difficile de valider tout ça.

Si tu prends l'exemple du thon rouge qui avait disparu de l'atlantique nord et de la mer du nord. Il se montre de nouveau depuis quelques années et sa disparition n'est pas liée a la seule surpêche.

https://www.20minutes.fr/planete/2432991-20190123-pourquoi-donc-thon-rouge-retour-europe-nord

La présence du thon dans le passé montre que l'océan est périodiquement accueillant ou trop froid, le cycle semble être de 50 ans.

Toutes ces choses sont mal connues du grand public mais présenter ces cycles chaud/froid d'environ 50 ans contrarie les affirmations brutales comme quoi c'était froid avant et c'est chaud maintenant.

Ce sont ces petits détails qui, pour moi, décrédibilise toute la doxa du moment même si c'est inaudible. J'en viens a penser que la théorie du réchauffement est une théorie du complot qui a réussie, en tout cas elle a réussie a transformer un mot noble en sciences: sceptique en une injure.

Le thon rouge c'est tous les étés qu'on en trouve échoué sur les plages du sud.

Même cette année, il est fort possible qu'il y en ait !

En tout cas, il est encouragé à transhumer, d'abord tel un thon blanc qu'on verra muter bien vite en rouge...

:buzz:

Par

En réponse à Floran_

Ce confinement aura au moins permis de mesurer une partie de l'impact de l'activité humaine. Même si certains services étaient encore maintenus et que notre activité n'était pas non plus réduite à néant, mais plutôt à un service minimum.

Mais, notre système capitaliste est basé sur la consommation essentiellement immorale. Et certains irresponsables sont pressé de consommer de nouveau, à tout va et coûte que coûte.

Ce monde risque de repartir de plus bel dans son processus d’autodestruction.

Ce qui est sur, c'est que le PIB n'est pas le bon thermomètre.

Mais si l'avenir c'est moins de confort, il ne va pas y avoir beaucoup de volontaires. Nous sommes encore dans une société d'abondance et pour assouvir les envies de futile, le consommateur est l'ennemie du citoyen.

Une fois que tout ce merdier sera terminé, il restera une économie en vrac mais les gens ne changerons pas avec des besoins et des envies identiques a celles de 2019.

Les militant pourront braire, l'évolution des sociétés sera celle du possible et pas celle de fantasme.

Par

En réponse à GY201

Ce qui est sur, c'est que le PIB n'est pas le bon thermomètre.

Mais si l'avenir c'est moins de confort, il ne va pas y avoir beaucoup de volontaires. Nous sommes encore dans une société d'abondance et pour assouvir les envies de futile, le consommateur est l'ennemie du citoyen.

Une fois que tout ce merdier sera terminé, il restera une économie en vrac mais les gens ne changerons pas avec des besoins et des envies identiques a celles de 2019.

Les militant pourront braire, l'évolution des sociétés sera celle du possible et pas celle de fantasme.

Bonjour cher ami,

J apprécie toujours lire vos commentaires qui sont dans le réel, pleins de justesse et sans fantasmes.

Une personne qui analyse la situation et en tire des conclusions justes même si ça ne plait pas des fois, sans être dans l absurde comme certains.

A+

Par

Surtout de la réfection et de la sagesse sur notre manière de consommer, cette épidémie nous à bien fait grandir je pense ! Je l'espère ! :bien:

Par

En réponse à golwa

Surtout de la réfection et de la sagesse sur notre manière de consommer, cette épidémie nous à bien fait grandir je pense ! Je l'espère ! :bien:

Puisse le futur te donner tord.

Moi je veux repartir encore PLUS FORT qu avant le covid.

N espère pas grand chose, tu sera moins déçu comme ça.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Du boulot pour tous, et pour combien de temps ? Quand le système glissera encore une fois la tête la première, on recommencera encore et encore ... indéfiniment jusqu'à ce que tout s'effondre ?

Quand je parle de " réflexion et de la sagesse sur notre manière de consommer ", je dit par la, consommer local et Français, ce prendre une bière au bar du coin dès que ce sera possible et de ne pas ce ruer chez Burger King ou Macdo comme on peut le voir pas loin de chez nous... ayons un peu de dignité, ce fut un temps ou on défilait à Moscou ...

C'est aussi soutenir les industries Françaises pour éviter la fermeture de certaines usines en France comme à Douai en achetant renault, peugeot, toyota, etc

Par

En réponse à Nimo10

Puisse le futur te donner tord.

Moi je veux repartir encore PLUS FORT qu avant le covid.

N espère pas grand chose, tu sera moins déçu comme ça.

Alors repart plus fort dans le bon sens !

Par

Il y a eu une excellente interview de JM Jancovici sur Europe 1 dimanche matin.

https://www.europe1.fr/emissions/C-est-arrive-demain/patrick-cohen-avec-kamel-daoud-jean-marc-jancovici-pierre-henri-tavoillot-et-christophe-ono-dit-biot-3968940

Peu importe que l'on croit au réchauffement de la planète du à l'homme, la certitude, c'est que les ressources fossiles vont manquer à terme, et qu'il faut les économiser. Que ce soit du pétrole, du charbon, du gaz ou du néodyme qui sert à fabriquer les alternateurs des éoliennes, il faut économiser. Le problème c'est que le modèle économique actuel repose sur des hypothèses de croissance comme si la ressource était inépuisable.

Les 2 derniers mois ont permis de constater que l'on peut vivre avec moins de besoins. C'est dans cette direction qu'il faudra aller à un moment. Ensuite la période passée a au moins permis de démonter que la pollution générée par l'automobile individuelle est largement surévaluée par les associations de tous genres. Que cela ai servi de prétexte pour impulser des changement était possible mais il faudra trouver à l'avenir d'autres boucs émissaires.

L'heure n'est pas à consommer autrement mais moins. Cela n'est peut être pas le plus agréable à entendre, mais c'est le plus pertinent.

Par

En réponse à golwa

Alors repart plus fort dans le bon sens !

Plus fort dans les voyages la conso à outrance ect je voulais dire.

Par

En réponse à gordini12

Il y a eu une excellente interview de JM Jancovici sur Europe 1 dimanche matin.

https://www.europe1.fr/emissions/C-est-arrive-demain/patrick-cohen-avec-kamel-daoud-jean-marc-jancovici-pierre-henri-tavoillot-et-christophe-ono-dit-biot-3968940

Peu importe que l'on croit au réchauffement de la planète du à l'homme, la certitude, c'est que les ressources fossiles vont manquer à terme, et qu'il faut les économiser. Que ce soit du pétrole, du charbon, du gaz ou du néodyme qui sert à fabriquer les alternateurs des éoliennes, il faut économiser. Le problème c'est que le modèle économique actuel repose sur des hypothèses de croissance comme si la ressource était inépuisable.

Les 2 derniers mois ont permis de constater que l'on peut vivre avec moins de besoins. C'est dans cette direction qu'il faudra aller à un moment. Ensuite la période passée a au moins permis de démonter que la pollution générée par l'automobile individuelle est largement surévaluée par les associations de tous genres. Que cela ai servi de prétexte pour impulser des changement était possible mais il faudra trouver à l'avenir d'autres boucs émissaires.

L'heure n'est pas à consommer autrement mais moins. Cela n'est peut être pas le plus agréable à entendre, mais c'est le plus pertinent.

Jancovici / Bihouix, deux personnes qui n'ont pas le même style mais dont les thèses sont intéressantes.

En tout cas pour la Low Tech, on n'en prend pas le chemin.

Il suffit de voir les tas de merdes dont on ne pourrait pas se passer qui inondent les bagnoles actuelles, que ce soient les assistants pour tout et rien, "l'entertainement" ou les mobiliers luxueux qui finiront à la casse un jour, les agités par l'esprit de compétition alors qu'on pourrait prendre tout autant son pied dans la coopération sans savoir qui a la plus grosse du bac à sable, les jeux vidéos qui pompent une énergie folle pour juste jouer parfois à des âges avancés avec des moyens énormes, et j'en oublie.

L'art de la simplicité, intellectuellement comme techniquement peut être sacrément motivant et innovant.

Apparemment, c'est encore beaucoup trop compliqué pour beaucoup de gens qui font dans le bourrin, l'emphase, le gaspillage et en plus certains en sont fiers, comme si on pouvait être fiers de surnager dans ses poubelles...

Par

En réponse à Nimo10

Plus fort dans les voyages la conso à outrance ect je voulais dire.

Je pensais que tu parlais de la vitesse que t'allais mettre dans ton vélo pour aller à la boulangerie :lol:

Par

A tous ceux qui attendait que le covid nous face sortir du capitalisme, vous avez bien fait vos achats ?

J'oubliais rappelez moi de combien les chiffres d'Amazon ont augmenté ?

Ben alors ? rien n'a changé et c'est bien comme ça

Par

En réponse à gordini12

Il y a eu une excellente interview de JM Jancovici sur Europe 1 dimanche matin.

https://www.europe1.fr/emissions/C-est-arrive-demain/patrick-cohen-avec-kamel-daoud-jean-marc-jancovici-pierre-henri-tavoillot-et-christophe-ono-dit-biot-3968940

Peu importe que l'on croit au réchauffement de la planète du à l'homme, la certitude, c'est que les ressources fossiles vont manquer à terme, et qu'il faut les économiser. Que ce soit du pétrole, du charbon, du gaz ou du néodyme qui sert à fabriquer les alternateurs des éoliennes, il faut économiser. Le problème c'est que le modèle économique actuel repose sur des hypothèses de croissance comme si la ressource était inépuisable.

Les 2 derniers mois ont permis de constater que l'on peut vivre avec moins de besoins. C'est dans cette direction qu'il faudra aller à un moment. Ensuite la période passée a au moins permis de démonter que la pollution générée par l'automobile individuelle est largement surévaluée par les associations de tous genres. Que cela ai servi de prétexte pour impulser des changement était possible mais il faudra trouver à l'avenir d'autres boucs émissaires.

L'heure n'est pas à consommer autrement mais moins. Cela n'est peut être pas le plus agréable à entendre, mais c'est le plus pertinent.

Si tu veux suivre ce principe et t'enfermer dans ton trou en consommant le moins possible libre à toi comme libre aux autre de prendre l'avion plusieurs fois par an pour aller a l'autre bout du monde et d'y faire des tours en paquebot. Ils ne t'oblige pas à consommer, ne les oblige pas a ne pas consommer.

Par

En réponse à GY201

Ce qui est sur, c'est que le PIB n'est pas le bon thermomètre.

Mais si l'avenir c'est moins de confort, il ne va pas y avoir beaucoup de volontaires. Nous sommes encore dans une société d'abondance et pour assouvir les envies de futile, le consommateur est l'ennemie du citoyen.

Une fois que tout ce merdier sera terminé, il restera une économie en vrac mais les gens ne changerons pas avec des besoins et des envies identiques a celles de 2019.

Les militant pourront braire, l'évolution des sociétés sera celle du possible et pas celle de fantasme.

Je valide

Rien ne me fait plus plaisir que d'ouvrir un petit colis fraichement reçu, ou alors un petit voyage en avion, sans oublier chaque plein d'essence.

L'argent qu'on gagne si durement (pour ceux qui travaillent) est dépensé dans des choses qui nous font plaisir et si ça vous plait pas les écolos eh bien c'est pareil

Par

En réponse à Taro.H

Si tu veux suivre ce principe et t'enfermer dans ton trou en consommant le moins possible libre à toi comme libre aux autre de prendre l'avion plusieurs fois par an pour aller a l'autre bout du monde et d'y faire des tours en paquebot. Ils ne t'oblige pas à consommer, ne les oblige pas a ne pas consommer.

Contrairement à d'autres je ne suis jamais prétendu vertueux. La seule différence, c'est que je ne me cherche pas d'excuses bidon (de passer aux nouvelles technologies par ex ), quand je prend l'avion pour visiter un pays éloigné.

Par contre je suis conscient comme l'explique Jancovici, que si l'on ne fait rien, on tapera plus fort dans le mur de toute façon c'est inéluctable.

La bagnole n'est qu'un détail de toute l'affaire, le mieux étant de réduire notre consommation d'énergie de tous ordres. Cela ne m'est pas plus agréable que pour d'autres, j’en suis simplement conscient.

Par

En réponse à gordini12

Contrairement à d'autres je ne suis jamais prétendu vertueux. La seule différence, c'est que je ne me cherche pas d'excuses bidon (de passer aux nouvelles technologies par ex ), quand je prend l'avion pour visiter un pays éloigné.

Par contre je suis conscient comme l'explique Jancovici, que si l'on ne fait rien, on tapera plus fort dans le mur de toute façon c'est inéluctable.

La bagnole n'est qu'un détail de toute l'affaire, le mieux étant de réduire notre consommation d'énergie de tous ordres. Cela ne m'est pas plus agréable que pour d'autres, j’en suis simplement conscient.

Si c'est inéluctable pourquoi nous souler avec ça ? Qu'on le tape le mur

Par

En réponse à Taro.H

Si tu veux suivre ce principe et t'enfermer dans ton trou en consommant le moins possible libre à toi comme libre aux autre de prendre l'avion plusieurs fois par an pour aller a l'autre bout du monde et d'y faire des tours en paquebot. Ils ne t'oblige pas à consommer, ne les oblige pas a ne pas consommer.

Sauf qu'il y a un petit détail que tu as oublié.

Mr numéro 1 qui prend l'avion des dizaines de fois par an et Mr numéro 2 habitent sur la même planète. Tu sais ce jolie rond bleue qui nous sert à tous de maison...

Et quand les ennuis arriveront (ca ne vas pas tarder avec le dérèglement climatique) Mr numéro 1 se foutra pas mal de n'avoir fait aucun effort pour ne pas foutre en l'air la vie de Mr numéro 2 et de millions de personnes...

Cette sortie de covid va être encore pire qu'avant. On viens à peine d'être déconfiné que la priorité des gens c'est de savoir où on part en vacances cet été...

Si on veut avancer sur l'écologie et sauver le peu qu'il reste de la planète il va falloir des actions fortes dans les années à venir. Déjà surtaxé l'avion. Aujourd'hui faire un Paris Marseille à moins de 100e ca n'incite pas les gens à éviter l'avion, au contraire...

Par

En réponse à Mathieu975

Sauf qu'il y a un petit détail que tu as oublié.

Mr numéro 1 qui prend l'avion des dizaines de fois par an et Mr numéro 2 habitent sur la même planète. Tu sais ce jolie rond bleue qui nous sert à tous de maison...

Et quand les ennuis arriveront (ca ne vas pas tarder avec le dérèglement climatique) Mr numéro 1 se foutra pas mal de n'avoir fait aucun effort pour ne pas foutre en l'air la vie de Mr numéro 2 et de millions de personnes...

Cette sortie de covid va être encore pire qu'avant. On viens à peine d'être déconfiné que la priorité des gens c'est de savoir où on part en vacances cet été...

Si on veut avancer sur l'écologie et sauver le peu qu'il reste de la planète il va falloir des actions fortes dans les années à venir. Déjà surtaxé l'avion. Aujourd'hui faire un Paris Marseille à moins de 100e ca n'incite pas les gens à éviter l'avion, au contraire...

Mais le faire en TGV est à peine mieux. Surtout que les indicateurs de consommation sont réalisés km/passagers transportés. Donc avec les règles de confinement imposées, le TGV peut brutalement perdre son bon bilan énergétique.

C'est encore pire pour les trains ou les rames bondées du peuple qui va au boulot le matin et retour le soir ne vont pas servir favorablement la statistique. Dans peu de temps, on risque de découvrir que la voiture ce n'est pas si catastrophique que cela. Les choses sont complexes à appréhender et surtout à analyser. Le meilleur moyen serait le ticket de rationnement nominatif, tu consomme comme tu veux 3000 km par an avec ton V8 turbocompressé ou 10000 en Zoé. Comme cela chacun est responsable de sa soupe.

Par

En réponse à MetallicGrey

Je valide

Rien ne me fait plus plaisir que d'ouvrir un petit colis fraichement reçu, ou alors un petit voyage en avion, sans oublier chaque plein d'essence.

L'argent qu'on gagne si durement (pour ceux qui travaillent) est dépensé dans des choses qui nous font plaisir et si ça vous plait pas les écolos eh bien c'est pareil

C'est pas avec des comportements pareil qu'on va avancer. On peut se faire plaisir dans la vie mais il faut savoir rester raisonnable.

Et je ne pense pas que prendre des dizaines de fois l'avion par an où aller en croisière tous les ans soit vraiment indispensable.

Cette société a créé des besoins futiles où l'on a besoin d'avoir tous tout de suite. On ne soucis pas de ses actes mais uniquement de sa petite personne. Heureusement que les 7 milliards d'habitants sur terre ne sont pas comme vous...

Par

En réponse à gordini12

Mais le faire en TGV est à peine mieux. Surtout que les indicateurs de consommation sont réalisés km/passagers transportés. Donc avec les règles de confinement imposées, le TGV peut brutalement perdre son bon bilan énergétique.

C'est encore pire pour les trains ou les rames bondées du peuple qui va au boulot le matin et retour le soir ne vont pas servir favorablement la statistique. Dans peu de temps, on risque de découvrir que la voiture ce n'est pas si catastrophique que cela. Les choses sont complexes à appréhender et surtout à analyser. Le meilleur moyen serait le ticket de rationnement nominatif, tu consomme comme tu veux 3000 km par an avec ton V8 turbocompressé ou 10000 en Zoé. Comme cela chacun est responsable de sa soupe.

TGV, bateaux, avions peu importe. On va devoir changer nos habitudes et rester raisonnable. On vit dans un beau pays avec de belles régions. Je pense pas qu'il soit nécessaire d'aller à l'autre bout du monde chaque été...

Par

En réponse à Mathieu975

Sauf qu'il y a un petit détail que tu as oublié.

Mr numéro 1 qui prend l'avion des dizaines de fois par an et Mr numéro 2 habitent sur la même planète. Tu sais ce jolie rond bleue qui nous sert à tous de maison...

Et quand les ennuis arriveront (ca ne vas pas tarder avec le dérèglement climatique) Mr numéro 1 se foutra pas mal de n'avoir fait aucun effort pour ne pas foutre en l'air la vie de Mr numéro 2 et de millions de personnes...

Cette sortie de covid va être encore pire qu'avant. On viens à peine d'être déconfiné que la priorité des gens c'est de savoir où on part en vacances cet été...

Si on veut avancer sur l'écologie et sauver le peu qu'il reste de la planète il va falloir des actions fortes dans les années à venir. Déjà surtaxé l'avion. Aujourd'hui faire un Paris Marseille à moins de 100e ca n'incite pas les gens à éviter l'avion, au contraire...

Ouais donc tu veux le retour du communisme version écolo

Nan merci

Par

En réponse à Mathieu975

C'est pas avec des comportements pareil qu'on va avancer. On peut se faire plaisir dans la vie mais il faut savoir rester raisonnable.

Et je ne pense pas que prendre des dizaines de fois l'avion par an où aller en croisière tous les ans soit vraiment indispensable.

Cette société a créé des besoins futiles où l'on a besoin d'avoir tous tout de suite. On ne soucis pas de ses actes mais uniquement de sa petite personne. Heureusement que les 7 milliards d'habitants sur terre ne sont pas comme vous...

Chacun voit midi à sa porte

Par

En réponse à Mathieu975

TGV, bateaux, avions peu importe. On va devoir changer nos habitudes et rester raisonnable. On vit dans un beau pays avec de belles régions. Je pense pas qu'il soit nécessaire d'aller à l'autre bout du monde chaque été...

On fait ce qu'on veut. Si j'aime aller 2 fois dans l'année en Nouvelle-Zélande c'est pas toi ni l'écologie qui vont m'en empêcher

Par

En réponse à Mathieu975

TGV, bateaux, avions peu importe. On va devoir changer nos habitudes et rester raisonnable. On vit dans un beau pays avec de belles régions. Je pense pas qu'il soit nécessaire d'aller à l'autre bout du monde chaque été...

Y'a pas que la France dans la vie, arrêter de voir votre pays plus beau qu'il ne l'est parce que c'est pas fameux et en allant ailleurs vous le comprendrez. Cette mentalité de toujours renifler le derrière de son voisin ça commence à bien faire

Par

on s'en tape de la planète elle n'avait qu'à pas nous foutre le Covid.

Par

En réponse à MG Arnaud

on s'en tape de la planète elle n'avait qu'à pas nous foutre le Covid.

Tiens, un philosophe.

Par

En réponse à MetallicGrey

Y'a pas que la France dans la vie, arrêter de voir votre pays plus beau qu'il ne l'est parce que c'est pas fameux et en allant ailleurs vous le comprendrez. Cette mentalité de toujours renifler le derrière de son voisin ça commence à bien faire

Pourquoi ne pas y rester en Nouvelle-Zélande ? :bah:

Il te manque quoi là-bas ?

Par

En réponse à mekinsy

Pourquoi ne pas y rester en Nouvelle-Zélande ? :bah:

Il te manque quoi là-bas ?

C'était un exemple, j'y suis allé une fois et j'ai pas aimé

J'ai fait pas mal de pays et 2 sortes du lot clairement. Le Japon et les Etats-Unis

Pourquoi je n'y suis pas ? Parce que tu ne changes pas de pays comme ça, et malheureusement je suis pas encore millionnaire donc il faut des opportunités pour pouvoir y vivre

Par

En réponse à ceyal

Ecologie = foutaise poussé par les gauchos mondains écolos bobos rive gauche

Si cette tendance se pointe alors l'alternative c'est "Aux armes gilets Jaunes, Formez vos bataillons ..."

En tout cas 97% des scientifiques s accordent à dire que l humain est responsable du réchauffement climatique.

Ne pas le reconnaître s apparente à du négationnisme. Sans activités humaine la t° aurait augmenté de seulement 0.1 degré. Tu devrais regarder le film" une vérité qui dérange".:cubitus: Et puis ce sont les riches qui polluent et les pauvres qui subissent. Il faut arrêter de raisonner en tant qu individu,de droite,innocent,pauvre et automobiliste.

Par

En réponse à GY201

C'est assez difficile de valider tout ça.

Si tu prends l'exemple du thon rouge qui avait disparu de l'atlantique nord et de la mer du nord. Il se montre de nouveau depuis quelques années et sa disparition n'est pas liée a la seule surpêche.

https://www.20minutes.fr/planete/2432991-20190123-pourquoi-donc-thon-rouge-retour-europe-nord

La présence du thon dans le passé montre que l'océan est périodiquement accueillant ou trop froid, le cycle semble être de 50 ans.

Toutes ces choses sont mal connues du grand public mais présenter ces cycles chaud/froid d'environ 50 ans contrarie les affirmations brutales comme quoi c'était froid avant et c'est chaud maintenant.

Ce sont ces petits détails qui, pour moi, décrédibilise toute la doxa du moment même si c'est inaudible. J'en viens a penser que la théorie du réchauffement est une théorie du complot qui a réussie, en tout cas elle a réussie a transformer un mot noble en sciences: sceptique en une injure.

C est l inverse. C est le discours des climato sceptiques qui est du domaine du complot. Même les déclarations de d.trump étaient destinées à la concurrence industrielle des EU( en France il s agit de la droite et l extrême droite). La preuve, la pêche au thon rouge est strictement réglementée,limite interdite depuis 2007. La température de l'eau influe surtout sur le développement de son alimentation,et donc de ses déplacements. Merci.

Par

Comme tout pollue... on cnva opter pour l'économie !

L'écologie est devenue une arnaque.

Par

Salut, ni économe ni ecolo comme tout le monde depuis le deconfinement je suis un panier percé qui pollue. Et arrêtez de vous cacher derrière vos belles paroles vous êtes pareils que moi; des consommateurs donc on consomme et toute manière Covid ou non l'argent pousse pas sur les arbres et tombe pas par les fenêtres (à part peut être dans nos quartiers :coolfuck:) donc on continue de faire tourner le pays hein les entreprises ont déjà assez morflé.

Par

En réponse à mekinsy

Au vue de la rapidité de dégradation de l'environnement (Et donc de la qualité de vie), ne t'en fais pas...

Ca ne prendra pas autant de temps avant que tu ne prennent conscience de l'impact.

Ce qui m'a fait sourire ce week-end, c'est de voir les badauds se promener tout le long des plages. :sol:

Ils reconnaissaient que ça leurs avaient manqués. :lover:

Savent ils ceci ?:

"Pourra-t-on encore faire des châteaux de sable d'ici la fin du siècle ? Les plages représentent un tiers des littoraux mondiaux. Quand bien même l'humanité réduirait fortement ses émissions de gaz à effet de serre, plus d'un tiers des côtes sablonneuses de la planète pourraient disparaître d'ici 2100. Une étude souligne la nécessité de mettre en œuvre des solutions d'adaptation pour les zones densément peuplées, menacées par l'élévation du niveau de la mer."

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-moitie-plages-monde-sont-menacees-disparition-ici-2100-79852/

Oui, je sais l'année 2100 est extrêmement lointaine à l'echelle de vie humaine et dans les faits, la majorité des gens pensent comme toi...:cry:

Le soucis, et ca c'est plus difficilement compréhensif pour Marcel et Paulette...C'est que quoi que l'on fasse, la montée des océans est actée, ca ne fait plus aucun doute.

Sans attendre 2100 (On s'en fou, c'est vrai.), quel serait le problème pour 2050 ?

(Tu admettras que c'est une échéance qui nous concerne bien plus...Les petits vieux adorants se promener dans ce genre d'endroit vivifiant et reposant.)

Les plages seront plus petites, ne seront plus accessibles lors des forts coefficients de marées...

(Voir ce qu'est un coefficient de marée pour comprendre le problème...Je ne peux pas tenir les gens par la main tout le temps.:bah::areuh:)

Concrètement ca signifie quoi ?

Que durant les mois estivaux de juillet/août (Prenons la transhumance touristiques comme exemple.), les jours de forts coefficients, la plage ne sera plus là. (C'est déjà le cas en Aquitaine...Mais c'est très rare)

C'est embêtant si ca arrive par beau temps et que ca dure plusieurs heures, sur quelques jours...

Seulement lorsque ca arrivera (Et ca arrivera, puisque comme je l'ai écris, cela existe déjà.), il n'y aura pas de retour en arrière possible de ton vivant, de celui de tes enfants, voir petits enfants...Mais bon j'ai bien compris que tu as peu d'égards pour les générations suivantes.

Sans actions concrètes (Comprendre mesures intelligentes prisent par des gens compétents.), ce type de désagrément pourrait impacter nos "loisirs" bien plus tôt que 2050.

Penser une seule seconde que les premiers désagréments notable et réellement degradant nos qualités de vie vont apparaître d'ici 50...60ans...C'est juste être totalement à côté de la plaque, tellement la situation actuelle montre une accélération exponentielle du dérèglement climatique.

Ces 4 dernières années (Dont 3 des plus chaudes jamais enregistrés depuis le début des relevés de températures), prouve qu'il se passe quelque chose d'anormale.

A quoi est ce dû ?

On peut mettre en doute l'activité humaine. (Même si tous les indicateurs démontre le contraire...La corrélation entre rejets de gaz à effet de serre et augmentation de la température apparaissant de manière très nette.)

Seulement lorsqu'on est malade, on essai de trouver un traitement efficace afin d'aller mieux...:bah:

On espère que l'on nous proposera autre chose que des soins palliatifs.

(Bon on évitera l'hydroxychloroquine...:biggrin:)

Le soucis du dérèglement climatique est que l'inertie est d'une telle durée, qu'un retour à la normal serait impossible de notre vivant...Et même sur plusieurs générations humaines.

Si tenté qu'elle supporte un dérèglement brutal.

C'est d'ailleurs amusant...Car si je fais le parallèle avec le Covid-19, les mesures prisent s'apparenteraient à éviter la saturation...(Des hôpitaux en l'occurrence)

Donc à subir le dérèglement climatique d'une manière plus progressive que si nous ne faisons rien.

Eviter le déplacement massif de centaines de millions de personnes habitants le long des côtes sur un temps si court, qu'il nous serait impossible d'éviter une tragédie mondial incontrôlable.

A part ça, et comme je l'ai écris, le réchauffement/dérèglement climatique est acté...

À nous d'en définir la violence de l'impact. :bah:

(Un pic, donc ingérable ou une courbe aplati comme le serait celle d'une épidémie maîtrisé...)

Sauf que les prévisions à plusieurs décennies comment dire .

Le plus âgés se rappellent avoir entendu exactement la même chose fin des années 80, montée des eaux, disparition des Maldives, etc .

Je ne nie pas le réchauffement mais la prévision de l'apocalypse qui arrive demain mais qui ne vient pas comme le bostryche qui devait détruire toute les forêts, le trou de la couche d'ozone qui devrait tous nous griller bref terroriser la population pour faire passer des taxes et vendre des VEn.

Par

En réponse à ff317

En tout cas 97% des scientifiques s accordent à dire que l humain est responsable du réchauffement climatique.

Ne pas le reconnaître s apparente à du négationnisme. Sans activités humaine la t° aurait augmenté de seulement 0.1 degré. Tu devrais regarder le film" une vérité qui dérange".:cubitus: Et puis ce sont les riches qui polluent et les pauvres qui subissent. Il faut arrêter de raisonner en tant qu individu,de droite,innocent,pauvre et automobiliste.

Alors 97% des scientifiques qui seraient d'accord - déjà ça veut dire quoi quand ceux qui sont obligés de la fermer ne sont peut-être pas que 3%... et l'enfumage Al Gore par ex - quand tu vois les scientifiques qui s'écharpent sur la covid, ça me fait juste penser que si aucun n'a raison vu la maîtrise et complexité du sujet et des modèles qui sont peut-être foireux, les prédictions ne valent pas mieux que celles de madame Soleil.

Ceci dit, le constat parce qu'on les fait devant les yeux est quand même qu'on gaspille dans les grandes largeurs et qu'on vit dans nos poubelles. Pour des gens qui se disent éduqués voire intelligents, ça la fout mal d'être aussi cons.

Merci.

Par

En réponse à jojozuf1

Sauf que les prévisions à plusieurs décennies comment dire .

Le plus âgés se rappellent avoir entendu exactement la même chose fin des années 80, montée des eaux, disparition des Maldives, etc .

Je ne nie pas le réchauffement mais la prévision de l'apocalypse qui arrive demain mais qui ne vient pas comme le bostryche qui devait détruire toute les forêts, le trou de la couche d'ozone qui devrait tous nous griller bref terroriser la population pour faire passer des taxes et vendre des VEn.

En sachant que le trou dans la couche d ozone c est refermé en début d année.

Tout ça c est pour exciter les gens angoissés de nature et occuper les autres.

Tout va bien se passer, il y aura juste quelque adaptation à faire mais non ça ne sera pas l Armageddon.

D ici la vous pouvez reprendre l avion ( ce que je compte faire au plus vite) pour visiter notre somptueuse planète et continuer à consommer ( ça c est impératif si l on veut continuer à vivre dans une société de confort comme la nôtre).

Sinon notre dames des landes accueille à bras ouvert les plus écolos parmi nous.

Par

En réponse à Supertiti

On en parle des pics de pollutions à Paris DURANT le confinement ou pas? Histoire de se rendre compte que l'automobile est très loin d'être l'un des principaux facteur de pollution?

Ne dites pas s'en vous renseigner, dès le 12 mars il y avait déjà des signes d'amélioration après les premières mesure: écoles et télétravail ! Selon l'ineris.

https://actu.orange.fr/societe/environnement/nette-amelioration-de-la-qualite-de-l-air-pendant-le-confinement-CNT000001qfshI.html

Par

En réponse à jojozuf1

Sauf que les prévisions à plusieurs décennies comment dire .

Le plus âgés se rappellent avoir entendu exactement la même chose fin des années 80, montée des eaux, disparition des Maldives, etc .

Je ne nie pas le réchauffement mais la prévision de l'apocalypse qui arrive demain mais qui ne vient pas comme le bostryche qui devait détruire toute les forêts, le trou de la couche d'ozone qui devrait tous nous griller bref terroriser la population pour faire passer des taxes et vendre des VEn.

Allez faire un tour dans certaines îles du Pacifique… Les premiers migrants climatologiques vous en parleront.

Et ça fait 5 ans que ça a commencé, c'est dire votre retard !

https://www.lejournalinternational.fr/Rechauffement-climatique-les-premieres-iles-du-Pacifique-submergees_a2488.html

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Jancovici / Bihouix, deux personnes qui n'ont pas le même style mais dont les thèses sont intéressantes.

En tout cas pour la Low Tech, on n'en prend pas le chemin.

Il suffit de voir les tas de merdes dont on ne pourrait pas se passer qui inondent les bagnoles actuelles, que ce soient les assistants pour tout et rien, "l'entertainement" ou les mobiliers luxueux qui finiront à la casse un jour, les agités par l'esprit de compétition alors qu'on pourrait prendre tout autant son pied dans la coopération sans savoir qui a la plus grosse du bac à sable, les jeux vidéos qui pompent une énergie folle pour juste jouer parfois à des âges avancés avec des moyens énormes, et j'en oublie.

L'art de la simplicité, intellectuellement comme techniquement peut être sacrément motivant et innovant.

Apparemment, c'est encore beaucoup trop compliqué pour beaucoup de gens qui font dans le bourrin, l'emphase, le gaspillage et en plus certains en sont fiers, comme si on pouvait être fiers de surnager dans ses poubelles...

" Il suffit de voir les tas de merdes dont on ne pourrait pas se passer qui inondent les bagnoles actuelles "

La dépollution, puis maintenant la chasse aux grammes de CO2 et bientot le tout-electrique, passent par de la technologies et du high-tech.

C'est vrai aussi que beaucoup d'aides a la conduite peuvent paraitre inutiles voires intrusives, mais beaucoup de generations Z et Y conduisent / conduiront peu , et des voitures pouvant prendre des decisions a leur place seront alors peut-etre plus sur...

Je fais 1200km A-R 1 ou 2 fois par mois pour rentrer chez mes parents, cest une concentration de tous les instants pour etre en securite a 130 km/h .... ma voiture a 10 ans.

Les voitures modernes sont beaucoup + "fiables"en terme de securite et de confort, ce qui diminue les chances de gros accidents notamment dus a l'innatention ou la fatigue.

Pour le low-tech, cest une bonne direction pour dáutres usages : le velo par exemple.

Par

En réponse à Mathieu975

Sauf qu'il y a un petit détail que tu as oublié.

Mr numéro 1 qui prend l'avion des dizaines de fois par an et Mr numéro 2 habitent sur la même planète. Tu sais ce jolie rond bleue qui nous sert à tous de maison...

Et quand les ennuis arriveront (ca ne vas pas tarder avec le dérèglement climatique) Mr numéro 1 se foutra pas mal de n'avoir fait aucun effort pour ne pas foutre en l'air la vie de Mr numéro 2 et de millions de personnes...

Cette sortie de covid va être encore pire qu'avant. On viens à peine d'être déconfiné que la priorité des gens c'est de savoir où on part en vacances cet été...

Si on veut avancer sur l'écologie et sauver le peu qu'il reste de la planète il va falloir des actions fortes dans les années à venir. Déjà surtaxé l'avion. Aujourd'hui faire un Paris Marseille à moins de 100e ca n'incite pas les gens à éviter l'avion, au contraire...

Les vacances sont pour les plus riches.

Par

En réponse à EBill

Les vacances sont pour les plus riches.

Il y a donc 1,5 milliards de gens riches dans le monde ( c est le nombre de touristes qui on pris l avion en 2019) plus tous ceux qui vont en voitures.

C est parfait tt ça et en plus j en faut partie.:bien:

Par

En réponse à JimmyNeutron

" Il suffit de voir les tas de merdes dont on ne pourrait pas se passer qui inondent les bagnoles actuelles "

La dépollution, puis maintenant la chasse aux grammes de CO2 et bientot le tout-electrique, passent par de la technologies et du high-tech.

C'est vrai aussi que beaucoup d'aides a la conduite peuvent paraitre inutiles voires intrusives, mais beaucoup de generations Z et Y conduisent / conduiront peu , et des voitures pouvant prendre des decisions a leur place seront alors peut-etre plus sur...

Je fais 1200km A-R 1 ou 2 fois par mois pour rentrer chez mes parents, cest une concentration de tous les instants pour etre en securite a 130 km/h .... ma voiture a 10 ans.

Les voitures modernes sont beaucoup + "fiables"en terme de securite et de confort, ce qui diminue les chances de gros accidents notamment dus a l'innatention ou la fatigue.

Pour le low-tech, cest une bonne direction pour dáutres usages : le velo par exemple.

Les générations qui débarquent ont une addiction aux écrans et jeux vidéos, et maintenant il leur faudrait retrouver leurs jouets dans des caisses autonomes.

À quand les fauteuils roulants et les aides à la personne, aussi, parce que c'est difficile la vie quand même ?

Ce sont les mêmes qui se moquent des boomers qui auraient tout bouffé, mais les boomers dans leur jeunesse allaient à l'école en vélo ou à pied, voire même en ski dans des régions rudes, et pas en SUV avec maman taxi disponible à la demande et jouaient avec pas grand chose vu que parfois, les moyens étaient tels que c'était un orange et quelques jeux en bois comme cadeau à Noël.

On peut très bien rouler sans assistance, je le faisais régulièrement de jour comme de nuit aussi jusqu'à il y a peu et pas que sur autoroute puisque d'est en ouest soit en gros 750 km de trajet été comme hiver.

Les monts du Forez de nuit en hiver par tempête de neige, et les Alpes dans la foulée. C'est fun, mais ne sont sûrement pas des conditions pour une caisse autonome avant longtemps.

Mon plus gros problème était de tenir 90 km/h - 80 je n'y penserais même pas - ou 130 à se faire chier sur autoroute déserte par beau temps ou le 110 sur la flotte quand on peut se balader à 150 sans soucis.

La high tech et les usines à gaz à mettre en place pour réaliser ça, soit des palanquées de capteurs, des réseaux sans fil et fibre, meshing intense pour ça, la 5G en résumé, désolé de le dire comme ça, ça coûte une fortune et demande des moyens fous ce juste pour compenser les déficits de personnes qui ont, en principe, tous leurs moyens.

Le prétexte de la sécurité et des « vies sauvées » est à la mode, mais alors qu'on commence alors par ce qui tue le plus, chez nous le tabac, l'alcool, le stress et la malbouffe, et dans ce monde la famine et l'eau dégueulasse avant de vouloir trimbaler les gens dans des caisses autonomes pour faire entrer dans la réalité les scenarii dignes de bons bouquins de science fiction.

Au pire, ou au mieux, il y a l'avion ou le train ou encore le co-voiturage en laissant le volant à plus doués, pour ceux qui ne s'y feraient pas ou qui seraient vraiment esquintés.

Sinon, il y a encore le moyen de rester chez soi ou d'envisager la proximité géographique si vraiment on ne peut pas casser le cordon avec sa famille.

Par

J'ai oublié :

la dépollution est minimisée quand on commence par ne pas polluer.

Avec ces gizmo high tech vendus comme nécessaires, ça commence bien mal pour tenir ce principe élémentaire.

Vélo oui mais si c'est pour mettre systématiquement de la batterie et du moteur plein d'aimants néodyme et un écran pour que les feignasses se dispensent de forcer un peu en ayant recours à une assistance électrique, c'est aussi du gaspillage.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Les générations qui débarquent ont une addiction aux écrans et jeux vidéos, et maintenant il leur faudrait retrouver leurs jouets dans des caisses autonomes.

À quand les fauteuils roulants et les aides à la personne, aussi, parce que c'est difficile la vie quand même ?

Ce sont les mêmes qui se moquent des boomers qui auraient tout bouffé, mais les boomers dans leur jeunesse allaient à l'école en vélo ou à pied, voire même en ski dans des régions rudes, et pas en SUV avec maman taxi disponible à la demande et jouaient avec pas grand chose vu que parfois, les moyens étaient tels que c'était un orange et quelques jeux en bois comme cadeau à Noël.

On peut très bien rouler sans assistance, je le faisais régulièrement de jour comme de nuit aussi jusqu'à il y a peu et pas que sur autoroute puisque d'est en ouest soit en gros 750 km de trajet été comme hiver.

Les monts du Forez de nuit en hiver par tempête de neige, et les Alpes dans la foulée. C'est fun, mais ne sont sûrement pas des conditions pour une caisse autonome avant longtemps.

Mon plus gros problème était de tenir 90 km/h - 80 je n'y penserais même pas - ou 130 à se faire chier sur autoroute déserte par beau temps ou le 110 sur la flotte quand on peut se balader à 150 sans soucis.

La high tech et les usines à gaz à mettre en place pour réaliser ça, soit des palanquées de capteurs, des réseaux sans fil et fibre, meshing intense pour ça, la 5G en résumé, désolé de le dire comme ça, ça coûte une fortune et demande des moyens fous ce juste pour compenser les déficits de personnes qui ont, en principe, tous leurs moyens.

Le prétexte de la sécurité et des « vies sauvées » est à la mode, mais alors qu'on commence alors par ce qui tue le plus, chez nous le tabac, l'alcool, le stress et la malbouffe, et dans ce monde la famine et l'eau dégueulasse avant de vouloir trimbaler les gens dans des caisses autonomes pour faire entrer dans la réalité les scenarii dignes de bons bouquins de science fiction.

Au pire, ou au mieux, il y a l'avion ou le train ou encore le co-voiturage en laissant le volant à plus doués, pour ceux qui ne s'y feraient pas ou qui seraient vraiment esquintés.

Sinon, il y a encore le moyen de rester chez soi ou d'envisager la proximité géographique si vraiment on ne peut pas casser le cordon avec sa famille.

"On peut très bien rouler sans assistance, je le faisais régulièrement de jour comme de nuit aussi jusqu'à il y a peu et pas que sur autoroute puisque d'est en ouest soit en gros 750 km de trajet été comme hiver.

Les monts du Forez de nuit en hiver par tempête de neige, et les Alpes dans la foulée. C'est fun, mais ne sont sûrement pas des conditions pour une caisse autonome avant longtemps.

Mon plus gros problème était de tenir 90 km/h - 80 je n'y penserais même pas - ou 130 à se faire chier sur autoroute déserte par beau temps ou le 110 sur la flotte quand on peut se balader à 150 sans soucis. "

Oh, un gros rouleur qui ne respecte pas les limitations de vitesse... tu vois bien que comme beaucoup, tu donnes des lecons, que tu n'appliques pas a toi-meme... et tu penses encore "ancien monde" :

Qui a dit que la generation Z sera proprietaire de son vehicule ? ils peuvent tres bien avoir un velo la semaines, et louer une bagnole quand c'est necessaire ! Et la, le loueur sera beaucoup plus tranquil si le vehicule est bourré de capteurs... ;)

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Alors 97% des scientifiques qui seraient d'accord - déjà ça veut dire quoi quand ceux qui sont obligés de la fermer ne sont peut-être pas que 3%... et l'enfumage Al Gore par ex - quand tu vois les scientifiques qui s'écharpent sur la covid, ça me fait juste penser que si aucun n'a raison vu la maîtrise et complexité du sujet et des modèles qui sont peut-être foireux, les prédictions ne valent pas mieux que celles de madame Soleil.

Ceci dit, le constat parce qu'on les fait devant les yeux est quand même qu'on gaspille dans les grandes largeurs et qu'on vit dans nos poubelles. Pour des gens qui se disent éduqués voire intelligents, ça la fout mal d'être aussi cons.

Merci.

Tiens ... Radio bistrot.

Alors ? Y disent ki sont intelligent et bien éduqué et pi y font n'importe quoi ?

Par

En réponse à Nimo10

Il y a donc 1,5 milliards de gens riches dans le monde ( c est le nombre de touristes qui on pris l avion en 2019) plus tous ceux qui vont en voitures.

C est parfait tt ça et en plus j en faut partie.:bien:

Ce sont surtout les asiatiques et américains et tout le monde s'en fout de toi. Regarde un peu le discours et le niveau que tu te traîne sur ce site. Après tu reproches aux autres de ne pas être sympa ? :tourne:

Par

En réponse à MetallicGrey

Je valide

Rien ne me fait plus plaisir que d'ouvrir un petit colis fraichement reçu, ou alors un petit voyage en avion, sans oublier chaque plein d'essence.

L'argent qu'on gagne si durement (pour ceux qui travaillent) est dépensé dans des choses qui nous font plaisir et si ça vous plait pas les écolos eh bien c'est pareil

Du plaisir dans un plein d'essence ? Sérieusement ? :beuh:

Par

En réponse à GY201

C'est assez difficile de valider tout ça.

Si tu prends l'exemple du thon rouge qui avait disparu de l'atlantique nord et de la mer du nord. Il se montre de nouveau depuis quelques années et sa disparition n'est pas liée a la seule surpêche.

https://www.20minutes.fr/planete/2432991-20190123-pourquoi-donc-thon-rouge-retour-europe-nord

La présence du thon dans le passé montre que l'océan est périodiquement accueillant ou trop froid, le cycle semble être de 50 ans.

Toutes ces choses sont mal connues du grand public mais présenter ces cycles chaud/froid d'environ 50 ans contrarie les affirmations brutales comme quoi c'était froid avant et c'est chaud maintenant.

Ce sont ces petits détails qui, pour moi, décrédibilise toute la doxa du moment même si c'est inaudible. J'en viens a penser que la théorie du réchauffement est une théorie du complot qui a réussie, en tout cas elle a réussie a transformer un mot noble en sciences: sceptique en une injure.

Parce la disparition des espèces animales est aussi un complot ? :blague:

Dans quel but ? Fomenté par qui ? Financé par quel biais ?

Sans déconner, vous devenez dingues avec ces complots à n'en plus finir. Il y en a un par jour pour tout et n'importe quoi. A croire que la moitié de l'humanité se lève le matin en se demandant "quel complot mettre en place ?"

Par

En réponse à Lycanthr0pe

J'ai oublié :

la dépollution est minimisée quand on commence par ne pas polluer.

Avec ces gizmo high tech vendus comme nécessaires, ça commence bien mal pour tenir ce principe élémentaire.

Vélo oui mais si c'est pour mettre systématiquement de la batterie et du moteur plein d'aimants néodyme et un écran pour que les feignasses se dispensent de forcer un peu en ayant recours à une assistance électrique, c'est aussi du gaspillage.

Je ne dirais pas mieux.

Comme je l'ai enseigné à mes enfants, le déplacement en automobile, s'il est plus confortable qu'avant reste une action à risque comme beaucoup de chose d'ailleurs. Le mal vient de notre société qui pense pouvoir tout maitriser.

On le voit bien sur le forum, il suffit de mettre l'argent et on va trouver....

Perso, je ne suis pas stressé de rouler dans des voitures hors standard. Rouler dans une audi 100, ce n'est pas rouler en 404. J'ai travaillé sur les aides à la conduite, on est pas encore au bout du chemin et effectivement il serait mieux de mettre de l'argent ailleurs. On accuse toujours les constructeurs mais c'est le bon peuple qui achète les SUV et demande toujours plus de normes.

Par

Les changement de comportement ne se font jamais du jour au lendemain, dans six mois tout le monde aura oublié la pandémie, la majorité des automobilistes frustrés pas ses deux mois sans voiture, achèterons des voitures encore plus grosses. Le gens se précipiterons pour acheter des tonnes de saloperies Made in China, la frustration de ne pas avoir pu fréquenter les magasin durant deux mois et d'avoir raté les soldes. Le réchauffement climatique sera le dernier de leur soucis sauf s'il y a une canicule très forte comme en 2003, ou que les orages de fin d'été détruisent des villages et des zones entières peuplées. L'homme est comme ça, il a une mémoire de poisson rouge, il oublie très vite, et ne se préoccupe nullement de l'avenir, il faudra sûrement attendre plusieurs générations pour que les choses évoluent.

Par

En réponse à ff317

Tiens ... Radio bistrot.

Alors ? Y disent ki sont intelligent et bien éduqué et pi y font n'importe quoi ?

Encore à faire des leçons de morales et à prendre les gens de haut...

Enfin bon ta réputation n est plus à faire sur ce Site.

Tout le monde sait ce que tu représentes, c est à dire rien.

Idem dans la société tu ne rapportes rien à la collectivité.

Tu ressembles à un parasite qui pollue son hôte, comme tu le fait sur ce site

Par

Entre faire des sacrifices économiques pour des résultats écologiques négligeables.

Ou alors maximiser l'économie en vu d'une prochaine catastrophe, le choix est vite fait.

L'argent nous protège du réchauffement climatique bien plus que les normes écologiques qui ne réduisent pas d'un micron le cœur du problème : surpopulation terrestre & développement des pays émergents.

Donc favorisons l'économie évidemment, comme ça, on aura de quoi payer des canadaires et des camions de pompier au prochain incendie causé par le réchauffement climatique (officiellement) et par une allumette (officieusement).

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Quel est le rapport avec le sujet évoqué ?

Par

En réponse à Honzda13

Salut, ni économe ni ecolo comme tout le monde depuis le deconfinement je suis un panier percé qui pollue. Et arrêtez de vous cacher derrière vos belles paroles vous êtes pareils que moi; des consommateurs donc on consomme et toute manière Covid ou non l'argent pousse pas sur les arbres et tombe pas par les fenêtres (à part peut être dans nos quartiers :coolfuck:) donc on continue de faire tourner le pays hein les entreprises ont déjà assez morflé.

Exactement

Par

En réponse à pdumoulin

Les changement de comportement ne se font jamais du jour au lendemain, dans six mois tout le monde aura oublié la pandémie, la majorité des automobilistes frustrés pas ses deux mois sans voiture, achèterons des voitures encore plus grosses. Le gens se précipiterons pour acheter des tonnes de saloperies Made in China, la frustration de ne pas avoir pu fréquenter les magasin durant deux mois et d'avoir raté les soldes. Le réchauffement climatique sera le dernier de leur soucis sauf s'il y a une canicule très forte comme en 2003, ou que les orages de fin d'été détruisent des villages et des zones entières peuplées. L'homme est comme ça, il a une mémoire de poisson rouge, il oublie très vite, et ne se préoccupe nullement de l'avenir, il faudra sûrement attendre plusieurs générations pour que les choses évoluent.

:lover::lover::lover::lover::lover:

Par

Difficile de croire en lisant les commentaires que certains ici aient des enfants. Si c'était le cas vous feriez plus attention à l'impact que vous laissez sur terre. Penser au moins à vos amis, familles... Peut être que eux aspirent à autre chose que de polluer sans retenue.

Pour revenir au sujet on peut concilier (dans certains domaines) l'économie et l'écologie. Ca s'appelle l'économie verte. Développer l'éolien quand c'est possible, privilégier les circuits courts, ne pas prendre sa voiture pour faire 200m, isoler son habitation, ne pas mettre le chauffage tout le temps (une petite couche en plus ca va pas vous tuer), arreter de commander sur Amazon tout et n'importe quoi etc...

Des exemples il y en a des dizaines.

Faire reprendre l'économie et nos boîtes oui mais pas n'importe comment.

On a qu'une seule planète.

Par

En réponse à MetallicGrey

On fait ce qu'on veut. Si j'aime aller 2 fois dans l'année en Nouvelle-Zélande c'est pas toi ni l'écologie qui vont m'en empêcher

Et ben reste y et emmerde pas les gens qui essayent de rendrent leurs vies utiles à la communauté.

Par

En réponse à Axel015

Entre faire des sacrifices économiques pour des résultats écologiques négligeables.

Ou alors maximiser l'économie en vu d'une prochaine catastrophe, le choix est vite fait.

L'argent nous protège du réchauffement climatique bien plus que les normes écologiques qui ne réduisent pas d'un micron le cœur du problème : surpopulation terrestre & développement des pays émergents.

Donc favorisons l'économie évidemment, comme ça, on aura de quoi payer des canadaires et des camions de pompier au prochain incendie causé par le réchauffement climatique (officiellement) et par une allumette (officieusement).

Encore tes problèmes d argent. Tu veux faire payer l air pur ?

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Comme quoi ...i c est culturel. Inutile d opposer l economie, social et l environnement. Et puis eux ils roulent pas au gasoil.

Par

En réponse à bzep

Allez faire un tour dans certaines îles du Pacifique… Les premiers migrants climatologiques vous en parleront.

Et ça fait 5 ans que ça a commencé, c'est dire votre retard !

https://www.lejournalinternational.fr/Rechauffement-climatique-les-premieres-iles-du-Pacifique-submergees_a2488.html

Tout à fait.

Par

En réponse à Axel015

Entre faire des sacrifices économiques pour des résultats écologiques négligeables.

Ou alors maximiser l'économie en vu d'une prochaine catastrophe, le choix est vite fait.

L'argent nous protège du réchauffement climatique bien plus que les normes écologiques qui ne réduisent pas d'un micron le cœur du problème : surpopulation terrestre & développement des pays émergents.

Donc favorisons l'économie évidemment, comme ça, on aura de quoi payer des canadaires et des camions de pompier au prochain incendie causé par le réchauffement climatique (officiellement) et par une allumette (officieusement).

Oui, l'argent protège de tout. Colle-toi un biffeton de 50 euros sur le cul et tu seras protégé des nox, du covid, du hiv et du saturnisme. Cela peut aussi faire revenir l'être aimé. Merci, Mamadou Axel ! :-)

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Pas de covid au japon....

https://lactualite.com/actualites/deuxieme-vague-de-covid-19-les-hopitaux-japonnais-au-bord-de-leffondrement/

Par

En réponse à mekinsy

Au vue de la rapidité de dégradation de l'environnement (Et donc de la qualité de vie), ne t'en fais pas...

Ca ne prendra pas autant de temps avant que tu ne prennent conscience de l'impact.

Ce qui m'a fait sourire ce week-end, c'est de voir les badauds se promener tout le long des plages. :sol:

Ils reconnaissaient que ça leurs avaient manqués. :lover:

Savent ils ceci ?:

"Pourra-t-on encore faire des châteaux de sable d'ici la fin du siècle ? Les plages représentent un tiers des littoraux mondiaux. Quand bien même l'humanité réduirait fortement ses émissions de gaz à effet de serre, plus d'un tiers des côtes sablonneuses de la planète pourraient disparaître d'ici 2100. Une étude souligne la nécessité de mettre en œuvre des solutions d'adaptation pour les zones densément peuplées, menacées par l'élévation du niveau de la mer."

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-moitie-plages-monde-sont-menacees-disparition-ici-2100-79852/

Oui, je sais l'année 2100 est extrêmement lointaine à l'echelle de vie humaine et dans les faits, la majorité des gens pensent comme toi...:cry:

Le soucis, et ca c'est plus difficilement compréhensif pour Marcel et Paulette...C'est que quoi que l'on fasse, la montée des océans est actée, ca ne fait plus aucun doute.

Sans attendre 2100 (On s'en fou, c'est vrai.), quel serait le problème pour 2050 ?

(Tu admettras que c'est une échéance qui nous concerne bien plus...Les petits vieux adorants se promener dans ce genre d'endroit vivifiant et reposant.)

Les plages seront plus petites, ne seront plus accessibles lors des forts coefficients de marées...

(Voir ce qu'est un coefficient de marée pour comprendre le problème...Je ne peux pas tenir les gens par la main tout le temps.:bah::areuh:)

Concrètement ca signifie quoi ?

Que durant les mois estivaux de juillet/août (Prenons la transhumance touristiques comme exemple.), les jours de forts coefficients, la plage ne sera plus là. (C'est déjà le cas en Aquitaine...Mais c'est très rare)

C'est embêtant si ca arrive par beau temps et que ca dure plusieurs heures, sur quelques jours...

Seulement lorsque ca arrivera (Et ca arrivera, puisque comme je l'ai écris, cela existe déjà.), il n'y aura pas de retour en arrière possible de ton vivant, de celui de tes enfants, voir petits enfants...Mais bon j'ai bien compris que tu as peu d'égards pour les générations suivantes.

Sans actions concrètes (Comprendre mesures intelligentes prisent par des gens compétents.), ce type de désagrément pourrait impacter nos "loisirs" bien plus tôt que 2050.

Penser une seule seconde que les premiers désagréments notable et réellement degradant nos qualités de vie vont apparaître d'ici 50...60ans...C'est juste être totalement à côté de la plaque, tellement la situation actuelle montre une accélération exponentielle du dérèglement climatique.

Ces 4 dernières années (Dont 3 des plus chaudes jamais enregistrés depuis le début des relevés de températures), prouve qu'il se passe quelque chose d'anormale.

A quoi est ce dû ?

On peut mettre en doute l'activité humaine. (Même si tous les indicateurs démontre le contraire...La corrélation entre rejets de gaz à effet de serre et augmentation de la température apparaissant de manière très nette.)

Seulement lorsqu'on est malade, on essai de trouver un traitement efficace afin d'aller mieux...:bah:

On espère que l'on nous proposera autre chose que des soins palliatifs.

(Bon on évitera l'hydroxychloroquine...:biggrin:)

Le soucis du dérèglement climatique est que l'inertie est d'une telle durée, qu'un retour à la normal serait impossible de notre vivant...Et même sur plusieurs générations humaines.

Si tenté qu'elle supporte un dérèglement brutal.

C'est d'ailleurs amusant...Car si je fais le parallèle avec le Covid-19, les mesures prisent s'apparenteraient à éviter la saturation...(Des hôpitaux en l'occurrence)

Donc à subir le dérèglement climatique d'une manière plus progressive que si nous ne faisons rien.

Eviter le déplacement massif de centaines de millions de personnes habitants le long des côtes sur un temps si court, qu'il nous serait impossible d'éviter une tragédie mondial incontrôlable.

A part ça, et comme je l'ai écris, le réchauffement/dérèglement climatique est acté...

À nous d'en définir la violence de l'impact. :bah:

(Un pic, donc ingérable ou une courbe aplati comme le serait celle d'une épidémie maîtrisé...)

2100 c est dans 80 ans.

Favoriser, maximiser l economie comme préconisent les gosses ne sert plus à rien. Il faut raisonner sa consommation. Et taxer les pollueurs.

Par

En réponse à ff317

2100 c est dans 80 ans.

Favoriser, maximiser l economie comme préconisent les gosses ne sert plus à rien. Il faut raisonner sa consommation. Et taxer les pollueurs.

Toujours les taxes hein, c est vrai que depuis que les multiples taxes écologiques Ont été mises en places ça c est nettement amélioré.

Rationner la consommation En disant aux gens “tu travail, tu cotises mais tu ne peux pas acheter ça et ça et ça”!! Tu rêves, ou alors il faudra passer par un régime autoritaire ou une guerre.

Par

En réponse à Nimo10

En sachant que le trou dans la couche d ozone c est refermé en début d année.

Tout ça c est pour exciter les gens angoissés de nature et occuper les autres.

Tout va bien se passer, il y aura juste quelque adaptation à faire mais non ça ne sera pas l Armageddon.

D ici la vous pouvez reprendre l avion ( ce que je compte faire au plus vite) pour visiter notre somptueuse planète et continuer à consommer ( ça c est impératif si l on veut continuer à vivre dans une société de confort comme la nôtre).

Sinon notre dames des landes accueille à bras ouvert les plus écolos parmi nous.

Oulala !!! :eek:

Qui a dit ou écrit que le trou de la couche d'Ozone s'etait refermé ? :voyons:

Soit tu comprends mal les informations que tu perçois à droite et à gauche, soit tu ne lis pas d'articles suffisamment détaillé à ce sujet.

Sache que le combat concernant la résorption de la couche d'ozone est toujours d'actualité...

Il l'est depuis plus de 30ans ! :bah:

Ce que tu ne fais que constater (Et c'est à ce moment précis qu'intervient le comique de situation.), ce sont les efforts de longue haleine qui payent...:coucou:

Oui, le protocole de Montréal à un impact significatif sur la résorption du trou de la couche d'ozone.

Oui le trou de la couche d'ozone est DIRECTEMENT lié à l'activité humaine.

(Puisque le protocole donne des résultats qui comme tu le soulignes si justement permmettent la résorption progressive du trou.)

Ce lien est très explicatif à ce sujet:

https://www.notre-planete.info/environnement/trou-couche-ozone.php

Il est essentiel que tu saches de quoi tu causes...

Sinon tes propos n'ont aucun sens.:non:

Je vais coller quelques passages clés:

"Grâce au Protocole, entre 1988 et 2010, les émissions des SAO ont ainsi baissé de plus de 80 %. Depuis la fin des années 1990, au dessus de la plupart des régions du monde, la couche d'ozone n'est pas devenue plus mince : elle semble se reconstituer. Pour les Nations Unies, le Protocole de Montreal est le "traité ayant eu le plus de succès dans l'histoire des Nations Unies".

Les concentrations des composés chlorés et bromés provenant de la dégradation des SAO dans la stratosphère décroissent. En 2012, les niveaux combinés de chlore et de brome (exprimés par la charge en chlore effective stratosphérique) ont décru d'environ 10-15 % par rapport à leur maximum atteint il y a 10-15 ans. Cette diminution est due à part égale à la décroissance des concentrations du méthylchloroforme (CH3CCl3), du bromure de méthyle (CH3Br) et des chlorofluorocarbures (CFCs).

Les CFC sont remplacés progressivement par d'autres gaz moins nocifs comme les hydrochlorofluorocarbures ou HCFC et hydrofluorocarbures ou HFC. Pour autant, l'abandon de toute substance chlorée et fluorée devra s'échelonner jusqu'en 2030 (IFEN, 2002)

L'adoption rapide du protocole de Montréal et la mobilisation unanime des pays producteurs de CFC est sans doute l'exemple le plus encourageant de notre capacité à nous mobiliser contre une atteinte grave à notre support de vie. Cependant, sur cette question, le consensus scientifique était sans équivoque, les conséquences clairement identifiées et les pays impliqués peu nombreux ; ce qui n'est pas le cas du changement climatique, bien plus complexe à atténuer.

En diminuant notablement les concentrations en CFC, le protocole de Montréal a permis aussi d'atténuer l'effet de serre. En effet, les CFC sont aussi de puissants gaz à effet de serre.

Il y a quelques années, les scientifiques considéraient que le trou dans la couche d'ozone devait se résorber totalement dans environ cinquante ans. Cependant, en 2015, l'Organisation météorologique mondiale indiquait que la couche d'ozone devrait être, en grande partie, reformée vers le milieu du XXIe siècle, et sans doute pas avant 2070 au-dessus de l'Antarctique. "Le Protocole de Montréal est en place et fonctionne bien. Toutefois, il se peut que nous continuions à observer des trous d'ozone étendus au-dessus de l'Antarctique jusqu'en 2025.."

Comme écrit d'une manière explicite et totalement limpide dans ce très détaillé article (Que je t'invite à consulter dans son intégralité afin que tu saches de quoi tu causes.), les pays concernés etaient unanimes, et donc ils ont TOUS fait les efforts nécessaires pour contrecarrer cette destriction programmée de la couche d'ozone.

Ca te permet aujourd'hui d'eviter de subir trop intensément les UV pénétrant et détruisant l'epiderme lorsque tu te prelasse au soleil en string. :lol:

Donc d'avoir des cancers de la peau en veux tu, en voilà. :peur:

Sans ce protocole et donc sans couche d'ozone protectrice, l'exposition au soleil serait impossible et nous serions dans L'OBLIGATION de nous protéger constamment des UV nocifs du soleil. :redface:

Je sais que la bêtise humaine est infinie...:roll:

Mais il faudrait faire un effort de compréhension afin de savoir le pourquoi du comment !

Ou du moins si cela ne t'interresses pas, de s'abstenir de tout commentaires d'un profond ridicule concernant un acte aussi concret et essentiel que le maintien de la couche d'ozone.

NON, ce n'est PAS un MIRACLE si cette couche d'ozone n'est PAS DÉTRUITE. :mad:

Ils ont voulu faire une action aussi forte concernant le dérèglement/réchauffement climatique avec le protocole de Kyoto en 1997...Mais les enjeux économiques sont rentrés en ligne de compte (Les USA se sont retirés préférant exploiter à fond leurs ressources fossiles.:kaola:), et les scientifiques à cette époque etaient divisés 50/50...20ans plus tard (Lors de la fameuse lettre ouverte decriant la catastrophe annoncée si rien ne se fait de sérieux d'ici 2030.) ils sont quasiments unamines. :oui:

Cependant, on peut ne pas prendre en compte l'avis de 15 000 scientifiques climatologue/oceanologue/vulcanomogie...etc...etc...du monde entier. (Même si la encore, ca devient d'un ridicule...)

Et espérer que des gens responsables feront ENFIN ce qui est nécessaire afin que dans 20 ou 30ans, tu puisses exprimer ceci:

"Ca va, ce n'est pas l'apocalypse annoncée...Même si je reconnais que notre qualité de vie s'est détériorée..."

Car oui, il est trop tard pour que la situation ne se dégrade pas.

Il faudra juste que tu gardes à l'esprit le jour ou tu te rendras compte de ce qu'il se passe, que ca aurait été 10/100 fois pire si rien n'avait été fait. :fleur:

Par

En réponse à v_tootsie

Oui, l'argent protège de tout. Colle-toi un biffeton de 50 euros sur le cul et tu seras protégé des nox, du covid, du hiv et du saturnisme. Cela peut aussi faire revenir l'être aimé. Merci, Mamadou Axel ! :-)

Avec 50 euros on aurait eu 100 masques en temps normal, donc oui l'argent protège du COVID19...

Tout est gratuit dans votre monde de communiste utopiste. Il faut redescendre sur Terre, la santé à un coût. Pas d'argent, pas de santé.

Par

En réponse à mekinsy

Oulala !!! :eek:

Qui a dit ou écrit que le trou de la couche d'Ozone s'etait refermé ? :voyons:

Soit tu comprends mal les informations que tu perçois à droite et à gauche, soit tu ne lis pas d'articles suffisamment détaillé à ce sujet.

Sache que le combat concernant la résorption de la couche d'ozone est toujours d'actualité...

Il l'est depuis plus de 30ans ! :bah:

Ce que tu ne fais que constater (Et c'est à ce moment précis qu'intervient le comique de situation.), ce sont les efforts de longue haleine qui payent...:coucou:

Oui, le protocole de Montréal à un impact significatif sur la résorption du trou de la couche d'ozone.

Oui le trou de la couche d'ozone est DIRECTEMENT lié à l'activité humaine.

(Puisque le protocole donne des résultats qui comme tu le soulignes si justement permmettent la résorption progressive du trou.)

Ce lien est très explicatif à ce sujet:

https://www.notre-planete.info/environnement/trou-couche-ozone.php

Il est essentiel que tu saches de quoi tu causes...

Sinon tes propos n'ont aucun sens.:non:

Je vais coller quelques passages clés:

"Grâce au Protocole, entre 1988 et 2010, les émissions des SAO ont ainsi baissé de plus de 80 %. Depuis la fin des années 1990, au dessus de la plupart des régions du monde, la couche d'ozone n'est pas devenue plus mince : elle semble se reconstituer. Pour les Nations Unies, le Protocole de Montreal est le "traité ayant eu le plus de succès dans l'histoire des Nations Unies".

Les concentrations des composés chlorés et bromés provenant de la dégradation des SAO dans la stratosphère décroissent. En 2012, les niveaux combinés de chlore et de brome (exprimés par la charge en chlore effective stratosphérique) ont décru d'environ 10-15 % par rapport à leur maximum atteint il y a 10-15 ans. Cette diminution est due à part égale à la décroissance des concentrations du méthylchloroforme (CH3CCl3), du bromure de méthyle (CH3Br) et des chlorofluorocarbures (CFCs).

Les CFC sont remplacés progressivement par d'autres gaz moins nocifs comme les hydrochlorofluorocarbures ou HCFC et hydrofluorocarbures ou HFC. Pour autant, l'abandon de toute substance chlorée et fluorée devra s'échelonner jusqu'en 2030 (IFEN, 2002)

L'adoption rapide du protocole de Montréal et la mobilisation unanime des pays producteurs de CFC est sans doute l'exemple le plus encourageant de notre capacité à nous mobiliser contre une atteinte grave à notre support de vie. Cependant, sur cette question, le consensus scientifique était sans équivoque, les conséquences clairement identifiées et les pays impliqués peu nombreux ; ce qui n'est pas le cas du changement climatique, bien plus complexe à atténuer.

En diminuant notablement les concentrations en CFC, le protocole de Montréal a permis aussi d'atténuer l'effet de serre. En effet, les CFC sont aussi de puissants gaz à effet de serre.

Il y a quelques années, les scientifiques considéraient que le trou dans la couche d'ozone devait se résorber totalement dans environ cinquante ans. Cependant, en 2015, l'Organisation météorologique mondiale indiquait que la couche d'ozone devrait être, en grande partie, reformée vers le milieu du XXIe siècle, et sans doute pas avant 2070 au-dessus de l'Antarctique. "Le Protocole de Montréal est en place et fonctionne bien. Toutefois, il se peut que nous continuions à observer des trous d'ozone étendus au-dessus de l'Antarctique jusqu'en 2025.."

Comme écrit d'une manière explicite et totalement limpide dans ce très détaillé article (Que je t'invite à consulter dans son intégralité afin que tu saches de quoi tu causes.), les pays concernés etaient unanimes, et donc ils ont TOUS fait les efforts nécessaires pour contrecarrer cette destriction programmée de la couche d'ozone.

Ca te permet aujourd'hui d'eviter de subir trop intensément les UV pénétrant et détruisant l'epiderme lorsque tu te prelasse au soleil en string. :lol:

Donc d'avoir des cancers de la peau en veux tu, en voilà. :peur:

Sans ce protocole et donc sans couche d'ozone protectrice, l'exposition au soleil serait impossible et nous serions dans L'OBLIGATION de nous protéger constamment des UV nocifs du soleil. :redface:

Je sais que la bêtise humaine est infinie...:roll:

Mais il faudrait faire un effort de compréhension afin de savoir le pourquoi du comment !

Ou du moins si cela ne t'interresses pas, de s'abstenir de tout commentaires d'un profond ridicule concernant un acte aussi concret et essentiel que le maintien de la couche d'ozone.

NON, ce n'est PAS un MIRACLE si cette couche d'ozone n'est PAS DÉTRUITE. :mad:

Ils ont voulu faire une action aussi forte concernant le dérèglement/réchauffement climatique avec le protocole de Kyoto en 1997...Mais les enjeux économiques sont rentrés en ligne de compte (Les USA se sont retirés préférant exploiter à fond leurs ressources fossiles.:kaola:), et les scientifiques à cette époque etaient divisés 50/50...20ans plus tard (Lors de la fameuse lettre ouverte decriant la catastrophe annoncée si rien ne se fait de sérieux d'ici 2030.) ils sont quasiments unamines. :oui:

Cependant, on peut ne pas prendre en compte l'avis de 15 000 scientifiques climatologue/oceanologue/vulcanomogie...etc...etc...du monde entier. (Même si la encore, ca devient d'un ridicule...)

Et espérer que des gens responsables feront ENFIN ce qui est nécessaire afin que dans 20 ou 30ans, tu puisses exprimer ceci:

"Ca va, ce n'est pas l'apocalypse annoncée...Même si je reconnais que notre qualité de vie s'est détériorée..."

Car oui, il est trop tard pour que la situation ne se dégrade pas.

Il faudra juste que tu gardes à l'esprit le jour ou tu te rendras compte de ce qu'il se passe, que ca aurait été 10/100 fois pire si rien n'avait été fait. :fleur:

Merci du complément d information:bien:

Bien à toi

Par

En réponse à Taro.H

et alors ? Dans quoi 50 60 ans on ne sera plus là...

Encore un pur égoïste.

En tout cas l'un n'empêche pas l'autre. Il ne faut pas regarder l'écologie comme une évolution punitive mais un changement de nos comportements. Il faudra toujours ce déplacer mais peut-être des déplacements différents. Peut être aussi une autre façon de s'installer plus près de son lieu de travail. Peut être aussi une augmentation du télétravail pour réduire les déplacements.

Il y a tellement de possibilité sans nuire et même améliorer l'économie et en respectant l'environnement.

Par

En réponse à Axel015

Avec 50 euros on aurait eu 100 masques en temps normal, donc oui l'argent protège du COVID19...

Tout est gratuit dans votre monde de communiste utopiste. Il faut redescendre sur Terre, la santé à un coût. Pas d'argent, pas de santé.

Je ne suis pas communist, loin de là . :-) Et à voir le nombre de décès aux usa et en grande bretagne, pourtant temples de la caillasse à gogo, cela n'a protégé personne. Pas plus qu'ici d'ailleurs. Ce n'est pas l'argent qui a fait défaut, c'est que le libéralisme a fini par considérer la vie humaine comme une marchandise monétisable avec laquelle on peut jongler et sur laquelle il est possible de rogner quelques biffetons.

Dont acte. Le résultat n'est guère probant. Et l'échec de notre système de santé tient à la politique de nos 4 derniers gouvernements, qui ont appliqué cette politique bien de droite si je ne m'abuse.

Par

Peut être éviter de faire des enfants sans pouvoir les éduquer et les nourrir serait déjà du bon sens pour l'écologie.

Par

En réponse à Champagne51

Peut être éviter de faire des enfants sans pouvoir les éduquer et les nourrir serait déjà du bon sens pour l'écologie.

Tu sais pour certains leur existence se résument à procréer, c'est navrant hein mais bon.. :bah:

Par

En réponse à v_tootsie

Je ne suis pas communist, loin de là . :-) Et à voir le nombre de décès aux usa et en grande bretagne, pourtant temples de la caillasse à gogo, cela n'a protégé personne. Pas plus qu'ici d'ailleurs. Ce n'est pas l'argent qui a fait défaut, c'est que le libéralisme a fini par considérer la vie humaine comme une marchandise monétisable avec laquelle on peut jongler et sur laquelle il est possible de rogner quelques biffetons.

Dont acte. Le résultat n'est guère probant. Et l'échec de notre système de santé tient à la politique de nos 4 derniers gouvernements, qui ont appliqué cette politique bien de droite si je ne m'abuse.

Non elle tient au bon peuple qui préfère toujours plus de ci, de ça, et a demandé une commission d’enquête pour l'argent gaspillé par Bachelot pour des commandes de vaccin inutiles. Bref, l'état est attaqué de toutes parts par le peuple, les média, et je ne parle même pas du camp adverse qui critique ce qu'il a voté mais que l'autre applique.

Voila, il ne faut plus de pollution en ville, des bus neufs pour le ramassage scolaire, des primes pour l'isolation, de la nourriture bio pour les bambins à la cantine, créer des pistes cyclables partout, des aides pour etc...

J'ai assisté à des réunions suite aux gilets jaunes, c'est consternant. Nous arrivons aux limites de la démocratie, le bien commun est oublié. Il ne serait plus possible de réaliser Serre Ponçon aujourd'hui. Les mêmes qui veulent des VE, pas de nucléaire, ne voudraient pas noyer la vallée ou la grand mère habite et ou les petits enfants vont en vacances. Il serait plus simple de demander au bon peuple ce qu'il veut en dressant la liste des priorités et en lui disant que c'est son choix.

Par

En réponse à MetallicGrey

Tu sais pour certains leur existence se résument à procréer, c'est navrant hein mais bon.. :bah:

Je rebondis sur vos commentaires en ajoutant qu une étude (que je ne retrouve plus malheureusement) avait calculer qu un être humain moyen occidental avait un bilan co2 durant sa vie de 1500 tonnes.

Je vous laisses imaginer le tableau avec les pays émergents qui goûtes au confort.

Par

En réponse à gordini12

Non elle tient au bon peuple qui préfère toujours plus de ci, de ça, et a demandé une commission d’enquête pour l'argent gaspillé par Bachelot pour des commandes de vaccin inutiles. Bref, l'état est attaqué de toutes parts par le peuple, les média, et je ne parle même pas du camp adverse qui critique ce qu'il a voté mais que l'autre applique.

Voila, il ne faut plus de pollution en ville, des bus neufs pour le ramassage scolaire, des primes pour l'isolation, de la nourriture bio pour les bambins à la cantine, créer des pistes cyclables partout, des aides pour etc...

J'ai assisté à des réunions suite aux gilets jaunes, c'est consternant. Nous arrivons aux limites de la démocratie, le bien commun est oublié. Il ne serait plus possible de réaliser Serre Ponçon aujourd'hui. Les mêmes qui veulent des VE, pas de nucléaire, ne voudraient pas noyer la vallée ou la grand mère habite et ou les petits enfants vont en vacances. Il serait plus simple de demander au bon peuple ce qu'il veut en dressant la liste des priorités et en lui disant que c'est son choix.

Il est bien évident qu'entre ceux qui s'accrochent au monde d'avant, ceux qui veulent que tout change (mais pas forcément pour eux), il va bien falloir que chacun fasse un effort, et que la raison l'emporte. Il n'empêche que, pour travailler depuis longtemps avec les conseils départementaux et régionaux, la gestion de l'argent public par nos édiles est, pour le moins légère, voire inconséquente... et ce tous bords politiques confondus. Un peu de rigueur et de sérieux ne serait ma foi pas trop malvenus. Je finirai avec la maxime de l'ami Fillon "c'est trop facile d'être généreux avec l'argent des autres" :-). On a bien vu ou cela a fini.

Par

En réponse à Axel015

Avec 50 euros on aurait eu 100 masques en temps normal, donc oui l'argent protège du COVID19...

Tout est gratuit dans votre monde de communiste utopiste. Il faut redescendre sur Terre, la santé à un coût. Pas d'argent, pas de santé.

Encore tes problèmes d argent.

C est une obsession ou une limite ?

Par

T as qu a acheter un vaccin à 150e sur le darknet .

Ça te changera d3s tueurs à gages à 20 000 pour exécuter ceux qui rayent ta voiture. :fresh:

Par

En réponse à Nimo10

Je rebondis sur vos commentaires en ajoutant qu une étude (que je ne retrouve plus malheureusement) avait calculer qu un être humain moyen occidental avait un bilan co2 durant sa vie de 1500 tonnes.

Je vous laisses imaginer le tableau avec les pays émergents qui goûtes au confort.

Un réfugier découvre qui il y a le chauffage dans nos maisons. Phrase que j'avais retrouvé ...

Par

En réponse à Axel015

Avec 50 euros on aurait eu 100 masques en temps normal, donc oui l'argent protège du COVID19...

Tout est gratuit dans votre monde de communiste utopiste. Il faut redescendre sur Terre, la santé à un coût. Pas d'argent, pas de santé.

+1

pas d'économie = pas d'argent = pas d'écologie.

ou bien fait vivre comme quelques peuplades telles les indiens d'Amazonie, mais qui subissent in fine l'économie des gens qui vivent autrement qu'eux.:bah:

Par

heureusement que les jeunes ont compris le problème et veulent protéger leur terre

Par

En réponse à SATE

heureusement que les jeunes ont compris le problème et veulent protéger leur terre

C'est ce qu'ils disent, pas ce qu'ils font!

Par

Que du blablabla la vie redeviendra comme avant à tous les niveaux !!

Par

Les plans A, B, C... Le plus difficile c'est le plan Q en ce moment!

Par

Bravo ! Très bon article. venant de moi c'est un énorme compliment, parce que le plupart du temps, les journalistes me rendent fou à force d'à peu près, d'inexactitude, d'absence de perspicacité. Là, c'est nickel ! Juste une chose à ajouter pour les tenants du plan A, de la casse de l'industrie automobile, du bio et de le répression routière (Édouard en tête) : Combien faut-il de temps pour que la réduction de 90 à 80 km/h sur les routes abaisse le nombre de décès anticipés au niveau de ceux entrainés par le très naturel et très bio SARS-CoV-2 ?

Par

En réponse à Taro.H

Je le crains aussi mais sinon pour la question 100% pour l’économie 0% a l'écologie

on peu lié un peu les deux, à quoi ça sert de déplacer autant de personnes tous les jours pour aller travailler dans des bureaux qui eux mêmes sont énergivores, prennent de la place...........

Perso, beaucoup peuvent être en télétravail, pas tout le monde certes, mais ceux qui le peuvent feront moins chi.... les autres qui n'ont pas le choix.

J'ai beaucoup apprécier le télétravail, du coup je le suis désormais 4 jours par semaine, et franchement revenir en arrière serait difficile.

Par

Peut-être quelques milliards pour une Ferrari ou une Porsche pour chaque Français et le malus écologique cadeau de l'état ? Tant qu'à distribuer des milliards autant profiter du concept.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité