Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Autoroutes : bientôt la rentabilité des concessions limitée par la loi ?Une proposition de loi vient d’être déposée au Sénat pour encadrer les bénéfices des sociétés concessionnaires, ce qui pourrait aller jusqu’à la résiliation anticipée des contrats. Selon nos informations, elle pourrait vite arriver en discussion au Parlement. En coulisses, la bataille a déjà commencé, et les autoroutiers essaient d’éteindre l’incendie, en prenant notamment appui sur le régulateur du secteur, l’ART…

Lire l'enquête»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ca serait la moindre des choses niveau sécurité alors qu'on nous martèle à longueur de journée que c'est une priorité nationale qui justifie le toujours plus répressif.

C'est assez incroyable qu'on les laisse faire de tels bénéfices avec comme conséquence qu'on accepte que certains prenne la route 5x plus dangereuse parceque les péages sont trop chers...

Par

Tous les acquis du pays sont vendu.

Les politiques responsables de tels débâcles devraient prendre du ferm et pas a la Balkany.

Par

Bientôt les trottoir payant

Par

Cet article fait référence à quelque chose, ou de mal défini, ou de mal expliqué.

Il est certain que les concessionnaires d'autoroute s'en sortent trés bien (malgré une baisse en 2020) et qu'un rapport ,parmi tant d'autres, le souligne. Pourtant cette" incursion " du Sénat n'est pas prête d'aboutir.

Si j'ai bonne mémoire, en 2015, le fait avait été soulevé et "négocié" par des avenants qui ont introduit un mécanisme de partage des bénéfices avec l’État, si la rentabilité des contrats s’avérait meilleure que prévue pour les sociétés concessionnaires.

C'est ce qui sera mis en avant et "devrait permettre quelques éclaircissements. Du moins, peut-on l’espérer ! " ....Mais peut-être pas dans le sens attendu.... (A moins que quelque chose m' ait encore échappé dans l'histoire....):voyons:

Par

Allô Dominique de Villepin ?

N'avez-vous pas pensé à rédiger des clauses convenables lorsque votre gouvernement a bradé les concessions autoroutières en 2005 ?

J'espère que la récente vente de la FDJ a été mieux bouclée !

Par

ouais, ouais, tous ensemble la main dans la main de toutes façons...... ça veut essayer de rattraper les choses, ou faire croire qu'ils bossent pour nous, car ils voient que sur les réseaux sociaux, ça gronde de plus en plus, et que c'est bien souvent mûr, réfléchi, argumenté....ils se disent que si ça pétait vraiment un jour, ils devraient vraiment se barrer vite avant qu'on ne les rattrape...

Par

les mecs de la-haut ont vendues la poule au oeufs d'or mais s'en mordent les doigts du coup combat de q..q..ettes je te tacle par derrière

Par

Raisonnement simpliste vous allez me dire mais pourquoi l'état ne gère pas ces concessions car cela rapporte des milliards et pourrait injecter cet argent dans l'économie Française.

En attendant les actionnaires ce goinfre comme des :cubitus: et vu le prix des autoroutes beaucoup sont obligés de prendre des nationales/départementales parfois limites.. Tiens ça pourrais payer les réparations lol :coolfuck:

Par

En réponse à AyrtonS

Raisonnement simpliste vous allez me dire mais pourquoi l'état ne gère pas ces concessions car cela rapporte des milliards et pourrait injecter cet argent dans l'économie Française.

En attendant les actionnaires ce goinfre comme des :cubitus: et vu le prix des autoroutes beaucoup sont obligés de prendre des nationales/départementales parfois limites.. Tiens ça pourrais payer les réparations lol :coolfuck:

Pas si simpliste que ça, il suffirait que l'Etat crée une régie publique qui deviendrait seule titulaire des concessions, et ferait ainsi passer ces sociétés privées du statut de concessionnaire ayant une rente garantie à celui de simple sous-traitant remis en concurrence les uns avec les autres à intervalles réguliers... Ça changerait le sens du rapport de force.

Mais je ne suis pas sûr que la loi européenne le permette... :roll:

Par

On ne peut être que favorable à une demande de baisse des tarifs. Mais il faut que le jeu s’arrête là. Parce que la suite pourrait consister à baisser la vitesse autorisée, en échange de je ne sais quoi. Sur ce dernier point, s’il est occulté pour le moment, une méfiance particulière est de mise. L’idée d’une réduction de la vitesse traine encore dans beaucoup trop de cerveaux pseudo-écolos-sécuritaires, avec à la clé quelques arguments justificatifs pensés entre deux siestes.

Par

Une petite malversation des sociétés d'autorauroute au président de l'ART ne se cacherait-il pas la dessous ?

Par

En réponse à AyrtonS

Raisonnement simpliste vous allez me dire mais pourquoi l'état ne gère pas ces concessions car cela rapporte des milliards et pourrait injecter cet argent dans l'économie Française.

En attendant les actionnaires ce goinfre comme des :cubitus: et vu le prix des autoroutes beaucoup sont obligés de prendre des nationales/départementales parfois limites.. Tiens ça pourrais payer les réparations lol :coolfuck:

Parce que ça deviendrait un service d'état, et que pour beaucoup de monde, un service d'état est payé par nos impôts et donc ne doit pas faire de bénéfice. Du coup, chaque politique d'amélioration de la rentabilité est bloqué par des grèves. Voir la SNCF.

Par

On commence a se demander si les gestionnaires d'autoroutes ne se sont pas grassement enrichis ??

On leur a vendu (à prix brades) les concessions, on leur a permis tous les ans, des hausses de tarif et maintenant on se reveille...

Et maintenant, on veut limiter ces bénéfices ?

Encore une preuve de la tres bonne gestion.

Par

En réponse à david66100

les mecs de la-haut ont vendues la poule au oeufs d'or mais s'en mordent les doigts du coup combat de q..q..ettes je te tacle par derrière

Ils la louent, la poule. C'est une concession. Les autoroutes appartiennent toutes à l'état. La nuance est de taille. :biggrin:

Par

En réponse à AyrtonS

Raisonnement simpliste vous allez me dire mais pourquoi l'état ne gère pas ces concessions car cela rapporte des milliards et pourrait injecter cet argent dans l'économie Française.

En attendant les actionnaires ce goinfre comme des :cubitus: et vu le prix des autoroutes beaucoup sont obligés de prendre des nationales/départementales parfois limites.. Tiens ça pourrais payer les réparations lol :coolfuck:

Deux remarques :

1) les différentes taxes sur l'automobile (y compris les taxes sur les péages d'autoroute...) rapportent à l'état et aux collectivités locales bien plus que l'argent qui est dépensé pour l'entretien et l'amélioration du réseau routier. Croire que les péages autoroutiers pourraient venir améliorer le budget d'entretien des routes relève du fantasme.

2) L’État n'a pas voulu assumer le risque qui consistait à financer le remboursement des emprunts contractés pour la construction avec les péages. Il l'a refilé à des sociétés privées qui ont eu le bonheur de voir le trafic exploser les prévisions les plus optimistes. Réaction de l’État : "par ici la monnaie" quand ils réalisent qu'il a merdé.

C'est bien un travers général des états européens que de vouloir taxer ce qui marche. Mais après, il ne faut pas se demander pourquoi les start-up européennes n'arrivent pas se faire financer alors que c'est complètement différent de l'autre côté de l'Amérique.

Par

"quand ils réalisent qu'il a merdé"

"ils", ce sont nos brillants politiciens

Par

En réponse à matrix71

Bientôt les trottoir payant

Voilà qui n'arrange pas les affaires de ta maman! :biggrin:

Par

En réponse à Twingomatix

Deux remarques :

1) les différentes taxes sur l'automobile (y compris les taxes sur les péages d'autoroute...) rapportent à l'état et aux collectivités locales bien plus que l'argent qui est dépensé pour l'entretien et l'amélioration du réseau routier. Croire que les péages autoroutiers pourraient venir améliorer le budget d'entretien des routes relève du fantasme.

2) L’État n'a pas voulu assumer le risque qui consistait à financer le remboursement des emprunts contractés pour la construction avec les péages. Il l'a refilé à des sociétés privées qui ont eu le bonheur de voir le trafic exploser les prévisions les plus optimistes. Réaction de l’État : "par ici la monnaie" quand ils réalisent qu'il a merdé.

C'est bien un travers général des états européens que de vouloir taxer ce qui marche. Mais après, il ne faut pas se demander pourquoi les start-up européennes n'arrivent pas se faire financer alors que c'est complètement différent de l'autre côté de l'Amérique.

Questions:

-Les autoroutes sont-elles payantes aux USA?

-Qui des principes de la Révolution Française? Elle avait aboli les péages, car ils entravaient le commerce.

Quant aux critiques adressées au sénat, je ne m'y associe pas. Non pas que je me fasse des illusions sur les jeux politiciens, mais observons que, par le mode même d'élection, les sénateurs sont des gens de terrain, alors qu'on peut être littéralement bombardé député par l'appareil d'un parti. Résultat: alors qu'il avait une chambre godillot, De Gaulle avait voulu flinguer le sénat.

Cette initiative du sénat aurait-elle été prise par l'Assemblée Nationale?

Par

quiD:colere:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Il y a longtemps que tu n'étais pas apparu, détraqué du bulbe, en même temps tu ne m'a pas manqué, continue à créer d'autres comptes...

Par

Au lieu d'avoir des tarifs raisonnables sans ce péage de merde à Boulay, je préfère prendre l'autoroute moins dangereuse que la D603, où il y a un trafic fou, sans parler des utilitaires bâchés des pays de l'Est qui pullulent sur cette route.Comme quoi, la sécurité routière est moins importante que le fric

Par

On sait depuis longtemps que cette situation découle d'un contrat tellement bien ficelé que l'état a accepté de s'interdire de limiter les bénéfices des gestionnaires par des taxes, des modifications de durée d'amortissement, même par des lois.

Mais non, aucun contrat n'est au-dessus des lois, et même si une loi ne peut pas être rétroactive sur des contrats ou des bases de taxation, elle peut très bien modifier les règles pour la suite d'application de ces contrats.

Et là, il y a une bonne raison : des larges de 15 % et plus !

Ce qui n'empêche pas que le réseau autoroutier payant en France est d'un haut niveau de qualité. Au-dessus de nos moyens, plutôt.

Par

En résumé, nos politiques haut de gamme ont refiler aux potes les autoroutes, qui sont au final hyper rentables. Et maintenant ils veulent taxer les potes. Revenons au début : pourquoi tu as refilé les autoroutes ? Ah ok, pour les potes. Allez, rendez-vous aux prochaines elections va.

Par

Bonjour à tous,

Si vous souhaitez connaître l'historique de la privation des autoroutes, je vous propose de lire l'article suivant: https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-30-mars-2019

Après chacun se fera son idée, pour ma part la connivence des politiques qui ont participé à ces privations est un véritable scandale.

Cordialement à tous

Par

On vous rétorquera que la privaTISAtion des autoroutes ne nous a nullement privés d'autoroutes!

Sérieusement, tout le monde avait compris à l'époque où De Villepin avait bradé ce patrimoine qu'il s'agissait de permettre aux copains et aux coquins de se goinfrer.

Et ils ne s'en sont pas... privés!

Par

Au lieu de mettre des péages pourris sans barrière comme à Boulay, autant dégager tous ces trucs électroniques défaillants par une simple vignette comme en Suisse, tu y gagnes en temps et en pollution car plus plus de bouchon au péage.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité