Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Jacques Borel : du restoroute à Tricatel

Michel Holtz

Jacques Borel : du restoroute à Tricatel

Déposer un commentaire

Par

Quand on sait que la France, soi-disant pays de la gastronomie, est l'un des pays leaders quant au nombre de Mc Donald's implantés et qu'on voit affluer dans ses restaurants ou ceux de Burger King (à prononcer la bouche pleine avec l'accent de cité) ceux qui critiquent tout ce qui vient des US, ça donne plus envie de pleurer que de rire.

Par

Souvenirs des départs en vacances à bord de la Simca 1100 spécial familiale :bien:

Quelle époque, pas de radar, des gendarmes corrompus (sic), les sièges en Skaï, vitres ouvertes à fond sur l'autoroute du soleil

Ce temps révolu de la vraie liberté :bien:

Par

En réponse à Thierry77144

Quand on sait que la France, soi-disant pays de la gastronomie, est l'un des pays leaders quant au nombre de Mc Donald's implantés et qu'on voit affluer dans ses restaurants ou ceux de Burger King (à prononcer la bouche pleine avec l'accent de cité) ceux qui critiquent tout ce qui vient des US, ça donne plus envie de pleurer que de rire.

   

J'aime bien le jambon braisé.

Par

En réponse à integralhf

Souvenirs des départs en vacances à bord de la Simca 1100 spécial familiale :bien:

Quelle époque, pas de radar, des gendarmes corrompus (sic), les sièges en Skaï, vitres ouvertes à fond sur l'autoroute du soleil

Ce temps révolu de la vraie liberté :bien:

   

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

Par

En réponse à beniot9888

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

   

Le droit des LGBT ? Ça vient foutre quoi ici dans les années 60-70 ? Ils avaient a peu près autant de droits que maintenant, sauf qu'à l'époque tu pouvais encore être discret, maintenant ce que tu fabrique avec ton anus est devenu un lobby politique a part entière. Un pote homo, mexicain d'origine s'est vu mis à part de la soi-disant "communauté LGBT" dans ma ville juste pour n'avoir pas voulu participer aux manifs, simplement parce que ça ne l'interessait pas d'étaler sa vie privée en public. Donc ce genre de droit, c'est du tartinable, merci.

Par

En réponse à beniot9888

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

   

S'agissant des immigrés, c'est regrettable a dire mais ça n'a pas vraiment évolué, s'agissant des femmes c'est peut-être là que ça a évolué le plus et tant mieux. Mais ce que voulait souligner le VDD j'imagine que c'est surtout la vie tranquille que tu pouvais avoir a l'époque, la souplesse des autorités (ou corruptibilité si échanger 3 points contre une bouteille de pastaga c'est l'injustice la plus totale a tes yeux) et le temps, le temps qui manque à n'importe quel travailleur aujourd'hui malgré ces 35 hypothétiques heures.

Par

Eh hop! On a encore quitté la route pour aller s' embourber dans le champ! On parlait des premiers resto-route et on en vient aux LGBT...

Par

En réponse à MrKmebs

S'agissant des immigrés, c'est regrettable a dire mais ça n'a pas vraiment évolué, s'agissant des femmes c'est peut-être là que ça a évolué le plus et tant mieux. Mais ce que voulait souligner le VDD j'imagine que c'est surtout la vie tranquille que tu pouvais avoir a l'époque, la souplesse des autorités (ou corruptibilité si échanger 3 points contre une bouteille de pastaga c'est l'injustice la plus totale a tes yeux) et le temps, le temps qui manque à n'importe quel travailleur aujourd'hui malgré ces 35 hypothétiques heures.

   

Oui, mais tout le monde ne le voit pas ainsi, c' est trop nuancé...

Par

En réponse à deville70

Oui, mais tout le monde ne le voit pas ainsi, c' est trop nuancé...

   

La nostalgie sépia qui oublie tout les mauvais côtés, non merci. Y avait du mieux, et du moins bien.

Par

En réponse à MrKmebs

Le droit des LGBT ? Ça vient foutre quoi ici dans les années 60-70 ? Ils avaient a peu près autant de droits que maintenant, sauf qu'à l'époque tu pouvais encore être discret, maintenant ce que tu fabrique avec ton anus est devenu un lobby politique a part entière. Un pote homo, mexicain d'origine s'est vu mis à part de la soi-disant "communauté LGBT" dans ma ville juste pour n'avoir pas voulu participer aux manifs, simplement parce que ça ne l'interessait pas d'étaler sa vie privée en public. Donc ce genre de droit, c'est du tartinable, merci.

   

C'est marrant, j'ai cité plusieurs exemples, mais c'est le seul que tu retiens. Mais pour mémoire, l'homosexualité n'a été dépénalisée qu'en 1982. Donc "les mêmes droits"... Disons que tu avais surtout intérêt à être discret.

Par

L'album de Valérie Lemercier est une pépite ! :bien:

Merci pour cette remontée dans le temps intéressante. Si j'ai bien compris, la bouffe n'était pas plus mauvaise que dans les grandes chaînes de restauration actuelles ... mais tout a été fait pour nuire à un succès qui rendait fou de rage la profession !

Aujourd'hui, manger chez Mc Do ou acheter un Kebab ne pose plus de problème à (presque) personne. Pire, nombreux acceptent d acheter un sandwich Dona à leur progéniture lors des pauses sur l'autoroute... Dans le même temps, on imagine mal Les Grands Buffets ( célèbre restaurant gastronomique à volonté de Narbonne) s'installer sur les autoroutes : les pauses seraient de 3 heures !

Quoiqu'avec l'arrivée forcée de l'électrique et de ses temps de recharge à rallonge (surtout s'il faut faire la queue !) l'idée ne serait peut être pas si idiote !

Par

En réponse à integralhf

Souvenirs des départs en vacances à bord de la Simca 1100 spécial familiale :bien:

Quelle époque, pas de radar, des gendarmes corrompus (sic), les sièges en Skaï, vitres ouvertes à fond sur l'autoroute du soleil

Ce temps révolu de la vraie liberté :bien:

   

Ah ah j'ai connu cette époque ...avec la Spécial puis la Ti ! 3 gosses derrière plus le bac à chat sous les pieds d'un chanceux, que de bons souvenirs ! :bien:

Dire qu'à l'époque je voulais que mon père achète une Vw break 3 portes orange (à moteur arrière...), je n'y connaissais vraiment rien en automobile ! Heureusement qu'il ne m'a pas écouté sinon on aurait aussi roulé en Chevrolet Citation (ça a failli mais la Solara SX l'a remporté !). :biggrin:

Par

En réponse à beniot9888

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

   

Ce n'est pas faux non plus,

mais dans le regard des enfants c'était une belle époque !

Personnellement j'aurais adoré qu'on s'arrête manger chez Jacques Borel :ange: mais je me rappelle qu'à chaque fois que l'on passait sous un de ces ponts notre père nous faisait la morale sur la mal bouffe... sans que jamais il n'y ai mis les pieds ! :bah:

Par

En réponse à beniot9888

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

   

liberté actuelle?

avec le pass? avec la caisse a pile et son mouchard?

bien plus de liberté les années 70...

liberté d aller où tu veux en toute sécurité...

pas de sida...

pas de racaille...

la vie facile ...:bien:

Par

Un rapide passage sur sa fiche Wiki nous apprend que le monsieur est toujours vivant ( 95 piges ), ça aurait peut être été pas mal de le préciser dans l'article...

Et qu'en résumé, il de par sa vie professionnelle, il a tout de même été l'acteur ou la cause de quelques facteurs qui influencent encore l'existence de pas mal d'entre nous.

Citons

- La restauration rapide donc

- La connaissanc du hamburger dans notre pays

Mais aussi

- La tva a 5,5% pour la restauration

- Les chèques restaurants

- De ses démélées avec ses partenaires la création du Groupe Accord et de sa kyrielle de marques d'hôtellerie restauration premier groupe européen du secteur.

260 000 employés à travers le monde, rien que ça. Et ça recrute...

Bref, une influence non négligeable sur notre environnement proche ou lointain.

Par

Ah la nostalgie du passé...

Devons nous rappeler que, contrairement à ce que j'ai lu ici, les radars routiers et autoroutiers existaient déjà ?

https://www.moncoyote.com/blog/automobile/lhistoire-du-radar-routier-en-france/

Et que quand tu étais choppé, c'était convocation au tribunal, prune et retrait de permis pendant semaine(s) ou mois...

On a oublié les gracieuse c.b, le réseau social de l'époque, seul moyen de détection existant pour éventuellement connaitre leurs emplacement de ces boites à images.

Pour la restauration, le seul souvenir de l'odeur de clopes dès que tu ouvrais la porte d'un gastaus ou d'un rade suffit à m'ôter toute nostalgie de cette époque idéalisée par plus d'un...

Par

En réponse à Thierry77144

Quand on sait que la France, soi-disant pays de la gastronomie, est l'un des pays leaders quant au nombre de Mc Donald's implantés et qu'on voit affluer dans ses restaurants ou ceux de Burger King (à prononcer la bouche pleine avec l'accent de cité) ceux qui critiquent tout ce qui vient des US, ça donne plus envie de pleurer que de rire.

   

malheureusement, la malbouffe ne s arrête pas aux Mcdo et autres Burger King

l agro-alimentaire est numéro 1 dans ce domaine, si chaque produit dégueulasse et dangereux pour la santé était interdit, Leclerc deviendrait une épicerie de quartier :biggrin:

Par

En réponse à Thierry77144

Quand on sait que la France, soi-disant pays de la gastronomie, est l'un des pays leaders quant au nombre de Mc Donald's implantés et qu'on voit affluer dans ses restaurants ou ceux de Burger King (à prononcer la bouche pleine avec l'accent de cité) ceux qui critiquent tout ce qui vient des US, ça donne plus envie de pleurer que de rire.

   

je t'arrêtes, un mac do, un burger king ou un KFC ne sont pas des restaurants, mais plutôt des Repères de Bouffe Industrielle Bien Dégueulasse.

Par

En réponse à beniot9888

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

   

la liberté actuelle.

Dis moi où elle est ?

Par

Et surtout merci Jose Bové d'avoir detruit le mc do de Millau. Grâce à toi camarade mc do a dû se réinventer en France. Et grâce à toi, il est devenu si puissant et a su exporter le modèle français ailleurs.

Grâce à lui quelque part la malbouffe est si puissante .

Merci Jose !

Par

En réponse à Pat ira pas loin

la liberté actuelle.

Dis moi où elle est ?

   

Peut-être qu'en 50 ans la signification du mot "liberté" a t-elle changé?

On pourrait penser qu'aujourd'hui les gens qui se sont sentis "libres" de présenter un QR code , se sentent libres d'avoir obligatoirement internet pour effectuer certaines démarches, d'être obligés de payer pour se garer alors qu'un simple disque carton suffisait, de ne pas disposer de guichet ou de distributeurs de billets de transport dans des gares et j'en passe de ces "obligations cachées" qui font que si on ne suit pas "librement" le système de société on galère...:bah:

Par

En réponse à ZZTOP60

Peut-être qu'en 50 ans la signification du mot "liberté" a t-elle changé?

On pourrait penser qu'aujourd'hui les gens qui se sont sentis "libres" de présenter un QR code , se sentent libres d'avoir obligatoirement internet pour effectuer certaines démarches, d'être obligés de payer pour se garer alors qu'un simple disque carton suffisait, de ne pas disposer de guichet ou de distributeurs de billets de transport dans des gares et j'en passe de ces "obligations cachées" qui font que si on ne suit pas "librement" le système de société on galère...:bah:

   

Tu vois la mal partout. :bah:

En France en 2022 on a même la liberté de squatter un appartement / une maison qui ne nous appartient pas et de mettre les proprios a la porte. :areuh:

Tu vois que les libertés progressent ! La liberté de faire fi du droit a la propriété par exemple. :blague:

Par

En réponse à Axel015

Tu vois la mal partout. :bah:

En France en 2022 on a même la liberté de squatter un appartement / une maison qui ne nous appartient pas et de mettre les proprios a la porte. :areuh:

Tu vois que les libertés progressent ! La liberté de faire fi du droit a la propriété par exemple. :blague:

   

C'est juste et déplorable!:bah:

Par

En réponse à Axel015

Tu vois la mal partout. :bah:

En France en 2022 on a même la liberté de squatter un appartement / une maison qui ne nous appartient pas et de mettre les proprios a la porte. :areuh:

Tu vois que les libertés progressent ! La liberté de faire fi du droit a la propriété par exemple. :blague:

   

"Tu vois le mal partout. :bah:"

Tu est dur avec mes propos."Le mal partout"? Non, mais parfois, je me demande vraiment si le "progrès" nous fait "progresser" ou régresser"!

Par

En réponse à beniot9888

J'aime bien le jambon braisé.

   

Moi aussi

Par

En réponse à 47ronins

malheureusement, la malbouffe ne s arrête pas aux Mcdo et autres Burger King

l agro-alimentaire est numéro 1 dans ce domaine, si chaque produit dégueulasse et dangereux pour la santé était interdit, Leclerc deviendrait une épicerie de quartier :biggrin:

   

C' était précisément ça à l' origine!

Par

En réponse à ZZTOP60

Peut-être qu'en 50 ans la signification du mot "liberté" a t-elle changé?

On pourrait penser qu'aujourd'hui les gens qui se sont sentis "libres" de présenter un QR code , se sentent libres d'avoir obligatoirement internet pour effectuer certaines démarches, d'être obligés de payer pour se garer alors qu'un simple disque carton suffisait, de ne pas disposer de guichet ou de distributeurs de billets de transport dans des gares et j'en passe de ces "obligations cachées" qui font que si on ne suit pas "librement" le système de société on galère...:bah:

   

C' est un constat éclairé. Tellement de liberté que même nos données personnelles sont fichées et balancées à tout-va grâce au sacré-saint numérique...

Par

En réponse à Tomtomgo

Et surtout merci Jose Bové d'avoir detruit le mc do de Millau. Grâce à toi camarade mc do a dû se réinventer en France. Et grâce à toi, il est devenu si puissant et a su exporter le modèle français ailleurs.

Grâce à lui quelque part la malbouffe est si puissante .

Merci Jose !

   

Personne ne met un flingue sur la tête du consommateur de cette infâmie alimentaire. Si le quidam aime manger cette bouffe non seulement gustativement infecte mais de plus néfaste et chère (et financer l'évasion fiscale ds ces chacals) , tu ne peux rien y changer, malheureusement. Et si c pas Mc Do, c Kfc, burger king ou autre. Faut attaquer ça dès le plus jeune âge, histoire qu'il pigent. (Ainsi que la lutte contre les survêts, autre vérole planétaire). :biggrin:

Par

En réponse à integralhf

Souvenirs des départs en vacances à bord de la Simca 1100 spécial familiale :bien:

Quelle époque, pas de radar, des gendarmes corrompus (sic), les sièges en Skaï, vitres ouvertes à fond sur l'autoroute du soleil

Ce temps révolu de la vraie liberté :bien:

   

Mouais... bagnoles poussives, skaï qui te crâme le cul, son infâme, conducteurs et flics bourrés, et gitanes du paternel dans la bagnole. Aucun regret.

Par

En réponse à v_tootsie

Mouais... bagnoles poussives, skaï qui te crâme le cul, son infâme, conducteurs et flics bourrés, et gitanes du paternel dans la bagnole. Aucun regret.

   

Mes bons souvenirs de bagnole d'enfance, c'est la Série 3 E30 coupé de la mère de mon pote voisin, la BX familiale où l'on avait installé un filet entre les deux sièges de devant car je passais mon temps là (la ceinture et les sièges auto pour les gamins n'étaient pas vraiment à la mode), et la R25 du grand-père sur la route des vacances, avec mon cousin à nous amuser à l'arrière.

Pas de skaï à déplorer, mais du bon velours tout doux.

Top, les années 80 !

Les 70s m'ont toujours semblé une décennie de transition un peu maudite, avec la fin de l'innocence des 60s, la crise pétrolière, Giscard :biggrin:, et pas encore le début de modernité et de libération des 80s.

Par

j"adore le Guiomar en tant que comédien

Excellent dans le film l'aile ou la cuisse, Papy fait de la résistance, les ripox, la Horse et tant d'autres

Grand homme de théâtre également

Par

En réponse à Tomtomgo

Et surtout merci Jose Bové d'avoir detruit le mc do de Millau. Grâce à toi camarade mc do a dû se réinventer en France. Et grâce à toi, il est devenu si puissant et a su exporter le modèle français ailleurs.

Grâce à lui quelque part la malbouffe est si puissante .

Merci Jose !

   

Je ne vois pas où vous avez vu McDo se réinventer. C'est toujours la même m..de mais désormais servie à table. Les Français n'ont pas besoin de Bové pour se jeter avidement sur ce qu'ils ont tant critiqué des années plus tôt.

Par

Nos libertés ont été profanée au moment où on nous a demandé un QR code pour aller manger chez buffalo Grill en situation de crise sanitaire :biggrin:.

Honte au méchant Macron !!!

J'imagine pas le jour où il pleuvra des obus russe , et qu'ils mettrons en place un couvre feu dans les villes pour éviter de se faire bombarder la tronche.... Je pense que certains seront toujours entrain de pleurer pour des atteintes à leurs libertés :areuh::areuh::areuh:

Par

En réponse à Salade.de.museau

Nos libertés ont été profanée au moment où on nous a demandé un QR code pour aller manger chez buffalo Grill en situation de crise sanitaire :biggrin:.

Honte au méchant Macron !!!

J'imagine pas le jour où il pleuvra des obus russe , et qu'ils mettrons en place un couvre feu dans les villes pour éviter de se faire bombarder la tronche.... Je pense que certains seront toujours entrain de pleurer pour des atteintes à leurs libertés :areuh::areuh::areuh:

   

'' Les missiles russe sont pas dangereux, ont peu sortir , regardez en Ukraine avec leur petite armée '':biggrin::biggrin::biggrin:

Par

En réponse à Salade.de.museau

'' Les missiles russe sont pas dangereux, ont peu sortir , regardez en Ukraine avec leur petite armée '':biggrin::biggrin::biggrin:

   

#moutons , vous regardez trop BFM !!

allez , fini pour aujourd'hui, bon weekend :brosse:

Par

Tiens un quadruple picouzé

Par

En réponse à Maître-Yoda

Tiens un quadruple picouzé

   

Même pas , j'avais fait deux doses l'année dernière pour partir au Etats Unis, rien depuis .

Je suis pas du tout pro vaccin, et je ne me suis jamais senti obligé.

Par

En réponse à beniot9888

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

   

Chacun sa façon de voir les choses.

Personnellement et en tant que sale génération Chirac puisque né en 1990, je ne suis pourtant pas particulièrement convaincu par nos libertés actuelles. Le divorce était mal vu? Au moins ça permettait à des couples de faire davantage d'efforts pour se maintenir et ne pas briser des enfants devant vivre une séparation douloureuse et de vivre avec une belle famille ne voulant pas d'eux. Enfants hors mariage considérés comme des bâtards? Déjà j'ai des doutes quand aux années 70 mais au moins ça permettait d'éviter de baiser à tout va sans réfléchir en prônant l'hypergamie comme aujourd'hui ce qui entraine de plus en plus de difficulté pour les couples de se maintenir et de fonder quelque chose. Pareil pour l'avortement qui permet de baiser à tout va sans se gérer en adulte et tuer des fœtus si le cœur nous en dit.

Quand aux droits des LGBT et des minorités ethniques... vraiment? Vous n'avez pas trouvé un combat plus noble? Pour ma part ce que je vois aujourd'hui, c'est que la première a le droit de nous inonder dans les médias et ne nous autorise pas à manifester notre mécontentement ou déception sous peine d'être écarté de cette société car "homophobe ou transphobe". C'est à se demander si on le droit de ne pas soutenir ce mouvement et ces dérives. Et ai-je besoin de parler des "autres", où je prends déjà un risque en parlant d'eux alors qu'on sait très bien qu'ils occupent tous les faits divers?

Ne connaissant pas vraiment cette époque d'une autre manière que des récits c'est peut-être difficile de juger mais ce que je constate aujourd'hui, c'est qu'on n'a pas le droit de dire ce qu'on pense si on pense différemment des élites. On n'a pas le droit de se défendre en cas d'agression, on peut se faire planter pour un simple regard, explosion du coup de la vie, détérioration de la qualité de vie, difficulté à l'emploi, difficulté d'accès au sexe pour de plus en plus d'hommes, société matérialiste qui nous pourrit la vie, intrusion grandissante du gouvernement et des sociétés dans nos vie privées et même dans notre intégrité comme nous l'a montré la gestion du covid.

Je ne suis pas certain que c'était pire avant... en tout cas dans les années 90, ça se passait bien mieux.

Par

En réponse à Sage Centenaire

Chacun sa façon de voir les choses.

Personnellement et en tant que sale génération Chirac puisque né en 1990, je ne suis pourtant pas particulièrement convaincu par nos libertés actuelles. Le divorce était mal vu? Au moins ça permettait à des couples de faire davantage d'efforts pour se maintenir et ne pas briser des enfants devant vivre une séparation douloureuse et de vivre avec une belle famille ne voulant pas d'eux. Enfants hors mariage considérés comme des bâtards? Déjà j'ai des doutes quand aux années 70 mais au moins ça permettait d'éviter de baiser à tout va sans réfléchir en prônant l'hypergamie comme aujourd'hui ce qui entraine de plus en plus de difficulté pour les couples de se maintenir et de fonder quelque chose. Pareil pour l'avortement qui permet de baiser à tout va sans se gérer en adulte et tuer des fœtus si le cœur nous en dit.

Quand aux droits des LGBT et des minorités ethniques... vraiment? Vous n'avez pas trouvé un combat plus noble? Pour ma part ce que je vois aujourd'hui, c'est que la première a le droit de nous inonder dans les médias et ne nous autorise pas à manifester notre mécontentement ou déception sous peine d'être écarté de cette société car "homophobe ou transphobe". C'est à se demander si on le droit de ne pas soutenir ce mouvement et ces dérives. Et ai-je besoin de parler des "autres", où je prends déjà un risque en parlant d'eux alors qu'on sait très bien qu'ils occupent tous les faits divers?

Ne connaissant pas vraiment cette époque d'une autre manière que des récits c'est peut-être difficile de juger mais ce que je constate aujourd'hui, c'est qu'on n'a pas le droit de dire ce qu'on pense si on pense différemment des élites. On n'a pas le droit de se défendre en cas d'agression, on peut se faire planter pour un simple regard, explosion du coup de la vie, détérioration de la qualité de vie, difficulté à l'emploi, difficulté d'accès au sexe pour de plus en plus d'hommes, société matérialiste qui nous pourrit la vie, intrusion grandissante du gouvernement et des sociétés dans nos vie privées et même dans notre intégrité comme nous l'a montré la gestion du covid.

Je ne suis pas certain que c'était pire avant... en tout cas dans les années 90, ça se passait bien mieux.

   

Ah, je trouvais qu'on en avait un bien lourd, mais là : difficulté d'accès au sexe pour de plus en plus d'hommes

En fait c'est un vrai gros lourd inadapté social qui a oublié que le sexe, ça se fait à deux (voir plus) et que ça implique un minimum d'interaction et de séduction. T'es un incel ! Et c'est pas un compliment. Le problème c'est toi.

Et pis de toute façon "on" peut plus rien dire, lol...

Par

En réponse à beniot9888

Ah, je trouvais qu'on en avait un bien lourd, mais là : difficulté d'accès au sexe pour de plus en plus d'hommes

En fait c'est un vrai gros lourd inadapté social qui a oublié que le sexe, ça se fait à deux (voir plus) et que ça implique un minimum d'interaction et de séduction. T'es un incel ! Et c'est pas un compliment. Le problème c'est toi.

Et pis de toute façon "on" peut plus rien dire, lol...

   

D’accord donc en plus d’être un boomer déconnecté du monde moderne t’es en plus un sophiste de bas étage.

Au cas où, je n’ai pas parlé de moi.

Et sinon, un commentaire sur le reste? Nan car si c’est ce détail qui pose te pose un problème. Il ne fait que confirmer ce que je dis et réduit à néant tes arguments sur la prétendue oppression de certaines minorités.

Par

En réponse à MrKmebs

Le droit des LGBT ? Ça vient foutre quoi ici dans les années 60-70 ? Ils avaient a peu près autant de droits que maintenant, sauf qu'à l'époque tu pouvais encore être discret, maintenant ce que tu fabrique avec ton anus est devenu un lobby politique a part entière. Un pote homo, mexicain d'origine s'est vu mis à part de la soi-disant "communauté LGBT" dans ma ville juste pour n'avoir pas voulu participer aux manifs, simplement parce que ça ne l'interessait pas d'étaler sa vie privée en public. Donc ce genre de droit, c'est du tartinable, merci.

   

Un mexicain basané ? allongé sur le sol avec une ombrelle en guise de parasol ?

Par

En réponse à Sage Centenaire

D’accord donc en plus d’être un boomer déconnecté du monde moderne t’es en plus un sophiste de bas étage.

Au cas où, je n’ai pas parlé de moi.

Et sinon, un commentaire sur le reste? Nan car si c’est ce détail qui pose te pose un problème. Il ne fait que confirmer ce que je dis et réduit à néant tes arguments sur la prétendue oppression de certaines minorités.

   

Le reste, tu y tiens vraiment ? Bon, Ok.

- ne pas briser la vie d'enfants en divorçant ? Alors qu'une bonne vie familiale avec des parents qui se haïssent est tellement plus saine "pour les enfants" !

- l'avortement qui permet de baiser à tout va sans se gérer en adulte et tuer des fœtus si le cœur nous en dit. Statistiquement, 33 % des femmes avortent une fois dans leur vie. Ça en fait un sacré paquet de dévergondées qui s'envoient en l'air sans réfléchir ! Mais pas avec toi, celà dit. À croire que l'avortement répond à un vrai besoin. Enfin, la réponse à ce besoin a toujours été là, c'est juste que maintenant, ce n'est plus fait au cintre sur une table de cuisine.

- le combat des LGBT n'est pas assez "noble" pour toi ? Tu préfèrerais quoi ? Le racisme anti blanc grande cause nationale ? Ou un OnpeutplusriendireOthon ?

- On est inondé dans les médias ? Dans les médias, rassure toi, l'immense majorité des galoches échangées est encore entre un gars et une gonzesse. Si possible plus jeune. D'ailleurs, y en a marre de la propagande hétérosexuelle, non ? Et dire qu'on laisse les enfants voir ça...

- "les autres" ? Je sais pas qui c'est ça, les autres. C'est sûrement clair dans ta tête mais on y est pas, excuse moi. Ou alors tu parles du film avec Nicole Kidman ? J'en garde un souvenir correct mais je ne vois pas le rapport.

- "On n'a pas le droit de dire ce qu'on pense si on pense différemment des élites". Oui, c'est vrai. D'ailleurs, on en trouve plein sur internet pour venir nous expliquer en long et en large qu'on les empêche de parler. Et politiquement, à part par Zemmour, le FN ou De Villiers et quelques autres, aucune représentation politique ! Censure, je vous dit.

- pas le droit de se défendre en cas d'agression. Mais encore ? Tu peux développer ? Raconte nous ta dernière agression, qu'on comprenne mieux. Ou la dernière que tu as vu sur BFM, sinon.

- on peut se faire planter pour un simple regard. Rassure toi, sur internet c'est assez peu probable.

- détérioration de la qualité de vie, société matérialiste qui nous pourrit la vie... T'as qu'à être moins matérialiste, t'auras moins de soucis d'argent. Personne te tape pour que tu achètes le dernier iphone. Enfin, j'espère, vu qu'on peut même plus se défendre.

- Difficulté d'accès au sexe pour de plus en plus d'hommes. Nan, je l'ai remise juste pour me refoutre de ta gueule.

Au fait, j'ai oublié celle là :

- Ne connaissant pas vraiment cette époque d'une autre manière que des récits c'est peut-être difficile de juger. Mais bon, c'était quand même mieux !

Bon, on en était où ? Ah, oui.

- intrusion grandissante du gouvernement et des sociétés dans nos vie privées. T'as qu'à refuser les cookies ? C'est marrant les ploucs qui veulent le dernier iphone et les suggestions du catalogue Netflix tout en s'affichant sur Facebook et qui ensuite geignent qu'on est super fliqué.

- en tout cas dans les années 90, ça se passait bien mieux. Tu veux dire, quand tu étais un bambin, que ta môman te coupait ta viande et qu'elle te torchait ? Pour toi, oui, c'était plus simple, tes problèmes se limitaient à refuser de bouffer des endives au jambon (mais ça, je compatis) et ne pas ranger ta chambre quand on te le demande. Mais demande donc à môman si pour elle, la vie était simple, qu'on rigole un peu...

Bon, je crois que j'ai à peu près répondu à tout, je vais aller faire la sieste. Bonne chance pour perdre ton pucelage.

Par

En réponse à gignac-31

liberté actuelle?

avec le pass? avec la caisse a pile et son mouchard?

bien plus de liberté les années 70...

liberté d aller où tu veux en toute sécurité...

pas de sida...

pas de racaille...

la vie facile ...:bien:

   

Je ne suis pas toujours d'accord avec toi, mais là, tu as tout et bien dit !

Par

En réponse à v_tootsie

Mouais... bagnoles poussives, skaï qui te crâme le cul, son infâme, conducteurs et flics bourrés, et gitanes du paternel dans la bagnole. Aucun regret.

   

Pas eu cette impression. Plusieurs mercedes 230.6 w115, ds 21 et 23,volvo 264,cx gti avec clim à partir de celle là. :bah:

Les radars existaient, me rappelle ma mère s'être faite choppé avec la volvo avec intervention des motards... Prune. En 1977 de mémoire.

Par

En réponse à beniot9888

Le reste, tu y tiens vraiment ? Bon, Ok.

- ne pas briser la vie d'enfants en divorçant ? Alors qu'une bonne vie familiale avec des parents qui se haïssent est tellement plus saine "pour les enfants" !

- l'avortement qui permet de baiser à tout va sans se gérer en adulte et tuer des fœtus si le cœur nous en dit. Statistiquement, 33 % des femmes avortent une fois dans leur vie. Ça en fait un sacré paquet de dévergondées qui s'envoient en l'air sans réfléchir ! Mais pas avec toi, celà dit. À croire que l'avortement répond à un vrai besoin. Enfin, la réponse à ce besoin a toujours été là, c'est juste que maintenant, ce n'est plus fait au cintre sur une table de cuisine.

- le combat des LGBT n'est pas assez "noble" pour toi ? Tu préfèrerais quoi ? Le racisme anti blanc grande cause nationale ? Ou un OnpeutplusriendireOthon ?

- On est inondé dans les médias ? Dans les médias, rassure toi, l'immense majorité des galoches échangées est encore entre un gars et une gonzesse. Si possible plus jeune. D'ailleurs, y en a marre de la propagande hétérosexuelle, non ? Et dire qu'on laisse les enfants voir ça...

- "les autres" ? Je sais pas qui c'est ça, les autres. C'est sûrement clair dans ta tête mais on y est pas, excuse moi. Ou alors tu parles du film avec Nicole Kidman ? J'en garde un souvenir correct mais je ne vois pas le rapport.

- "On n'a pas le droit de dire ce qu'on pense si on pense différemment des élites". Oui, c'est vrai. D'ailleurs, on en trouve plein sur internet pour venir nous expliquer en long et en large qu'on les empêche de parler. Et politiquement, à part par Zemmour, le FN ou De Villiers et quelques autres, aucune représentation politique ! Censure, je vous dit.

- pas le droit de se défendre en cas d'agression. Mais encore ? Tu peux développer ? Raconte nous ta dernière agression, qu'on comprenne mieux. Ou la dernière que tu as vu sur BFM, sinon.

- on peut se faire planter pour un simple regard. Rassure toi, sur internet c'est assez peu probable.

- détérioration de la qualité de vie, société matérialiste qui nous pourrit la vie... T'as qu'à être moins matérialiste, t'auras moins de soucis d'argent. Personne te tape pour que tu achètes le dernier iphone. Enfin, j'espère, vu qu'on peut même plus se défendre.

- Difficulté d'accès au sexe pour de plus en plus d'hommes. Nan, je l'ai remise juste pour me refoutre de ta gueule.

Au fait, j'ai oublié celle là :

- Ne connaissant pas vraiment cette époque d'une autre manière que des récits c'est peut-être difficile de juger. Mais bon, c'était quand même mieux !

Bon, on en était où ? Ah, oui.

- intrusion grandissante du gouvernement et des sociétés dans nos vie privées. T'as qu'à refuser les cookies ? C'est marrant les ploucs qui veulent le dernier iphone et les suggestions du catalogue Netflix tout en s'affichant sur Facebook et qui ensuite geignent qu'on est super fliqué.

- en tout cas dans les années 90, ça se passait bien mieux. Tu veux dire, quand tu étais un bambin, que ta môman te coupait ta viande et qu'elle te torchait ? Pour toi, oui, c'était plus simple, tes problèmes se limitaient à refuser de bouffer des endives au jambon (mais ça, je compatis) et ne pas ranger ta chambre quand on te le demande. Mais demande donc à môman si pour elle, la vie était simple, qu'on rigole un peu...

Bon, je crois que j'ai à peu près répondu à tout, je vais aller faire la sieste. Bonne chance pour perdre ton pucelage.

   

-ce n’est pas pire que de se sentir en trop dans une famille recomposée.

-attaque ad hominem. Tu me connais pas et ne connaît rien de ma vie sexuelle.donc ta réflexion, tu te l’enroules pour t’asseoir dessus.

-tu t’es sentis concerné par la cause? Dans ce cas, rend toi utile et va militer en Tchétchénie. En France, y’a mieux à faire.

-réflexion stupide, je relève même pas.

-t’as très bien compris, inutile de te fatiguer à étaler ta culture cinématographique.

-c’est vrai que ce sont des individus à qui on laisse souvent la parole dans tous les médias et où aucune critique ou menace pénale n’est donnée pour « incitation à la haine ».

-la dernière agression? Nombreuses durant ma scolarité. Aujourd’hui beaucoup moins avec le Systema et mes 91kg étonnement et comme je vis à la campagne ça a peu de chances d’arriver. Par contre, des témoignages de mon entourage oui. Et ce sont toujours les mêmes à l’origine. Fais le malin à croire que ça n’arrive qu’aux autres.

-encore une réflexion idiote…

Toujours une réflexion stupide qui ne contredit pas mes propos.

-oui j’ai bien compris que t’étais pas malin.

-je n’ai pas parlé des cookies mais d’un problème bien plus général. Je pensais que ça tomberait sous le sens mais non, les capacités cognitives de certains ne permettent pas de faire la liaison. Faudrait que je t’explique en détail comme à un enfant j’imagine?

-je l’attendais cette réflexion de merde, et ça n’a pas manqué. Comme si les enfants étaient trop cons pour se rendre compte de ce qu’il se passe autour d’eux. Et t’inquiète pas pour ma mère, elle pense pareil. Pour dire, elle regrette les années 60/70. Ah et t’inquiète pas elle bossait et gagnait bien sa vie. Toi qui pense qu’on risque rien aujourd’hui. Bah les femmes étaient tranquilles aussi avant d’après ton raisonnement foireux.

Sur ce je te laisse. Les cons qui répondent par des attaques personnelles parce qu’ils n’ont pas d’arguments c’est pas ma tasse.

Par

Il y a au moins une chose qui n' avait pas lieu dans les '70s: les échanges agressifs par claviers et écrans interposés, où on insulte très courageusement à distance quiconque n' a pas le même avis que soi...

Par

En réponse à Thierry77144

Quand on sait que la France, soi-disant pays de la gastronomie, est l'un des pays leaders quant au nombre de Mc Donald's implantés et qu'on voit affluer dans ses restaurants ou ceux de Burger King (à prononcer la bouche pleine avec l'accent de cité) ceux qui critiquent tout ce qui vient des US, ça donne plus envie de pleurer que de rire.

   

La france est aussi le leader de l immigration incontrôlée et de la perte de ses valeurs. Ceci explique aussi cela

Par

En réponse à deville70

Il y a au moins une chose qui n' avait pas lieu dans les '70s: les échanges agressifs par claviers et écrans interposés, où on insulte très courageusement à distance quiconque n' a pas le même avis que soi...

   

Mais c'est parce que les timbres sont devenus bien trop chers !

https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=2380.html

Par

En réponse à deville70

Il y a au moins une chose qui n' avait pas lieu dans les '70s: les échanges agressifs par claviers et écrans interposés, où on insulte très courageusement à distance quiconque n' a pas le même avis que soi...

   

Non, on faisait ça au café de la place du village. Ou au bal.

Par

En réponse à Sage Centenaire

-ce n’est pas pire que de se sentir en trop dans une famille recomposée.

-attaque ad hominem. Tu me connais pas et ne connaît rien de ma vie sexuelle.donc ta réflexion, tu te l’enroules pour t’asseoir dessus.

-tu t’es sentis concerné par la cause? Dans ce cas, rend toi utile et va militer en Tchétchénie. En France, y’a mieux à faire.

-réflexion stupide, je relève même pas.

-t’as très bien compris, inutile de te fatiguer à étaler ta culture cinématographique.

-c’est vrai que ce sont des individus à qui on laisse souvent la parole dans tous les médias et où aucune critique ou menace pénale n’est donnée pour « incitation à la haine ».

-la dernière agression? Nombreuses durant ma scolarité. Aujourd’hui beaucoup moins avec le Systema et mes 91kg étonnement et comme je vis à la campagne ça a peu de chances d’arriver. Par contre, des témoignages de mon entourage oui. Et ce sont toujours les mêmes à l’origine. Fais le malin à croire que ça n’arrive qu’aux autres.

-encore une réflexion idiote…

Toujours une réflexion stupide qui ne contredit pas mes propos.

-oui j’ai bien compris que t’étais pas malin.

-je n’ai pas parlé des cookies mais d’un problème bien plus général. Je pensais que ça tomberait sous le sens mais non, les capacités cognitives de certains ne permettent pas de faire la liaison. Faudrait que je t’explique en détail comme à un enfant j’imagine?

-je l’attendais cette réflexion de merde, et ça n’a pas manqué. Comme si les enfants étaient trop cons pour se rendre compte de ce qu’il se passe autour d’eux. Et t’inquiète pas pour ma mère, elle pense pareil. Pour dire, elle regrette les années 60/70. Ah et t’inquiète pas elle bossait et gagnait bien sa vie. Toi qui pense qu’on risque rien aujourd’hui. Bah les femmes étaient tranquilles aussi avant d’après ton raisonnement foireux.

Sur ce je te laisse. Les cons qui répondent par des attaques personnelles parce qu’ils n’ont pas d’arguments c’est pas ma tasse.

   

Ok, salut !

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

Je sais la vérité est gênante, j'en conviens. :bah:

Bon déni. :bien:

Par

En réponse à Salade.de.museau

Même pas , j'avais fait deux doses l'année dernière pour partir au Etats Unis, rien depuis .

Je suis pas du tout pro vaccin, et je ne me suis jamais senti obligé.

   

S injecter de la merde pour des loisirs, pathétique,au moins tu n as pas fini crever case "cause inconnu", enfin pour l instant ...

Par

En réponse à beniot9888

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

   

Rha y nous tanne lui avec ses lgbtqi++ y en a toujours eut ! Qu ils fassent ce qu ils veulent de leurs culs c est privé.

Par

En réponse à gibou78

Rha y nous tanne lui avec ses lgbtqi++ y en a toujours eut ! Qu ils fassent ce qu ils veulent de leurs culs c est privé.

   

Encore un à qui on parle de multiples choses mais qui ne retient que le sujet LGBT. Bizarre cette obsession...

Par

En réponse à gibou78

S injecter de la merde pour des loisirs, pathétique,au moins tu n as pas fini crever case "cause inconnu", enfin pour l instant ...

   

Il a dit qu'il est parti aux Etats Unis. Il a pas dit pourquoi. Loisirs ou tourisme ? Peut-être. Mais dire que c'est pathétique, c'est de la jalousie. Et ça peut être pour raison professionnelle, pour acheter des jeans Levi's moins cher, pour rendre visite à de la famille, pour aller choisir une mère porteuse (j'ai mais un sujet potentiellement LGBT, j'espère que vous serez reconnaissants vu que je sais que ça vous travaille)...

Par

En réponse à beniot9888

Encore un à qui on parle de multiples choses mais qui ne retient que le sujet LGBT. Bizarre cette obsession...

   

C est à cause de la surexposition médiatique alors qu il y abeaucoup plus important que des mettre des drapeaux arc en ciel au moi de juin, c est pathétique ça aussi.

Par

En réponse à beniot9888

Il a dit qu'il est parti aux Etats Unis. Il a pas dit pourquoi. Loisirs ou tourisme ? Peut-être. Mais dire que c'est pathétique, c'est de la jalousie. Et ça peut être pour raison professionnelle, pour acheter des jeans Levi's moins cher, pour rendre visite à de la famille, pour aller choisir une mère porteuse (j'ai mais un sujet potentiellement LGBT, j'espère que vous serez reconnaissants vu que je sais que ça vous travaille)...

   

Ils feraient mieux d adopter même si je trouve ça contre nature, les mères porteuses encore un nouveau business dégueu que la cause lgbt devrais dénoncer d ailleur, ils sont les mieux placé pour en parler.

En tout cas un acte citoyen aurait été de démissionner si on l avait obligé de se vax pour raison pro.

Par

C' est le sujet sur la mal-bouffe industrielle qui génère tant de tensions? Ya quelque chose qui ne passe pas? :ange:

Par

En réponse à deville70

C' est le sujet sur la mal-bouffe industrielle qui génère tant de tensions? Ya quelque chose qui ne passe pas? :ange:

   

Problèmes de constipation sans doute.

Personne n‘a parlé des autres pépites autoroutières de l’époque, la Courtepaille par exemple. Pour moi ce n’était pas de la malbouffe. Andouillette, côte de bœuf etc… et le paternel qui s‘enfile son rouge avant de reprendre le volant pour les derniers 400 bornes à fond dans le TD qui pue.

Les restos Éris (euromarché je crois) étaient vraiment degueus avec les frites ramollies par la sauce tomate surchargée en sel. Et que dire des desserts style mousse au chocolat sous laquelle on planquait de la salade de fruits ou même de la mousse au citron bien chimique! Passage de restauration obligé quand la courtepaille était pleine.

C’était une époque. Je ne la regrette pas. Ça peut juste rendre certains nostalgiques parce qu’ils étaient jeunes alors que maintenant ils sont vieux et s‘insurgent du comportement de leurs gosses. Un peu comme eux avec leurs propres parents. La roue tourne.

Par

En réponse à Maître-Yoda

Tiens un quadruple picouzé

   

Ça te reste encore en travers de la gorge hein, le vaccin?

C'est vrai que si on avait dû compter sur LFI (et ses copains de l'autre côté de l'échiquier politique) et ses scientifiques pour avancer... :buzz:

Par

En réponse à Sage Centenaire

Chacun sa façon de voir les choses.

Personnellement et en tant que sale génération Chirac puisque né en 1990, je ne suis pourtant pas particulièrement convaincu par nos libertés actuelles. Le divorce était mal vu? Au moins ça permettait à des couples de faire davantage d'efforts pour se maintenir et ne pas briser des enfants devant vivre une séparation douloureuse et de vivre avec une belle famille ne voulant pas d'eux. Enfants hors mariage considérés comme des bâtards? Déjà j'ai des doutes quand aux années 70 mais au moins ça permettait d'éviter de baiser à tout va sans réfléchir en prônant l'hypergamie comme aujourd'hui ce qui entraine de plus en plus de difficulté pour les couples de se maintenir et de fonder quelque chose. Pareil pour l'avortement qui permet de baiser à tout va sans se gérer en adulte et tuer des fœtus si le cœur nous en dit.

Quand aux droits des LGBT et des minorités ethniques... vraiment? Vous n'avez pas trouvé un combat plus noble? Pour ma part ce que je vois aujourd'hui, c'est que la première a le droit de nous inonder dans les médias et ne nous autorise pas à manifester notre mécontentement ou déception sous peine d'être écarté de cette société car "homophobe ou transphobe". C'est à se demander si on le droit de ne pas soutenir ce mouvement et ces dérives. Et ai-je besoin de parler des "autres", où je prends déjà un risque en parlant d'eux alors qu'on sait très bien qu'ils occupent tous les faits divers?

Ne connaissant pas vraiment cette époque d'une autre manière que des récits c'est peut-être difficile de juger mais ce que je constate aujourd'hui, c'est qu'on n'a pas le droit de dire ce qu'on pense si on pense différemment des élites. On n'a pas le droit de se défendre en cas d'agression, on peut se faire planter pour un simple regard, explosion du coup de la vie, détérioration de la qualité de vie, difficulté à l'emploi, difficulté d'accès au sexe pour de plus en plus d'hommes, société matérialiste qui nous pourrit la vie, intrusion grandissante du gouvernement et des sociétés dans nos vie privées et même dans notre intégrité comme nous l'a montré la gestion du covid.

Je ne suis pas certain que c'était pire avant... en tout cas dans les années 90, ça se passait bien mieux.

   

Comme quoi, on peut être sérieusement rabougri même à 30 ans...

(Et je ne défends pas pour autant la surmediatisation de certains mouvements, mais quand même... ce ramassis de conneries dans ce poste... je souhaite du courage à Beniot :buzz: )

Par

En réponse à beniot9888

Le reste, tu y tiens vraiment ? Bon, Ok.

- ne pas briser la vie d'enfants en divorçant ? Alors qu'une bonne vie familiale avec des parents qui se haïssent est tellement plus saine "pour les enfants" !

- l'avortement qui permet de baiser à tout va sans se gérer en adulte et tuer des fœtus si le cœur nous en dit. Statistiquement, 33 % des femmes avortent une fois dans leur vie. Ça en fait un sacré paquet de dévergondées qui s'envoient en l'air sans réfléchir ! Mais pas avec toi, celà dit. À croire que l'avortement répond à un vrai besoin. Enfin, la réponse à ce besoin a toujours été là, c'est juste que maintenant, ce n'est plus fait au cintre sur une table de cuisine.

- le combat des LGBT n'est pas assez "noble" pour toi ? Tu préfèrerais quoi ? Le racisme anti blanc grande cause nationale ? Ou un OnpeutplusriendireOthon ?

- On est inondé dans les médias ? Dans les médias, rassure toi, l'immense majorité des galoches échangées est encore entre un gars et une gonzesse. Si possible plus jeune. D'ailleurs, y en a marre de la propagande hétérosexuelle, non ? Et dire qu'on laisse les enfants voir ça...

- "les autres" ? Je sais pas qui c'est ça, les autres. C'est sûrement clair dans ta tête mais on y est pas, excuse moi. Ou alors tu parles du film avec Nicole Kidman ? J'en garde un souvenir correct mais je ne vois pas le rapport.

- "On n'a pas le droit de dire ce qu'on pense si on pense différemment des élites". Oui, c'est vrai. D'ailleurs, on en trouve plein sur internet pour venir nous expliquer en long et en large qu'on les empêche de parler. Et politiquement, à part par Zemmour, le FN ou De Villiers et quelques autres, aucune représentation politique ! Censure, je vous dit.

- pas le droit de se défendre en cas d'agression. Mais encore ? Tu peux développer ? Raconte nous ta dernière agression, qu'on comprenne mieux. Ou la dernière que tu as vu sur BFM, sinon.

- on peut se faire planter pour un simple regard. Rassure toi, sur internet c'est assez peu probable.

- détérioration de la qualité de vie, société matérialiste qui nous pourrit la vie... T'as qu'à être moins matérialiste, t'auras moins de soucis d'argent. Personne te tape pour que tu achètes le dernier iphone. Enfin, j'espère, vu qu'on peut même plus se défendre.

- Difficulté d'accès au sexe pour de plus en plus d'hommes. Nan, je l'ai remise juste pour me refoutre de ta gueule.

Au fait, j'ai oublié celle là :

- Ne connaissant pas vraiment cette époque d'une autre manière que des récits c'est peut-être difficile de juger. Mais bon, c'était quand même mieux !

Bon, on en était où ? Ah, oui.

- intrusion grandissante du gouvernement et des sociétés dans nos vie privées. T'as qu'à refuser les cookies ? C'est marrant les ploucs qui veulent le dernier iphone et les suggestions du catalogue Netflix tout en s'affichant sur Facebook et qui ensuite geignent qu'on est super fliqué.

- en tout cas dans les années 90, ça se passait bien mieux. Tu veux dire, quand tu étais un bambin, que ta môman te coupait ta viande et qu'elle te torchait ? Pour toi, oui, c'était plus simple, tes problèmes se limitaient à refuser de bouffer des endives au jambon (mais ça, je compatis) et ne pas ranger ta chambre quand on te le demande. Mais demande donc à môman si pour elle, la vie était simple, qu'on rigole un peu...

Bon, je crois que j'ai à peu près répondu à tout, je vais aller faire la sieste. Bonne chance pour perdre ton pucelage.

   

Haha! Ça valait le coup de prendre le temps de décortiquer ^^

Par

En réponse à gibou78

S injecter de la merde pour des loisirs, pathétique,au moins tu n as pas fini crever case "cause inconnu", enfin pour l instant ...

   

:buzz:

C'est rigolo, ça fait un certain nombre de fois ici que je vois une corrélation claire entre la perméabilité aux thèses négationnistes ("le réchauffement climatique ça n'existe pas"), anti-science ("là vaccin, c'est trop trop dangereux"), et même racistes.

Je suppose que cette catégorie de personnes a déjà un qualificatif... voire plusieurs.

Par

En réponse à gibou78

S injecter de la merde pour des loisirs, pathétique,au moins tu n as pas fini crever case "cause inconnu", enfin pour l instant ...

   

buzz:

C'est rigolo, ça fait un certain nombre de fois ici que je vois une corrélation claire entre la perméabilité aux thèses négationnistes ("le réchauffement climatique ça n'existe pas"), anti-science ("là vaccin, c'est trop trop dangereux"), et même racistes.

Je suppose que cette catégorie de personnes a déjà un qualificatif... voire plusieurs.

Par

En réponse à gibou78

Rha y nous tanne lui avec ses lgbtqi++ y en a toujours eut ! Qu ils fassent ce qu ils veulent de leurs culs c est privé.

   

Ah, y a peut être moyen de corréler en plus à autre chose :buzz:

Par

En réponse à gibou78

Ils feraient mieux d adopter même si je trouve ça contre nature, les mères porteuses encore un nouveau business dégueu que la cause lgbt devrais dénoncer d ailleur, ils sont les mieux placé pour en parler.

En tout cas un acte citoyen aurait été de démissionner si on l avait obligé de se vax pour raison pro.

   

:buzz:

Mais ce n'est pas parce que tu fais parti des demeurés flippés que c'est le cas de tout le monde...

Regarde, tu n'es pas vacciné, et pourtant, il semble te manquer pas mal de choses :bah:

Par

En réponse à king crimson

:buzz:

Mais ce n'est pas parce que tu fais parti des demeurés flippés que c'est le cas de tout le monde...

Regarde, tu n'es pas vacciné, et pourtant, il semble te manquer pas mal de choses :bah:

   

Salut toi :coucou:

Ça remonte de partout

https://infodujour.fr/sante/59176-les-vaccins-anti-covid-enfin-reconnus-dangereux

https://freie-impfentscheidung.de/schweden-krankenhaus-wegen-impfnebenwirkungen/

https://odysee.com/@vcuendet:1/te%CC%81le%CC%81phone-a%CC%80-la-pharmacie-2:0

Par

C'est Jacques Borel qui a négocié auprès du gouvernement la fameuse baisse de la TVA dans la restauration qui a permis aux restaurateurs d'ajouter 5% à leur marge théorique de 20% soit d'augmenter de 25% leur rémunération. Il a touché une prime d'un l million d'euros pour ça selon son interview télévisée.

Par

En réponse à gibou78

Salut toi :coucou:

Ça remonte de partout

https://infodujour.fr/sante/59176-les-vaccins-anti-covid-enfin-reconnus-dangereux

https://freie-impfentscheidung.de/schweden-krankenhaus-wegen-impfnebenwirkungen/

https://odysee.com/@vcuendet:1/te%CC%81le%CC%81phone-a%CC%80-la-pharmacie-2:0

   

Ça remonte...

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/rapport-vaccinesnon-vaccines

Par

En réponse à king crimson

:buzz:

Mais ce n'est pas parce que tu fais parti des demeurés flippés que c'est le cas de tout le monde...

Regarde, tu n'es pas vacciné, et pourtant, il semble te manquer pas mal de choses :bah:

   

Peut etre fais tu parti de ces gens là

https://lecourrier-du-soir.com/coup-de-tonnerre-le-laboratoire-novartis-condamne-a-678-millions-de-dollars-pour-avoir-corrompu-des-medecins/

Par

Tiens en alberta (canada) la premiere cause de mortalité c est case "cause inconnu" j adore l humour anglais

https://www.westernstandard.news/news/watch-uk-show-host-confounded-with-albertas-uptick-in-deaths-with-unknown-causes/article_d649328e-0e86-11ed-a227-037e2cb709f6.html

Par

En réponse à gibou78

Tiens en alberta (canada) la premiere cause de mortalité c est case "cause inconnu" j adore l humour anglais

https://www.westernstandard.news/news/watch-uk-show-host-confounded-with-albertas-uptick-in-deaths-with-unknown-causes/article_d649328e-0e86-11ed-a227-037e2cb709f6.html

   

Mais ou était justin trudeau lors du convoi de la liberté ? Ah mince planqué , il avait le covid :fresh: , ah les young new leader d aujourd hui entre macron et lui on tiens une belle brochette !

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

Ah bon ? Même si les propos du sage centenaire manquent de construction, on ne peut pas dire que ceux de benito ont élevé le niveau : un ramassis d'invectives digne d'une soirée-débat sur BFMTV, ou de commentaires de petits ricaneurs type Quotidien.

Pas fameux...

Par

En réponse à gibou78

Mais ou était justin trudeau lors du convoi de la liberté ? Ah mince planqué , il avait le covid :fresh: , ah les young new leader d aujourd hui entre macron et lui on tiens une belle brochette !

   

Laisse Trudeau passer ses vacances en toute décontraction au Costa Rica... il avait besoin de se détendre loin de ses contraintes sanitaires nationales.

Le Costa Rica est un pays très écolo, et c'est super de pouvoir s'y rendre d'un saut de puce en jet privé. :chut:

Par

En réponse à king crimson

buzz:

C'est rigolo, ça fait un certain nombre de fois ici que je vois une corrélation claire entre la perméabilité aux thèses négationnistes ("le réchauffement climatique ça n'existe pas"), anti-science ("là vaccin, c'est trop trop dangereux"), et même racistes.

Je suppose que cette catégorie de personnes a déjà un qualificatif... voire plusieurs.

   

"Anti-science" ? Merci de ne pas assimiler la science à la propagande commerciale de Pfizer et consorts...

Et puis parles-en à ton copain Delfraissy :

"Il regrette par ailleurs que durant cette crise l'Organisation mondiale de la santé (OMS) « n'ait pas pris le pouvoir sur les vaccins ». « C'est à elle de guider les industriels et non à eux de dire à quel moment il faut les adapter », estime-t-il, qualifiant de « profonde erreur » ce « manque de vision stratégique et scientifique »."

Par

En réponse à Exterminator

Problèmes de constipation sans doute.

Personne n‘a parlé des autres pépites autoroutières de l’époque, la Courtepaille par exemple. Pour moi ce n’était pas de la malbouffe. Andouillette, côte de bœuf etc… et le paternel qui s‘enfile son rouge avant de reprendre le volant pour les derniers 400 bornes à fond dans le TD qui pue.

Les restos Éris (euromarché je crois) étaient vraiment degueus avec les frites ramollies par la sauce tomate surchargée en sel. Et que dire des desserts style mousse au chocolat sous laquelle on planquait de la salade de fruits ou même de la mousse au citron bien chimique! Passage de restauration obligé quand la courtepaille était pleine.

C’était une époque. Je ne la regrette pas. Ça peut juste rendre certains nostalgiques parce qu’ils étaient jeunes alors que maintenant ils sont vieux et s‘insurgent du comportement de leurs gosses. Un peu comme eux avec leurs propres parents. La roue tourne.

   

C' est vrai, les restos Courtepaille, je m' en souviens. Je n' y suis allé que deux ou trois fois. Pas mal du tout.

Mais je suis de ceux qui prennent la glacière et font des pauses pique-nique, tranquille hors de la cohue des heures d' affluence.

Par

En réponse à zzeelec

"Anti-science" ? Merci de ne pas assimiler la science à la propagande commerciale de Pfizer et consorts...

Et puis parles-en à ton copain Delfraissy :

"Il regrette par ailleurs que durant cette crise l'Organisation mondiale de la santé (OMS) « n'ait pas pris le pouvoir sur les vaccins ». « C'est à elle de guider les industriels et non à eux de dire à quel moment il faut les adapter », estime-t-il, qualifiant de « profonde erreur » ce « manque de vision stratégique et scientifique »."

   

Bla-bla-bla.

Le vaccin a participé étroitement à la gestion de la crise, point barre. On peut critiquer certains aspects sur la gestion, sur les pratiques de l'industrie, mais ça n'enlève rien aux fondamentaux au niveau science.

Les debiles qui croient les experts Facebook "le vaccin tu vas en crever dans 5 ans"), les mecs qui politisent le vaccin (Macron le demande, faut pas le faire alors), je les emmerde profondément. Et je réitère: il y a clairement un profil type. Qui ne s'arrête pas au rejet de la science.

Par

Pauvre Gibou, ne te fatigue pas avec tes liens, ça fait deux ans que je suis très proche du sujet, et je sais interpréter.

Je te laisse à tes lubies de peureux. :buzz:

Par

En réponse à king crimson

Pauvre Gibou, ne te fatigue pas avec tes liens, ça fait deux ans que je suis très proche du sujet, et je sais interpréter.

Je te laisse à tes lubies de peureux. :buzz:

   

Ah jsuis a jour sur mes vaccins , merci , enfin ceux qui marchent hin pas un rappel tout les 6 mois :biggrin:

Par

En réponse à deville70

C' est un constat éclairé. Tellement de liberté que même nos données personnelles sont fichées et balancées à tout-va grâce au sacré-saint numérique...

   

C'est vrai, alors qu'à l'époque les données n'étaient pas plus protégées, c'est même plutôt l'inverse, mais seuls les gens "bien" avec le bon carnet d'adresses y avaient accès.

Par

En réponse à king crimson

Pauvre Gibou, ne te fatigue pas avec tes liens, ça fait deux ans que je suis très proche du sujet, et je sais interpréter.

Je te laisse à tes lubies de peureux. :buzz:

   

Alors, combien de triple dosé en réa , on veux savoir

Par

En réponse à king crimson

Bla-bla-bla.

Le vaccin a participé étroitement à la gestion de la crise, point barre. On peut critiquer certains aspects sur la gestion, sur les pratiques de l'industrie, mais ça n'enlève rien aux fondamentaux au niveau science.

Les debiles qui croient les experts Facebook "le vaccin tu vas en crever dans 5 ans"), les mecs qui politisent le vaccin (Macron le demande, faut pas le faire alors), je les emmerde profondément. Et je réitère: il y a clairement un profil type. Qui ne s'arrête pas au rejet de la science.

   

"Le vaccin a participé étroitement à la gestion de la crise, point barre."

L'une des caractéristiques fondamentales de la science, c'est le doute, qui peut conduire à des révisions majeures de l'état de l'art scientifique. Je constate que j'ai davantage affaire ici à un monolithe qu'à un scientifique...

Secundo, la science médicale impose de discerner des catégories d'individus avant d'établir une posologie : c'est le principe du diagnostic. D'où la question cruciale de la pertinence d'imposer le vaccin en population générale (principe de la balance bénéfice-risque, valable pour tout type de traitement médical), ne t'en déplaise. Cette option semble d'ailleurs passée de mode, malgré le lobbying des labos $$$ et de leurs affidés. Comme quoi la science et la raison finissent par triompher de la manipulation obscurantiste. :buzz:

"Et je réitère: il y a clairement un profil type. Qui ne s'arrête pas au rejet de la science."

Source scientifique, publication sociologique ? Ou simple stigmatisation caricaturale d'opinions qui te déplaisent ?

Par

En réponse à king crimson

Pauvre Gibou, ne te fatigue pas avec tes liens, ça fait deux ans que je suis très proche du sujet, et je sais interpréter.

Je te laisse à tes lubies de peureux. :buzz:

   

Faudra que tu m explique comment tu interprete le fait qu en inde les états qui n ont pas vacciné car pas de tunes, (mais qui traite avec des vieilles molécules que tu connais j imagine) obtiennent de meilleurs résultats que les états qui vaccine :voyons:

J attend ton interpretation éclairée :lol:

Stp répond pas : c est fake !

Par

En réponse à gibou78

Ah jsuis a jour sur mes vaccins , merci , enfin ceux qui marchent hin pas un rappel tout les 6 mois :biggrin:

   

"Rappel" dont l'efficacité relative (contre les formes graves uniquement, pas la contamination ni les symptômes courants) dure quelques semaines seulement. Mais une injonction par trimestre, ç'aurait été trop gros... quoique...

PS : les seuls trucs préventifs qui semblent vraiment fonctionner sont les sprays nasaux. Source : Delfraissy.

Par

En réponse à gibou78

Faudra que tu m explique comment tu interprete le fait qu en inde les états qui n ont pas vacciné car pas de tunes, (mais qui traite avec des vieilles molécules que tu connais j imagine) obtiennent de meilleurs résultats que les états qui vaccine :voyons:

J attend ton interpretation éclairée :lol:

Stp répond pas : c est fake !

   

Moyenne d'âge en Inde : 26 ans.

Moyenne d'âge en France : 42 ans.

Bref, les comparaisons entre les pays et le méthode de gestion / soin du COVID, c'est peine perdu car tu as tellement de facteurs qui rentre en ligne de compte :

=> La qualité des soins (en dehors du médicament en lui même)

=> L'immunologie (le système immunitaire d'un indien qui boit de l'eau crasseuse depuis la naissance n'est pas le même que celui d'un européen)

=> La génétique (certaines origines sont plus assujettis à des maladies que d'autre : exemple la drépanocytose chez les gens originaire d'Afrique)

=> Le climat (qui joue sur la contagiosité)

=> La moyenne d'âge (plus une population est jeune moins elle est à risque)

=> Les mœurs (Au japon on ne se touche pas par exemple)

=> La densité de population (pour la vitesse de contamination)

=> La moyenne des déplacements (également pour la vitesse de contamination)

Etc...

Bref, que ce soit dans la gestion de crise ou dans le traitement la maladie : difficile de se baser sur un pays très différent du notre.

Par

En réponse à Axel015

Moyenne d'âge en Inde : 26 ans.

Moyenne d'âge en France : 42 ans.

Bref, les comparaisons entre les pays et le méthode de gestion / soin du COVID, c'est peine perdu car tu as tellement de facteurs qui rentre en ligne de compte :

=> La qualité des soins (en dehors du médicament en lui même)

=> L'immunologie (le système immunitaire d'un indien qui boit de l'eau crasseuse depuis la naissance n'est pas le même que celui d'un européen)

=> La génétique (certaines origines sont plus assujettis à des maladies que d'autre : exemple la drépanocytose chez les gens originaire d'Afrique)

=> Le climat (qui joue sur la contagiosité)

=> La moyenne d'âge (plus une population est jeune moins elle est à risque)

=> Les mœurs (Au japon on ne se touche pas par exemple)

=> La densité de population (pour la vitesse de contamination)

=> La moyenne des déplacements (également pour la vitesse de contamination)

Etc...

Bref, que ce soit dans la gestion de crise ou dans le traitement la maladie : difficile de se baser sur un pays très différent du notre.

   

Tu réponds à coté, je te parle des etats en inde je ne fait aucune comparaison avec la france, je dis qu en INDE et simplement en inde les états ayant vacciné n ont pas de meilleurs résultats, c est même le contraire.

Par

En réponse à Axel015

Moyenne d'âge en Inde : 26 ans.

Moyenne d'âge en France : 42 ans.

Bref, les comparaisons entre les pays et le méthode de gestion / soin du COVID, c'est peine perdu car tu as tellement de facteurs qui rentre en ligne de compte :

=> La qualité des soins (en dehors du médicament en lui même)

=> L'immunologie (le système immunitaire d'un indien qui boit de l'eau crasseuse depuis la naissance n'est pas le même que celui d'un européen)

=> La génétique (certaines origines sont plus assujettis à des maladies que d'autre : exemple la drépanocytose chez les gens originaire d'Afrique)

=> Le climat (qui joue sur la contagiosité)

=> La moyenne d'âge (plus une population est jeune moins elle est à risque)

=> Les mœurs (Au japon on ne se touche pas par exemple)

=> La densité de population (pour la vitesse de contamination)

=> La moyenne des déplacements (également pour la vitesse de contamination)

Etc...

Bref, que ce soit dans la gestion de crise ou dans le traitement la maladie : difficile de se baser sur un pays très différent du notre.

   

Dans ce cas on peut isoler les facteurs, et il y en a deux qui me semblent déterminants : l'âge et l'obésité.

Donc, si l'on comparait à population âgée + population en surpoids égales (en proportion), on pourrait avoir des indicateurs de mortalité et de cas graves intéressants pour comparer des pays... et probablement aboutir à la conclusion que beaucoup d'agitation a été produite en pure perte. La politique différenciée des Etats américains (enfermistes masqués VS vivre comme d'habitude) serait un bon point de départ.

Sinon, on peut aussi en rester à ce niveau de bêtise propagandiste, digne des meilleurs moments de la nobélisation pour la paix d'Obama :

https://www.challenges.fr/monde/covid-19-aux-etats-unis-le-pire-et-le-meilleur-de-la-gestion-sanitaire_763639

Une petite perle dans cet océan de vomi :

"Il y a eu des couacs. Nombreux. Des relations tendues entre l'administration Trump et Pfizer, qui se dit ravi aujourd'hui de ses rapports avec l'équipe Biden."

Quelle bidonnade !

Par

En réponse à zzeelec

"Rappel" dont l'efficacité relative (contre les formes graves uniquement, pas la contamination ni les symptômes courants) dure quelques semaines seulement. Mais une injonction par trimestre, ç'aurait été trop gros... quoique...

PS : les seuls trucs préventifs qui semblent vraiment fonctionner sont les sprays nasaux. Source : Delfraissy.

   

T en fait pas, on sais très bien de quel coté sont les peureuses :smile: le problème c est qu on est un groupe témoin, ça doit les enmerdés au plus haut point ceux dans hautes sphères :lol:

Par

En réponse à gibou78

T en fait pas, on sais très bien de quel coté sont les peureuses :smile: le problème c est qu on est un groupe témoin, ça doit les enmerdés au plus haut point ceux dans hautes sphères :lol:

   

Certains ici prédisaient ma mort... ben tu vois, j'suis pas mouru, l'âne ! :ddr:

https://youtu.be/_qEe6Krz5JI

Par

En réponse à gibou78

Faudra que tu m explique comment tu interprete le fait qu en inde les états qui n ont pas vacciné car pas de tunes, (mais qui traite avec des vieilles molécules que tu connais j imagine) obtiennent de meilleurs résultats que les états qui vaccine :voyons:

J attend ton interpretation éclairée :lol:

Stp répond pas : c est fake !

   

Toi, t'as jamais foutu les pieds en Inde...

Par

En réponse à gibou78

T en fait pas, on sais très bien de quel coté sont les peureuses :smile: le problème c est qu on est un groupe témoin, ça doit les enmerdés au plus haut point ceux dans hautes sphères :lol:

   

Gibou le rebelle seul contre tous... ceux qui réfléchissent.

Par

En réponse à beniot9888

Gibou le rebelle seul contre tous... ceux qui réfléchissent.

   

Oui oui, le camp du bien et de la raison. Tu en es d'ailleurs un parfait représentant. :bien:

Par

En réponse à zzeelec

Oui oui, le camp du bien et de la raison. Tu en es d'ailleurs un parfait représentant. :bien:

   

Merci, ça fait plaisir d'avoir un peu de reconnaissance.

Par

En réponse à beniot9888

Merci, ça fait plaisir d'avoir un peu de reconnaissance.

   

Avec plaisir ! :fleur:

Pour être reconnu, tu l'es, ne t'en fais pas !

Par

En réponse à zzeelec

Dans ce cas on peut isoler les facteurs, et il y en a deux qui me semblent déterminants : l'âge et l'obésité.

Donc, si l'on comparait à population âgée + population en surpoids égales (en proportion), on pourrait avoir des indicateurs de mortalité et de cas graves intéressants pour comparer des pays... et probablement aboutir à la conclusion que beaucoup d'agitation a été produite en pure perte. La politique différenciée des Etats américains (enfermistes masqués VS vivre comme d'habitude) serait un bon point de départ.

Sinon, on peut aussi en rester à ce niveau de bêtise propagandiste, digne des meilleurs moments de la nobélisation pour la paix d'Obama :

https://www.challenges.fr/monde/covid-19-aux-etats-unis-le-pire-et-le-meilleur-de-la-gestion-sanitaire_763639

Une petite perle dans cet océan de vomi :

"Il y a eu des couacs. Nombreux. Des relations tendues entre l'administration Trump et Pfizer, qui se dit ravi aujourd'hui de ses rapports avec l'équipe Biden."

Quelle bidonnade !

   

Concernant la prise en compte des facteurs aggravants le problème c'est que la rationalisme n'est jamais apprécié dans les sociétés modernes :

Si tu vaccines que les gros et les vieux : tu touches les plus à risque et tu limites déjà grandement le risque de surmortalité : c'est un fait.

Mais ça revient à dire : Les gros ! Les vieux ! Vaccin obligatoire pour vous ! C'est dur à faire avaler car tu fais une distinction sur un critère d'âge (à la limite c'est le moins choquant) et sur un critère physique (ça choque).

Mais on pourrait raisonner de la même manière avec la police au final : 90% des délinquant sont d'origine étrangère en France (hors délit fiscaux) : dans ce cas on cible les contrôles sur les 90% uniquement si on veut rationnaliser l'efficacité ? Qu'en penses-tu ? (bon dans les faits c'est déjà ce que fait plus ou moins la police dans une certaine mesure : car on a plus de chance de trouver un dealer à Porte de Clignancourt qu'à Saint Germain des Près)

Tu vois le rationalisme pose un problème de société ! Et je dirais même plus un problème philosophique :

Doit-on reconnaitre dans une société moderne que les individus ne sont pas égaux entre eux ? (car factuellement l'égalité n'existe pas entre les individus)

Idem sur la route, objectivement je suis moins dangereux avec ma voiture à 160 km/h sur autoroute, en étant jeune mais suffisamment expérimenté (vs un jeune permis) qu'un vieux usé avec des reflexes dépassé et qui roule dans une voiture rincée : pour autant j'ai les mêmes limitation de vitesse que cet homme qui est déjà presque un danger à la vitesse légale.

Conclusion : le rationalisme est certes plus efficace, mais est-il philosophiquement acceptable ? C'est la question.

Par

En réponse à Salade.de.museau

'' Les missiles russe sont pas dangereux, ont peu sortir , regardez en Ukraine avec leur petite armée '':biggrin::biggrin::biggrin:

   

Pourtant j'adorais la salade de museau ...:cubitus:

Par

En réponse à gibou78

Ah jsuis a jour sur mes vaccins , merci , enfin ceux qui marchent hin pas un rappel tout les 6 mois :biggrin:

   

Le problème c'est que tu ne comprends rien à ce qu'est un vaccin en réalité, tu viens de le démontrer en une seule phrase.

Par

En réponse à gibou78

Faudra que tu m explique comment tu interprete le fait qu en inde les états qui n ont pas vacciné car pas de tunes, (mais qui traite avec des vieilles molécules que tu connais j imagine) obtiennent de meilleurs résultats que les états qui vaccine :voyons:

J attend ton interpretation éclairée :lol:

Stp répond pas : c est fake !

   

Parce que les indiens sont des surhommes! :buzz:

Par

En réponse à zzeelec

"Le vaccin a participé étroitement à la gestion de la crise, point barre."

L'une des caractéristiques fondamentales de la science, c'est le doute, qui peut conduire à des révisions majeures de l'état de l'art scientifique. Je constate que j'ai davantage affaire ici à un monolithe qu'à un scientifique...

Secundo, la science médicale impose de discerner des catégories d'individus avant d'établir une posologie : c'est le principe du diagnostic. D'où la question cruciale de la pertinence d'imposer le vaccin en population générale (principe de la balance bénéfice-risque, valable pour tout type de traitement médical), ne t'en déplaise. Cette option semble d'ailleurs passée de mode, malgré le lobbying des labos $$$ et de leurs affidés. Comme quoi la science et la raison finissent par triompher de la manipulation obscurantiste. :buzz:

"Et je réitère: il y a clairement un profil type. Qui ne s'arrête pas au rejet de la science."

Source scientifique, publication sociologique ? Ou simple stigmatisation caricaturale d'opinions qui te déplaisent ?

   

Oui, merci, je sais encore ce qu'est le bénéfice risque.

Le seul ennui, c'est que des mecs qui se sentaient protégés du fait de leur âge ou condition sportive... bah y en a qui sont arrivés quand même en réa...

Nota: personne n'a rendu obligatoire le vaccin, juste qu'on a considéré, à juste titre, qu'il ne fallait pas faire prendre de risque à ceux qui avaient peur d'une piqûre, mais pas de plusieurs semaines intubés... Sans parler de l'aspect financier.

Les statistiques sont claires sur les patients admis en réa ou avec des formes longues.

Par

En réponse à gibou78

T en fait pas, on sais très bien de quel coté sont les peureuses :smile: le problème c est qu on est un groupe témoin, ça doit les enmerdés au plus haut point ceux dans hautes sphères :lol:

   

Le groupe témoin, c'est exact. Ça s'est vu dans les services de soin :buzz:

Nota: heureusement que tous les non vaccinés n'ont pas fini en réa... Malgré tout, c'est simplement jouer à la roulette russe avec 5 balle sur 6 coups, au lieu d'une seule. Chacun son truc, après toi.

Par

Pas la peine de répondre, l'un ou l'autre, j'ai suffisamment donné ici pendant deux ans pour ne pas essayer de faire comprendre des concepts simples.

Donc oui, mes messages survolent ici le sujet, de fait, mais la répétition je vais laisser ça aux grabataires.

Par

En réponse à Axel015

Concernant la prise en compte des facteurs aggravants le problème c'est que la rationalisme n'est jamais apprécié dans les sociétés modernes :

Si tu vaccines que les gros et les vieux : tu touches les plus à risque et tu limites déjà grandement le risque de surmortalité : c'est un fait.

Mais ça revient à dire : Les gros ! Les vieux ! Vaccin obligatoire pour vous ! C'est dur à faire avaler car tu fais une distinction sur un critère d'âge (à la limite c'est le moins choquant) et sur un critère physique (ça choque).

Mais on pourrait raisonner de la même manière avec la police au final : 90% des délinquant sont d'origine étrangère en France (hors délit fiscaux) : dans ce cas on cible les contrôles sur les 90% uniquement si on veut rationnaliser l'efficacité ? Qu'en penses-tu ? (bon dans les faits c'est déjà ce que fait plus ou moins la police dans une certaine mesure : car on a plus de chance de trouver un dealer à Porte de Clignancourt qu'à Saint Germain des Près)

Tu vois le rationalisme pose un problème de société ! Et je dirais même plus un problème philosophique :

Doit-on reconnaitre dans une société moderne que les individus ne sont pas égaux entre eux ? (car factuellement l'égalité n'existe pas entre les individus)

Idem sur la route, objectivement je suis moins dangereux avec ma voiture à 160 km/h sur autoroute, en étant jeune mais suffisamment expérimenté (vs un jeune permis) qu'un vieux usé avec des reflexes dépassé et qui roule dans une voiture rincée : pour autant j'ai les mêmes limitation de vitesse que cet homme qui est déjà presque un danger à la vitesse légale.

Conclusion : le rationalisme est certes plus efficace, mais est-il philosophiquement acceptable ? C'est la question.

   

MonkeyPox : population cible identifiée candidate pour le vaccin en France : 250 000 personnes. C'est de la discrimination ou de la médecine bien gérée ?

Idem pour la grippe annuelle, pour les personnes âgées et fragiles en priorité. Jusqu'ici, ça ne choquait personne. Donc j'y vois une propagande $$$ des labos. On peut me traiter de complotiste, mais quand des milliards sont en jeu, il y a toujours des zones grises...

Par

En réponse à king crimson

Oui, merci, je sais encore ce qu'est le bénéfice risque.

Le seul ennui, c'est que des mecs qui se sentaient protégés du fait de leur âge ou condition sportive... bah y en a qui sont arrivés quand même en réa...

Nota: personne n'a rendu obligatoire le vaccin, juste qu'on a considéré, à juste titre, qu'il ne fallait pas faire prendre de risque à ceux qui avaient peur d'une piqûre, mais pas de plusieurs semaines intubés... Sans parler de l'aspect financier.

Les statistiques sont claires sur les patients admis en réa ou avec des formes longues.

   

"y en a qui sont arrivés quand même en réa... "

Y'en a même qui meurent de cancer ou de crise cardiaque jeunes. Fou, non ? Mais entre l'exception et la règle, on doit savoir discerner.

"Les statistiques sont claires sur les patients admis en réa ou avec des formes longues. "

Oui, les statistiques sont limpides : les personnes à risque et les personnes âgées de 60 ans et plus sont sensibles au Covid.

https://fr.statista.com/statistiques/1104103/victimes-coronavirus-age-france/

0% de morts entre 0 et 39 ans.

1% entre 40 et 49 ans.

4% entre 50 et 59 ans.

"Parmi les décédés du COVID depuis le début de la pandémie, plus de 90% avaient plus de 60 ans. La tranche d'âge la plus touchée a été celle des 80-89 ans."

Par

En réponse à king crimson

Pas la peine de répondre, l'un ou l'autre, j'ai suffisamment donné ici pendant deux ans pour ne pas essayer de faire comprendre des concepts simples.

Donc oui, mes messages survolent ici le sujet, de fait, mais la répétition je vais laisser ça aux grabataires.

   

C'est justement parce que c'est loin d'être simple, et que le débat concernant les mesures prises ne saurait se borner à la stricte question médicale, que la question doit rester ouverte.

Rien de pire que ceux qui font comme si rien ne s'était passé. C'est assez consternant et effrayant. A ce titre, la campagne présidentielle fut un magistral déni. Une société qui ne sait pas se regarder et se questionner elle-même est en grave péril. Le retour d'expérience critique nous aide à avancer en nous améliorant. Le déni nous entraîne vers les abysses.

Par

En réponse à king crimson

Parce que les indiens sont des surhommes! :buzz:

   

Par contre les israliens les pauvres ils n ont pas de bon gènes anticovid , c est con c est là qu on a vacciné le plus

Par

En réponse à king crimson

Le problème c'est que tu ne comprends rien à ce qu'est un vaccin en réalité, tu viens de le démontrer en une seule phrase.

   

Un traitement aurais été beaucoup plus judicieu, tu peux l admettre au moins ?

Par

Hors sujet... Hors sujet... Mais bon, tout article est voué à finir par faire ressortir des dossiers pourris entre certains protagonistes.

Par

En réponse à deville70

Hors sujet... Hors sujet... Mais bon, tout article est voué à finir par faire ressortir des dossiers pourris entre certains protagonistes.

   

Dossiers pourris ? :beuh:

En tout cas, plus vitaux que les restoroutes.

Par

En réponse à beniot9888

Bof. La liberté par certains côtés ? La vie étriquée de l'autre. Divorce mal vu et synonyme de mise à l'écart, enfant hors mariage = batard, je n'aborde même pas la totale absence de droit des LGBT qui ont tout aussi intérêt à faire profil bas que les étrangers. Parce que les italiens sont déjà détestés, alors ceux qui viennent d'Afrique du Nord ou d'ailleurs et qui n'ont pas la peau assez blanche... Pour les femmes, liberté de bosser à mi temps et mal payée, voir de s'arrêter complément vu qu'il faut s'occuper des gosses. Surtout vu le troisième en route vu que l'avortement est illégal ! Liberté de...

Je préfère la liberté actuelle.

   

Est ce qu'il est question aujourd'hui de liberté ou d'un enjeu financier s'agissant de minorités qui sont essentiellement en demande "j'ai droit" en pesant sur celle des autres, économiquement par la mutualisation des dépenses d'un système par comparaison généreux ou le biais d'une culpabilisation intergénérationnelle) sans évoquer leurs devoirs (adaptation, assimilation, discrétion dans les pratiques quelles qu'elles soient). La liberté d'avoir des toilettes genrées ou un internat scolaire pour ceux qui ne se sentent ni filles ni garçons. Une époque qui aime couper les cheveux en quatre jusque dans une piscine et perd toute mesure ne sachant que donner pour acheter la paix sociale tout en n'ayant de moins en moins d'exigences.

 

Par

En réponse à Thierry77144

Je ne vois pas où vous avez vu McDo se réinventer. C'est toujours la même m..de mais désormais servie à table. Les Français n'ont pas besoin de Bové pour se jeter avidement sur ce qu'ils ont tant critiqué des années plus tôt.

   

McDo France a changer ses couleurs (du vert partout), de la viande de bœuf 100% française et pur bœuf (merci la vache folle), la disparition du clown, l'apparition des salades (nulle part ailleurs qu'en France à l'époque) ,l'invention du mc baguette, La Défense des éleveurs (mc do est l'un des plus gros client des éleveurs français idem pour les patates), etc etc

Le modèle mc do s'est réinventé grâce à ou à cause de la France et ... quelque part de José Bové ;)

 

SPONSORISE

Toute l'actualité