Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - La question qui tue - Est-ce le dernier Mondial de l'Automobile ?

Florent Ferrière

La question qui tue - Est-ce le dernier Mondial de l'Automobile ?

Déposer un commentaire

Par

Cet article me semble un peu anticipé et non dénué de contradictions !

Le salon de Paris reste effectivement à ce jour le plus fréquenté du monde, alors de là à imaginer sa dispartion prochaine ...

De même, l'évocation de la politique de la ville de Paris concernant l'automobile me semble sans rapport avec le succès du salon : c'est un salon international et non destiné aux seuls Parisiens ... donc les problèmes des automobilistes Parisiens, la plupart des visiteurs s'en fou royalement !

Concernant le prix : que ce soit pour les constructeurs automobiles ou les visiteurs, tout est une question de prix psychologique (le prix acceptable), alors si les responsables de l'organisation du salon sont trop gourmands il est logique que les uns ou les autres boudent l'évènement.

Par rapport à la tendance du moment, je pense plausible que le salon de Paris réduise la voilure (nombre de jours par exemple), mais de là à fermer ... le ton de l'article est très inutilement alarmiste ! Il est fort probable que Caradisiac disparaisse avant le salon de Paris ...

Par

Bonne question en effet, car toujours plus cher, des stands inaccessibles pour les marques non grand public et au coeur de la capitale anti voiture. On voit le court termisme de l'organisation, qui ne cherche même pas à défendre son bifteck. Et la différence avec le salon nautique

Par

Je parie que les 3/4 des visiteurs ne remarqueront même pas l'absence de certains constructeurs. Quand à la hausse des tarifs, c'est une mode à laquelle le citoyen est habitué ces dernières années. Il payera... il paye toujours.

Par

Complètement d'accord avec les autres commentaires. Article alarmiste: en 2014 il était le salon le plus fréquenté. Il faut que les journalistes arrêtent de polémiquer sur des sujets qui n'ont pas lieu d'être même si ils veulent avoir bcp de vues.... Ils vont nous pourrir l'événement sans raisons...

Par

Le problème du salon de paris : c'est le TGV et surtout le métro.

Imaginez un suédois qui vient à Paris. il devra se farcir le RER, le métro ou les taxis parisiens.

A Genève, il descend de l'avion et va a pied au salon.

Je vais au salon de Genève en voiture en roulant que 2 km en suisse. A 14h, j'ai tout vu. L'après midi je vais me promener. A 22h, je suis chez moi.

Par §zem778mO

les absents ont toujours tort, n'oubliez jamais :oui:

Une myriade de constructeurs chinois ou indiens les remplaceront et ce sera la porte ouverte a de la visibilité :jap: Qoros par exemple va en profiter pour briller au grand jour en montrant ses modèles et qui sait des concepts cars qui marqueront l'esprit du public :wink:

Par §Arn186lv

Pas d'inquiétudes à avoir : à part pour les fans et les clients fidèles de la marque, l'absence de Ford passera probablement assez inaperçue. Et c'est encore plus vrai pour les autres marques absentes, à la notoriété moindre.

La fréquentation sera certainement à la baisse par rapport à l'édition 2014, mais s'expliquera plutôt par le contexte général de baisse de l'activité touristique en France et à Paris, lié aux attentats de ces deux dernières années...

Par

La vraie question est jusqu'à quand les grands show mondiaux subsisteront-ils ? Aujourd'hui avec internet on dispose d'une visibilité incroyablement plus grande que ces salons. Si plus d'1 million de visiteurs voient ces véhicules, combien d'autres les ont-ils aperçus via internet pour un prix pas si élevé que ça ? Et avec la montée en puissance des pays émergents sur le plan automobile, notamment Inde et Chine, les vrais salons se passeront là-bas désormais. Pour moi le mondial de Paris sera dans les 15 ans à venir sur le déclin, mais pas encore tout de suite.

Par §Tra318VU

#Florent Ferrière, le stagiaire à qui Mr Lecondé a demandé de rédiger un article pour critiquer une énième fois le mondial de l'auto...

Les salons auront toujours de l'avenir, déjà on parle ici d'un des plus visité et des plus populaires salons auto au monde, et ce n'est ni l'augmentation des tarifs ni l'absence de constructeurs secondaires voir transparents sur le marché auto européen qui vont changer qqch à sa fréquentation et sa popularité !

Les gens qui vont au salon de l'auto (ou à d'autres salons type High-tech ou JV), y vont pour voir les véhicules en vrai, pouvoir juger en chair et en os, et pas basiquement derrière un écran comme certains ici le font parfois vite et mal.

Les salons existeront donc toujours la question n'a même pas lieu de se poser, à part quand on aura plus besoin d'autos (ou d'high tech ou de JV...), ce qui n'arrivera pas avant une éternité (façon de parler).

Quand à parler du contexte, la France, comme l'Allemagne, est une plateforme centrale de l'auto européenne voir mondiale, Paris est une ville connue internationalement et attire donc plus facilement des visiteurs qui viennent en touriste.

Genève est beaucoup plus orienté professionnel, non que le salon ne soit pas trop ouvert au public, mais tout simplement car la ville est moins attirante pour les visiteurs qui souhaiterait profiter de leur séjour en Suisse, sans compter que le placement de Genève n'est pas forcément avantageux pour tout le monde (Britanniques, scandinaves...).

Paris et Francfort ont encore de beaux jours devant eux.

Par §Tra318VU

En réponse à narmer

Le problème du salon de paris : c'est le TGV et surtout le métro.

Imaginez un suédois qui vient à Paris. il devra se farcir le RER, le métro ou les taxis parisiens.

A Genève, il descend de l'avion et va a pied au salon.

Je vais au salon de Genève en voiture en roulant que 2 km en suisse. A 14h, j'ai tout vu. L'après midi je vais me promener. A 22h, je suis chez moi.

   

t'as de la chance, pour la plupart des français si tu ne viens pas en voiture, tu dois prendre le train, voir l'avion si tu es mal desservi par le train, et là la facture commence à être salée pour un simple salon.

Par §Z_a415zc

Clap de fin pour le salon de l'auto de Paris, on ne peut pas tenir un salon international dans une ville où règne l'insécurité.

au revoir et bon débarras :fresh:

Par

Y'a pas que Paris qui est autophobe, c'est bien tout le pays qui l'est.

Et non à cause du peuple, mais à cause de la politique de répression exagérée qui y règne, le fait qu'on nous bassine avec les consommations et le rejets (ce qui ne facilite pas la vente de "grosses" voitures) et enfin le pouvoir d'achat plutôt bas des français dans le domaine de l'automobile qui font que, malheureusement, on est plus dans le pays des Clio Dci 75 que des grosses routières (ventes du segment des berlines qui s'est effondré).

Donc effectivement... ce salon est-il encore crédible au niveau internationale dans un tel pays aussi autophobe ?

Et comme dit précédemment, les stands qui marques prestigieuses qui permettent de rêver un peu sont quasiment inaccessibles au grand publique.

Peut-être que leurs voitures hors de prix n'ont pas la qualité de fabrication requise pour résister à l'assaut des gens... contrairement à un bon vieux Scénic fait pour y vivre dedans. :D

Par

C'est vrai qu'un salon de l'automobile, quasi-inaccessible en voiture, c'est pas très logique.

Mais le gros soucis de ce salon c'est qu'il est trop franchouillard.

Les constructeurs français sont surexposés par rapport aux autres. A contrario, à Genève tout le monde part à égalité. C'est une des raisons invoquée par les constructeurs qui se désistent.

Par

En réponse à §Tra318VU

#Florent Ferrière, le stagiaire à qui Mr Lecondé a demandé de rédiger un article pour critiquer une énième fois le mondial de l'auto...

Les salons auront toujours de l'avenir, déjà on parle ici d'un des plus visité et des plus populaires salons auto au monde, et ce n'est ni l'augmentation des tarifs ni l'absence de constructeurs secondaires voir transparents sur le marché auto européen qui vont changer qqch à sa fréquentation et sa popularité !

Les gens qui vont au salon de l'auto (ou à d'autres salons type High-tech ou JV), y vont pour voir les véhicules en vrai, pouvoir juger en chair et en os, et pas basiquement derrière un écran comme certains ici le font parfois vite et mal.

Les salons existeront donc toujours la question n'a même pas lieu de se poser, à part quand on aura plus besoin d'autos (ou d'high tech ou de JV...), ce qui n'arrivera pas avant une éternité (façon de parler).

Quand à parler du contexte, la France, comme l'Allemagne, est une plateforme centrale de l'auto européenne voir mondiale, Paris est une ville connue internationalement et attire donc plus facilement des visiteurs qui viennent en touriste.

Genève est beaucoup plus orienté professionnel, non que le salon ne soit pas trop ouvert au public, mais tout simplement car la ville est moins attirante pour les visiteurs qui souhaiterait profiter de leur séjour en Suisse, sans compter que le placement de Genève n'est pas forcément avantageux pour tout le monde (Britanniques, scandinaves...).

Paris et Francfort ont encore de beaux jours devant eux.

   

Le placement pas avantageux pour les britanniques.... lol

On a un HUB Easyjet à Genève. C'est très avantageux pour beaucoup de monde, britanniques inclus.

Je travaille pas loin de l'aéroport et me déplaçant beaucoup en avion, c'est un vrai plus.

Je dirais que le point faible de Genève est le coût des hôtels si quelqu'un doit inclure une nuit pour visiter le salon.

Par

En réponse à Cus30

C'est vrai qu'un salon de l'automobile, quasi-inaccessible en voiture, c'est pas très logique.

Mais le gros soucis de ce salon c'est qu'il est trop franchouillard.

Les constructeurs français sont surexposés par rapport aux autres. A contrario, à Genève tout le monde part à égalité. C'est une des raisons invoquée par les constructeurs qui se désistent.

   

n'importe quoi :brosse::brosse:

dans tous les salons étrangers les marques domestiques sont présentes plus qu'ailleurs .

a francfort les marques allemandes sont omniprésentes , à détroit ce sont les marques américaines et au japon de même !!

c'est sur Genève ce n'est pas pareil , la suisse ne produisant pas d'automobiles:fier::fier::fier:

Par

Peut-être aussi que les marques se désintéresse de l'Europe et son marché mature, très concurrentiel, et aux habitudes d'achats bien ancrée.

Pour les constructeurs, il est sûrement plus intéressant d'attirer l'attention au salon de Pekin, là où il est plus facile de se faire une place.

Par

J'ai été une fois au salon de Paris et j'ai pas trouvé ça super. Trop de monde en fait, et des parents qui laissent leurs gosses squatter les voitures sans tenir compte des gens qui font la queue pour voir l'intérieur.

Par

les marques domestiques vendent un peu plus de rève ailleurs aussi...

Par

En réponse à boblarouve

n'importe quoi :brosse::brosse:

dans tous les salons étrangers les marques domestiques sont présentes plus qu'ailleurs .

a francfort les marques allemandes sont omniprésentes , à détroit ce sont les marques américaines et au japon de même !!

c'est sur Genève ce n'est pas pareil , la suisse ne produisant pas d'automobiles:fier::fier::fier:

   

C'est pour cela que le salon de Genève est pour les constructeurs plus attrayant que celui de Paris.

Ford, généraliste, qui produit les Focus et Fiesta, des voitures qui se vendent bien.

Ford, qui fournit l’administration française, dont des Ranger à l'armée.

Ford ne viendra pas.

Comment tu peux garder le mon "mondial" alors qu'un constructeur présent mondialement ne vient pas ?

La configuration des lieux n'est peut-être pas adaptée. Différents pavillons, dont un, le 1er, le plus grand, réservé aux 3 marques françaises.

Par

En réponse à §Tra318VU

#Florent Ferrière, le stagiaire à qui Mr Lecondé a demandé de rédiger un article pour critiquer une énième fois le mondial de l'auto...

Les salons auront toujours de l'avenir, déjà on parle ici d'un des plus visité et des plus populaires salons auto au monde, et ce n'est ni l'augmentation des tarifs ni l'absence de constructeurs secondaires voir transparents sur le marché auto européen qui vont changer qqch à sa fréquentation et sa popularité !

Les gens qui vont au salon de l'auto (ou à d'autres salons type High-tech ou JV), y vont pour voir les véhicules en vrai, pouvoir juger en chair et en os, et pas basiquement derrière un écran comme certains ici le font parfois vite et mal.

Les salons existeront donc toujours la question n'a même pas lieu de se poser, à part quand on aura plus besoin d'autos (ou d'high tech ou de JV...), ce qui n'arrivera pas avant une éternité (façon de parler).

Quand à parler du contexte, la France, comme l'Allemagne, est une plateforme centrale de l'auto européenne voir mondiale, Paris est une ville connue internationalement et attire donc plus facilement des visiteurs qui viennent en touriste.

Genève est beaucoup plus orienté professionnel, non que le salon ne soit pas trop ouvert au public, mais tout simplement car la ville est moins attirante pour les visiteurs qui souhaiterait profiter de leur séjour en Suisse, sans compter que le placement de Genève n'est pas forcément avantageux pour tout le monde (Britanniques, scandinaves...).

Paris et Francfort ont encore de beaux jours devant eux.

   

Internet modifie la donne et pour voir les voitures il y a les concessions donc pour ma part l'intérêt du salon traditionnel va décliner. La solution est de modifier le salon pour succiter un nouvel intéret

Par

En réponse à Cus30

C'est pour cela que le salon de Genève est pour les constructeurs plus attrayant que celui de Paris.

Ford, généraliste, qui produit les Focus et Fiesta, des voitures qui se vendent bien.

Ford, qui fournit l’administration française, dont des Ranger à l'armée.

Ford ne viendra pas.

Comment tu peux garder le mon "mondial" alors qu'un constructeur présent mondialement ne vient pas ?

La configuration des lieux n'est peut-être pas adaptée. Différents pavillons, dont un, le 1er, le plus grand, réservé aux 3 marques françaises.

   

ah, un constructeur "mondial" ne vient pas alors on doit retirer l'appelation "mondial" sur un salon ? ouate ze phoque ? :beuh:

Et puis bon, c'est pas comme si les marques francaises, allemandes, les quelque asiatiques ne vendaient pas non plus a l'international ... :buzz:

Le plus grand pavillon réservé aux francaises ? non, c'est juste les marques francaises qui sont pretes a mettre la main a la poche pour avoir la plus grosse visibilité sur le salon de leur nation. C'est exactement la même chez les cousins germains.:coucou:

Par

Si le Mondial de l'Automobile disparait, je ne verserai pas une larme. Je m'y suis rendu 3 fois, avec pour objectif lors des 2 dernières visites de dissiper la mauvaise impression de la première viste. Mais cette fois c'est terminé.

Premièrement, il faut monter sur Paris : train + transports en commun ou carburant + péage + bouchons + stationnement, tout cela représente un coût non négligeable.

Ensuite faut payer l'entrée, toujours plus chère à chaque édition.

Une fois à l'intérieur, on se retrouve dans une foule indescriptible (avec les comportements sans-gêne observés dans la vie courante, mais multipliés par le nombre élevé et la concentration des protagonistes)...

Parfois on se fait virer d'un stand par des gorilles parce que je-ne-sais-quel homme "important" vient visiter le-dit stand...

Souvent on patiente trèèèèèès longtemps avant de pouvoir monter dans une banale compacte mazout, de laquelle il faudra vite redescendre car tu sens bien qu'il y a du monde qui attend... Du coup on ne voit pas 10% de ce qu'on voulait regarder attentivement.

Viennent ensuite les hotesses, qui n'y connaissent rien et ne font que réciter le communiqué de presse. Une petite recherche de 10 minutes sur internet nous en apprend bien plus (mais c'est aussi bien souvent le cas en concession !).

Restent les premium, remplies de visiteurs à casquette, et les marques de luxe où on te fait bien comprendre que tu n'appartiens pas au même monde, en parquant littéralement le pékin moyen (dont je fais partie) derrière de belles barrières, des fois que tu veuilles approcher d'un peu trop près ton "rêve"...

Quelques concepts cars, par-ci par-là, font encore illusion... Mais combien de fois sommes nous déçus par leur traduction en modèles réels (ça me rappelle le Suzuki S-Cross tiens !).

Bref ce genre de salon c'est sans intérêt pour moi.

Quand je cherche une voiture, je me rend au salon de l'automobile de ma petite ville, où tout est accessible, où je traite directement avec le concessionnaire qui me vendra la voiture, où je peux monter dans n'importe quel modèle, où je peux prendre tout le temps necessaire, où je me rends en 15 minutes.

Alors oui je n'y verrai ni concept car, ni Aston Martin ou Maserati... Mais de toute façon je ne peux pas me les offrir...

Par

Il y aura aussi le salon de l'auto-moto à Bruxelles en janvier...

http://autosalon.be/fr

Par

En réponse à §zem778mO

les absents ont toujours tort, n'oubliez jamais :oui:

Une myriade de constructeurs chinois ou indiens les remplaceront et ce sera la porte ouverte a de la visibilité :jap: Qoros par exemple va en profiter pour briller au grand jour en montrant ses modèles et qui sait des concepts cars qui marqueront l'esprit du public :wink:

   

Non, les absents n'ont pas tort. C'est juste une mode de vie qui change pour les consommateurs depuis l'ère de l'internet et des smartphones.

Par

En réponse à -Lynx-

ah, un constructeur "mondial" ne vient pas alors on doit retirer l'appelation "mondial" sur un salon ? ouate ze phoque ? :beuh:

Et puis bon, c'est pas comme si les marques francaises, allemandes, les quelque asiatiques ne vendaient pas non plus a l'international ... :buzz:

Le plus grand pavillon réservé aux francaises ? non, c'est juste les marques francaises qui sont pretes a mettre la main a la poche pour avoir la plus grosse visibilité sur le salon de leur nation. C'est exactement la même chez les cousins germains.:coucou:

   

Les marques françaises sont mises en avant à Paris, c'est normal on est en France, mais ça refroidit les autres. Ce n'es pas qu'une question d'argent.

Ford sera absent, c'est un signe d'alerte. C'est pas une marque anodine dans le paysage automobile mondial. Relis l'article et ceux en lien :

Ford, Volvo, Mazda, Cadillac, Chevrolet (qui n'est plus distribué en France), VW et Skoda qui réduisent le volume (ils sont dans le hall 4) et le très haut de gamme qui ne vient pas.

Le mondial de l'auto pour moi, c'est la fête de l'automobile, les constructeurs se montrent et t'en mettent plein la gueule. Mais là, non. C'est le salon de l'auto de Paris.

Par

Sur les dizaines de salons mondiaux, nombreux ont été les absents, différents chaque année et à chaque salon. Le salon de Paris, habitué à avoir tout le monde, se retrouve finalement au même niveau d'attractivité des marques que les autres. Bref, pas de quoi s'alarmer !

Réduire le nombre de jours pour baisser les coûts ? OK, mais au risque de le voir encore davantage encombré de visiteurs ! S'il dure 2 semaines, c'est parce que la fréquentation est très importante. Réduisons-le à 10 jours, et ce sera l'anarchie.

Le prix augmente ? Mais quel est le prix des autres salons ? 15€ pour Genève, 14€ pour Frankfort. Soit exactement le même prix que Paris la dernière édition et je mets ma main à couper que Genève et Frankfort augmenteront aussi.

Bref, on se détend tout va bien, les constructeurs s'y retrouvent et les organisateurs aussi.

Par

Arriver à se plaindre de 14€, à Genève c'est passé 25CHF et sa c'est même pas marqué !:bah:

Par

De bons commentaires sur ce sujet....en particulier celui de Pateycrout qui est plein de bon sens...

Et oui....ces gigantesques fêtes à neu-neu ont un avenir bien sombre à échéance 10 ans.... quand votre ordi ou votre téloche permettront de vous proposer la réalité augmentée à domicile ( comprendre vues 3 D )....bagnoles ( et hôtesses ! ) au beau milieu du salon, ça en sera fini de ces âneries à populo....

Par

Les constructeurs français attendent Paris pour dévoiler leurs nouveaux monospaces crossovers diesel.

Les constrcuteurs européens attendent Geneve pour dévoiler leurs nouvelles sportives.

Chacun ses priorités...

Par §Fre610Cj

En réponse à LittlePaulie

Je parie que les 3/4 des visiteurs ne remarqueront même pas l'absence de certains constructeurs. Quand à la hausse des tarifs, c'est une mode à laquelle le citoyen est habitué ces dernières années. Il payera... il paye toujours.

   

Permettez moi de ne pas être d'accord. Je suis un fan absolu de voiture, et je ne vais pas sur un salon pour voir une Renault ou une VW... mais plutôt pour y voir des véhicules qui font rêver, et qui nourrissent ma passion.

Pourquoi payer cher pour un salon moche, aux allées étriquées donc impossible d'y circuler, pas climatisé (bon, on est en France, et la clim on ne sait pas faire ici), et sans services au niveau des autres salons (propreté des WC, choix/prix des repas et boissons, essais disponibles facilement) ?

Par

ce salon automobile, comme celui de Francfort a déjà connu des haut et des bas.

l'alternance entre Paris et Francfort avait justement pour but de réduire le coût d'un salon annuel.

mais d'autres salons automobiles Européens en ont profité pour prendre un peu plus d'ampleur; ainsi les grands salons se sont plus spécialisés.

à Francfort, c'est un axe MADE IN GERMANY qui prédomine; en France, il y avait un peut de luxe avec la présence de toutes les marques de luxe.

or la désaffection d'Aston Martin, la chute de LOTUS après une présentation hors norme, ...; cela a mis à mal ce seteur.

qui pour les remplacer ? nos marques nationales ne font pas autant fureur hors de nos frontières !

ne jouant pas dans la cours de Premium Allemand, nous sommes moins convoités.

de plus, ils ont abandonnés des régions du monde (Amérique du Nord / une partie de l’Asie ...); ainsi sans une "aura" d'envergure mondiale, ils ne brillent pas autant que les Allemand.

tout cela se ressent aussi sur les salons automobile; ainsi, le nombre de journalistes étranger s'intéressant à nos marques nationales diminuent.

par exemple, les journalistes Américains qui viennent à Paris, ne s'intéresse pas à Renault ou PSA !

lorsqu'on les croisent à Genève, ils passe par Renault car le stand est à coté de celui de NISSAN. quand à celui de Peugeot, il est sur le chemin menant au premium Allemand !

(en ce moment, les journalistes Nippon ne s'intéressent qu'à DS)

alors oui, je pense qu'il y aura moins de monde cette année qu'en 2014 (le million d'entrée sera passée); et il ne disparaitra pas en 2018. par contre si d'autres constructeurs venaient à avoir la même réaction que VOLVO, les salons autres que Genève auront de plus en plus de mal à attirer. Francfort ayant une superficie bien plus grande que Paris, il pourrait mieux amortir le choc avec les nombreux Tuners nationaux.

à Paris de prendre un nouveau virage, avec pourquoi pas un hall consacré aux technologies d'avenir (voiture autonome etc ...) sur le modèle de Las Vegas.

et si l'état se réforme un peu, peut être autorisera t'il la renaissance de nos petits carrossiers qui ont fait l'age d'or de notre passé automobile.

Par

Franchement pour avoir à plusieurs reprises fait Genève, Paris ou Francfort en journées presse ou grand public j'avoue avoir du mal à comprendre comment Genève pourrait remplacer le Mondial de l'auto ?

L'espace disponible est juste incomparable. A Genève un constructeur doit faire le choix des modèles qu'il présente et dans quelles finitions. A Paris ou mieux Francfort il peut mettre tout ses modèles dans quasiment toutes les couleurs et toutes les finitions. Et mieux il peut s'adapter au public (presse, passionnés la semaine et familles le week-end).

Genève à l'énorme avantage d'être très compact, on peut le faire sans soucis en moins d'1 journée. Mais on ne vois que des haut de gamme, intérieur cuir, etc... Pour moi c'est Genève qui à terme est en danger par les shows des marques ou internet car il ne permet pas d'avoir une vue d'ensemble sur une gamme.

Alors qu'aller à Francfort ou Paris ça permet de voir une A4 ou un Scénic dans toutes les finitions, couleurs ce qui est rarement possible chez un concessionnaire.

Maintenant je suis d'accord que le Mondial doit se renouveler. Le prix n'est pas un problème, c'est à peine plus qu'une place de ciné et bien moins cher que les autres salons.

Mais les constructeurs n'ont peut-être plus autant envie d'investir dans des stands spectaculaires comme il y a 10 ans. Aujourd'hui c'est clairement moins flamboyant. Avec l'absence des constructeurs de prestiges qui attirent les foules (à défaut de réel intérêt) il va falloir qu'ils trouvent comment animer l'événement.

Par

A quoi sert le salon tous les constructeurs même ceux qui n y seront pas feront de "promo" salon, et tous les garages quasi ont tous les modèle dans leurs show room, donc pq investir dans un salon qui reseve le gros du gâteau aux françaises ? Alors que avec un peu de publicité ils attirent bcp plus de client dans leurs garages. Qu'ils fassent un salon de l auto français sa marchera bien puisque les 3/4 viendront voire la nouvelle Clio, c3, 208.... Qu ont a tous les coins de rues...

 

Par

Esque pgo sera présent ????

 

SPONSORISE

Toute l'actualité