Publi info
L’inquiétante prolifération de l’écologie vert de grisL’urgence climatique est un fait adoubé par les gouvernements en place sur une planète qui manque d’oxygène. L’essentiel de l’énergie est donc aujourd'hui consacré à la définition d’une nouvelle mobilité pour un développement durable. Les accusés d’aggraver la situation actuelle travaillent sur des palliatifs qui rendront l’environnement meilleur et ce sont les constructeurs automobiles qui sont en première ligne. Dernier épisode en date, une manifestation d’une centaine d'écologistes qui ont joué le comité d’accueil hostile à une assemblée générale des actionnaires de Volkswagen. Certes, mais ce sont ces militants-là qui rendent l’atmosphère irrespirable.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est franchement l'article à ne pas publier tant la réalité qu'il dénonce est vraie

Par

Sauf sur la race

Par

C'est quoi le but de cet article du coup ?

Par

si on veut sauver la planète comme ils le disent tous qu'on laisse les humains subir le dérèglement climatique. Et quand il n'y aura plus d'humain, la planète s'en remettra. Ou alors les dirigants de la planète s'entendent (bon courage) et ils contrôlent strictement la demographie mondiale ( et re bon courage)

Par

article bien pourri qui se contente de citer une personne, et même pire, un petit bout d'une phrase d'une personne, pour dénoncer des actes citoyens fondamentaux : parvenir à laisser une planète vivable pour nos enfants.

Il faut vraiment être idiot comme un journaleux auto ou un fanboy VW pour ne pas se rendre compte de l'urgence dans laquelle nous sommes...

Plus on ira dans le mur, plus le militantisme écologique sera virulent puis violent.

Par

Tous ces fils à papa me font rire, dans leurs nids douillets ce sont les premiers à utiliser le dernier cri en iPhone et sont bien contents de poser leurs séants dans la porshe de papa. Comme les black block , les chopper et montrer leur tronche aux caméras , certains notables seraient surpris.

Par

On a qu'à arrêter de se reproduire si on veut vraiment régler le problème

Par

Comment sont-ils venus ? En voiture... Les khmers verts sont devenus insupportables, que proposent ils ? Ils sont les premiers à utiliser ( comme nous tous..) des téléphones portables dont la fabrication et le recyclage sont particulièrement polluants. Vw a triché et paye, point. A quoi servent ces gesticulations si ce n'est à exacerber les tensions. Il y a d'autres moyens de pression comme le boycott de la marque ( qui permettra de mettre au chômage des milliers de travailleurs) . Pas simple de régler ce problème ....

Par

En réponse à Ajneda

C'est franchement l'article à ne pas publier tant la réalité qu'il dénonce est vraie

Je suis bien d'accord. Les décideurs sont plus âgés que la population moyenne. C'est en soi un problème car ce sont les derniers concernés. Il suffit d'analyser l'âge moyen des "scientifiques" (en réalité ex-scientifiques à la retraite depuis un bout de temps) signataires des pétitions climatosceptiques. L'âge moyen de ces pétitionnaires est supérieur à 70 ans...

Place aux jeunes! Place à une meilleure représentation de la société civile dans sa pluralité dans nos institutions. Place à l'avis des petits actionnaires dans les grandes holdings (et commençons pour cela par soumettre les rémunérations des patrons aux votes des assemblées d'actionnaires!)...

Par

Encore un article nauséabond signé andre leconde.

Par

En réponse à caradisboub

si on veut sauver la planète comme ils le disent tous qu'on laisse les humains subir le dérèglement climatique. Et quand il n'y aura plus d'humain, la planète s'en remettra. Ou alors les dirigants de la planète s'entendent (bon courage) et ils contrôlent strictement la demographie mondiale ( et re bon courage)

La démographie est secondaire dans le problème. Si la population planétaire était composée de personnes consommant à la manière d'un habitant des Etats-Unis, la planète serait trop petite pour 2 Milliards d'habitants. Si on considère la conso d'un kenyan moyen, elle est assez grande pour 15 Milliards. Je parle à la fois de prod agricole ET d’émissions de GES.

Et la meilleure manière de réduire l'indice de fécondité, c'est le développement. Regardez la courbe de l'indice de fécondité dans tous les pays qui se sont développés rapidement (Algérie, Maroc, Chine, Inde). Ils ont tous été divisé par 2 à 3 en 45 ans, passant de plus de 6 à 2,5 en moyenne.

Par

En réponse à Breaking bad

Encore un article nauséabond signé andre leconde.

T'en fait pas, si l'article est nauséabond, les commentaires sortiront des égouts encore plus nombreux, c'est d'ailleurs déjà bien parti... :pfff:

Par

Hallucinant de bêtise cet "article"...

Par

Qu'est ce que c'est que cet article?

Même si je ne suis pas toujours d'accord avec les écolos (notamment ceux qui stigmatisent les utilisateurs de voiture thermique, tout en achetant des merdes produites en chine sur Amazon et qui voyage uniquement en avion low-cost), la on est quand même sur de l'article réac fond de chiottes sorti du 18-25 de jeuxvideos.com.

Cara, foutez cet article de merde à la poubelle, et rappelez à l'ordre l'auteur, merci.

Par

Il serait bon que l'auteur précise - s'il en est capable - le sens de cet article, et ce quelle analyse il véhicule. Parce qu'à la première lecture, il est aussi nauséabond que la thèse "raciale" qu'il entend dénoncer. Le fait que les instances dirigeantes des grandes entreprises soient squattées par des quinquas blancs n'est qu'un constat, pas un avis.

Par

En réponse à v_tootsie

Il serait bon que l'auteur précise - s'il en est capable - le sens de cet article, et ce quelle analyse il véhicule. Parce qu'à la première lecture, il est aussi nauséabond que la thèse "raciale" qu'il entend dénoncer. Le fait que les instances dirigeantes des grandes entreprises soient squattées par des quinquas blancs n'est qu'un constat, pas un avis.

+1

:bien:

Par

Je rajouterais quincas mâles...

Par

Assez d'accord avec cet article.

Et ce problème ne concerne pas seulement l'ecologie.

On est entré dans une ère dans laquelle les réseaux sociaux rendent visibles pas mal de mouvances qui seraient restées inconnues avant eux.

Et toutes ne sont pas honorables.

Dans le cas présent, on est dans le manichéisme à fond. Les gentils jeunes vertueux contre les méchants vieux et pollueurs...

Et pour le coup RAS LE BOL. On va les envoyer jouer 1 an en foret, sans confort moderne, pour leur montrer que ce qu'ils dénoncent n'est qu'une partie du problème et que eux aussi, par beaucoup de leur habitudes, contribuent à abimer la planete.

Vert de gris n'est peu être pas le bon terme. Je dirais qu'aujourd'hui on se dirige tout doucement vers une dictature des minorités, quelles qu'elles soient.

Par

En réponse à 360Magnum

On a qu'à arrêter de se reproduire si on veut vraiment régler le problème

On a basé notre modèle sur une pyramide de Ponzi. On a besoin d'une croissance infini de la population.

Conclusion : Ecologie ou pas, on va dans le mur tant que l'on se reproduira à l'infini comme n'importe quel parasite.

Par

En réponse à Axel015

On a basé notre modèle sur une pyramide de Ponzi. On a besoin d'une croissance infini de la population.

Conclusion : Ecologie ou pas, on va dans le mur tant que l'on se reproduira à l'infini comme n'importe quel parasite.

N'importe quoi. Pour votre gouverne, tous les pays qui ont vu leur revenus s'améliorer au cours des 40 dernières années ont massivement vu baisser leur taux de natalité (et n'en déplaise aux racistes de base, ce indépendamment des religions ou origines ethniques). Le Maroc, l'Algérie, l'Inde et la Chine ont presque le même taux de natalité que le notre.

Si aujourd'hui la population mondiale croit toujours assez vite, c'est d'abord parce qu'elle... vieillit! L'espérance de vie ayant explosé dans tous ces pays, forcément, ça fait monter la population. Mais le vieillissement se ralentit forcément, et on va atteindre un plateau...

L'idée de la pyramide de Ponzi est une aberration totale concernant la population. L'Allemagne aurait vu sa population chuter massivement en 40 ans sans l'immigration. Ils sont relativement stables (+3% sur 29 ans depuis la réunification, 1 pour mille par an donc...). Sont-ils en récession pour autant?

Par

En réponse à Philippe2446

N'importe quoi. Pour votre gouverne, tous les pays qui ont vu leur revenus s'améliorer au cours des 40 dernières années ont massivement vu baisser leur taux de natalité (et n'en déplaise aux racistes de base, ce indépendamment des religions ou origines ethniques). Le Maroc, l'Algérie, l'Inde et la Chine ont presque le même taux de natalité que le notre.

Si aujourd'hui la population mondiale croit toujours assez vite, c'est d'abord parce qu'elle... vieillit! L'espérance de vie ayant explosé dans tous ces pays, forcément, ça fait monter la population. Mais le vieillissement se ralentit forcément, et on va atteindre un plateau...

L'idée de la pyramide de Ponzi est une aberration totale concernant la population. L'Allemagne aurait vu sa population chuter massivement en 40 ans sans l'immigration. Ils sont relativement stables (+3% sur 29 ans depuis la réunification, 1 pour mille par an donc...). Sont-ils en récession pour autant?

Tu as raison.

On trouveras sans doute un point de stabilité à 20 milliards d'habitant.

Ça tombe bien selon les experts de l'écologie, la Terre est conçu pour 1 milliard de personnes "issu de pays développé" pour être à l'équilibre écologiquement parlant.

Et si les pays développés s'en sortent avec une natalité faible c'est uniquement parce que l'économie est mondialisée. Il suffit d'aller en Afrique pour trouver des ressources, la Chine la bien compris depuis que la natalité à baisser, ils investissent massivement dans les pays à forte contamination humaine.

Par

Je proteste! C'est un scandale!

Par

Aucune projection démographique ne prévoit plus de 12 Milliards à 1 siècle (ce qui est beaucoup...). Continuez à tout peindre en noir. Un jour vous vous étonnerez d'avoir la vue d'un aveugle.

"la Terre est conçu pour 1 milliard de personnes "issu de pays développé" " Ca sort d'où cette ânerie absolue? De V8 magazine?

Par

En réponse à 360Magnum

On a qu'à arrêter de se reproduire si on veut vraiment régler le problème

T'inquiète pas....

Si on continue comme ça, l'espèce humaine va peut être dégager plus vite que prévu embarquant au passage d'autres espèces.

Le problème de la "reproduction"(prolifération serait plus juste mais bon...) sera comme ça vite rêglé....

Par

De toute façon celui qui n'a pas compris que l’écologie est toujours un prétexte pour faire passer autre chose est un naif/idiot. Une partie de la population veux prendre la place des hommes blancs, sans le mériter en oubliant tous simplement d’être bon/malin/vicieux pour arriver à leurs fin

Et d'ailleurs les écolos chialent beaucoup mais se trompent toujours ou presque de cible. C'est l'utra-capitalisme qui détruit la planète, pas les rejets des voitures qui sont utilisés par nécessité.

Et encore je fais parti des climato-sceptiques, mais admettons que ce soit vrai vu que c'est ce que 97% des gens pensent

On a laissé nos industries crever pour faire parcourir des milliers de km aux marchandises que l'ont produisaient autrefois, c'est ça le fléau, pas les voitures qui sont nécessaires à la vie

Et contre ces productions délocalisées, rien n'est fait pour que ça change, la carburant pour avion/bateau n'est pas taxé et ne coûte rien du tout pour que ce soit possible et les dirigeants n'ont plus aucune éthique vis à vis de la localisation de leur production

Le transport de marchandises sur de longue distance coûte trop peu cher pour que ce principe soit enrayé. Les états corrompus ne veulent pas y mettre fin pour conserver les privilèges des ultra-riches

Et même principes avec les déplacements en avion ou bateau qui sont presque tous superflux et uniquement due à l’égoïsme humain d'aller en vacance à l'autre bout du monde parce que ça fait bien

Vivre bien plus simplement comme ça diviserait par 10 les émission de gaz à effet de serre. Mais ça les bourgeois écolos ne le disent pas, ils ont des cibles idéologique c'est tout mais pas ce genre de raisonnement bien plus juste

bref les écolos ... combattez pour que les nations reprennent la main et arrête de massacre de l'ultra-capitalisme, cela sauvera des vies et peut être même la planète là ou vos conviction ne menneront qu'a détruire une partie de l'humanité à coup sur et la planete possiblement

Par

Finalement, ce qui est drôle sur ces photos de manifestant, c'est le paradoxe qu'il existe entre ce que l'on voit et ce que l'on entend.

On veut sauver la planète, mais on est totalement victime de la consommation, habillé de marque made in china, certainement acheté sur le site internet proposant le prix le plus bas possible, équipé du dernier smartphone, etc.

Avant de se mettre à accuser les autres, il faut d'abord être irréprochable, ce qui n'est aucunement le cas dans ces manifs qui finalement se résument au discours "faites le nécessaire parce que tout est votre faute, je suis une pauvre victime"

Par

le problème est que ce sont les petites minorités qui font du bruit qui se font entendre (vous me direz, c'est logique...).

avec l'aide des médias qui se polarisent dessus, en voulant nous faire croire que cette minorité s'apparente à une majorité.

en France, on a le gouvernement, les écolo-bobo, les gilets jaunes, les cgtistes, les blackblocs, périchon et barbe, etc...

quant à la majorité silencieuse, on lui c..e dessus.

Par

En réponse à Ajneda

C'est franchement l'article à ne pas publier tant la réalité qu'il dénonce est vraie

LoL, l'urgence climatique...:lol::lol::lol:

Ce que l'on subit est juste un cycle "normal" de la planète (26k/ans), les Egyptiens savaient eux.

Je suis contre les pollueurs et la profusion de l'espèce humaine, mais le climat, c'est cyclique et personne ne pourra le changer.

Sinon, vous expliquez comment que des mammouth aient été retrouvé congelés alors qu'ils étaient en pleine digestion ? Et il y en a des tonnes d'exemple comme ça.

Par

"les voitures qui sont nécessaires à la vie"

Waow, quand même, MotherKaiser, là tu atteins un niveau... Je suis bluffé!

Par

En réponse à oxmose

LoL, l'urgence climatique...:lol::lol::lol:

Ce que l'on subit est juste un cycle "normal" de la planète (26k/ans), les Egyptiens savaient eux.

Je suis contre les pollueurs et la profusion de l'espèce humaine, mais le climat, c'est cyclique et personne ne pourra le changer.

Sinon, vous expliquez comment que des mammouth aient été retrouvé congelés alors qu'ils étaient en pleine digestion ? Et il y en a des tonnes d'exemple comme ça.

Les égyptiens avaient 330ppm de CO2... Pas plus de 400. Et quand le CO2 est un gaz à effet de serre...

Allumer la cervelle, puis écrire...

Par

En réponse à Philippe2446

Les égyptiens avaient 330ppm de CO2... Pas plus de 400. Et quand le CO2 est un gaz à effet de serre...

Allumer la cervelle, puis écrire...

Rien à voir avec ce que je voulais dire mais je te retourne le compliment...

Par

En réponse à Philippe2446

Les égyptiens avaient 330ppm de CO2... Pas plus de 400. Et quand le CO2 est un gaz à effet de serre...

Allumer la cervelle, puis écrire...

Et mettre en avant le co2 comme unique responsable des changements climatiques, on voit le niveau...

Par

En réponse à pechtoc

Finalement, ce qui est drôle sur ces photos de manifestant, c'est le paradoxe qu'il existe entre ce que l'on voit et ce que l'on entend.

On veut sauver la planète, mais on est totalement victime de la consommation, habillé de marque made in china, certainement acheté sur le site internet proposant le prix le plus bas possible, équipé du dernier smartphone, etc.

Avant de se mettre à accuser les autres, il faut d'abord être irréprochable, ce qui n'est aucunement le cas dans ces manifs qui finalement se résument au discours "faites le nécessaire parce que tout est votre faute, je suis une pauvre victime"

faudrait déjà savoir par ce qu'on entend par "sauver la planète".

ensuite, si l'être humain existe aujourd'hui, ainsi que toute la faune et la flore actuelle, c'est en grande partie grâce à des catastrophes planétaires: météorites, super volcans... qui en leur temps ont éradiqué à 90% tout ce qui existait.:bah:

Par

En réponse à Philippe2446

Les égyptiens avaient 330ppm de CO2... Pas plus de 400. Et quand le CO2 est un gaz à effet de serre...

Allumer la cervelle, puis écrire...

Sinon, commet tu expliques la "chose" au sujet des mammouths Mr le savant qui sait tout ?

Par

En réponse à Philippe2446

Les égyptiens avaient 330ppm de CO2... Pas plus de 400. Et quand le CO2 est un gaz à effet de serre...

Allumer la cervelle, puis écrire...

Sans compter que les cycles naturels s'inscrivent sur plusieurs milliers d'années, non sur quelques décennies...

Par

En réponse à Absolute

Sans compter que les cycles naturels s'inscrivent sur plusieurs milliers d'années, non sur quelques décennies...

Oui c'est pour cela que des civilisations ont complètement et subitement disparues...

Par

En réponse à MotherKaiser

De toute façon celui qui n'a pas compris que l’écologie est toujours un prétexte pour faire passer autre chose est un naif/idiot. Une partie de la population veux prendre la place des hommes blancs, sans le mériter en oubliant tous simplement d’être bon/malin/vicieux pour arriver à leurs fin

Et d'ailleurs les écolos chialent beaucoup mais se trompent toujours ou presque de cible. C'est l'utra-capitalisme qui détruit la planète, pas les rejets des voitures qui sont utilisés par nécessité.

Et encore je fais parti des climato-sceptiques, mais admettons que ce soit vrai vu que c'est ce que 97% des gens pensent

On a laissé nos industries crever pour faire parcourir des milliers de km aux marchandises que l'ont produisaient autrefois, c'est ça le fléau, pas les voitures qui sont nécessaires à la vie

Et contre ces productions délocalisées, rien n'est fait pour que ça change, la carburant pour avion/bateau n'est pas taxé et ne coûte rien du tout pour que ce soit possible et les dirigeants n'ont plus aucune éthique vis à vis de la localisation de leur production

Le transport de marchandises sur de longue distance coûte trop peu cher pour que ce principe soit enrayé. Les états corrompus ne veulent pas y mettre fin pour conserver les privilèges des ultra-riches

Et même principes avec les déplacements en avion ou bateau qui sont presque tous superflux et uniquement due à l’égoïsme humain d'aller en vacance à l'autre bout du monde parce que ça fait bien

Vivre bien plus simplement comme ça diviserait par 10 les émission de gaz à effet de serre. Mais ça les bourgeois écolos ne le disent pas, ils ont des cibles idéologique c'est tout mais pas ce genre de raisonnement bien plus juste

bref les écolos ... combattez pour que les nations reprennent la main et arrête de massacre de l'ultra-capitalisme, cela sauvera des vies et peut être même la planète là ou vos conviction ne menneront qu'a détruire une partie de l'humanité à coup sur et la planete possiblement

tant qu'on n'aura pas un système de référendums comme en Suisse, ce sont les minorités qui continueront de nous imposer leurs vues.

il serait donc temps qu'on passe enfin à un vrai système démocratique, où c'est La majorité qui décide des suites à donner, et non des groupuscules minoritaires non représentatifs du peuple.

et on verra bien aux prochaines élections si, enfin, les gens décident ou non de continuer avec le fonctionnement actuel.

Par

En réponse à oxmose

Oui c'est pour cela que des civilisations ont complètement et subitement disparues...

Tu confonds manifestement climat et environnement.

Par

En réponse à MotherKaiser

De toute façon celui qui n'a pas compris que l’écologie est toujours un prétexte pour faire passer autre chose est un naif/idiot. Une partie de la population veux prendre la place des hommes blancs, sans le mériter en oubliant tous simplement d’être bon/malin/vicieux pour arriver à leurs fin

Et d'ailleurs les écolos chialent beaucoup mais se trompent toujours ou presque de cible. C'est l'utra-capitalisme qui détruit la planète, pas les rejets des voitures qui sont utilisés par nécessité.

Et encore je fais parti des climato-sceptiques, mais admettons que ce soit vrai vu que c'est ce que 97% des gens pensent

On a laissé nos industries crever pour faire parcourir des milliers de km aux marchandises que l'ont produisaient autrefois, c'est ça le fléau, pas les voitures qui sont nécessaires à la vie

Et contre ces productions délocalisées, rien n'est fait pour que ça change, la carburant pour avion/bateau n'est pas taxé et ne coûte rien du tout pour que ce soit possible et les dirigeants n'ont plus aucune éthique vis à vis de la localisation de leur production

Le transport de marchandises sur de longue distance coûte trop peu cher pour que ce principe soit enrayé. Les états corrompus ne veulent pas y mettre fin pour conserver les privilèges des ultra-riches

Et même principes avec les déplacements en avion ou bateau qui sont presque tous superflux et uniquement due à l’égoïsme humain d'aller en vacance à l'autre bout du monde parce que ça fait bien

Vivre bien plus simplement comme ça diviserait par 10 les émission de gaz à effet de serre. Mais ça les bourgeois écolos ne le disent pas, ils ont des cibles idéologique c'est tout mais pas ce genre de raisonnement bien plus juste

bref les écolos ... combattez pour que les nations reprennent la main et arrête de massacre de l'ultra-capitalisme, cela sauvera des vies et peut être même la planète là ou vos conviction ne menneront qu'a détruire une partie de l'humanité à coup sur et la planete possiblement

" Une partie de la population veux prendre la place des hommes blancs, sans le mériter"

Qu'entends-tu exactement ? Et à qui fais tu-allusion ?

Par

En réponse à mynameisfedo

tant qu'on n'aura pas un système de référendums comme en Suisse, ce sont les minorités qui continueront de nous imposer leurs vues.

il serait donc temps qu'on passe enfin à un vrai système démocratique, où c'est La majorité qui décide des suites à donner, et non des groupuscules minoritaires non représentatifs du peuple.

et on verra bien aux prochaines élections si, enfin, les gens décident ou non de continuer avec le fonctionnement actuel.

C'est tout le contraire...

Le systeme de votations permet aux minorités de se faire entendre, même si les questions ont l'air farfelues (voir l'initiative sur les vaches à cornes, canton de Geneve, par exemple).

Dupliquer en France ce système adapté à un petit pays aux traditions democratiques différentes serait une belle pagaille...

Par

En réponse à mynameisfedo

le problème est que ce sont les petites minorités qui font du bruit qui se font entendre (vous me direz, c'est logique...).

avec l'aide des médias qui se polarisent dessus, en voulant nous faire croire que cette minorité s'apparente à une majorité.

en France, on a le gouvernement, les écolo-bobo, les gilets jaunes, les cgtistes, les blackblocs, périchon et barbe, etc...

quant à la majorité silencieuse, on lui c..e dessus.

on devrait tous être gilet jaune et bouger notre cul !.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Tu peux citer tes sources ?

Par

En réponse à Philippe2446

Aucune projection démographique ne prévoit plus de 12 Milliards à 1 siècle (ce qui est beaucoup...). Continuez à tout peindre en noir. Un jour vous vous étonnerez d'avoir la vue d'un aveugle.

"la Terre est conçu pour 1 milliard de personnes "issu de pays développé" " Ca sort d'où cette ânerie absolue? De V8 magazine?

très certainement dune crevure deugeniste.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Tu peux citer tes sources ?

suffit de constaté.

Par

Ce qui me choque le plus dans cet article, c'est la mentalité des jeunes générations. Le discours de la gamine de 18 ans est nauséabond de connerie et d'ethnomasochisme. J'ai de plus en plus l'impression que les générations futures se remplissent de petits merdeux cosmopolites qui croient avoir tout compris à la vie et passeront leur temps à faire la morale et cracher leur venin se croyant légitimes.

Par

En réponse à Breaking bad

Encore un article nauséabond signé andre leconde.

Bravo, je n'ose plus commenter les articles de ce Mr Lecondé tellement ils sont mauvais !!

Fautes de syntaxe, d’orthographe et le reste....

Je pense que j'aurais été un excellent journaliste !

Je vous en prie : Caradisiac faites qque chose !!

Par

En réponse à Absolute

Tu confonds manifestement climat et environnement.

Si tu le dis.

Par

En réponse à MFL

C'est quoi le but de cet article du coup ?

Aucun si ce n'est conforter le beauf français ... : c'est les autres qui polluent et pas moi !

Par

En réponse à GORETCOCHON

Tous ces fils à papa me font rire, dans leurs nids douillets ce sont les premiers à utiliser le dernier cri en iPhone et sont bien contents de poser leurs séants dans la porshe de papa. Comme les black block , les chopper et montrer leur tronche aux caméras , certains notables seraient surpris.

En même temps un smartphone est un produit extrêmement écologique (Sans aucune ironie de ma part.)...

Sa consommation électrique est optimisée au milliwatts près. (En usage intensif, on ne dépassera pas les 20w dans la journée.)

Il remplace (Et plutôt bien concernant les haut de gamme) les produits suivants:

-Appareil photos numérique.

-Camera vidéo.

-GPS.

-Téléviseur. (L'image est petite mais d'une très grande qualité car generalement au moins Full HD, et ne fatigue pas les yeux.)

-Baladeur audio. (Sortie casque bluffante pour les plus performants d'entre eux.)

-PC multimédia. (Je n'utilise quasiment plus que mon smartphone pour surfer sur le net, regarder des vidéos sur YouTube, faire des annonces sur des sites tel le bon coin, consulter des dossiers ou autres...C'est super pratique et très rapide.)

-Calculatrice.

-Lampe torche.

Et accessoirement on peut jouer avec...(Ce que je ne fais pas personnellement.)

Téléphoner.

Des centaines d'applications peuvent servir à autres choses comme:

visualiser un système de video surveillance.

Podometres.

Télécommande...Pour Par exemple piloter la domotique de sa maison/son appartement.

Tout ca dans un objet compact de 155 grammes. (Le poids du mien.)

Et je l'ai depuis 3ans...:bah:

Bref ! Si la pollution s'arrête à la fabrication d'un milliard de smartphone par an pour alimenter le monde entier, ca me va.:oui:

(Un fort volume de ventes permet d'optimiser la recherche afin de rendre les smartphones toujours plus performants et polyvalents.)

Seulement voilà, il y en a qui ont besoin d'une télé 77pouces voir 85 pouces, d'un PC surpuissant pour jouer consommant 500w...D'un ampli home cinéma de 700w...De la voiture électrique avec 700kg de batteries...De pouvoir prendre l'avion pour aller voir ce qu'il se passe à l'autre bout de la planète...Qui balancent leurs yaourts a la poubelle parce que la date de péremption est passée de 24h...:pfff:

Ça non, ce n'est pas écologique. :non:

Bref ! Il faut arrêter un peu avec les smartphones...

C'est vraiment un outil formidable pour qui prend la peine de maximiser son utilisation.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Encore une ineptie sans fondement....

Voilà ce qu'il en est :

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/12/13/la-fecondite-des-francaises-baisse-et-reste-stable-pour-les-immigrees_5396894_3224.html

Par

En réponse à Bobin71

Hallucinant de bêtise cet "article"...

Autant as tu déjà vu un journaliste compétent ? Ils n'y comprenne rien en science alors leur avis sur l'évolution du climat on s'en fout un peu non ?

Par

En réponse à mynameisfedo

faudrait déjà savoir par ce qu'on entend par "sauver la planète".

ensuite, si l'être humain existe aujourd'hui, ainsi que toute la faune et la flore actuelle, c'est en grande partie grâce à des catastrophes planétaires: météorites, super volcans... qui en leur temps ont éradiqué à 90% tout ce qui existait.:bah:

Je n'aurais pas aimé être vivant à ces époques ou en effet, il y a eu une extermination d'espèces massive à l'échelle du globe...:peur:

Parce qu'à chaque extinction de masse, il ne faisait pas bon d'être dans les parages...(Perso ça ne doit pas être joyeux d'assister à l'éruption de supers volcans ou autre chute de météorite de 16km de diamètres percutant la terre...)

Actuellement, il se trouve que nous sommes en train d'en vivre une...Seulement les effets dévastateurs n'ont pas atteint leurs apogées.

Ne t'inquiètes pas, si tu ne les ressens pas pour le moment, ca viendra. (Et assez vite...Car il ne faut pas être Nostradamus pour s'attendre au pire d'ici le milieu de ce siecle.) :coucou:

Par

En réponse à oxmose

LoL, l'urgence climatique...:lol::lol::lol:

Ce que l'on subit est juste un cycle "normal" de la planète (26k/ans), les Egyptiens savaient eux.

Je suis contre les pollueurs et la profusion de l'espèce humaine, mais le climat, c'est cyclique et personne ne pourra le changer.

Sinon, vous expliquez comment que des mammouth aient été retrouvé congelés alors qu'ils étaient en pleine digestion ? Et il y en a des tonnes d'exemple comme ça.

C'est cyclique sur des dizaines de milliers d'années avec une élévation et une baisse de 2 à 3 dégrées par cycle. La on est à presque 2 dégrées en 100 ans, ça a démarré avec l'ere industrielle , donc arrêtez de nous rabâcher toujours la même chose

Par

En réponse à Absolute

Sans compter que les cycles naturels s'inscrivent sur plusieurs milliers d'années, non sur quelques décennies...

Exactement...:bien:

une notion de temps que les climato-sceptiques ne parviennent toujours pas à prendre en compte. :orni:

Une donnée pourtant essentielle pour bien cerner le problème du réchauffement/dérèglement climatique.

Sur des millénaires, les espèces s'adaptent en faisant évoluer leurs ADN au fil des générations, mais lorsque le changement est brutal, on assiste à une extinction de masse. :eek:

Et c'est ce qu'il se passe actuellement.

Rien n'est fait pour enrayer cela. :non:

Absolument rien du tout. :frown:

Par

En réponse à mekinsy

Exactement...:bien:

une notion de temps que les climato-sceptiques ne parviennent toujours pas à prendre en compte. :orni:

Une donnée pourtant essentielle pour bien cerner le problème du réchauffement/dérèglement climatique.

Sur des millénaires, les espèces s'adaptent en faisant évoluer leurs ADN au fil des générations, mais lorsque le changement est brutal, on assiste à une extinction de masse. :eek:

Et c'est ce qu'il se passe actuellement.

Rien n'est fait pour enrayer cela. :non:

Absolument rien du tout. :frown:

Sauf que l'humanité est quelques peu plus intelligente que les espèces du crétacé tertiaire.

Certains vivent dans des pays où il fait plus de 45°C toute l'année.

Certains vivent dans des pays où il fait -50 ° C toute l'année.

Alors un changement de 2°C en 50 ans, et une montée des eaux de quelques cm. Il faut vraiment penser que l'espèce humaine est une sous-espèce pour ne pas croire que l'on s'adaptera sans soucis.

Par

En réponse à Axel015

Sauf que l'humanité est quelques peu plus intelligente que les espèces du crétacé tertiaire.

Certains vivent dans des pays où il fait plus de 45°C toute l'année.

Certains vivent dans des pays où il fait -50 ° C toute l'année.

Alors un changement de 2°C en 50 ans, et une montée des eaux de quelques cm. Il faut vraiment penser que l'espèce humaine est une sous-espèce pour ne pas croire que l'on s'adaptera sans soucis.

2° qui n'ont rien d'homogène sur la planète… Et qui ont et auront des conséquences sur les écosystèmes, le rendement des cultures, le niveau des eaux, les maladies etc...

Par

En réponse à Axel015

Sauf que l'humanité est quelques peu plus intelligente que les espèces du crétacé tertiaire.

Certains vivent dans des pays où il fait plus de 45°C toute l'année.

Certains vivent dans des pays où il fait -50 ° C toute l'année.

Alors un changement de 2°C en 50 ans, et une montée des eaux de quelques cm. Il faut vraiment penser que l'espèce humaine est une sous-espèce pour ne pas croire que l'on s'adaptera sans soucis.

Par votre commentaire, vous venez de démontrer que l'espèce humaine est bien une sous-espèce !

Par

En réponse à mynameisfedo

faudrait déjà savoir par ce qu'on entend par "sauver la planète".

ensuite, si l'être humain existe aujourd'hui, ainsi que toute la faune et la flore actuelle, c'est en grande partie grâce à des catastrophes planétaires: météorites, super volcans... qui en leur temps ont éradiqué à 90% tout ce qui existait.:bah:

Ben c'est déjà l'erreur faite de base, on ne sauve pas la planète, elle était là avant nous, sera là après nous, et n'a aucunement besoin de nous.

L'être humain détruit l'écosystème qui lui permet de vivre, donc le problème se résoudra de toute façon tout seul (estinction de l'espèce humaine). On peut tenter de survivre le plus longtemps possible en tentant l'impossible mais c'est sincèrement mal barré.

Attention, je ne dis pas qu'il ne faut rien faire, mais demander aux politiques de faire quelques choses alors que de notre coté on n'est pas foutu de faire des efforts, c'est contradictoire. On ne va pas généraliser, mais ces manif pour le climat qui se transforme en décharge d'emballage jetable par terre parce qu'ils ont vite été chercher un truc préparé au supermarché à coté... Le mouvement qui se dessert lui même.

Par

En réponse à oxmose

Sinon, commet tu expliques la "chose" au sujet des mammouths Mr le savant qui sait tout ?

Je n'ai jamais prétendu qu'il n'y avait pas eu de crises, pas eu de disparition d'espèces, pas eu de glaciations (avec un début et une fin). J'affirme juste l'évidence:

-Il est prouvé que le CO2 agit comme gaz à effet de serre (en labo).

-Il est prouvé que nous sommes à l'origine de l'augmentation de la concentration en CO2 dans l'atmosphère. Elle est d'environ +120 ppm à ce jour (soit par rapport à l'ancien taux de CO2, une augmentation de 45%). Et ça correspond aux quantités qu'on sait estimer de manière assez précise de charbon, pétrole et gaz brûlé depuis 1840 (c'était peu de chose avant 1950...). La concentration actuelle en CO2 représente un record sur une période remontant à plus de 650 000 ans.

https://www.co2.earth/co2-ice-core-data

En conséquence, le réchauffement actuel (qui est prouvé par les mesures de températures, mais aussi la fontes des neiges, la navigabilité de l'océan arctique et la baisse de la surface des glaces aux 2 pôles) n'est qu'un début. Évidemment la concentration de CO2 va augmenter tant qu'on brûlera beaucoup plus de combustibles fossiles que la nature ne peut produire de matière à partir du CO2 par photosynthèse. Evidemment, de manièer analogue, la température va continuer de grimper.

Et non, je ne vois pas le rapport avec les Mammouths...

Par

En réponse à jeanno_74

C'est tout le contraire...

Le systeme de votations permet aux minorités de se faire entendre, même si les questions ont l'air farfelues (voir l'initiative sur les vaches à cornes, canton de Geneve, par exemple).

Dupliquer en France ce système adapté à un petit pays aux traditions democratiques différentes serait une belle pagaille...

oui et non.

il me semble pourtant qu'à plusieurs reprises, il y a eu en Suisse des référendums pour proposer que la Suisse rejoigne l'Union Européenne, et qu'à chaque fois, la réponse a été "non".

et ça, ce n'est pas un référendum sans conséquence importante. :bah:

inutile de revenir en tout cas sur le dernier référendum national en France: un "non" qui n'a rien empêché du tout, car en France, on méprise l'avis du peuple. et en l'occurrence, on n'a même pas tenu compte de la réponse du peuple pour l'un des très rares référendums qu'on a pu avoir. merci "Sarko" au passage... :brosse:

Par

En réponse à mekinsy

Je n'aurais pas aimé être vivant à ces époques ou en effet, il y a eu une extermination d'espèces massive à l'échelle du globe...:peur:

Parce qu'à chaque extinction de masse, il ne faisait pas bon d'être dans les parages...(Perso ça ne doit pas être joyeux d'assister à l'éruption de supers volcans ou autre chute de météorite de 16km de diamètres percutant la terre...)

Actuellement, il se trouve que nous sommes en train d'en vivre une...Seulement les effets dévastateurs n'ont pas atteint leurs apogées.

Ne t'inquiètes pas, si tu ne les ressens pas pour le moment, ca viendra. (Et assez vite...Car il ne faut pas être Nostradamus pour s'attendre au pire d'ici le milieu de ce siecle.) :coucou:

bah, si l'espèce humaine et tout ce qui vit sur cette planète disparait, on aura droit à autre chose ensuite.

alors... non, la planète n'est pas en danger. :bah:

et puis, entre nous, vu ce qu'est devenu l'espèce humaine...:biggrin:

Par Profil supprimé

Je pense sérieusement que les blogueurs de Caradisiac devraient arrêter d'analyser et s'en tenir simplement aux faits. Cela suffira amplement.

Par

En réponse à Axel015

Sauf que l'humanité est quelques peu plus intelligente que les espèces du crétacé tertiaire.

Certains vivent dans des pays où il fait plus de 45°C toute l'année.

Certains vivent dans des pays où il fait -50 ° C toute l'année.

Alors un changement de 2°C en 50 ans, et une montée des eaux de quelques cm. Il faut vraiment penser que l'espèce humaine est une sous-espèce pour ne pas croire que l'on s'adaptera sans soucis.

1 Ca n'existe pas, des pays où il fait -50°C toute l'année. Le record du monde (pour une seule ville) c'est Verkhoïansk, à -70°C. Il fait très exactement 0°C aujourd'hui. Idem pour le plus chaud (qu'on choisira entre la Libye, la partie orientale du Sahara, la vallée de la mort...). Et on pourra comparer la concentration de population dans ses régions du monde à celle de l'Europe par exemple. C'est intéressant...

2. Une montée des eaux de plusieurs mètres n'est pas à exclure (et de toute manière, les +2°C ont les a déjà dans moins de 10 ans, pas utile d'attendre 50...). Ca veut dire quelques centaines de millions de réfugiés climatiques, une part importante de la surface des Pays-Bas et Venise sous la flotte, des travaux colossaux pour sauver Londres de la remontée de la Tamise...

http://oceanclimat.blog.lemonde.fr/2019/04/26/la-fonte-des-glaces-ou-comment-et-pourquoi/

http://sboisse.free.fr/planete/simulateur-de-montee-des-oceans.php

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/meteorologie-rechauffement-climatique-annees-2018-2022-annoncent-plus-chaudes-prevu-72016/

Par

En réponse à mekinsy

Exactement...:bien:

une notion de temps que les climato-sceptiques ne parviennent toujours pas à prendre en compte. :orni:

Une donnée pourtant essentielle pour bien cerner le problème du réchauffement/dérèglement climatique.

Sur des millénaires, les espèces s'adaptent en faisant évoluer leurs ADN au fil des générations, mais lorsque le changement est brutal, on assiste à une extinction de masse. :eek:

Et c'est ce qu'il se passe actuellement.

Rien n'est fait pour enrayer cela. :non:

Absolument rien du tout. :frown:

comme je l'ai dit, un météorite qui s'écrase ou plus encore un super volcan qui se réveille, et ce qu'on subit aujourd'hui sera du pipi de chat à côté de ce qui se passerait en très très très peu de temps.

et si on peut éventuellement prévoir quelque chose contre un météorite (à confirmer mais rien de certain, et on n'est pas à Hollywood), on ne peut rien contre un super volcan qui se réveille tout d'un coup: je ne suis même pas certain qu'on puisse le prévoir.:bah:

après, oui, je suis convaincu que le réchauffement climatique est réellement causé par l'espèce humaine. mais je suis également convaincu qu'il faudra faire avec. c'est comme ça et ce n'est pas parce que certains roulent en électrique que ça changera quelque chose. :bah:

Par

En réponse à mekinsy

En même temps un smartphone est un produit extrêmement écologique (Sans aucune ironie de ma part.)...

Sa consommation électrique est optimisée au milliwatts près. (En usage intensif, on ne dépassera pas les 20w dans la journée.)

Il remplace (Et plutôt bien concernant les haut de gamme) les produits suivants:

-Appareil photos numérique.

-Camera vidéo.

-GPS.

-Téléviseur. (L'image est petite mais d'une très grande qualité car generalement au moins Full HD, et ne fatigue pas les yeux.)

-Baladeur audio. (Sortie casque bluffante pour les plus performants d'entre eux.)

-PC multimédia. (Je n'utilise quasiment plus que mon smartphone pour surfer sur le net, regarder des vidéos sur YouTube, faire des annonces sur des sites tel le bon coin, consulter des dossiers ou autres...C'est super pratique et très rapide.)

-Calculatrice.

-Lampe torche.

Et accessoirement on peut jouer avec...(Ce que je ne fais pas personnellement.)

Téléphoner.

Des centaines d'applications peuvent servir à autres choses comme:

visualiser un système de video surveillance.

Podometres.

Télécommande...Pour Par exemple piloter la domotique de sa maison/son appartement.

Tout ca dans un objet compact de 155 grammes. (Le poids du mien.)

Et je l'ai depuis 3ans...:bah:

Bref ! Si la pollution s'arrête à la fabrication d'un milliard de smartphone par an pour alimenter le monde entier, ca me va.:oui:

(Un fort volume de ventes permet d'optimiser la recherche afin de rendre les smartphones toujours plus performants et polyvalents.)

Seulement voilà, il y en a qui ont besoin d'une télé 77pouces voir 85 pouces, d'un PC surpuissant pour jouer consommant 500w...D'un ampli home cinéma de 700w...De la voiture électrique avec 700kg de batteries...De pouvoir prendre l'avion pour aller voir ce qu'il se passe à l'autre bout de la planète...Qui balancent leurs yaourts a la poubelle parce que la date de péremption est passée de 24h...:pfff:

Ça non, ce n'est pas écologique. :non:

Bref ! Il faut arrêter un peu avec les smartphones...

C'est vraiment un outil formidable pour qui prend la peine de maximiser son utilisation.

Ce calcul est totalement fallacieux. Il n'inclut pas toute l'infrastructure amont. Ton téléphone te permet de faire tout cela parce qu'il communique avec un tas de réseaux et de serveurs.

La TV à l'ancienne, c'était des émetteurs FM (certes gourmands mais beaucoup moins que les serveurs) qui consommaient la même quantité d'énergie quand toute la France était devant la télé qu'à 3h du matin. La TV actuelle, c'est la box fibre avec la vidéo à la demande (sur smartphone aussi donc...). Et là, la donne change. Chaque consommateur, ce sont des débits en plus. Quand tu fais chauffer les 1W de ton smartphone, tu fais chauffer pas mal de Watts ailleurs, crois-moi...

La chose qui aurait pu nous sauver, c'est l'efficience des systèmes informatiques, avec des puces toujours plus performantes, et les transmissions par fibre optique. Las ! Ca n'a servi qu'à alimenter encore et toujours plus de demande de débit! Il suffit de comparer les offres qui sont passés en 3 malheureuses années de 3Go/mois à 30 Go/mois.

Je ne suis pas sûr que le smartphone soit une si bonne chose concernant le bilan total...

Par

En réponse à lejoggeur91

Par votre commentaire, vous venez de démontrer que l'espèce humaine est bien une sous-espèce !

en fait, il ne faut pas généraliser à l'ensemble des individus.

il existe encore quelques peuplades dans le monde qui vivent en parfaite harmonie avec la nature.

mais sur cette planète, ça a toujours été la loi du plus fort. et le plus fort est généralement le plus destructeur, tout en obligeant les moins forts à suivre le même chemin que lui.

il a donc raison sur le fait que puisqu'on ne peut rien empêcher (les Européens et quelques autres pays seuls ne peuvent rien faire sans la participation de tous), l'être humain devra donc s'adapter à une évolution non négligeable de l'environnement dans lequel il vit.

et oui, là encore, les plus forts auront les moyens de s'adapter et s'en sortir. et les plus faibles disparaitront.

et oui, la vie sera peut-être moins agréable que celle qu'ont pu avoir nos ancêtres. à relativiser toutefois, car on n'en sait rien.:bah:

Par

En réponse à Philippe2446

1 Ca n'existe pas, des pays où il fait -50°C toute l'année. Le record du monde (pour une seule ville) c'est Verkhoïansk, à -70°C. Il fait très exactement 0°C aujourd'hui. Idem pour le plus chaud (qu'on choisira entre la Libye, la partie orientale du Sahara, la vallée de la mort...). Et on pourra comparer la concentration de population dans ses régions du monde à celle de l'Europe par exemple. C'est intéressant...

2. Une montée des eaux de plusieurs mètres n'est pas à exclure (et de toute manière, les +2°C ont les a déjà dans moins de 10 ans, pas utile d'attendre 50...). Ca veut dire quelques centaines de millions de réfugiés climatiques, une part importante de la surface des Pays-Bas et Venise sous la flotte, des travaux colossaux pour sauver Londres de la remontée de la Tamise...

http://oceanclimat.blog.lemonde.fr/2019/04/26/la-fonte-des-glaces-ou-comment-et-pourquoi/

http://sboisse.free.fr/planete/simulateur-de-montee-des-oceans.php

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/meteorologie-rechauffement-climatique-annees-2018-2022-annoncent-plus-chaudes-prevu-72016/

n'empêche qu'il a raison: on s'adaptera aux conséquences.

pour New-York et Londres qui seraient sous les eaux si on ne fait rien, ben ils prévoient d'ores et déjà des barrages pour éviter cela.

et si à terme ça ne suffit vraiment pas, ben, les populations n'auront d'autre choix que de se déplacer plus en amont dans les terres. :bah:

et je tiens à rassurer tout de suite, le scénario du film "waterworld" où tout serait innondé sauf le sommet de l'himmalaya n'est pas possible.

après, oui, on aurait donc droit à une montée des eaux de quelques mètres, d'une désertification avancée d'une partie des zones immergées, de températures plus élevées ou moins, de récoltes nettement moins abondantes, de phénomènes climatiques (tornades, typhons, cyclones, canicules...) amplifiés voire déplacés... générant par ricochet plus de mortalité, plus de guerres, plus de maladies, de mouvements d'immigration, etc...

mais... oui, l'être humain n'aura d'autre choix que de faire avec, et de... s'adapter à ce nouvel environnement. :bah:

Par

En réponse à Philippe2446

Ce calcul est totalement fallacieux. Il n'inclut pas toute l'infrastructure amont. Ton téléphone te permet de faire tout cela parce qu'il communique avec un tas de réseaux et de serveurs.

La TV à l'ancienne, c'était des émetteurs FM (certes gourmands mais beaucoup moins que les serveurs) qui consommaient la même quantité d'énergie quand toute la France était devant la télé qu'à 3h du matin. La TV actuelle, c'est la box fibre avec la vidéo à la demande (sur smartphone aussi donc...). Et là, la donne change. Chaque consommateur, ce sont des débits en plus. Quand tu fais chauffer les 1W de ton smartphone, tu fais chauffer pas mal de Watts ailleurs, crois-moi...

La chose qui aurait pu nous sauver, c'est l'efficience des systèmes informatiques, avec des puces toujours plus performantes, et les transmissions par fibre optique. Las ! Ca n'a servi qu'à alimenter encore et toujours plus de demande de débit! Il suffit de comparer les offres qui sont passés en 3 malheureuses années de 3Go/mois à 30 Go/mois.

Je ne suis pas sûr que le smartphone soit une si bonne chose concernant le bilan total...

là où il a raison, c'est que, si on interdisait subitement tout utilisation d'un smartphone, que se passerait-il?

retour en arrière avec l'utilisation de 36 produits au lieu d'un, encore plus énergivores et producteurs de déchets? :bah:

Par

En réponse à mynameisfedo

n'empêche qu'il a raison: on s'adaptera aux conséquences.

pour New-York et Londres qui seraient sous les eaux si on ne fait rien, ben ils prévoient d'ores et déjà des barrages pour éviter cela.

et si à terme ça ne suffit vraiment pas, ben, les populations n'auront d'autre choix que de se déplacer plus en amont dans les terres. :bah:

et je tiens à rassurer tout de suite, le scénario du film "waterworld" où tout serait innondé sauf le sommet de l'himmalaya n'est pas possible.

après, oui, on aurait donc droit à une montée des eaux de quelques mètres, d'une désertification avancée d'une partie des zones immergées, de températures plus élevées ou moins, de récoltes nettement moins abondantes, de phénomènes climatiques (tornades, typhons, cyclones, canicules...) amplifiés voire déplacés... générant par ricochet plus de mortalité, plus de guerres, plus de maladies, de mouvements d'immigration, etc...

mais... oui, l'être humain n'aura d'autre choix que de faire avec, et de... s'adapter à ce nouvel environnement. :bah:

Tu réalises à quel point c'est ridicule? Si dans 20 ans dans NY et Londres on a des barrages qui tiennent le choc, ils ne serviront plus à rien dans 50 ans. La montée des océans va continuer, même s'il n'y a plus de glaciers terrestres ou de banquise à faire fondre! La moitié de cette montée environ est liée à la seule expansion des océans à cause de la température. En plus, en enlevant la banquise, tu retires la meilleure couche réfléchissante possible. Conséquence, plus de réchauffement encore!

Pour finir, les régions les plus fertiles du monde sont aux altitudes basses: régions côtières chinoises, deltas et bassins des grands fleuves chargés d'alluvions... On va aller chercher ses alluvions à coup de pelleteuses pour les ramener en altitude?

Chaque bon médecin le sait: on ne guérit pas une maladie en s'attaquant au dernier wagon de conséquences. Il faut réduire la cause!

http://www.cosmovisions.com/qAsieTopo.htm

https://www.cartograf.fr/asie_populations.jpg

Y'a pas un truc qui frappe quand on superpose ces 2 cartes? J'aurais pu prendre n'importe quelle région du monde (sauf que l'Asie c'est quasi la moitié de la population planétaire)...

Par

En réponse à mynameisfedo

là où il a raison, c'est que, si on interdisait subitement tout utilisation d'un smartphone, que se passerait-il?

retour en arrière avec l'utilisation de 36 produits au lieu d'un, encore plus énergivores et producteurs de déchets? :bah:

Il n'a pas tort. Évidemment. Mais on ne peut réduire l'équation de l'usage du smartphone au seul appareil. Évidemment, le smartphone est une calculatrice utile et une lampe torche acceptable. C'est à priori plus écolo pour ces usages là (0 transfert de données) que les anciens objets (quoique j'ai dans mon placard une vieille lampe torche récupérée, qui fonctionne au bout de 20 ans...).

Par

En réponse à Philippe2446

Tu réalises à quel point c'est ridicule? Si dans 20 ans dans NY et Londres on a des barrages qui tiennent le choc, ils ne serviront plus à rien dans 50 ans. La montée des océans va continuer, même s'il n'y a plus de glaciers terrestres ou de banquise à faire fondre! La moitié de cette montée environ est liée à la seule expansion des océans à cause de la température. En plus, en enlevant la banquise, tu retires la meilleure couche réfléchissante possible. Conséquence, plus de réchauffement encore!

Pour finir, les régions les plus fertiles du monde sont aux altitudes basses: régions côtières chinoises, deltas et bassins des grands fleuves chargés d'alluvions... On va aller chercher ses alluvions à coup de pelleteuses pour les ramener en altitude?

Chaque bon médecin le sait: on ne guérit pas une maladie en s'attaquant au dernier wagon de conséquences. Il faut réduire la cause!

http://www.cosmovisions.com/qAsieTopo.htm

https://www.cartograf.fr/asie_populations.jpg

Y'a pas un truc qui frappe quand on superpose ces 2 cartes? J'aurais pu prendre n'importe quelle région du monde (sauf que l'Asie c'est quasi la moitié de la population planétaire)...

oui, c'est ridicule, oui, si ça ne tenait qu'à moi, cette planète serait le paradis.

sauf que la réalité, c'est qu'on a une bonne partie de la population mondiale qui n'en a rien à cirer de ce qui est en train de se passer, et qui ne veut rien faire pour changer son mode de vie et ses petites habitudes.

c'est comme ça et nous n'avons aucun moyen de pression envers cette population. d'autant qu'on y inclut les américains, les chinois, les indiens, les brésiliens, les arabes, les africains, etc... dont certains font partie des puissants de ce monde.

oui, c'est dommage, et même si 20% de cette population mondiale se mettaient à vivre soudainement comme des indiens d'Amazonie, ça n'empêcherait en rien ce continueraient de faire les 80% restants.

bref, faire en sorte que 100% des individus agissent de concert restera un doux rêve. donc, mieux vaut anticiper les problèmes et voir comment vivre avec. mais oui, beaucoup y laisseront des plumes, à commencer par les populations les plus pauvres. :bah:

on ne parle toutefois pas heureusement de l'extinction humaine mais d'un avenir plus... difficile. :bah:

Par

Attention cara vous allez etre la cible des fan de Greta et autres kmer verts qui preconisent la fin de notre modele de societé, sinon vous avez zappé une proposition d'un deputé LREM qui veut que les spots de pub de voiture diffusent un message pour inciter a prendre le velo ... Quel monde de malade et vivement que je mette assez de coté pour laisser ce pays.

Par

En réponse à Tylan38

C'est cyclique sur des dizaines de milliers d'années avec une élévation et une baisse de 2 à 3 dégrées par cycle. La on est à presque 2 dégrées en 100 ans, ça a démarré avec l'ere industrielle , donc arrêtez de nous rabâcher toujours la même chose

À propos de rabâcher, voilà l'expert en chef.

Par

En réponse à mynameisfedo

oui, c'est ridicule, oui, si ça ne tenait qu'à moi, cette planète serait le paradis.

sauf que la réalité, c'est qu'on a une bonne partie de la population mondiale qui n'en a rien à cirer de ce qui est en train de se passer, et qui ne veut rien faire pour changer son mode de vie et ses petites habitudes.

c'est comme ça et nous n'avons aucun moyen de pression envers cette population. d'autant qu'on y inclut les américains, les chinois, les indiens, les brésiliens, les arabes, les africains, etc... dont certains font partie des puissants de ce monde.

oui, c'est dommage, et même si 20% de cette population mondiale se mettaient à vivre soudainement comme des indiens d'Amazonie, ça n'empêcherait en rien ce continueraient de faire les 80% restants.

bref, faire en sorte que 100% des individus agissent de concert restera un doux rêve. donc, mieux vaut anticiper les problèmes et voir comment vivre avec. mais oui, beaucoup y laisseront des plumes, à commencer par les populations les plus pauvres. :bah:

on ne parle toutefois pas heureusement de l'extinction humaine mais d'un avenir plus... difficile. :bah:

Je suis d'accord sur l'analyse. Pas sur la "médication". Je fonce dans un mur, je freine. Même si je sais que l'impact est inévitable. Ça me paraît l'évidence même. Et il n'est pas exclu qu'assez vite, contraints par l'évidence qu'une action est indispensable, de plus en plus de pays fassent de même.

Par

En réponse à chriscooltv

suffit de constaté.

ConstatER. Déjà.

Tu fais de la sociologie de comptoir, en plus. Tâche de chez tâches.

Par

En réponse à mynameisfedo

là où il a raison, c'est que, si on interdisait subitement tout utilisation d'un smartphone, que se passerait-il?

retour en arrière avec l'utilisation de 36 produits au lieu d'un, encore plus énergivores et producteurs de déchets? :bah:

Un smartphone = 70 kg de terre remuée.

De l'induim pour faire de zoulis écrans, qu'on retrouve partout d'ailleurs...

Pour quel usage ?

Copaing, t'es où ?

T'as pas vu mon nouveau jeu ?

Jeu... Le gaming, le truc à la mode avec la génération qui débarque mais nous les brise avec ses combats d'écolo post pubères.

Y'a pas de jeu ? Han même po drôle, c'est pas stylé.

Au point que pour les « séduire », les RH se mettent à inventer des processus de recrutement avec lunettes 3D et VR pour les évaluer. Ça coûte une fortune, comme tout ce qui est « jeu ». Mais voilà, il faut être digne d'intérêt pour cette crétinosphère.

À croire que plus le phone est smart, plus l'utilisateur est con.

Il est envisagé d'ici quelques temps que les gens ne se rencontreront même plus, et qu'il est possible que les rapports sexuels soient abandonnés, la rencontre se faisant sur le réseau, via les mobiles.

Par contre, l'addiction au smartphone est, elle, bien une réalité.

Là comme ailleurs le constat est le même :

pour rigoler, y'a plus de problème de pollution.

Dès que c'est numérique, y'a de l'écolo qui est fan des gizmo qui clignotent sur les vêtements (pourtant 2 eme industrie la plus polluante au monde), prompt à vouloir une imprimante 3D pour sortir des figurines de fantasy et héros de SF qui finiront à la poubelle. Tout ça pour rien, juste pour s'amuser.

Mais quand il s'agit d'avoir les moyens d'aller gagner sa croûte, on ne sait pas quoi inventer pour faire chier le monde, le contraindre du mieux possible.

Je pense que certains là qui s'amusent à défiler en clans de dépressifs vont l'avoir un peu raide face à une concurrence de gens qui ont quelques envies, et pas envie de rigoler si on les en empêche... Et pas moins doué sinon plus qu'eux, parce que pendant qu'ils n'en branlent pas une à agiter des pancartes, les autres se perfectionnent.

Par

« cette pièce est remplie d'hommes blancs de plus de 50 ans. Je viens leur rappeler qu'ils sont en train d'escroquer leurs propres enfants. Je veux qu'ils regardent leurs propres petits-enfants dans les yeux et leur disent : j’ai vendu ton avenir ».

.

Je ne vois riens de nauseabond las dedans pour ma part.

Ce n'est rien d'autre qu'une simple description de la réalité.

.

Depuis l'avenement de l'ultra liberalisme initié par Tucatcher et Reagan

nous ne pouvons que constater qu'en Occident du moins

chaque generation à des conditions de vie

(en terme d'ecologie comme de progression de notre qualité de vie gloabalement)

.

Si vous etes née dans les années 70 vous etes la dernieres generations qui pouvaient esperer

vivre mieux que ses parents...

.

Aujourd'hui non seulement tous les acquis de l'etat providence de l'apres guere sont attaqués

(securité social, retraite, code du travail, precarité du travail elevé à l'etat de norme)

Mais mes des basiques comme l'esperance de vie en bonne santé se tasse ou recul..

Par

En réponse à nous75again

« cette pièce est remplie d'hommes blancs de plus de 50 ans. Je viens leur rappeler qu'ils sont en train d'escroquer leurs propres enfants. Je veux qu'ils regardent leurs propres petits-enfants dans les yeux et leur disent : j’ai vendu ton avenir ».

.

Je ne vois riens de nauseabond las dedans pour ma part.

Ce n'est rien d'autre qu'une simple description de la réalité.

.

Depuis l'avenement de l'ultra liberalisme initié par Tucatcher et Reagan

nous ne pouvons que constater qu'en Occident du moins

chaque generation à des conditions de vie

(en terme d'ecologie comme de progression de notre qualité de vie gloabalement)

.

Si vous etes née dans les années 70 vous etes la dernieres generations qui pouvaient esperer

vivre mieux que ses parents...

.

Aujourd'hui non seulement tous les acquis de l'etat providence de l'apres guere sont attaqués

(securité social, retraite, code du travail, precarité du travail elevé à l'etat de norme)

Mais mes des basiques comme l'esperance de vie en bonne santé se tasse ou recul..

Ici oui.

En Chine, ça va bien mieux, en Inde idem.

Dans certains coins d'Afrique aussi.

La roue tourne, et elle n'a pas terminé de sa rotation.

À trop roupiller sur ses lauriers, la gueule de bois a le goût de la saumure. Va falloir partager maintenant, terminé les pillages faciles loin des médias, d'autant qu'on a des humanistes en culotte courte qui n'ont rien compris mais ont un pouvoir de nuisance certain pour faire qu'on se retrouve plus vite à terre.

Par

En réponse à bar-lorraine

article bien pourri qui se contente de citer une personne, et même pire, un petit bout d'une phrase d'une personne, pour dénoncer des actes citoyens fondamentaux : parvenir à laisser une planète vivable pour nos enfants.

Il faut vraiment être idiot comme un journaleux auto ou un fanboy VW pour ne pas se rendre compte de l'urgence dans laquelle nous sommes...

Plus on ira dans le mur, plus le militantisme écologique sera virulent puis violent.

Tout à fait d'accord, et comme il n'y a pas de points attribués pour les messages, moi, je vous donne +100 tout simplement, la vérité, tout le monde la connait, mais personne ne fait rien pour enrayer le problème, et surtout pas les gouvernements, ils n'en ont rien à faire de l'écologie qui ne leur rapporte rien....................

Par

En réponse à Philippe2446

Ce calcul est totalement fallacieux. Il n'inclut pas toute l'infrastructure amont. Ton téléphone te permet de faire tout cela parce qu'il communique avec un tas de réseaux et de serveurs.

La TV à l'ancienne, c'était des émetteurs FM (certes gourmands mais beaucoup moins que les serveurs) qui consommaient la même quantité d'énergie quand toute la France était devant la télé qu'à 3h du matin. La TV actuelle, c'est la box fibre avec la vidéo à la demande (sur smartphone aussi donc...). Et là, la donne change. Chaque consommateur, ce sont des débits en plus. Quand tu fais chauffer les 1W de ton smartphone, tu fais chauffer pas mal de Watts ailleurs, crois-moi...

La chose qui aurait pu nous sauver, c'est l'efficience des systèmes informatiques, avec des puces toujours plus performantes, et les transmissions par fibre optique. Las ! Ca n'a servi qu'à alimenter encore et toujours plus de demande de débit! Il suffit de comparer les offres qui sont passés en 3 malheureuses années de 3Go/mois à 30 Go/mois.

Je ne suis pas sûr que le smartphone soit une si bonne chose concernant le bilan total...

Le smartphone est un concentré de technologie optimisant nos actions...Mais il n'est pas le seul à utiliser ces fameuses données dont tu causes...Loin de la.:blague:

Une voiture électrique "connecté" polluera puissance 1000 à la conception. :eek: Et bien plus à l'utilisation. :eek::eek:

Une télé "connecté" polluera 100 fois plus a la conception et à l'utilisation:

Merci Netflix et compagnie...Avec une conso électrique plus de 100 fois supérieur à un smartphone. (150w a l'heure lorsqu'un smartphone en demande 2 en moyenne...)

Et que penser des milliards/dizaines de milliards de photos qui sont hébergées par des réseaux sociaux comme Facebook. (Des Datas Centers fonctionnant à plein regime.)

C'est le comportement des gens qui produits cela...

Lorsque tu prends à prix "cassé" l'avion "connecté" pour faire plusieurs milliers de km chaque année, il est intéressant d'étudier le bilan carbone a la fin de l'année. (Tellement de pseudos écolos sont adeptes de ce genre de pratique...)

Ont évoquera pas les croisières...C'est Tellement bon pour l'économie. :miam:

C'est ce que je souhaitais mettre en évidence.

Les objets "connectés" sont plusieurs centaines de millions actuellement rien qu'aux USA...Et en pleine ascension.:tourne:

Les Meta données explosent ces dernières années et ce n'est rien comparé à ce que permettra la 5G...

Des spécialistes ont évoqué une utilisation de 200Go mensuel par personne dans les pays industrialisés d'ici l'avènement de la 5G. (Actuellement c'est 5Go.)

En cause l'utilisation de la VR et surtout RA...Très dévoreuse de bande passante.

Tout est fait pour inciter le consommateur...A toujours consommer plus et surtout être dépendant du système. :bah:

C'est comme ça. :bah:

Cependant le smartphone est pour moi le produit numérique qui est le moins impactant sur l'écosystème de part ses fonctions.

En comparaison la VE est un massacre écologique avec ses centaines de kilos de batteries embarquées.

Surtout si comme toi ont comptabilise l'infrastructure mis en place tout autour:

-Éoliennes. (Rendement 25% maximum et fabrication des aimants.)

-Parc photovoltaïques. (Détruisant des parcelles de bois...Je l'ai constaté de mes yeux en Gironde et panneaux a renouveler tous les 25ans...)

-Bornes de recharges. (Avec utilisation massives de cuivre...)

Et tout ça pour véhiculer des petites fesses d'un point A à un point B dans des autos de 1700/1800kg en moyenne.

Bien sur que si on fait sans smartphones, ca serait encore mieux pour la planète...Mais ne soyons pas naïfs, les smartphones vont a plus ou moins long terme remplacer:

-Nos cartes à puce. (Bleue, vitale, carburant et bien d'autres...)

-Nos identifiants (Carte d'identité, permis de conduire, passeports...)

-Nos commandes que nous passerons aux restaurants/magasins et x services...

Toute notre vie va dépendre de cet objet toujours plus sophistiqué d'ici les prochaines décennies.

C'est inéluctable et une suite logique de notre évolution. :oui:

Et pas que dans les pays industrialisés, car l'utilisation du smartphone est sociétale...Ce n'est pas (Ou plus) une lubie, mais une nécessité. :miam:

Je ne me vois plus faire sans personnellement...(Cependant j'arrive encore à l'éteindre quelques heures...si..si...:lol:) :bah:

Par

En réponse à Philippe2446

Je n'ai jamais prétendu qu'il n'y avait pas eu de crises, pas eu de disparition d'espèces, pas eu de glaciations (avec un début et une fin). J'affirme juste l'évidence:

-Il est prouvé que le CO2 agit comme gaz à effet de serre (en labo).

-Il est prouvé que nous sommes à l'origine de l'augmentation de la concentration en CO2 dans l'atmosphère. Elle est d'environ +120 ppm à ce jour (soit par rapport à l'ancien taux de CO2, une augmentation de 45%). Et ça correspond aux quantités qu'on sait estimer de manière assez précise de charbon, pétrole et gaz brûlé depuis 1840 (c'était peu de chose avant 1950...). La concentration actuelle en CO2 représente un record sur une période remontant à plus de 650 000 ans.

https://www.co2.earth/co2-ice-core-data

En conséquence, le réchauffement actuel (qui est prouvé par les mesures de températures, mais aussi la fontes des neiges, la navigabilité de l'océan arctique et la baisse de la surface des glaces aux 2 pôles) n'est qu'un début. Évidemment la concentration de CO2 va augmenter tant qu'on brûlera beaucoup plus de combustibles fossiles que la nature ne peut produire de matière à partir du CO2 par photosynthèse. Evidemment, de manièer analogue, la température va continuer de grimper.

Et non, je ne vois pas le rapport avec les Mammouths...

Je m'interroge: il y a des personnes sérieuses compétentes qui n'adhèrent pas du tout aux théories du GIEC.

Des personnes qui n'ont aucun intérêt particulier de défendre un point de vue contradictoire.

Hors, on ne leur donne quasiment jamais la parole ou une audience suffisante. Souvent face à ces scientifiques climato-septiques ont opposent des personnalités politiques ou militants écolos. En fait le but est de tourner en dérision l'opposant. Si l'on s'en tient aux travaux du GIEC, les estimations vont de 1.5 à 4.5 degrés d'augmentation en 1 siècle. Il n'y a aucun consensus sur une température, alors souvent les journalistes donnent la moyenne ou le maximum pour le battage médiatique. Il n'est plus possible d'avoir un journal télévisé sans que l'on parle du dérèglement climatique. Avant c'était le réchauffement, mais il semble que depuis quelque temps, avec les situations météo comme celle de ces jours-ci, le réchauffement n'est pas crédible. De toute façon les chiffres sont la et pas forcément favorable aux idéologues. La climatologie est une science très récente, ou nous n'avons aucun recul sur un certain nombre de théories, ce qui m'étonne ce sont que des marchands de vent comme Hulot, Bertrand, etc...nous culpabilisent alors que leur comportement vis à vis de leur propre discours est indécent.

Drôle de société!

Par

En réponse à Axel015

Sauf que l'humanité est quelques peu plus intelligente que les espèces du crétacé tertiaire.

Certains vivent dans des pays où il fait plus de 45°C toute l'année.

Certains vivent dans des pays où il fait -50 ° C toute l'année.

Alors un changement de 2°C en 50 ans, et une montée des eaux de quelques cm. Il faut vraiment penser que l'espèce humaine est une sous-espèce pour ne pas croire que l'on s'adaptera sans soucis.

 Si tu es représentatif de l'intelligence de l'espèce humaine, tu me vois quelque peu inquiet quant à son avenir.

Le petit article ci dessous (Récent), que tu devrais lire attentivement a mon avis...

T'aideras à mieux cerner les enjeux dont devra faire face l'humanité dans les décennies à venir:

"si les chercheurs scrutent particulièrement le Thwaites c’est qu’ils le considèrent comme un pivot de la stabilité de la calotte glaciaire. Avec son voisin le Pine Island, ce glacier forme une sorte de rempart qui, relâché à la mer, pourrait à lui seul faire monter le niveau des océans dans le monde d’au moins 65 cm. S’il se détache un jour, gare aussi à la réaction en chaîne…

Les glaciers étant connectés, le premier qui craque, risque d’entraîner les autres. C’est in fine toute la calotte polaire qui peut basculer alors vers l’océan et entraîner la submersion des côtes. Selon les prévisions les plus pessimistes, la fonte totale du pôle Sud pourrait entraîner une hausse du niveau des océans d’environ trois mètres. Assez pour inonder des villes côtières telles New York et Miami et forcer la relocalisation de plus de 150 millions de personnes qui vivent sur les côtes partout dans le monde.

D’après une étude publiée ce jeudi dans Nature, la disparition des calottes glaciaires de l’Antarctique et du Groenland, en plus d’augmenter le niveau des océans, pourrait aussi multiplier les événements météo extrêmes et modifier fortement le climat de certaines régions dans les prochaines décennies. Et c’est sans compter les dégâts sur la faune. Les glaciers des pôles renferment plus de deux tiers de l’eau douce de la planète. Leur dégel dessaliniserait les mers du globe, ce qui pourrait s’avérer fatal pour de nombreuses espèces marines."

En Clair, tu peux fanfarroner haut et fort..

Ca ne te rendra pas plus malin que les autres lorsque tu te trouveras devant le fait accompli.

Mais tu penses probablement y échapper de ton vivant...Hélas...Ne rêve pas trop...Les événements climatiques s'enchaînent et s'intensifient déjà ces dernières années sans que l'on puisse y faire quoi que ce soit...:non:

Pour information, des milliers de scientifiques dont la vie consiste à étudier le climat, nous ont donné jusqu'à 2030 afin d'inverser la tendance. (Autrement exprimé: éviter le point de non retour.)

Pour complément d'information: Nous avons battu notre record d'augmentation (Pas de rejet) de volume de Co2 en 2018 (Avec + 2.6%)

Pour conclure l'information:

L'objectif (Très très ambitieux...) était de diminuer de 50% nos rejets de CO2 d'ici 2030. :voyons:

Bref ! Aucun risque qu'on y parviennent...On est tellement intelligent. (Il n'y a qu'à te lire pour s'en rendre compte.)

Le fameux 50% de rejets de CO2 en moins d'ici 2030, ne vise pas à enrayer le réchauffement climatique mais à pouvoir le contenir a des valeurs supportables pour les espèces vivantes...(Faune et flore)

Ah oui...Il faut que tu puisses manger pour vivre...Et les animaux/plantes n'ont pas la climatisation comme toi.:blague:

Mais c'est une donnée qui a du t'echapper.:roll:

Le "seulement" +2 degrés qui te parait risible et visiblement qui t'amuse...

Aura des conséquences non négligeable sur l'écosystème qui lui ne vit pas dans une bulle pour se protéger. :pfff:

De plus, les variations de températures vont devenir de plus en plus extrêmes Car oui, il y aura toujours des périodes froides...Voir très froide...Mais qui vont côtoyer des chaleurs intenses. :eek:

Le mélange des deux va être détonnant.

D'où pourquoi le réchauffement climatique amène un dérèglement climatique...Il ne faut pas voir en +2 degrés, une simple augmentation de la température mais une porte ouverte à des événements climatiques de plus en plus fréquents et violents.

Un exemple simple:

Eaux plus chaudes, plus d'évaporation, nuages bien charges en pluie, et forcément il faut que ça retombe ensuite...

Les nuages ayant tendances a être bloqués par les chaînes montagneuses...

Bref ! Je te laisse analyser la suite Einstein. :cyp:

Dans le même temps:

-Fontes des glaciers et elevations du niveau des océans...

-Fonte du Permafrost et augmentation accru de la temperature...(Le jour ou il sera libéré, crois moi, ton mode de vie ne sera plus le même.)

Certains ont tendance à évoquer les fluctuations de températures qu'a connu la planète pour se rassurer...Mais si on écrit le scénario le plus pessimiste, on va vers l'inconnue.

Aucun modèle physique, aucunes données ne peut nous donner une idée de l'impact que représenterait sur notre planète, une augmentation de + 4/5 degrés...D'ici 2100.

Je pense néanmoins que ce scénario devrait être éviter, car lorsque nous allons vraiment subir les premiers effets réellement dévastateurs, nous allons faire tout pour sauver le monde. (Nous et les autres espèces vivantes...Du moins ce qu'il en restera.)

Je m'attend plutôt a ce que nos générations actuelles subissent un maximum de catastrophes d'ici la moitié de ce siècle, puis une amélioration lente mais notable ensuite. :redface:

Je ne la connaitrais pas de mon vivant comme beaucoup ici...

Mais je pense qu'elle est possible. (Et quoi qu'il en soit neccessaire.) :fleur:

Par

En réponse à gordini12

Je m'interroge: il y a des personnes sérieuses compétentes qui n'adhèrent pas du tout aux théories du GIEC.

Des personnes qui n'ont aucun intérêt particulier de défendre un point de vue contradictoire.

Hors, on ne leur donne quasiment jamais la parole ou une audience suffisante. Souvent face à ces scientifiques climato-septiques ont opposent des personnalités politiques ou militants écolos. En fait le but est de tourner en dérision l'opposant. Si l'on s'en tient aux travaux du GIEC, les estimations vont de 1.5 à 4.5 degrés d'augmentation en 1 siècle. Il n'y a aucun consensus sur une température, alors souvent les journalistes donnent la moyenne ou le maximum pour le battage médiatique. Il n'est plus possible d'avoir un journal télévisé sans que l'on parle du dérèglement climatique. Avant c'était le réchauffement, mais il semble que depuis quelque temps, avec les situations météo comme celle de ces jours-ci, le réchauffement n'est pas crédible. De toute façon les chiffres sont la et pas forcément favorable aux idéologues. La climatologie est une science très récente, ou nous n'avons aucun recul sur un certain nombre de théories, ce qui m'étonne ce sont que des marchands de vent comme Hulot, Bertrand, etc...nous culpabilisent alors que leur comportement vis à vis de leur propre discours est indécent.

Drôle de société!

Le réchauffement climatique amène forcément un dérèglement climatique. :bah:

Les tempêtes se forment à partir des chocs de températures...

Plus ils sont extrêmes, plus la tempête sera violente. :peur:

Comme je l'expliquais sur mon commentaire précédent, l'évaporation de l'eau entraîne forcément des nuages chargés en pluie et lorsqu'il se déversent (Généralement a l'approche des zones montagneuses avec pentes, rivières...Etc...), cela fait du dégât dans les plaines.

Il n'y a pas besoin d'avoir 1000/10 000/100 000ans de recul pour comprendre ca.

A cela s'ajoute à la fonte des glaciers, puis de l'elevation de la temperatire des oceans (Plus protégé par les glaciers concernant la banquise) du permafrost...

Ne pas oublier les forêts qui ont un rôle de régulateur également...Mais que les êtres humains deciment autant qu'ils le peuvent...Ça ne peut qu'avoir un impact significatif sur nos vies sans même être climatologue.

Les végétaux sont utilisés pour assainir l'air dans des bureaux à Shanghaï par exemple. (Il purifie l'air a petite échelle...Alors imagine l'importance des immenses forêts autour du globe...)

L'augmentation des températures ne peut pas être donnée précisément, car il s'agit de prendre en compte plusieurs facteurs et d'anticiper les changements que pourrait opérer l'espèce humaine.

(Il y'a les optimistes et les pessimistes...Les climatologues ne dérogent pas à la règle.)

4.5 degrés par exemple, c'est si rien ne se fait pour enrayer le réchauffement climatique.

1.5 degrés, c'est si nous prenons totalement conscience du réchauffement climatique, et que nous mettons tout en oeuvre pour le limiter. (Ce que nous ne faisons pas actuellement.)

Je m'interresse au réchauffement climatique depuis Kyoto en 1997...

A cette époque, 50% de la communauté scientifique n'y croyait tout simplement pas.

Actuellement, à part quelques énergumènes, cela fait consensus. :redface:

Une minorité de scientifiques pensent encore que ce réchauffement climatique est naturel. (Mais le pourcentage tend à diminuer d'année en année...)

Sinon concrètement, il faut savoir qu'une étude très sérieuse regroupant des milliers de scientifiques à été mené en 2007 concernant des modélisations (2007 à 2100) de la température a l'échelle du globe.

En 2017, soit 10 ans plus tard...

Toutes les prévisions ont été dépassées (Même les plus pessimistes.) sur la période 2007/2017.

D'où la fameuse lettre ouverte de ces milliers de scientifiques aux gouvernement et entreprises du monde entier afin de les alarmer sur l'avenir de la planète, et par conséquent leurs avenirs qui s'annoncent on ne peut plus sombre.

Par

En réponse à mekinsy

Le réchauffement climatique amène forcément un dérèglement climatique. :bah:

Les tempêtes se forment à partir des chocs de températures...

Plus ils sont extrêmes, plus la tempête sera violente. :peur:

Comme je l'expliquais sur mon commentaire précédent, l'évaporation de l'eau entraîne forcément des nuages chargés en pluie et lorsqu'il se déversent (Généralement a l'approche des zones montagneuses avec pentes, rivières...Etc...), cela fait du dégât dans les plaines.

Il n'y a pas besoin d'avoir 1000/10 000/100 000ans de recul pour comprendre ca.

A cela s'ajoute à la fonte des glaciers, puis de l'elevation de la temperatire des oceans (Plus protégé par les glaciers concernant la banquise) du permafrost...

Ne pas oublier les forêts qui ont un rôle de régulateur également...Mais que les êtres humains deciment autant qu'ils le peuvent...Ça ne peut qu'avoir un impact significatif sur nos vies sans même être climatologue.

Les végétaux sont utilisés pour assainir l'air dans des bureaux à Shanghaï par exemple. (Il purifie l'air a petite échelle...Alors imagine l'importance des immenses forêts autour du globe...)

L'augmentation des températures ne peut pas être donnée précisément, car il s'agit de prendre en compte plusieurs facteurs et d'anticiper les changements que pourrait opérer l'espèce humaine.

(Il y'a les optimistes et les pessimistes...Les climatologues ne dérogent pas à la règle.)

4.5 degrés par exemple, c'est si rien ne se fait pour enrayer le réchauffement climatique.

1.5 degrés, c'est si nous prenons totalement conscience du réchauffement climatique, et que nous mettons tout en oeuvre pour le limiter. (Ce que nous ne faisons pas actuellement.)

Je m'interresse au réchauffement climatique depuis Kyoto en 1997...

A cette époque, 50% de la communauté scientifique n'y croyait tout simplement pas.

Actuellement, à part quelques énergumènes, cela fait consensus. :redface:

Une minorité de scientifiques pensent encore que ce réchauffement climatique est naturel. (Mais le pourcentage tend à diminuer d'année en année...)

Sinon concrètement, il faut savoir qu'une étude très sérieuse regroupant des milliers de scientifiques à été mené en 2007 concernant des modélisations (2007 à 2100) de la température a l'échelle du globe.

En 2017, soit 10 ans plus tard...

Toutes les prévisions ont été dépassées (Même les plus pessimistes.) sur la période 2007/2017.

D'où la fameuse lettre ouverte de ces milliers de scientifiques aux gouvernement et entreprises du monde entier afin de les alarmer sur l'avenir de la planète, et par conséquent leurs avenirs qui s'annoncent on ne peut plus sombre.

Actuellement, à part quelques énergumènes, cela fait consensus.

Quelle légitimité scientifique as tu , pour te permettre de juger des énergumènes dont certains sont prix Nobel?

Certains étudient les paramètres influents depuis 40 ans, sont reconnus par la communauté scientifique et soudain on balaie d'un revers de main leur compétence, car ils n'adhèrent pas à la théorie à la mode!

Par

Je comprends les interrogations. J'ai, pour moi, trouvé une réponse qui me convainc absolument.

D'autres avant toi, dans le même doute, m'ont transféré ce lien:

http://www.skyfall.fr/le-collectif-des-climato-realistes/

J'ai fini par "googler",un à un, les membres du fameux club.

Dans le "comité scientifique", 3 retraités, 1 actif, et.... 2 personnes décédées. Ils doivent se réunir souvent! Idem pour les "personalités scientifiques" signataires. L'âge moyen dépasse les 70 ans. Pas étonnant donc qu'on ne les voie pas beaucoup sur les plateaux télé!

Par

En réponse à Axel015

Tu as raison.

On trouveras sans doute un point de stabilité à 20 milliards d'habitant.

Ça tombe bien selon les experts de l'écologie, la Terre est conçu pour 1 milliard de personnes "issu de pays développé" pour être à l'équilibre écologiquement parlant.

Et si les pays développés s'en sortent avec une natalité faible c'est uniquement parce que l'économie est mondialisée. Il suffit d'aller en Afrique pour trouver des ressources, la Chine la bien compris depuis que la natalité à baisser, ils investissent massivement dans les pays à forte contamination humaine.

"les pays à forte contamination humaine "

Par

En réponse à Sage Centenaire

Ce qui me choque le plus dans cet article, c'est la mentalité des jeunes générations. Le discours de la gamine de 18 ans est nauséabond de connerie et d'ethnomasochisme. J'ai de plus en plus l'impression que les générations futures se remplissent de petits merdeux cosmopolites qui croient avoir tout compris à la vie et passeront leur temps à faire la morale et cracher leur venin se croyant légitimes.

+1

Ils sont surtout naïfs et manipulés comme des couillons.

Par

En réponse à gordini12

Actuellement, à part quelques énergumènes, cela fait consensus.

Quelle légitimité scientifique as tu , pour te permettre de juger des énergumènes dont certains sont prix Nobel?

Certains étudient les paramètres influents depuis 40 ans, sont reconnus par la communauté scientifique et soudain on balaie d'un revers de main leur compétence, car ils n'adhèrent pas à la théorie à la mode!

Je présume que tu fais références à cela:

https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique

Alors si tu prends la peine de lire ce en quoi ces climato sceptiques ne sont pas d'accord, tu constateras que ce n'est pas sur le réchauffement climatique (Puisse qu'il est scientifiquement prouvé), mais sur son ORIGINE. :coucou:

Ils pensent qu'il n'est pas d'origine humaine.

Ils font partie de la "minorité" que j'évoquais et ne font pas partie des énergumènes dont je faisais illusion.

Je designais par le terme "énergumènes", les "très" rares pseudos scientifiques qui ne croient pas au réchauffement climatique, alors que les chiffres démontrent le contraire. :orni::orni::orni:

Relis avec attention mon précédent commentaire...(Oui je sais, il est long et chiant...:tongue:) :wink:

PS: Depuis le temps que tu me vois sur le forum, tu sais bien que je suis ouvert...:rs:

Mais concernant le climat, Il va falloir des arguments bétons pour contrecarrer 22ans de constats.:bah:

Par

En réponse à mekinsy

En même temps un smartphone est un produit extrêmement écologique (Sans aucune ironie de ma part.)...

Sa consommation électrique est optimisée au milliwatts près. (En usage intensif, on ne dépassera pas les 20w dans la journée.)

Il remplace (Et plutôt bien concernant les haut de gamme) les produits suivants:

-Appareil photos numérique.

-Camera vidéo.

-GPS.

-Téléviseur. (L'image est petite mais d'une très grande qualité car generalement au moins Full HD, et ne fatigue pas les yeux.)

-Baladeur audio. (Sortie casque bluffante pour les plus performants d'entre eux.)

-PC multimédia. (Je n'utilise quasiment plus que mon smartphone pour surfer sur le net, regarder des vidéos sur YouTube, faire des annonces sur des sites tel le bon coin, consulter des dossiers ou autres...C'est super pratique et très rapide.)

-Calculatrice.

-Lampe torche.

Et accessoirement on peut jouer avec...(Ce que je ne fais pas personnellement.)

Téléphoner.

Des centaines d'applications peuvent servir à autres choses comme:

visualiser un système de video surveillance.

Podometres.

Télécommande...Pour Par exemple piloter la domotique de sa maison/son appartement.

Tout ca dans un objet compact de 155 grammes. (Le poids du mien.)

Et je l'ai depuis 3ans...:bah:

Bref ! Si la pollution s'arrête à la fabrication d'un milliard de smartphone par an pour alimenter le monde entier, ca me va.:oui:

(Un fort volume de ventes permet d'optimiser la recherche afin de rendre les smartphones toujours plus performants et polyvalents.)

Seulement voilà, il y en a qui ont besoin d'une télé 77pouces voir 85 pouces, d'un PC surpuissant pour jouer consommant 500w...D'un ampli home cinéma de 700w...De la voiture électrique avec 700kg de batteries...De pouvoir prendre l'avion pour aller voir ce qu'il se passe à l'autre bout de la planète...Qui balancent leurs yaourts a la poubelle parce que la date de péremption est passée de 24h...:pfff:

Ça non, ce n'est pas écologique. :non:

Bref ! Il faut arrêter un peu avec les smartphones...

C'est vraiment un outil formidable pour qui prend la peine de maximiser son utilisation.

Ok mais sur 1 écran 6". bonjour la myopathie

Sans oublier l individualisme.

Par

Bonjour la myopie

Par

En réponse à gordini12

Actuellement, à part quelques énergumènes, cela fait consensus.

Quelle légitimité scientifique as tu , pour te permettre de juger des énergumènes dont certains sont prix Nobel?

Certains étudient les paramètres influents depuis 40 ans, sont reconnus par la communauté scientifique et soudain on balaie d'un revers de main leur compétence, car ils n'adhèrent pas à la théorie à la mode!

Je vois qu'on avance toujours les mêmes arguments… Mais comme je l'ai déjà dit, bien des scientifiques reconnus et ont défendu l'innocuité du glyphosate, de l'amiante, du sucre etc...

Par

En réponse à mekinsy

Je présume que tu fais références à cela:

https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique

Alors si tu prends la peine de lire ce en quoi ces climato sceptiques ne sont pas d'accord, tu constateras que ce n'est pas sur le réchauffement climatique (Puisse qu'il est scientifiquement prouvé), mais sur son ORIGINE. :coucou:

Ils pensent qu'il n'est pas d'origine humaine.

Ils font partie de la "minorité" que j'évoquais et ne font pas partie des énergumènes dont je faisais illusion.

Je designais par le terme "énergumènes", les "très" rares pseudos scientifiques qui ne croient pas au réchauffement climatique, alors que les chiffres démontrent le contraire. :orni::orni::orni:

Relis avec attention mon précédent commentaire...(Oui je sais, il est long et chiant...:tongue:) :wink:

PS: Depuis le temps que tu me vois sur le forum, tu sais bien que je suis ouvert...:rs:

Mais concernant le climat, Il va falloir des arguments bétons pour contrecarrer 22ans de constats.:bah:

Concernant la température, si tu as des bases scientifiques, tu imagines bien que les choses ne sont pas aussi simples que le constat versé tous les jours à la télé. Le nombre de points de mesure, la pertinence des points la précision des mesures et comment faire la moyenne. Pour ce qui est de la mesure par satellite c'est récent, alors ...Pour les mesures terrestres d'il y a 150 ans.. Alors tu te rends compte que ce qui parait simple au premier abord est déjà d'une extrême complexité. Il y a ensuite la méthode pour compiler les mesures, et tracer les courbes. Et la on s’aperçoit que le GIEC avait triché, il l'a reconnu pour présenter la fameuse courbe en forme de crosse de hockey. les arguments de Gervais et Courtillot pour les français (pour les autres mon anglais n'est pas suffisamment bon) ne sont pas dénués d'intérêt. La moindre des choses est d'avoir un peu de modestie vis à vis de phénomènes dont nous ne savons pas grand chose. Il semble évident que toute notre activité actuelle crée des "choses", mais la proportion? Tu ne va pas me faire croire que tu adhères aux théories de Perrichon, et pourtant l'apparente évidence des chiffres semble la. J'ai appris dans mon métier que le "toutes choses égales par ailleurs" est d'une extrême complexité et quasiment jamais possible hors laboratoire. C'est comme les mesures de température ce qui parait simple au premier abord est souvent compliqué. Comme je l 'écrivais comment croire à ces théories quand en même temps un des plus grand brasseur de vent comme Hulot possède 4 résidences aux 4 coins de la France et se déplace partout sur la planète. Pour quelqu'un qui nous culpabilise, je le trouve peu crédible.

Il y a eu des périodes de réchauffement au 12 ème siècle dont nous n'avons pas d'explication particulière, et pour le reste qu'est ce que 10 000 ans sur une vie de 4.3 milliards d'années. Je ne sais qui croire, surtout quand un business est bien créé derrière cette théorie. La mariée me semble trop belle!

Par

En réponse à Philippe2446

Je comprends les interrogations. J'ai, pour moi, trouvé une réponse qui me convainc absolument.

D'autres avant toi, dans le même doute, m'ont transféré ce lien:

http://www.skyfall.fr/le-collectif-des-climato-realistes/

J'ai fini par "googler",un à un, les membres du fameux club.

Dans le "comité scientifique", 3 retraités, 1 actif, et.... 2 personnes décédées. Ils doivent se réunir souvent! Idem pour les "personalités scientifiques" signataires. L'âge moyen dépasse les 70 ans. Pas étonnant donc qu'on ne les voie pas beaucoup sur les plateaux télé!

J'ai appris avec l'age à avoir un peu de recul sur les événements. On critique l'age de certains opposants français mais il y en a plein d'autres plus jeunes dans le monde. De plus les jeunes sont plus faciles à manipuler, c'est pour cela que les entreprises se débarrassent des vieux sauf des directeurs (ce sont eux qui décident).

J'ai déja été confronté dans la vie à des situations ou la science s'était trompée, alors que des "vieux" m'avaient alertés.

Quand on écoute Gervais ou Courtillot, ils ne sont pas séniles, et n'ont pas d'avis tranché sur le sujet.

J'étais, ’il y a peu de temps, plutôt du coté "pour", mais le matraquage médiatique et les prétextes pour créer de nouveaux besoins m'interroge.

Par

En réponse à gordini12

Concernant la température, si tu as des bases scientifiques, tu imagines bien que les choses ne sont pas aussi simples que le constat versé tous les jours à la télé. Le nombre de points de mesure, la pertinence des points la précision des mesures et comment faire la moyenne. Pour ce qui est de la mesure par satellite c'est récent, alors ...Pour les mesures terrestres d'il y a 150 ans.. Alors tu te rends compte que ce qui parait simple au premier abord est déjà d'une extrême complexité. Il y a ensuite la méthode pour compiler les mesures, et tracer les courbes. Et la on s’aperçoit que le GIEC avait triché, il l'a reconnu pour présenter la fameuse courbe en forme de crosse de hockey. les arguments de Gervais et Courtillot pour les français (pour les autres mon anglais n'est pas suffisamment bon) ne sont pas dénués d'intérêt. La moindre des choses est d'avoir un peu de modestie vis à vis de phénomènes dont nous ne savons pas grand chose. Il semble évident que toute notre activité actuelle crée des "choses", mais la proportion? Tu ne va pas me faire croire que tu adhères aux théories de Perrichon, et pourtant l'apparente évidence des chiffres semble la. J'ai appris dans mon métier que le "toutes choses égales par ailleurs" est d'une extrême complexité et quasiment jamais possible hors laboratoire. C'est comme les mesures de température ce qui parait simple au premier abord est souvent compliqué. Comme je l 'écrivais comment croire à ces théories quand en même temps un des plus grand brasseur de vent comme Hulot possède 4 résidences aux 4 coins de la France et se déplace partout sur la planète. Pour quelqu'un qui nous culpabilise, je le trouve peu crédible.

Il y a eu des périodes de réchauffement au 12 ème siècle dont nous n'avons pas d'explication particulière, et pour le reste qu'est ce que 10 000 ans sur une vie de 4.3 milliards d'années. Je ne sais qui croire, surtout quand un business est bien créé derrière cette théorie. La mariée me semble trop belle!

Quand même cocasse de parler de business du réchauffement, quand on sait que les grands groupes industriels ont tout intérêt à ce que le réchauffement climatique ne soit pas reconnu…

Par

En réponse à Absolute

Quand même cocasse de parler de business du réchauffement, quand on sait que les grands groupes industriels ont tout intérêt à ce que le réchauffement climatique ne soit pas reconnu…

Pas sur, ce sont de nouvelles opportunités de business, sur certains créneaux qui commençaient à s’essouffler.

Par

En réponse à Absolute

Quand même cocasse de parler de business du réchauffement, quand on sait que les grands groupes industriels ont tout intérêt à ce que le réchauffement climatique ne soit pas reconnu…

Puisque tu parles de manipulation, il faut quand même rappeler qu’il y a proportionnellement bien plus de climato-sceptiques dans la population qu’au sein de la communauté scientifique. Or il est bien plus facile de manipuler des ignorants…

Avoir de solides bases scientifiques aide à appréhender le problème climatique. Les mensonges par omission des climato-sceptiques ont déjà été évoqués (sur le forçage radiatif notamment). Et surtout, il est comme je l'ai dit dans l'intérêt de l'activité économique de nier le réchauffement. Moins d'émission signifie quand même dans une large mesure moins de consommation d'énergie et donc moins d'activité économique !

Oui parce que là où il ne faut pas tomber dans le panneau, c'est sur les solutions proposées. Entre celles des zadistes néo-moyenâgeux et des vendeurs d'éoliennes, faut savoir faire le tri.

Par

Qui n'a pas suivi un jour un véhicule diesel plus ou moins délabré et fumant noir avec des autocollants : stop au nucléaire, stop à la pollution..........

Par

En réponse à Absolute

Puisque tu parles de manipulation, il faut quand même rappeler qu’il y a proportionnellement bien plus de climato-sceptiques dans la population qu’au sein de la communauté scientifique. Or il est bien plus facile de manipuler des ignorants…

Avoir de solides bases scientifiques aide à appréhender le problème climatique. Les mensonges par omission des climato-sceptiques ont déjà été évoqués (sur le forçage radiatif notamment). Et surtout, il est comme je l'ai dit dans l'intérêt de l'activité économique de nier le réchauffement. Moins d'émission signifie quand même dans une large mesure moins de consommation d'énergie et donc moins d'activité économique !

Oui parce que là où il ne faut pas tomber dans le panneau, c'est sur les solutions proposées. Entre celles des zadistes néo-moyenâgeux et des vendeurs d'éoliennes, faut savoir faire le tri.

Je te suis, mais justement je ne vois pas beaucoup de personnes militant pour une réduction de consommation.

Hors c'est la plus grande évidence. ce que je vois, c'est nouvelle mobilité, nouvelle facon de consommer, etc...

Il y a beaucoup de personnes qui adhèrent aux thèses de sauvons la planète, mais moins qui mettent en application.

On change de véhicule, on bouffe bio, mais on continue à voyager, laisser les lumières allumées, le chauffage à fond la caisse, etc...Bref pas d'actes en cohérence avec le discours. Si en plus tu rajoute le rejet du nucléaire qui est de l'idéologie, cela ne va pas loin..

Par

En réponse à gordini12

Je te suis, mais justement je ne vois pas beaucoup de personnes militant pour une réduction de consommation.

Hors c'est la plus grande évidence. ce que je vois, c'est nouvelle mobilité, nouvelle facon de consommer, etc...

Il y a beaucoup de personnes qui adhèrent aux thèses de sauvons la planète, mais moins qui mettent en application.

On change de véhicule, on bouffe bio, mais on continue à voyager, laisser les lumières allumées, le chauffage à fond la caisse, etc...Bref pas d'actes en cohérence avec le discours. Si en plus tu rajoute le rejet du nucléaire qui est de l'idéologie, cela ne va pas loin..

Tout à fait.

Le problème étant lié à la communication sur l’environnement en général (le climat n’en est qu’une facette). Elle est insuffisante et de mauvaise qualité car le sujet n’est jamais traité en tant que sujet de fond.

Le rôle de cette communication revient en principe à la classe dirigeante mais on voit bien ce que ça donne en matière d’hypocrisie et d’incohérence. Les associations de type Greenpeace sont malheureusement minées par les idéologies et leur communication est basée sur la culpabilisation du consommateur avec des résultats désastreux sur l’image de « l’écologie », terme aujourd’hui presque péjoratif. On en oublierait presque qu'il s'agit à l'origine d'une science...

Par

En réponse à Absolute

Tout à fait.

Le problème étant lié à la communication sur l’environnement en général (le climat n’en est qu’une facette). Elle est insuffisante et de mauvaise qualité car le sujet n’est jamais traité en tant que sujet de fond.

Le rôle de cette communication revient en principe à la classe dirigeante mais on voit bien ce que ça donne en matière d’hypocrisie et d’incohérence. Les associations de type Greenpeace sont malheureusement minées par les idéologies et leur communication est basée sur la culpabilisation du consommateur avec des résultats désastreux sur l’image de « l’écologie », terme aujourd’hui presque péjoratif. On en oublierait presque qu'il s'agit à l'origine d'une science...

Le dogme est une plaie, et des dogmatiques qui ont ou prennent le pouvoir sources d'enfers sur terre.

Par

En réponse à Absolute

Tout à fait.

Le problème étant lié à la communication sur l’environnement en général (le climat n’en est qu’une facette). Elle est insuffisante et de mauvaise qualité car le sujet n’est jamais traité en tant que sujet de fond.

Le rôle de cette communication revient en principe à la classe dirigeante mais on voit bien ce que ça donne en matière d’hypocrisie et d’incohérence. Les associations de type Greenpeace sont malheureusement minées par les idéologies et leur communication est basée sur la culpabilisation du consommateur avec des résultats désastreux sur l’image de « l’écologie », terme aujourd’hui presque péjoratif. On en oublierait presque qu'il s'agit à l'origine d'une science...

Mais c'est comme ça partout! L'écologie n'est pas une exception.

Regardez à qui nous confions le soin de protéger nos conditions de travail: à des syndicats souvent beaucoup plus radicaux que leur base, qui ne participe même plus aux élections tellement elle ne croit plus au syndicalisme.

Regardez les militants pour le bien-être animal... Des extrémistes qui sont prêts à tout pour empêcher les consommateurs d'acheter et les producteurs de produire la viande. Pourtant il y a un problème dans nos abatoirs notamment...

Les dirigeants des grandes entreprises? Prêts à tout pour améliorer leur bilan à court terme, quelle que soit la conséquence à la fois sur les questions de stratégie et sur l'emploi.

Je pourrais continuer sur les politiques, les cheminots...

C'est parfaitement normal: chacun voit midi à sa porte. La mauvaise qualité de la couverture médiatique est quand à elle l'image d'une mauvaise éducation à cette problématique, nécessitant de repartir de zéro. C'est aussi la résultante de la question du lectorat/de l'audimat (il faut plaire à tous...). Du coup, quand on veut se renseigner "vraiment", il faut lire des rapports de 50 pages en anglais, lire de la presse spécialisée... C'est un peu hard...

Ce qui me rend triste, c'est que vous avez l'air de présenter la résignation comme une solution au problème...?

Par

En réponse à gordini12

J'ai appris avec l'age à avoir un peu de recul sur les événements. On critique l'age de certains opposants français mais il y en a plein d'autres plus jeunes dans le monde. De plus les jeunes sont plus faciles à manipuler, c'est pour cela que les entreprises se débarrassent des vieux sauf des directeurs (ce sont eux qui décident).

J'ai déja été confronté dans la vie à des situations ou la science s'était trompée, alors que des "vieux" m'avaient alertés.

Quand on écoute Gervais ou Courtillot, ils ne sont pas séniles, et n'ont pas d'avis tranché sur le sujet.

J'étais, ’il y a peu de temps, plutôt du coté "pour", mais le matraquage médiatique et les prétextes pour créer de nouveaux besoins m'interroge.

Je respecte les "vieux" dans la société et dans l'entreprise. Mais on ne peut présenter un homme qui est mort depuis 5 ans et qui aurait eu 99 ans comme un scientifique aujourd'hui. C'est tout simplement mensonger. D'autant plus que les connaissances évoluent en science, au rythme des découvertes et des théories. Comment un signataire de pétition peut-il se considérer comme crédible en tant que scientifique si, au vu de son âge, il n'a pas été en mesure de travailler depuis 10 ans, voir plus (je parle d'avoir accès aux instruments de mesure, aux recherches des confrères... en université, en laboratoire...)?

J'ai une autre théorie, que soutient mon expérience personnelle. Une génération entière de personnes nées peu avant GM2 a souffert dans leur enfance, puis profité à plein régime de la croissance des 30 glorieuses et du plein emploi (ils ont eu plus de croissance économique, et ont vu leur niveau de vie augmenter plus vite, que n'importe quelle génération avant ou après!). Ils n'ont pour ainsi dire connu que ça: la croissance. L'idée que ce serait fini, que quelque part si ça se termine si vite, c'est un peu leur faute d'en avoir trop profité, est quelque chose qu'on n'a pas envie de regarder en face...

Et quand je lis les publications allemandes ou anglaises, je m'aperçois que la France est le bastion "climatosceptique" d'Europe (pays d'idéologues toujours: on adore la dialectique..)! Il faut aller aux USA pour trouver des idéologues plus "climatosceptiques" que nous... Et là bas, ils ont d'excellentes raisons pour le rester!

Par

En réponse à Philippe2446

Je respecte les "vieux" dans la société et dans l'entreprise. Mais on ne peut présenter un homme qui est mort depuis 5 ans et qui aurait eu 99 ans comme un scientifique aujourd'hui. C'est tout simplement mensonger. D'autant plus que les connaissances évoluent en science, au rythme des découvertes et des théories. Comment un signataire de pétition peut-il se considérer comme crédible en tant que scientifique si, au vu de son âge, il n'a pas été en mesure de travailler depuis 10 ans, voir plus (je parle d'avoir accès aux instruments de mesure, aux recherches des confrères... en université, en laboratoire...)?

J'ai une autre théorie, que soutient mon expérience personnelle. Une génération entière de personnes nées peu avant GM2 a souffert dans leur enfance, puis profité à plein régime de la croissance des 30 glorieuses et du plein emploi (ils ont eu plus de croissance économique, et ont vu leur niveau de vie augmenter plus vite, que n'importe quelle génération avant ou après!). Ils n'ont pour ainsi dire connu que ça: la croissance. L'idée que ce serait fini, que quelque part si ça se termine si vite, c'est un peu leur faute d'en avoir trop profité, est quelque chose qu'on n'a pas envie de regarder en face...

Et quand je lis les publications allemandes ou anglaises, je m'aperçois que la France est le bastion "climatosceptique" d'Europe (pays d'idéologues toujours: on adore la dialectique..)! Il faut aller aux USA pour trouver des idéologues plus "climatosceptiques" que nous... Et là bas, ils ont d'excellentes raisons pour le rester!

As tu visionné les dernières vidéos de Francois Gervais?

Il ne répond que sur les présentations du GIEC, et admet les courbes. Il est plein de bon sens.

Il n'est pas du tout agressif mais trouve certains raccourcis un peu trop forts.

https://www.youtube.com/watch?v=gfEucc2L1hM

https://crioux.wordpress.com/2014/12/09/pourquoi-je-suis-devenu-un-climato-sceptique/

Par

L'autoflagellation et la repentance perpétuelle à sens unique : un cancer qui tuera l'Occident. Ses ennemis s'en frottent les mains.

Par

En réponse à Philippe2446

Mais c'est comme ça partout! L'écologie n'est pas une exception.

Regardez à qui nous confions le soin de protéger nos conditions de travail: à des syndicats souvent beaucoup plus radicaux que leur base, qui ne participe même plus aux élections tellement elle ne croit plus au syndicalisme.

Regardez les militants pour le bien-être animal... Des extrémistes qui sont prêts à tout pour empêcher les consommateurs d'acheter et les producteurs de produire la viande. Pourtant il y a un problème dans nos abatoirs notamment...

Les dirigeants des grandes entreprises? Prêts à tout pour améliorer leur bilan à court terme, quelle que soit la conséquence à la fois sur les questions de stratégie et sur l'emploi.

Je pourrais continuer sur les politiques, les cheminots...

C'est parfaitement normal: chacun voit midi à sa porte. La mauvaise qualité de la couverture médiatique est quand à elle l'image d'une mauvaise éducation à cette problématique, nécessitant de repartir de zéro. C'est aussi la résultante de la question du lectorat/de l'audimat (il faut plaire à tous...). Du coup, quand on veut se renseigner "vraiment", il faut lire des rapports de 50 pages en anglais, lire de la presse spécialisée... C'est un peu hard...

Ce qui me rend triste, c'est que vous avez l'air de présenter la résignation comme une solution au problème...?

Mais tu as tout à fait raison. Il est rare aujourd'hui d'entendre un discours honnête, pondéré et rationnel sur l'environnement aussi bien du côté des écologistes que des industriels ou de la classe politique. Cela étant, je ne préconise pas la résignation. Je pense qu'il faut se résigner à ne pas compter sur nos gouvernements, ce qui ne doit pas nous déresponsabiliser en tant que citoyen et que consommateur. De ce point de vue, il y a déjà de belles marges de manœuvre...

Par

En réponse à Thierry77144

L'autoflagellation et la repentance perpétuelle à sens unique : un cancer qui tuera l'Occident. Ses ennemis s'en frottent les mains.

C'est sûr que l'Otan, c'est vraiment l'incarnation de la soumission et de l'autoflagellation...

Par

En réponse à Absolute

Mais tu as tout à fait raison. Il est rare aujourd'hui d'entendre un discours honnête, pondéré et rationnel sur l'environnement aussi bien du côté des écologistes que des industriels ou de la classe politique. Cela étant, je ne préconise pas la résignation. Je pense qu'il faut se résigner à ne pas compter sur nos gouvernements, ce qui ne doit pas nous déresponsabiliser en tant que citoyen et que consommateur. De ce point de vue, il y a déjà de belles marges de manœuvre...

Tout cela c'est gentil, mais si les premiers de cordée ne montrent pas l'exemple comment crois tu que le message va passer. On te culpabilise pour des conneries, on te fait des beaux discours mais jamais ils ne sont mis en application.

Ghosn est l'exemple parfait de donner des leçons et ne pas se les appliquer. Hulot est dans la même logique: il se goinfre et nous conseille de faire la diète.

Par

Je n'ai pas trop la patience aujourd'hui pour la video de Gervais (92 min) mais je vais m'y mettre, promis!

Je me suis concentré là-dessus (et déjà, j'ai des choses à dire):

https://crioux.wordpress.com/2014/12/09/pourquoi-je-suis-devenu-un-climato-sceptique/

D'abord je me suis concentré sur l'infographie. J'ai regardé les échelles de temps des graphiques présentés. Le 1er graph montre l'évolution sur les derniers 4 Mrds d'années, le 2nd sur 400000, le 3ème sur 11000. Je confirme: la meilleure manière de considérer comme négligeable le réchauffement lié à l'activité humaine, c'est de commencer par tout faire pour ne pas le montrer (3 pixels sur le dernier graphique...). Il manque au moins un graphique avec l'évolution sur une période plus limitée, quelque part entre 50 et 1000 ans...

Ensuite j'ai regardé l'âge des sources: tout remonte à entre 60 et 10 ans. Ça manque quand même un peu, les données récentes. C'est d'autant plus dommage que le réchauffement climatique a repris du poil de la bête, ce qu'ignore complètement cet article: "suivi d’une période de réchauffement jusqu’en 1998, et depuis c’est un plateau."

http://berkeleyearth.org/2018-temperatures/

D'après moi, sur la période de 20 ans décrite comme un plateau (...), c'est plutôt un record de vitesse de montée.+0,5°C en 20 ans, c'est quelque chose que la terre n'a jamais vu, même en fin d'âge glaciaire. :beuh:

"records jamais vu de couverture de glace en Antarctique, et pour l’Arctique, une progression importante a ramené la couverture de glace à près de la même chose qu’en 1979"

Alors là, j'ai du mal à atteindre le clavier tellement je me poile. Déjà, la photo comparative 1979-2014 est marrante parce qu'elle montre l'évolution de la "sea ice concentration"; concentration de glace MARITIME (en plus, on ne prend pas un "dataset" de 1 jour pour une telle analyse: l'influence de la météo peut fausser les mesures). Au jeu des 7 erreurs, sur la photo de droite, toute la Russie ou presque, Finlande, Norvège, Suède, Canada sont en blanc. On se demande pourquoi, et c'est... la seule différence notable entre les 2 photos! :buzz:

Je ne parle même pas de l'exploitation de l'océan arctique pour la navigation, option rendue possible par le réchauffement (évolution très récente, qui va bouleverser la géopolitique).

https://nsidc.org/arcticseaicenews/

Bien sûr, tout cela est super complexe. Aujourd'hui on a par exemple du réchauffement en France (http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/le-rechauffement-observe-a-l-echelle-du-globe-et-en-france). Mais demain, si le réchauffement devait avoir (tout à fait possible) une influence importante sur les courants marins, il se peut très bien que l'Europe occidentale connaisse une espèce de mini-glaciation pendant que la température planétaire augmente (si le Gulf Stream ne parvenait pas jusqu'à la manche)...

Par

J'oubliais que pour un article qui nie l'influence de l'homme sur le réchauffement, on ne peut tout simplement pas faire l'impasse sur l'évolution des concentrations en CO2 (le 1er GES lié à l'activité humaine). Les chiffres parlent d'eux mêmes:

https://ourworldindata.org/grapher/co2-concentration-long-term

https://www.washingtonpost.com/weather/2019/05/14/it-was-degrees-near-arctic-ocean-this-weekend-carbon-dioxide-hit-its-highest-level-human-history/?noredirect=on&utm_term=.34e4a35b1e56

https://e360.yale.edu/digest/co2-concentrations-hit-highest-levels-in-3-million-years

(ça c'est du récent, pour le coup)

Le problème n'est pas tant la température actuelle de la planète que le fait (évident à mes yeux) qu'avec un tel taux de CO2, nous exposons les 3 générations futures à des températures que l'on ne retrouve pas sur des centaines de milliers d'années.

Par

En réponse à gordini12

Tout cela c'est gentil, mais si les premiers de cordée ne montrent pas l'exemple comment crois tu que le message va passer. On te culpabilise pour des conneries, on te fait des beaux discours mais jamais ils ne sont mis en application.

Ghosn est l'exemple parfait de donner des leçons et ne pas se les appliquer. Hulot est dans la même logique: il se goinfre et nous conseille de faire la diète.

Et ça doit nous déresponsabiliser ? Dans ce cas, pourquoi respecter la loi puisque d'autres l'enfreignent… Désolé, mais ce genre de raisonnement, c'est la cause bien des maux.

Par

Le nombre de petits talibans " pseudo- progressistes " ici !! :biggrin: Le politiquement correct qui donne la gerbe a de beaux jours devant lui !!.Entièrement d'accord avec l'auteur de l'article , n'en déplaise aux petits commissaires politiques de la bienpensance :bien:

Par

En réponse à Thierry77144

L'autoflagellation et la repentance perpétuelle à sens unique : un cancer qui tuera l'Occident. Ses ennemis s'en frottent les mains.

exact :bien: mais ça se réveille en Europe.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire