Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Le PDG d'Air Liquide parie sur l'expansion de l'hydrogène dans les transports

Audric Doche

Le PDG d'Air Liquide parie sur l'expansion de l'hydrogène dans les transports

Déposer un commentaire

Par

Il n'avait rien d'intéressant à nous raconter ce monsieur, des choses qu'on ne savait pas déjà ?

Par

Le mec qui vend de l'hydrogène essaye de nous convaincre que c'est le futur. Bah oui, il ne va pas nous dire que cette technologie est morte, hein ...

Par

Elle a certainement plus d'avenir que l'électrique ceci dit.

Par

L'hydrogène n'est pas une SOURCE d'énergie, mais un VECTEUR d'énergie. On le produit à partir d'hydrocarbures ou par électrolyse de l'eau. C'est cette dernière méthode qui a de l'avenir pour l'automobile: on peut produire l'hydrogène quand il y a excès de production d'électricité (la nuit, par ex) ou, pour les énergies "renouvelables", quand il y a beaucoup de vent ou beaucoup de soleil. L'hydrogène est alors stocké, comprimé ou liquéfié. C'est cette capacité à être stocké qui en fait tout l'intérêt....

Par

En réponse à siglo

L'hydrogène n'est pas une SOURCE d'énergie, mais un VECTEUR d'énergie. On le produit à partir d'hydrocarbures ou par électrolyse de l'eau. C'est cette dernière méthode qui a de l'avenir pour l'automobile: on peut produire l'hydrogène quand il y a excès de production d'électricité (la nuit, par ex) ou, pour les énergies "renouvelables", quand il y a beaucoup de vent ou beaucoup de soleil. L'hydrogène est alors stocké, comprimé ou liquéfié. C'est cette capacité à être stocké qui en fait tout l'intérêt....

   

:bien::bien: exact d'ou la "non fin" des moteurs a explosion

Par §wil180in

Il manque aussi une certaine volonté politique pour lancer vraiment le processus de production d'hydrogène et installations de stations. On verra quand ça arrivera parce que pour l'heure, en France, l'automobiliste est le mal absolu, il faut le saigner et l'empêcher de prendre sa bagnole thermique dégueulasse. Il faut le forcer à acheter des voitures électriques à batteries sans aides et super propre car nucléaire. Ahahah !!!

Par

Il n'a pas tort, et vu la santé de sa boite, il aurait même tout à fait raison !

Par

En réponse à §wil180in

Il manque aussi une certaine volonté politique pour lancer vraiment le processus de production d'hydrogène et installations de stations. On verra quand ça arrivera parce que pour l'heure, en France, l'automobiliste est le mal absolu, il faut le saigner et l'empêcher de prendre sa bagnole thermique dégueulasse. Il faut le forcer à acheter des voitures électriques à batteries sans aides et super propre car nucléaire. Ahahah !!!

   

je préfère la situation énergétique nucléaire de la france comparė aux centrales charbon de nos voisins....

Par

En réponse à §wil180in

Il manque aussi une certaine volonté politique pour lancer vraiment le processus de production d'hydrogène et installations de stations. On verra quand ça arrivera parce que pour l'heure, en France, l'automobiliste est le mal absolu, il faut le saigner et l'empêcher de prendre sa bagnole thermique dégueulasse. Il faut le forcer à acheter des voitures électriques à batteries sans aides et super propre car nucléaire. Ahahah !!!

   

Pas que politique mais industrielle également, même si les deux sont liés.

Pavé qui suit = réflexion personnelle très certainement exagérée, qu'on m'explique l'engouement pour la bagnole électrique dans les conditions actuelles de sa chaîne de vie dans ce cas. M'en tenir à renifler mes prouts parce qu'à l'instant d'utilisation j'ai 0 impact ne m'intéresse pas.

L'hydrogène pose 2 problèmes actuellement, qui n'en seraient pas s'il y avait volonté derrière :

-Stockage et acheminement difficile de cette matière très volatile + question de sécurité publique posée car risque de feu d'artifice.

Toutefois on ne va pas nous faire croire que la/les solution technique n'est pas trouvée pour être potentiellement déployable à grande échelle ; on gaspille bien des milliards dans la construction d'une centrale à fusion nucléaire dont le champs de force à plasma n'est qu'une hypothèse qui ne sera vérifiée que dans 50-100ans...

-Le manque de pognon à se faire sur ce marché.

L'hypocrisie électrique fonctionne sur le même mode de production que nos tires à pétrole : des matières rares et limitées donc chères, donc spéculation, donc fric, donc pognon. L'extraction des cailloux est autant voire plus néfaste que le pétrole : fleuves souillées, terres dévastées et ingrates... Pour de l'électricité produite avec du nucléaire dont on ne sait pas quoi faire des déchets à part les enterrer... Pour des batteries dont on ne sait pas recycler quand elles arrivent en fin de vie, et qu'on enterre...

Pognon à tous les étages pour les industriels, groupements mafieux et politiciens corrompus.

L'hydrogène est produit à partir de n'importe quoi : matière fécale animale, déchet de la production du chlore, déchet de la production de gazout, il peut être produit par les barrages qui produisent actuellement de l'électricité... et même chacun dans son garage peut électrolyser de l'eau avec du matos à 200 balles. Il n'y a donc aucun fric à se faire car aucune spéculation possible, les prix peuvent être cassés à tout moment.

Cette matière ne présente donc aucun intérêt pour l'homme, qui se soucie énormément du sort de la planète c'est bien connu.

Par

En réponse à Itineris

Pas que politique mais industrielle également, même si les deux sont liés.

Pavé qui suit = réflexion personnelle très certainement exagérée, qu'on m'explique l'engouement pour la bagnole électrique dans les conditions actuelles de sa chaîne de vie dans ce cas. M'en tenir à renifler mes prouts parce qu'à l'instant d'utilisation j'ai 0 impact ne m'intéresse pas.

L'hydrogène pose 2 problèmes actuellement, qui n'en seraient pas s'il y avait volonté derrière :

-Stockage et acheminement difficile de cette matière très volatile + question de sécurité publique posée car risque de feu d'artifice.

Toutefois on ne va pas nous faire croire que la/les solution technique n'est pas trouvée pour être potentiellement déployable à grande échelle ; on gaspille bien des milliards dans la construction d'une centrale à fusion nucléaire dont le champs de force à plasma n'est qu'une hypothèse qui ne sera vérifiée que dans 50-100ans...

-Le manque de pognon à se faire sur ce marché.

L'hypocrisie électrique fonctionne sur le même mode de production que nos tires à pétrole : des matières rares et limitées donc chères, donc spéculation, donc fric, donc pognon. L'extraction des cailloux est autant voire plus néfaste que le pétrole : fleuves souillées, terres dévastées et ingrates... Pour de l'électricité produite avec du nucléaire dont on ne sait pas quoi faire des déchets à part les enterrer... Pour des batteries dont on ne sait pas recycler quand elles arrivent en fin de vie, et qu'on enterre...

Pognon à tous les étages pour les industriels, groupements mafieux et politiciens corrompus.

L'hydrogène est produit à partir de n'importe quoi : matière fécale animale, déchet de la production du chlore, déchet de la production de gazout, il peut être produit par les barrages qui produisent actuellement de l'électricité... et même chacun dans son garage peut électrolyser de l'eau avec du matos à 200 balles. Il n'y a donc aucun fric à se faire car aucune spéculation possible, les prix peuvent être cassés à tout moment.

Cette matière ne présente donc aucun intérêt pour l'homme, qui se soucie énormément du sort de la planète c'est bien connu.

   

Pour la safety: une station h2 n'est pas plus à risque qu'une station hydrocarbure. Idem pour les voitures.

Ensuite, il ne s'agit pas de produire de l'h2 dans son garage à partir de n'importe quoi et de le comprimer à 700 b pour remplir sa Mirai...pour l'instant la pile est très sensible à certaines impuretés.

Par

En réponse à siglo

L'hydrogène n'est pas une SOURCE d'énergie, mais un VECTEUR d'énergie. On le produit à partir d'hydrocarbures ou par électrolyse de l'eau. C'est cette dernière méthode qui a de l'avenir pour l'automobile: on peut produire l'hydrogène quand il y a excès de production d'électricité (la nuit, par ex) ou, pour les énergies "renouvelables", quand il y a beaucoup de vent ou beaucoup de soleil. L'hydrogène est alors stocké, comprimé ou liquéfié. C'est cette capacité à être stocké qui en fait tout l'intérêt....

   

Trés juste.

On peut aussi capturer le co2 émis par les unités de production d'h2 par réformage pour l'utiliser dans d'autres applications.

Par

En réponse à slickfab

:bien::bien: exact d'ou la "non fin" des moteurs a explosion

   

D'où la fin du moteur à combustion interne ... si tu préfères et par l'elec.

Car produire le l'elec depuis les renouvelables sera tres bientôt plus compétitif que depuis les centrales hydrocarbues , alors l'hydrogène....

Par

Et puis , quel est le coût d'entretien decette usine a gaz ? c le cas de le dire lol.

Un mystère... quand on songe que l'on a déjà du mal à entretenir les gazouts...

Par

Vue le prix des voiture et le peu de station

Par

En réponse à §wil180in

Il manque aussi une certaine volonté politique pour lancer vraiment le processus de production d'hydrogène et installations de stations. On verra quand ça arrivera parce que pour l'heure, en France, l'automobiliste est le mal absolu, il faut le saigner et l'empêcher de prendre sa bagnole thermique dégueulasse. Il faut le forcer à acheter des voitures électriques à batteries sans aides et super propre car nucléaire. Ahahah !!!

   

Le pb de l'hydrogene c'est qu'on pourrait tous en produire chez soit et le stocker contrairement a l'elctricité... et la ca devient le drame pour les taxes... et tutti quanti..

Le japon ne produit pas de petrole donc ils sont pour.. et apres fukushima ca les a convaincu... l'hydrogene est moins dangeureux que les centrales nucleaires..

Par

En réponse à slickfab

:bien::bien: exact d'ou la "non fin" des moteurs a explosion

   

Avec de grosses pertes lors de l electrolyse, puis lors de la compression du gaz...

Il va falloir recouvrir toute la france d eoliennes si on veut assez d H2.

PS: l electricité n est pas non plus une source d energie primaire.

L hydrogene ne fait que rajouter une etape et donc une perte, par rapport a l électricité.

charbon/uranium/gaz/vent (a vous de choisir...), puis électricité, puis H2, puis re electricité pour comprimer le H2...

Et ensuite on refait de l électricité avec l H2 dans une pile a combustible, ou on le brule directement dans un moteur.

Le rendement m a l air bien calamiteux...

Si c est pas industrialisé c est qu il y a une raison.

L H2 est "bien vu" du grand public parce que tout ce que l on montre c est une jolie station (peinte en vert) qui fait le plein a "l ancienne" en deux minutes, d une voiture qui crache de l eau.

Donc vu comme ça, c est merveilleux, et si c est pas développé c est juste a cause du mechant Total...

Mais en vrai, c est beaucoup moins rose ( ou vert...).

Par

En réponse à Itineris

Pas que politique mais industrielle également, même si les deux sont liés.

Pavé qui suit = réflexion personnelle très certainement exagérée, qu'on m'explique l'engouement pour la bagnole électrique dans les conditions actuelles de sa chaîne de vie dans ce cas. M'en tenir à renifler mes prouts parce qu'à l'instant d'utilisation j'ai 0 impact ne m'intéresse pas.

L'hydrogène pose 2 problèmes actuellement, qui n'en seraient pas s'il y avait volonté derrière :

-Stockage et acheminement difficile de cette matière très volatile + question de sécurité publique posée car risque de feu d'artifice.

Toutefois on ne va pas nous faire croire que la/les solution technique n'est pas trouvée pour être potentiellement déployable à grande échelle ; on gaspille bien des milliards dans la construction d'une centrale à fusion nucléaire dont le champs de force à plasma n'est qu'une hypothèse qui ne sera vérifiée que dans 50-100ans...

-Le manque de pognon à se faire sur ce marché.

L'hypocrisie électrique fonctionne sur le même mode de production que nos tires à pétrole : des matières rares et limitées donc chères, donc spéculation, donc fric, donc pognon. L'extraction des cailloux est autant voire plus néfaste que le pétrole : fleuves souillées, terres dévastées et ingrates... Pour de l'électricité produite avec du nucléaire dont on ne sait pas quoi faire des déchets à part les enterrer... Pour des batteries dont on ne sait pas recycler quand elles arrivent en fin de vie, et qu'on enterre...

Pognon à tous les étages pour les industriels, groupements mafieux et politiciens corrompus.

L'hydrogène est produit à partir de n'importe quoi : matière fécale animale, déchet de la production du chlore, déchet de la production de gazout, il peut être produit par les barrages qui produisent actuellement de l'électricité... et même chacun dans son garage peut électrolyser de l'eau avec du matos à 200 balles. Il n'y a donc aucun fric à se faire car aucune spéculation possible, les prix peuvent être cassés à tout moment.

Cette matière ne présente donc aucun intérêt pour l'homme, qui se soucie énormément du sort de la planète c'est bien connu.

   

Chic une nouvelle théorie du complot : ils sont tous corrompus , méchants et bêtes

Par

y a un méga très gros avantage avec l'hydrogène: et l'état devrait donc opter l'idée assez rapidement (si ce n'est déjà fait): c'est la capacité de taxer facilement le carburant.

autrement plus facilement que pour l'électricité domestique qu'on peut utiliser pour recharger les batteries de VE.

Par

En réponse à pechtoc

Elle a certainement plus d'avenir que l'électrique ceci dit.

   

en même temps, la voiture à hydrogène que l'on nous promet, c'est une voiture électrique à la base...:bah:

 

Par

Pratiquement toutes les recherches sur l’hydrogène se focalisent sur l'extraction de l’hydrogène directement de l'eau par photosynthèse, s'ils y parviennent pas sur que ça arrange les pétroliers, car dans ce cas plus de stockage hormis l'eau, de production, transport, distribution,... que ce soit pour le fossile (dont l’hydrogène) et l’électricité... car ça revient à de l’énergie libre...

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos