Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - La voiture autonome, un scandale climatique ?

Pierre-Olivier Marie

La voiture autonome, un scandale climatique ?

Déposer un commentaire

Par

Pourquoi voulez-vous stocker toutes les données générées ? Elles servent à un instant t et peuvent ensuite être détruites.

On peut aussi se dire que la consommation des véhicules baisseraient vu que les voitures pourraient former des « trains sur les routes » donc beaucoup moins de bouchons voire plus du tout.

On ne vit pas tous pareils... Tout le monde ne traversera pas la France en une nuit pour aller à Biarritz un jour et rentrer le soir-même.

Par

Voiture autonome ?... oui pour les assistés

Par

Tout comme la voiture électrique et les hybrides

Par

En réponse à Avanti-Savoia

Voiture autonome ?... oui pour les assistés

   

Ou simplement qui en ont marre de respecter les vitesses et qui s'ennuie à 80 ou 130. En quoi parles tu d'assistés?

Par

Va pour le lowtech. Moi je dis oui aux vieilles guimbardes style Volvo 740 et Mercedes W124 passées au bioéthanol/biométhane, primo elles sont déjà construites, et pas encore toutes à la casse, deuxio c'est de la mécanique quasi-agricole très simple à réparer, et tertio, a conduire c'est juste un délice. :bien:

Par

En réponse à rasta76

Ou simplement qui en ont marre de respecter les vitesses et qui s'ennuie à 80 ou 130. En quoi parles tu d'assistés?

   

Les personnes âgées, les personnes qui ont peur au volant ou les personnes à mobilité réduite.

Les personnes qui ont besoins d'assistance je me suis mal exprimé.

Par

En réponse à Avanti-Savoia

Les personnes âgées, les personnes qui ont peur au volant ou les personnes à mobilité réduite.

Les personnes qui ont besoins d'assistance je me suis mal exprimé.

   

Ok no problemo

Par

''La voiture autonome, un scandale climatique ?'' pourquoi une Renault pour representer un article a tendance négative ??

Par

D'ici à ce que les véhicules autonomes soient autorisés en Europe les Datacenters seront sur la Lune et les infos transiteront par la 6G. :cyp:

Par

Les gars viennent à peine de voir la lumière et de comprendre que pour conjuguer autonome et fiable, il faut presque des supercalculateurs sur roues et si ces véhicules existaient, les trajets (surtout nocturnes, tu pionces pépère pendant que tu roules) s'en retrouveraient décuplés ...

On te fait chier pour quelques grammes de co² au km mais coller x caméras, y radars, z lidars, ... et la puissance de calcul pour gérer tout le bousin dans une bagnole dont la durée de vie est limitée, ca passe crème voire c'est presque encouragé.

Heureusement, l'environnement routier est si complexe et le coût pour le maitriser est si énorme que le véhicule autonome n'existera pas ... n'en déplaise aux gogos qui crament des milliards dans ce doux rêve. L'alchimie du 21e siècle.

Par

Je dirais plutôt la voiture électrique pour le scandale

Par

Paris Biarritz d une traite avec une électrique, ils ont de l humour sur Cara :coolfuck:

Par

Ça va ouvrir plein d’horizons la voiture autonome. Par contre c’est vrai que les partouzes avec un casque de réalité virtuelle ce n’est pas écolo. Il vaut mieux les faire en vrai comme la voiture roule toute seule. Après la pandémie.

Par

il y a longtemps que ça existe la véhicule autonome , ça s'appelle le bus ou le train , ou encore le taxi

Par

La voiture autonome signe surtout la fin de la voiture personnelle, pour être remplacé par un service de déplacement. Ça peut surtout réduire drastiquement le nombre de véhicule autour du globe, donc scandale climatique je suis pas convaincu. On va dire que mettre le climat en avant est porteur aujourd'hui, donc lancer un tel article doit venir d'entreprises qui ne voient pas d'un bon œil une diminution future de vente de véhicules.

Par

En lisant l'article, j'avais l'impression d'être encore au XXème siècle, quand on opposait les PCs et les gros serveurs, chacun annonçant la mort programmée de l'autre.

Ce qui est dommage, c'est qu'on a déjà tous les éléments pour construire une nouvelle façon de réaliser les déplacements.

Imaginons une infrastructure tu type des tunnels d'Elon Musk (mais pas forcément en sous-sol), où les véhicules pourraient circuler de manière sécurisée, par grappes (ça existe, ça s'appelle l'attelage virtuel), où ils seraient alimentés en électricité (pour avoir une autonomie illimitée).

Sur cette infrastructure, il serait possible de faire circuler aussi bien des engins "captifs" qui seraient partagés que des véhicules "privés" qui pourraient sortir et rentrer vis des "gares".

L'intérêt de ce type infrastructure, c'est que les véhicules pourraient être légers car ils n'auraient pas besoin d'une grosse batterie ni d'une sécurité passive de fou pour être autorisés à vitesse élevée. En plus, en les faisant circuler par groupe, on gagne à la fois sur le débit grâce à un espacement réduit des véhicules et en frottements aérodynamiques puisque les "suiveurs" d'une grappe bénéficieraient de la traînée aérodynamique de celui ou ceux qui sont devant.

Fonctionnellement, ça donnerait quoi ?

Pour les véhicules privés, le conducteur part de chez lui en "manuel" (avec les assistances sécuritaires qu'on peut avoir aujourd'hui) et va -à vitesse raisonnable- à une "gare" d'entrée sur le réseau. Il y choisit sa destination et se laisse conduire jusqu'à celle-ci où il reprend le contrôle de son véhicule pour rejoindre sa destination finale. Éventuellement, on peut coupler un parking automatisé à certaines gares.

Pour les véhicules "publics", cela se passe un peu comme pour les ascenseurs des tours modernes. On sélectionne sa destination et le terminal indique à quelle "porte" le départ se fera. Comme pour les batteries d'ascenseurs des tours modernes, cela permet à la fois au passager d'être plus rapidement à destination et au véhicule d'être plus performant en usage puisqu'il pourra assurer plus de rotations.

Ça ressemble à de la science-fiction, mais paradoxalement, le frein n'est pas technologique (on a à peu près toutes les briques techniques pour réaliser ce genre de système), mais à mon avis sociétal parce que cela bousculerait trop d'habitudes.

Par

En réponse à Twingomatix

En lisant l'article, j'avais l'impression d'être encore au XXème siècle, quand on opposait les PCs et les gros serveurs, chacun annonçant la mort programmée de l'autre.

Ce qui est dommage, c'est qu'on a déjà tous les éléments pour construire une nouvelle façon de réaliser les déplacements.

Imaginons une infrastructure tu type des tunnels d'Elon Musk (mais pas forcément en sous-sol), où les véhicules pourraient circuler de manière sécurisée, par grappes (ça existe, ça s'appelle l'attelage virtuel), où ils seraient alimentés en électricité (pour avoir une autonomie illimitée).

Sur cette infrastructure, il serait possible de faire circuler aussi bien des engins "captifs" qui seraient partagés que des véhicules "privés" qui pourraient sortir et rentrer vis des "gares".

L'intérêt de ce type infrastructure, c'est que les véhicules pourraient être légers car ils n'auraient pas besoin d'une grosse batterie ni d'une sécurité passive de fou pour être autorisés à vitesse élevée. En plus, en les faisant circuler par groupe, on gagne à la fois sur le débit grâce à un espacement réduit des véhicules et en frottements aérodynamiques puisque les "suiveurs" d'une grappe bénéficieraient de la traînée aérodynamique de celui ou ceux qui sont devant.

Fonctionnellement, ça donnerait quoi ?

Pour les véhicules privés, le conducteur part de chez lui en "manuel" (avec les assistances sécuritaires qu'on peut avoir aujourd'hui) et va -à vitesse raisonnable- à une "gare" d'entrée sur le réseau. Il y choisit sa destination et se laisse conduire jusqu'à celle-ci où il reprend le contrôle de son véhicule pour rejoindre sa destination finale. Éventuellement, on peut coupler un parking automatisé à certaines gares.

Pour les véhicules "publics", cela se passe un peu comme pour les ascenseurs des tours modernes. On sélectionne sa destination et le terminal indique à quelle "porte" le départ se fera. Comme pour les batteries d'ascenseurs des tours modernes, cela permet à la fois au passager d'être plus rapidement à destination et au véhicule d'être plus performant en usage puisqu'il pourra assurer plus de rotations.

Ça ressemble à de la science-fiction, mais paradoxalement, le frein n'est pas technologique (on a à peu près toutes les briques techniques pour réaliser ce genre de système), mais à mon avis sociétal parce que cela bousculerait trop d'habitudes.

   

Peut être parce que le gens (enfin une grosse majorité) n'ont pas envie de cela.

Par

L'ennui de cette dictature écolo c'est qu'elle ne laisse aucune liberté aux gens... Ils imposent leur vision qu'on l'approuve ou pas.

Par

En réponse à pechtoc

La voiture autonome signe surtout la fin de la voiture personnelle, pour être remplacé par un service de déplacement. Ça peut surtout réduire drastiquement le nombre de véhicule autour du globe, donc scandale climatique je suis pas convaincu. On va dire que mettre le climat en avant est porteur aujourd'hui, donc lancer un tel article doit venir d'entreprises qui ne voient pas d'un bon œil une diminution future de vente de véhicules.

   

L'ennui de cette dictature écolo c'est qu'elle ne laisse aucune liberté aux gens... Ils imposent leur vision qu'on l'approuve ou pas. (rooh désolé il a pas pris le répondre à )

Par

Faut qu'ils arrêtent la fumette hein.

1 Go par seconde je veux bien mais de là à tout stocker sur le serveur... un stockage dans une boîte noire de la voiture résistante aux chocs suffira bien, comme sur les avions.

Ou alors on parle d'une époque où la communication mobile permettra à chaque voiture d'envoyer ce débit sur le réseau, n'importe où dans le monde? c'est plus la voiture autonome là mais le taxi-drone autonome à fusion nucléaire...

Ensuite, pour beaucoup c'est le budget qui limite les trajets plus que le temps. Et l'Etat a toujours su taxer ce dont il veut limiter l'usage. On aura peut-être une taxe kilométrique (et pourquoi pas progressive) avant même la voiture autonome.

En plus quand on s'inquiète de la consommation d'énergie, on devrait comprendre qu'elle va pas être donnée tant que le problème d'énergie est là.

Par

En fait, on peut en vouloir à la SNCF de défendre sa chapelle mais tous les arguments des constructeurs auto en faveur soi-disant de la transition énergétique ne le sont QUE pour vendre toujours autant de voitures et préserver l'emploi (mais surtout les dividendes des actionnaires...).

Il est urgent de créer « Un système composé de véhicules légers ou low tech, facilement réparables et recyclables, consommant moins de matériaux, nécessitant moins d’infrastructures lourdes en synergie avec les modes actifs et les transports collectifs. » car en aucun cas la stratégie actuelle ne fera diminuer les consommations d'énergie. Et des véhicules plus légers, avec un peu moins de tech n'empêcheront jamais d'avoir du plaisir au volant ! Depuis quand les bagnoles sans infotainment distillent moins de plaisir ??? La tech inutile dans les voitures sont le fléau de notre temps !!!

Par

En réponse à Taro.H

Peut être parce que le gens (enfin une grosse majorité) n'ont pas envie de cela.

   

Oui, c'est possible, mais leur a-t-on présenté le concept ?

Cela n'entrave en rien la liberté de mouvement, bien au contraire. L'intérêt, c'est de décharger mentalement les gens des tracas de trajets du quotidien archi-connus ou de longs trajets fatiguants. Si on ajoute à cela qu'un humain moyen, hors moments exceptionnels, n'est vraiment capable de se concentrer sur ce qu'il fait plus de 10 minutes par heure, c'est une réduction énorme du risque d'accident.

Par

En réponse à will2bdx

''La voiture autonome, un scandale climatique ?'' pourquoi une Renault pour representer un article a tendance négative ??

   

Ça illustre bien :fleur:

Par

On en revient toujours à l'unique problème sous-jacent : la surpopulation.

Quoi qu'on y fasse, vivre c'est polluer.

Par

En réponse à pechtoc

La voiture autonome signe surtout la fin de la voiture personnelle, pour être remplacé par un service de déplacement. Ça peut surtout réduire drastiquement le nombre de véhicule autour du globe, donc scandale climatique je suis pas convaincu. On va dire que mettre le climat en avant est porteur aujourd'hui, donc lancer un tel article doit venir d'entreprises qui ne voient pas d'un bon œil une diminution future de vente de véhicules.

   

Tout à fait d accord . La voiture est inutilisée en moyenne 95 % de son temps de vie ...

Un monde avec un service intelligent de voiture autonome n 'en sera que plus bénéfique

Par

En réponse à Frankiki

Tout à fait d accord . La voiture est inutilisée en moyenne 95 % de son temps de vie ...

Un monde avec un service intelligent de voiture autonome n 'en sera que plus bénéfique

   

Au Japon, peut-être...

Mais en France, si c'est pour monter dans un habitacle jonché des reliefs d'un repas de fast-food et qui pue la fumée... :pfff:

Par

En réponse à Avanti-Savoia

Les personnes âgées, les personnes qui ont peur au volant ou les personnes à mobilité réduite.

Les personnes qui ont besoins d'assistance je me suis mal exprimé.

   

+1

merci d'avoir précisé.

maintenant, je rajouterais la circulation dans les bouchons.

pour moi, c'est une corvée. :bah: et pourtant, j'aime bien conduire. :bah:

Par

En réponse à Aznog

Les gars viennent à peine de voir la lumière et de comprendre que pour conjuguer autonome et fiable, il faut presque des supercalculateurs sur roues et si ces véhicules existaient, les trajets (surtout nocturnes, tu pionces pépère pendant que tu roules) s'en retrouveraient décuplés ...

On te fait chier pour quelques grammes de co² au km mais coller x caméras, y radars, z lidars, ... et la puissance de calcul pour gérer tout le bousin dans une bagnole dont la durée de vie est limitée, ca passe crème voire c'est presque encouragé.

Heureusement, l'environnement routier est si complexe et le coût pour le maitriser est si énorme que le véhicule autonome n'existera pas ... n'en déplaise aux gogos qui crament des milliards dans ce doux rêve. L'alchimie du 21e siècle.

   

ce sont généralement ceux qui ne comprennent pas le fonctionnement de la technologie qui sont contre la technologie.

et visiblement, t'en fais partie. sans quoi, tu saurais que, si, c'est possible. :cyp:

mais as-tu déjà pondu un simple algorithme dans ta vie? :bah:

Par

En réponse à Taro.H

L'ennui de cette dictature écolo c'est qu'elle ne laisse aucune liberté aux gens... Ils imposent leur vision qu'on l'approuve ou pas.

   

elle est surtout polarisée sur le territoire de l'Union européenne en croyant que la pollution ne passe pas les frontières.

il faudrait déjà s'attaquer au problème de la démographie galopante dans le monde, avec de plus en plus de gens consommant ou voulant consommer comme nous il y a 20 ou 30 ans.

et évidemment, on se croit toujours le centre du monde, en pensant que tous les autres suivront le modèle européen.

on devrait déjà commencer par donner le droit aux peuples de s'exprimer directement sur ce genre de problématique, plutôt que de s'en tenir à l'avis d'une toute petite minorité de gens non représentatifs des peuples.

 

Par

En réponse à Aznog

Les gars viennent à peine de voir la lumière et de comprendre que pour conjuguer autonome et fiable, il faut presque des supercalculateurs sur roues et si ces véhicules existaient, les trajets (surtout nocturnes, tu pionces pépère pendant que tu roules) s'en retrouveraient décuplés ...

On te fait chier pour quelques grammes de co² au km mais coller x caméras, y radars, z lidars, ... et la puissance de calcul pour gérer tout le bousin dans une bagnole dont la durée de vie est limitée, ca passe crème voire c'est presque encouragé.

Heureusement, l'environnement routier est si complexe et le coût pour le maitriser est si énorme que le véhicule autonome n'existera pas ... n'en déplaise aux gogos qui crament des milliards dans ce doux rêve. L'alchimie du 21e siècle.

   

Je suis perdu, il y a cet article et ton commentaire...et la réalité :Tesla a déployé le FSD aux USA qui marche déjà vraiment pas mal. Et leurs voitures consomment toujours moins de 200Wh/km soit l'équivalent de moins de 2l/100.

Du coup, cela vient d'où cette crainte ?

 

SPONSORISE

Toute l'actualité