Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Drive in: Tucker Torpedo, un homme et son rêve

Serge Bellu

Drive in: Tucker Torpedo, un homme et son rêve

Déposer un commentaire

Par

... J'ai beaucoup aimé le film de Coppola qui raconte l'histoire mouvementé de preston Tucker, et qui m'a fait découvrir une auto que je ne connaissais pas du tout à l'époque.

Je me souviens, quand plus tard j'ai enfin pus voir une Tucker, en vrai, lors d'un salon de voiture ancienne. Une auto imposante mais à la ligne vraiment originale, même si je lui trouve une petite ressemblance avec la non moins très belle Studebaker Champion des années 50.

Par

A l' époque des faits, c' était très simple: malheur à quiconque tente de se dresser face aux "big three"! Le choix imposé aux petits indépendants un peu trop aucacieux était soit d' être racheté et absorbé, ou d' être laminé à coups de procès!

Je n' ai à ce jour encore jamais vu en vrai une seule de ces autos spéctaculaires...

Par

Le thème de "l'article" est intéressant, et j'ai un bon souvenir du film.

Mais sans deconner, c'est ultra-chiche comme présentation: tout juste un résumé... Me semble que sieur Bellu est bien plus loquace quand il critique le style de voiture mythiques...

Franchement, journaliste, ça ne s'improvise pas. Cet article pourrait être pondu par n'importe quel lycéen (de ceux qui connaissent la signification de loquace, en tout cas)...

Par

En réponse à king crimson

Le thème de "l'article" est intéressant, et j'ai un bon souvenir du film.

Mais sans deconner, c'est ultra-chiche comme présentation: tout juste un résumé... Me semble que sieur Bellu est bien plus loquace quand il critique le style de voiture mythiques...

Franchement, journaliste, ça ne s'improvise pas. Cet article pourrait être pondu par n'importe quel lycéen (de ceux qui connaissent la signification de loquace, en tout cas)...

   

C'est bien résumé ! :bien:

Par

je ne connais pas le film, bien envie de le voir.

est ce qu'on peut le voir sur netflix ou prime ?

Par

La bande son du film est sympathique...

https://m.youtube.com/watch?v=U1HfICjIil0

Par

Dans le même genre aventuriers ricains impliqués dans le secteur automobile, celle de Henry Kaiser & Joseph Frazer vaut aussi son pesant de cacahuètes.

Mais sans film autour je pense... :bah:

Par

J'avais bien aimé ce film même si je lui avais reproché d'en dire assez peu sur la voiture (de mémoire).

Jamais vu de Tucker en vrai mais j'aimerai bien.

Par

Auto franchement en avance sur son temps, peut-être trop…

Sinon il me semble que le moteur est un moulin d'hélico, mais pas sûr.

Par

En réponse à king crimson

Le thème de "l'article" est intéressant, et j'ai un bon souvenir du film.

Mais sans deconner, c'est ultra-chiche comme présentation: tout juste un résumé... Me semble que sieur Bellu est bien plus loquace quand il critique le style de voiture mythiques...

Franchement, journaliste, ça ne s'improvise pas. Cet article pourrait être pondu par n'importe quel lycéen (de ceux qui connaissent la signification de loquace, en tout cas)...

   

Je pense que l'éditeur Caradisiac a acheté les droits d'articles de Sege BELLU, éventuellement déjà parus ailleurs (comme dans Automobiles Classiques, magazine édité par LVA - la Vie Automobile - aujourd'hui disparu, dont il a été rédacteur en chef). Caradisiac publie des extraits d'articles. Cela saute aux yeux.

Caradisiac appartient à Car&Boat Media, dont un des deux principaux actionnaires est Axel Springer. Ce dernier est fortement impliqué dans toute la presse automobile, via le groupe Mondadori (qui édite Sport Auto, entre autres). Notre "ami" Stéphane SCHLESINGER (devenu très prolifique sur Cara - tant mieux pour nous) est un ancien collègue de BELLU, chez LVA, puisque Stéphane a été très actif pour RETRO VISEUR (une des titres de LVA).

Quand vous lisez un magazine ou allez sur un site, renseignez vous toujours sur l'éditeur pour voir à quelle sauce on VOUS mange. Bonne route !

Par

En réponse à Gus76

J'avais bien aimé ce film même si je lui avais reproché d'en dire assez peu sur la voiture (de mémoire).

Jamais vu de Tucker en vrai mais j'aimerai bien.

   

Ton avatar c'est ta voiture ?

Je croyais que tu avais une BVM, là je crois voir les palettes magnésium de la version boite auto. :biggrin:

Par

En réponse à Axel015

Ton avatar c'est ta voiture ?

Je croyais que tu avais une BVM, là je crois voir les palettes magnésium de la version boite auto. :biggrin:

   

Non, ce n'est pas ma voiture.

Je n'arrive pas à mettre mes photos faites avec mon téléphone, elles sont toujours au dessus en taille.

Alors j'ai trouvé celle-là sur internet.

A la base, je voulais mettre le Ferrari P4 vue aux 24 heures du Mans Classic.

Mais, pareil, taille de la photo trop grosse.

Par

En réponse à Gus76

Non, ce n'est pas ma voiture.

Je n'arrive pas à mettre mes photos faites avec mon téléphone, elles sont toujours au dessus en taille.

Alors j'ai trouvé celle-là sur internet.

A la base, je voulais mettre le Ferrari P4 vue aux 24 heures du Mans Classic.

Mais, pareil, taille de la photo trop grosse.

   

Et ma Z est bien manuelle :bien:

Par

En réponse à Jetstream

Auto franchement en avance sur son temps, peut-être trop…

Sinon il me semble que le moteur est un moulin d'hélico, mais pas sûr.

   

En effet, moteur d'hélicoptère Franklin modifié. Tucker à essayé de développer son propre moteur, mais sans succès,et manque de budget. De même, boîte de vitesses idem Cord 810/812.

Par

Cette voiture avait déja des éléments "d' aujourd' hui", pourrait-on dire. Des portières qui débordent légèrement sur le toit, par exemple... Le phare central directionnel est aussi une de ses particularités.

Par

En réponse à deville70

Cette voiture avait déja des éléments "d' aujourd' hui", pourrait-on dire. Des portières qui débordent légèrement sur le toit, par exemple... Le phare central directionnel est aussi une de ses particularités.

   

Y'avait aussi un tableau de bord de sécurité, avec ce gros bourelet matelassé qu'était censé faire moins de bobo que les brise-crânes du reste de la production us de l'époque.

https://www.google.com/search?q=tableau+de+bord+tucker&rlz=1CDGOYI_enFR938FR939&oq=tableau+de+bord+tucker&aqs=chrome..69i57j0i546l4.655902j1j7&hl=fr&sourceid=chrome-mobile&ie=UTF-8#imgrc=K7mmvxdAaurxrM

Les 2 pare-brise étaient censés s'éjecter en cas de choc aussi.

Bref, ce bon Preston aurait mieux fait d'apprendre quelques rudiments de suédois et d'envoyer son c.v chez Volvo...

Par

En réponse à roc et gravillon

La bande son du film est sympathique...

https://m.youtube.com/watch?v=U1HfICjIil0

   

Joe Jackson est un compositeur très sympa. Je conseille à ceux qui souhaiteraient le découvrir l'album "Live 1980-86" pour commencer. Le morceau Memphis par exemple déménage vraiment.

Par

En réponse à charly177

Je pense que l'éditeur Caradisiac a acheté les droits d'articles de Sege BELLU, éventuellement déjà parus ailleurs (comme dans Automobiles Classiques, magazine édité par LVA - la Vie Automobile - aujourd'hui disparu, dont il a été rédacteur en chef). Caradisiac publie des extraits d'articles. Cela saute aux yeux.

Caradisiac appartient à Car&Boat Media, dont un des deux principaux actionnaires est Axel Springer. Ce dernier est fortement impliqué dans toute la presse automobile, via le groupe Mondadori (qui édite Sport Auto, entre autres). Notre "ami" Stéphane SCHLESINGER (devenu très prolifique sur Cara - tant mieux pour nous) est un ancien collègue de BELLU, chez LVA, puisque Stéphane a été très actif pour RETRO VISEUR (une des titres de LVA).

Quand vous lisez un magazine ou allez sur un site, renseignez vous toujours sur l'éditeur pour voir à quelle sauce on VOUS mange. Bonne route !

   

Dans sa vie tourmentée, l'excellent et regretté magazine Automobiles Classiques a connu plusieurs éditeurs dont LVA qui fût le dernier. Serge Bellu a écrit un article de 8 pages environ dans l'AC n°29 (Déc'88-janvier'89) dont certains extraits se retrouvent ici. Il n'en était pas rédacteur en chef à l'époque et l'éditeur était Condé Nast France. Je ne sais pas qui possède les droits sur les articles passés.

Par

En réponse à lord-brett

Dans sa vie tourmentée, l'excellent et regretté magazine Automobiles Classiques a connu plusieurs éditeurs dont LVA qui fût le dernier. Serge Bellu a écrit un article de 8 pages environ dans l'AC n°29 (Déc'88-janvier'89) dont certains extraits se retrouvent ici. Il n'en était pas rédacteur en chef à l'époque et l'éditeur était Condé Nast France. Je ne sais pas qui possède les droits sur les articles passés.

   

Merci pour ces précisions !

 

SPONSORISE

Toute l'actualité