Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Prix des carburants : ils continuent de baisser

Cailliot Manuel

Prix des carburants : ils continuent de baisser

Déposer un commentaire

Par

Par contre le prix du courant n'est pas pret de baisser lui...avec des prix spots à plus de 600 euros le MWh debut aout !Je me demande bien juqu'a quand le gvt va pouvoir faire durer le bouclier tarifaire, ils sont très discrets sur le sujet...:biggrin:

Par

En réponse à auyaja

Par contre le prix du courant n'est pas pret de baisser lui...avec des prix spots à plus de 600 euros le MWh debut aout !Je me demande bien juqu'a quand le gvt va pouvoir faire durer le bouclier tarifaire, ils sont très discrets sur le sujet...:biggrin:

   

Les français (enfin, 28% des votants) ont élu ces incompétents, ils ont ce qu'ils méritent...

Par

En réponse à auyaja

Par contre le prix du courant n'est pas pret de baisser lui...avec des prix spots à plus de 600 euros le MWh debut aout !Je me demande bien juqu'a quand le gvt va pouvoir faire durer le bouclier tarifaire, ils sont très discrets sur le sujet...:biggrin:

   

regarde de l autre côté de la Manche avec le mouvement don't pay UK, cela risque fort de nous arriver l année prochaine :peur:

Par

En réponse à auyaja

Par contre le prix du courant n'est pas pret de baisser lui...avec des prix spots à plus de 600 euros le MWh debut aout !Je me demande bien juqu'a quand le gvt va pouvoir faire durer le bouclier tarifaire, ils sont très discrets sur le sujet...:biggrin:

   

Bah oui mais d'un autre côté, on a stoppé le nucléaire (avant de le reprendre : une fois que les compétence avaient disparues...).

Bref, on peut pas voter pour de l'écologie (anti-nucléaire : Macron premier mandat) et en même temps vouloir une énergie pas chère. Il faut faire des choix dans la vie, et dans la vie d'un Amish : l'énergie est très très chère.

La prochaine fois voter pour un parti pro-nucléaire, si vous voulez vous chauffer pour pas chère car avec de ventillo l'énergie coutera un bras c'est ainsi : c'est une affaire de choix.

Par

En réponse à Axel015

Bah oui mais d'un autre côté, on a stoppé le nucléaire (avant de le reprendre : une fois que les compétence avaient disparues...).

Bref, on peut pas voter pour de l'écologie (anti-nucléaire : Macron premier mandat) et en même temps vouloir une énergie pas chère. Il faut faire des choix dans la vie, et dans la vie d'un Amish : l'énergie est très très chère.

La prochaine fois voter pour un parti pro-nucléaire, si vous voulez vous chauffer pour pas chère car avec de ventillo l'énergie coutera un bras c'est ainsi : c'est une affaire de choix.

   

Voui voui faisez comme ça on poura rouler en V8 5.2 atmo medine japan doccase

Et voter pour moi on va gagné la prochéne foie

Par

E-10 à 1.670 euros près de chez moi. :buzz:

Ça permet de limiter le coût de l'inflation généralisée sur l'alimentation. :bah:

Par

En réponse à Axel015

Bah oui mais d'un autre côté, on a stoppé le nucléaire (avant de le reprendre : une fois que les compétence avaient disparues...).

Bref, on peut pas voter pour de l'écologie (anti-nucléaire : Macron premier mandat) et en même temps vouloir une énergie pas chère. Il faut faire des choix dans la vie, et dans la vie d'un Amish : l'énergie est très très chère.

La prochaine fois voter pour un parti pro-nucléaire, si vous voulez vous chauffer pour pas chère car avec de ventillo l'énergie coutera un bras c'est ainsi : c'est une affaire de choix.

   

En fait c' est l'europe qui freinait des 4 fers sur le nucléaire, allemagne oblige. L'europe a accepté le nucléaire du bout des lèvres recemment, et le gaz aussi sous la pression allemande, mais ca c'était avant la guerre en ukraine avec l'arret des livraisons de gaz par les russes...:lol:

Enfin bref la politique energétique de l'europe c'est pas vraiment ca. Le plus sur reste le chauffage au bois si on a quelques stères d'avance.:ddr:

Par

En réponse à Maître-Yoda

Les français (enfin, 28% des votants) ont élu ces incompétents, ils ont ce qu'ils méritent...

   

Je ne comprends pas trop ton commentaire, tu bénéficies comme tout les particuliers d'un bouclier tarifaire, donc de quoi te plains tu ?

Il sera toujours temps de s'affoler si l'économie européenne s'effondre.

Ceci étant écrit :

"En comparaison des pays d’Europe de l’Ouest, le prix de l’électricité est beaucoup moins cher en France ! Parmi les pays les plus chers d’Europe, on retrouve le Danemark (0,2984 € TTC/kWh), l’Allemagne (0,3088 € TTC/kWh) et la Belgique (0,2839 € TTC/kWh).

En comparaison des Pays d’Europe Centrale et Orientale (PECO) qui représentent les nouveaux entrants dans l'Union européenne, le prix de l’électricité est plus cher en France. Mais si l’on raisonne en matière parité de pouvoir d’achat, l’électricité dans les PECO est bien plus chère qu’en moyenne dans l’Union européenne…"

Par

En réponse à mekinsy

Je ne comprends pas trop ton commentaire, tu bénéficies comme tout les particuliers d'un bouclier tarifaire, donc de quoi te plains tu ?

Il sera toujours temps de s'affoler si l'économie européenne s'effondre.

Ceci étant écrit :

"En comparaison des pays d’Europe de l’Ouest, le prix de l’électricité est beaucoup moins cher en France ! Parmi les pays les plus chers d’Europe, on retrouve le Danemark (0,2984 € TTC/kWh), l’Allemagne (0,3088 € TTC/kWh) et la Belgique (0,2839 € TTC/kWh).

En comparaison des Pays d’Europe Centrale et Orientale (PECO) qui représentent les nouveaux entrants dans l'Union européenne, le prix de l’électricité est plus cher en France. Mais si l’on raisonne en matière parité de pouvoir d’achat, l’électricité dans les PECO est bien plus chère qu’en moyenne dans l’Union européenne…"

   

"Il sera toujours temps de s'affoler si l'économie européenne s'effondre."

Il y a un mot de trop, devine lequel !

Par

En réponse à Axel015

Bah oui mais d'un autre côté, on a stoppé le nucléaire (avant de le reprendre : une fois que les compétence avaient disparues...).

Bref, on peut pas voter pour de l'écologie (anti-nucléaire : Macron premier mandat) et en même temps vouloir une énergie pas chère. Il faut faire des choix dans la vie, et dans la vie d'un Amish : l'énergie est très très chère.

La prochaine fois voter pour un parti pro-nucléaire, si vous voulez vous chauffer pour pas chère car avec de ventillo l'énergie coutera un bras c'est ainsi : c'est une affaire de choix.

   

La politique énergétique, ça ne se décrète pas en 5 ans, mais sur des durées longues de 10-20 ans minimum.

Les centrales nucléaires construites dans les années 1970-1980 sont la conséquence des décisions de De Gaulle.

Mais comme l'électeur français veut son chèque tout de suite, du tout cuit qui tombe dans la bouche sur mesure pour sa petite situation, nous sommes en permanence dans la politique du court terme, avec constamment des gouvernements qui font de la merde.

Et lors des élections, on a le choix entre le pire et le pire, et on va s'étonner de la hausse constante des taux d'abstention...

Par

En réponse à auyaja

En fait c' est l'europe qui freinait des 4 fers sur le nucléaire, allemagne oblige. L'europe a accepté le nucléaire du bout des lèvres recemment, et le gaz aussi sous la pression allemande, mais ca c'était avant la guerre en ukraine avec l'arret des livraisons de gaz par les russes...:lol:

Enfin bref la politique energétique de l'europe c'est pas vraiment ca. Le plus sur reste le chauffage au bois si on a quelques stères d'avance.:ddr:

   

Je rectifie...

La politique MONDIALE concernant l'énergie ce n'est pas ça du tout !

C'est même consternant qu'en 20ans, malgré une politique assez forte sur les énergies renouvelables, on soit passé de 86% à seulement 84% de part d'énergies fossiles.

Tant que l'on va continué cette politique de gaspillage outranciére (Au dire des chefs d'etats, croissance peu rimer avec écologie, ce qui est factuellement faux.), aucune chance que l'on améliore quoi que ce soit...

De plus, on accélére tellement fort ces dernières années, qu'on est en avance sur les prévisions climatiques les plus pessimistes.

Par

En réponse à -Nicolas-

La politique énergétique, ça ne se décrète pas en 5 ans, mais sur des durées longues de 10-20 ans minimum.

Les centrales nucléaires construites dans les années 1970-1980 sont la conséquence des décisions de De Gaulle.

Mais comme l'électeur français veut son chèque tout de suite, du tout cuit qui tombe dans la bouche sur mesure pour sa petite situation, nous sommes en permanence dans la politique du court terme, avec constamment des gouvernements qui font de la merde.

Et lors des élections, on a le choix entre le pire et le pire, et on va s'étonner de la hausse constante des taux d'abstention...

   

Je suis pas certain que ce soit l'electeur qui veuille son chéque tout de suite. Je pense plutot que ce sont les politiciens qui se servent du chéquier de l'Etat à chaque election.

Pour le court terme, voir avec la politique du tout marché.

Par

En réponse à Axel015

Bah oui mais d'un autre côté, on a stoppé le nucléaire (avant de le reprendre : une fois que les compétence avaient disparues...).

Bref, on peut pas voter pour de l'écologie (anti-nucléaire : Macron premier mandat) et en même temps vouloir une énergie pas chère. Il faut faire des choix dans la vie, et dans la vie d'un Amish : l'énergie est très très chère.

La prochaine fois voter pour un parti pro-nucléaire, si vous voulez vous chauffer pour pas chère car avec de ventillo l'énergie coutera un bras c'est ainsi : c'est une affaire de choix.

   

Vu qu'il va falloir attendre 10-15 ans (sur le papier) pour avoir de nouvelles centrales nucléaires, de toute façon, peu importe celui qui vient d'être élu ou qui le sera dans 5 ans, il va falloir, soit fortement économiser l'énergie électrique, soit augmenter d'une manière ou d'une autre la production.

3ème alternative, rendre l'énergie électrique beaucoup plus chère pour inciter à moins consommer.

Mais ça reste difficile à mettre en oeuvre, s'ils ne veulent pas privilégier les bien portants par rapport aux pauvres.

Par

En réponse à mekinsy

Je rectifie...

La politique MONDIALE concernant l'énergie ce n'est pas ça du tout !

C'est même consternant qu'en 20ans, malgré une politique assez forte sur les énergies renouvelables, on soit passé de 86% à seulement 84% de part d'énergies fossiles.

Tant que l'on va continué cette politique de gaspillage outranciére (Au dire des chefs d'etats, croissance peu rimer avec écologie, ce qui est factuellement faux.), aucune chance que l'on améliore quoi que ce soit...

De plus, on accélére tellement fort ces dernières années, qu'on est en avance sur les prévisions climatiques les plus pessimistes.

   

Plus on est riche plus on gaspille...:lol:

Par

En réponse à auyaja

"Il sera toujours temps de s'affoler si l'économie européenne s'effondre."

Il y a un mot de trop, devine lequel !

   

L'euro n'est pas une monnaie française...:wink:

Par

En réponse à fedoismyname

Vu qu'il va falloir attendre 10-15 ans (sur le papier) pour avoir de nouvelles centrales nucléaires, de toute façon, peu importe celui qui vient d'être élu ou qui le sera dans 5 ans, il va falloir, soit fortement économiser l'énergie électrique, soit augmenter d'une manière ou d'une autre la production.

3ème alternative, rendre l'énergie électrique beaucoup plus chère pour inciter à moins consommer.

Mais ça reste difficile à mettre en oeuvre, s'ils ne veulent pas privilégier les bien portants par rapport aux pauvres.

   

C'est pas ce qui ferait peur à ce gouvernement, qui a pratiqué la politique du ruissellement inversée, avec les richesses qui vont des pauvres aux riches...

Et aujourd'hui il ne reste plus que les emplâtres comme les primes en tous genres pour tenter de cacher la misère.

Par

En réponse à auyaja

Je suis pas certain que ce soit l'electeur qui veuille son chéque tout de suite. Je pense plutot que ce sont les politiciens qui se servent du chéquier de l'Etat à chaque election.

Pour le court terme, voir avec la politique du tout marché.

   

Bien sûr que si, les débats de fond et de long terme n'intéressent que peu de monde.

Beaucoup veulent de l'immédiat, on est pas prêt de ravoir un De Gaulle ou un Churchill, les gens n'en veulent pas.

Il faut des hausses de SMIC et d'allocations à gauche et des baisses d'impôts à droite essentiellement.

Par

En réponse à mekinsy

Je ne comprends pas trop ton commentaire, tu bénéficies comme tout les particuliers d'un bouclier tarifaire, donc de quoi te plains tu ?

Il sera toujours temps de s'affoler si l'économie européenne s'effondre.

Ceci étant écrit :

"En comparaison des pays d’Europe de l’Ouest, le prix de l’électricité est beaucoup moins cher en France ! Parmi les pays les plus chers d’Europe, on retrouve le Danemark (0,2984 € TTC/kWh), l’Allemagne (0,3088 € TTC/kWh) et la Belgique (0,2839 € TTC/kWh).

En comparaison des Pays d’Europe Centrale et Orientale (PECO) qui représentent les nouveaux entrants dans l'Union européenne, le prix de l’électricité est plus cher en France. Mais si l’on raisonne en matière parité de pouvoir d’achat, l’électricité dans les PECO est bien plus chère qu’en moyenne dans l’Union européenne…"

   

Le bouclier tarifaire c'est pas gratuit pour EDF donc pour l'Etat...propriétaire de 83% du capital d'EDF...

Par

En réponse à -Nicolas-

Bien sûr que si, les débats de fond et de long terme n'intéressent que peu de monde.

Beaucoup veulent de l'immédiat, on est pas prêt de ravoir un De Gaulle ou un Churchill, les gens n'en veulent pas.

Il faut des hausses de SMIC et d'allocations à gauche et des baisses d'impôts à droite essentiellement.

   

Pour moi c'est la médiocrité des politiciens la cause du pb, les gens ne votent plus et s'en foutent parce qu'on leur propose que des débats sociétaux foireux et des questions marginales au lieu de choix de politique économique clairs et fondamentaux.

Plus d'interet à aller voter, ca ne change rien ou si peu !

Par

En réponse à auyaja

Le bouclier tarifaire c'est pas gratuit pour EDF donc pour l'Etat...propriétaire de 83% du capital d'EDF...

   

Je te renvoie à mon commentaire de 17h22 et à ta réponse à ce dernier...:wink:

Tant que l'économie européenne ne s'effondre pas...Ca va...Enfin ça fait aller.:ange:

Par

En réponse à mekinsy

Je te renvoie à mon commentaire de 17h22 et à ta réponse à ce dernier...:wink:

Tant que l'économie européenne ne s'effondre pas...Ca va...Enfin ça fait aller.:ange:

   

Avec tout l'argent injecté en europe sous le pretexte du covid, si l'économie européenne est en cours d'effondrement aujourd'hui, mais tu ne le sais pas encore...

Par

En réponse à auyaja

Pour moi c'est la médiocrité des politiciens la cause du pb, les gens ne votent plus et s'en foutent parce qu'on leur propose que des débats sociétaux foireux et des questions marginales au lieu de choix de politique économique clairs et fondamentaux.

Plus d'interet à aller voter, ca ne change rien ou si peu !

   

Changer, très bien.

Mais il faudrait changer quoi selon toi ? :bah:

Développe, sois pas timide. :rs:

Je suis toujours curieux de connaître la vision idyllique de mes chers concitoyens.:love:

Par

En réponse à auyaja

Avec tout l'argent injecté en europe sous le pretexte du covid, si l'économie européenne est en cours d'effondrement aujourd'hui, mais tu ne le sais pas encore...

   

Il n'y a rien à savoir, l'économie européenne ne se porte pas bien du tout, mais ne s'est pas encore factuellement effrondrée. :bah:

Par

En réponse à mekinsy

Il n'y a rien à savoir, l'économie européenne ne se porte pas bien du tout, mais ne s'est pas encore factuellement effrondrée. :bah:

   

C'est juste à cause de l'inertie, mais le prochain truc à tomber c'est l'hopital public !

Par

En réponse à -Nicolas-

La politique énergétique, ça ne se décrète pas en 5 ans, mais sur des durées longues de 10-20 ans minimum.

Les centrales nucléaires construites dans les années 1970-1980 sont la conséquence des décisions de De Gaulle.

Mais comme l'électeur français veut son chèque tout de suite, du tout cuit qui tombe dans la bouche sur mesure pour sa petite situation, nous sommes en permanence dans la politique du court terme, avec constamment des gouvernements qui font de la merde.

Et lors des élections, on a le choix entre le pire et le pire, et on va s'étonner de la hausse constante des taux d'abstention...

   

Ca ne se decrete pas en 5 ans mais votre hollande et macron ont prouvé qu'elle peut etre detruite en moins de 2 ans.

Aucune vision strategique de la part des polticiens francais, accros a twitter et au buzz, qu'ils en oublient la strategie mais d'ailleurs en ont ils la capacité intellectuelle ?

Par

En réponse à auyaja

C'est juste à cause de l'inertie, mais le prochain truc à tomber c'est l'hopital public !

   

Un effondrement de l'économie ne se traduit pas par le terme "prochain", mais "généralisé".

Concrètement, si demain on t'annonce que ta payes (Ou retraite) est diminuée de 30%, et que les banques gélent les liquiditées...

Tu verras que les hôpitaux (Et tout le reste...) deviendront le cadet de tes soucis.

C'est ce qu'on vécu les grecs.

Par

En réponse à Tsun Ami

Ca ne se decrete pas en 5 ans mais votre hollande et macron ont prouvé qu'elle peut etre detruite en moins de 2 ans.

Aucune vision strategique de la part des polticiens francais, accros a twitter et au buzz, qu'ils en oublient la strategie mais d'ailleurs en ont ils la capacité intellectuelle ?

   

Le problème du vieillissement des centrales nucléaires et du retard sur les renouvelables date d'au moins 20 ans.

Le long terme est toujours mis de côté au profit de l'immédiat.

Par

En réponse à auyaja

Avec tout l'argent injecté en europe sous le pretexte du covid, si l'économie européenne est en cours d'effondrement aujourd'hui, mais tu ne le sais pas encore...

   

Sous prétexte de Covid?

Parce que le fait qu'un tas de gens ait suspendu leur activité économique, ça n'a pas créé une vraie perte pour les entreprises?

Tu penses qu'on a injecté davantage d'argent que ce qui a été perdu A CAUSE de ça?

Heureusement, créer de l'inflation n'a jamais été la cause d'un effondrement, contrairement à la lutte aveugle contre la moindre inflation. Ne pas confondre la cause et la conséquence quand on parle d'inflation extrême et de grave crise économique.

Le prochain truc à s'effondrer n'est pas l'hôpital public.

Si tu rêves d'un hôpital performant, c'est déjà perdu pour l'instant. Mais il n'y a pas de seuil: il peut très bien se dégrader lentement et très longtemps sans aucun phénomène brutal qu'on pourrait appeler effondrement. L'accès à la médecine de ville est d'ailleurs plus critique pour une bonne partie de la population (ce qui reporte une charge vers l'hôpital).

Tout dépend de l'argent qu'on veut y mettre: à Cuba ils en mettent beaucoup par rapports à leurs faibles moyens par exemple, bien que leur économie soit ce qu'on appellerait presque morte chez nous, tandis qu'aux Etats-Unis ils mettent assez peu de moyens pour les pauvres malgré le PIB élevé.

Bref, même s'il y a de l'inertie en matière de formation/recrutement de personnel, on peut avoir en quelques années l'hôpital qu'on décide d'avoir (qu'on mérite), c'est pas là qu'est le risque d'effondrement de la société. Que la situation actuelle soit honteuse est une autre question: c'est un clairement un choix qui a été fait et confirmé plusieurs fois dans les urnes.

Pour un éventuel effondrement de l'économie, on a la chance que la Chine pratique la politique zéro-covid: la pandémie crée davantage de dégâts industriels là-bas qu'ici, ça aide sans doute l'Euro à ne pas s'effondrer trop vite.

De toutes façons, il faut quand-même que l'Euro se dévalue pour reconstruire notre industrie. Le prix de l'énergie en Allemagne va probablement aider. Le prix de l'électricité en France n'est heureusement pas le prix spot de l'électricité, même si on fait l'erreur de le facturer ainsi aux entreprises. Là-dessus, on va pas tarder à reprendre l'argent là où certains se gavent...

Et surtout, il faut admettre qu'on doit s'organiser avec un PIB en baisse, du moins pour tout ce qui consomme des matières premières.

Le risque d'effondrement économique est là, mais ça ne s'est pas encore produit. Les gens, en immense majorité, vont encore bosser au même endroit qu'il y a quelques années, pour y produire la même chose, et rentrent chez eux avec un salaire à peine en baisse (inflation comprise).

Ce qui est vraiment en train de s'effondrer, c'est le modèle économique de tous les pays pas trop pauvres: il est urgent de le réorienter vers quelque chose qui peut durer, parce qu'on voit qu'on ne peut pas continuer comme ça.

Mais ça avance: le prix de l'énergie, l'indisponibilités des produits de Chine ou d'ailleurs... pas mal de choses incitent à relocaliser.

C'est surtout pour le climat qu'on va pas assez vite, mais les conséquences sont encore faibles chez nous (oui je sais il fait chaud et on manque d'eau, mais les vraies conséquences arriveront après les livraisons de moutarde made in France).

Par

En réponse à mekinsy

Il n'y a rien à savoir, l'économie européenne ne se porte pas bien du tout, mais ne s'est pas encore factuellement effrondrée. :bah:

   

Tu arrives à croire en tout ça encore ?

La fin du monde le nouvel ordre mondiale ?

Franchement quant on regarde l'élite de ce monde, ils ont l'air de bien beaucoup de chose mais pas d'être inquiet.

Et nous honnêtement ? Tu es inquiet toi ? On est bien dans notre petite vie de pion.

Après les mouches hein..

Par

En réponse à Katoche

Tu arrives à croire en tout ça encore ?

La fin du monde le nouvel ordre mondiale ?

Franchement quant on regarde l'élite de ce monde, ils ont l'air de bien beaucoup de chose mais pas d'être inquiet.

Et nous honnêtement ? Tu es inquiet toi ? On est bien dans notre petite vie de pion.

Après les mouches hein..

   

C'est quoi l'élite pour toi?

Pour moi ce sont ceux qui savent et créent bien autre chose qu'une stratégie électorale, quand bien même celle-ci serait excellente.

Par Anonyme

La communication a pris le dessus sur la compétence des politiques avec des médias à leur botte subvention oblige.

Maintenant même si tu n'es pas très compétent dans ton job mais que tu es bon en com les portes te sont ouvertes pour une évolution rapide.toutes professions confondu.

Même avec la baisse des carburants on ne reviendra au prix initial mais les moutons sont content du moment qu'il y a internet le portable titok insta et autres c'est ça le plus important une vie faite de vent pour les éoliennes

Par

Ça reste moins cher que le Ricard (20 € le litre) et certain s'en étonne pas ...

Perso je m'en fous j'en bois pas :brosse:

Par

En réponse à 47ronins

regarde de l autre côté de la Manche avec le mouvement don't pay UK, cela risque fort de nous arriver l année prochaine :peur:

   

C'est pas pour le gaz, don't pay UK! ?

Par

En réponse à fedoismyname

Vu qu'il va falloir attendre 10-15 ans (sur le papier) pour avoir de nouvelles centrales nucléaires, de toute façon, peu importe celui qui vient d'être élu ou qui le sera dans 5 ans, il va falloir, soit fortement économiser l'énergie électrique, soit augmenter d'une manière ou d'une autre la production.

3ème alternative, rendre l'énergie électrique beaucoup plus chère pour inciter à moins consommer.

Mais ça reste difficile à mettre en oeuvre, s'ils ne veulent pas privilégier les bien portants par rapport aux pauvres.

   

On pourrait imaginer des plafonds de consommation par personne dans le foyer. Quand ça dépasse c'est plus cher au kWh.

Par

En réponse à -Nicolas-

Le problème du vieillissement des centrales nucléaires et du retard sur les renouvelables date d'au moins 20 ans.

Le long terme est toujours mis de côté au profit de l'immédiat.

   

On peut même situer la période de basculement vers le je sais mais j'agis pas aux 12 ans de règne chiraquien...

Par

En réponse à E911V

On pourrait imaginer des plafonds de consommation par personne dans le foyer. Quand ça dépasse c'est plus cher au kWh.

   

Ah ouais, le rationnement de l'électricité, on se croirait en URSS.

Je propose aussi que l'état récupère toute l'électricité issue de panneau solaire. Faut partager après tout

Par

En réponse à W A V E

Sous prétexte de Covid?

Parce que le fait qu'un tas de gens ait suspendu leur activité économique, ça n'a pas créé une vraie perte pour les entreprises?

Tu penses qu'on a injecté davantage d'argent que ce qui a été perdu A CAUSE de ça?

Heureusement, créer de l'inflation n'a jamais été la cause d'un effondrement, contrairement à la lutte aveugle contre la moindre inflation. Ne pas confondre la cause et la conséquence quand on parle d'inflation extrême et de grave crise économique.

Le prochain truc à s'effondrer n'est pas l'hôpital public.

Si tu rêves d'un hôpital performant, c'est déjà perdu pour l'instant. Mais il n'y a pas de seuil: il peut très bien se dégrader lentement et très longtemps sans aucun phénomène brutal qu'on pourrait appeler effondrement. L'accès à la médecine de ville est d'ailleurs plus critique pour une bonne partie de la population (ce qui reporte une charge vers l'hôpital).

Tout dépend de l'argent qu'on veut y mettre: à Cuba ils en mettent beaucoup par rapports à leurs faibles moyens par exemple, bien que leur économie soit ce qu'on appellerait presque morte chez nous, tandis qu'aux Etats-Unis ils mettent assez peu de moyens pour les pauvres malgré le PIB élevé.

Bref, même s'il y a de l'inertie en matière de formation/recrutement de personnel, on peut avoir en quelques années l'hôpital qu'on décide d'avoir (qu'on mérite), c'est pas là qu'est le risque d'effondrement de la société. Que la situation actuelle soit honteuse est une autre question: c'est un clairement un choix qui a été fait et confirmé plusieurs fois dans les urnes.

Pour un éventuel effondrement de l'économie, on a la chance que la Chine pratique la politique zéro-covid: la pandémie crée davantage de dégâts industriels là-bas qu'ici, ça aide sans doute l'Euro à ne pas s'effondrer trop vite.

De toutes façons, il faut quand-même que l'Euro se dévalue pour reconstruire notre industrie. Le prix de l'énergie en Allemagne va probablement aider. Le prix de l'électricité en France n'est heureusement pas le prix spot de l'électricité, même si on fait l'erreur de le facturer ainsi aux entreprises. Là-dessus, on va pas tarder à reprendre l'argent là où certains se gavent...

Et surtout, il faut admettre qu'on doit s'organiser avec un PIB en baisse, du moins pour tout ce qui consomme des matières premières.

Le risque d'effondrement économique est là, mais ça ne s'est pas encore produit. Les gens, en immense majorité, vont encore bosser au même endroit qu'il y a quelques années, pour y produire la même chose, et rentrent chez eux avec un salaire à peine en baisse (inflation comprise).

Ce qui est vraiment en train de s'effondrer, c'est le modèle économique de tous les pays pas trop pauvres: il est urgent de le réorienter vers quelque chose qui peut durer, parce qu'on voit qu'on ne peut pas continuer comme ça.

Mais ça avance: le prix de l'énergie, l'indisponibilités des produits de Chine ou d'ailleurs... pas mal de choses incitent à relocaliser.

C'est surtout pour le climat qu'on va pas assez vite, mais les conséquences sont encore faibles chez nous (oui je sais il fait chaud et on manque d'eau, mais les vraies conséquences arriveront après les livraisons de moutarde made in France).

   

L'explosion des prix de l'énergie en Europe ne vas pas aider.

Par

En réponse à Litch76

Ah ouais, le rationnement de l'électricité, on se croirait en URSS.

Je propose aussi que l'état récupère toute l'électricité issue de panneau solaire. Faut partager après tout

   

Rationnement de l'électricité et du gaz !

Par

Comment se fait-il que le prix de l'E85 n'a pas baissé dans la plupart des stations (alors qu'il contient jusqu'à 85% d'éthanol l'été) ?

Total et compagnie se font-ils de la gratte sur notre dos pour compenser la baisse du prix du sans-plomb et du diesel ?

Est-ce une directive de Bruno Le Maire pour nous empêcher de rouler à l'E85 ?

Par

"Une bonne nouvelle pour le porte-monnaie des automobilistes, pas forcément pour la planète" il faut bien admettre que l'utilisation des produits pétroliers a un effet néfaste sur l'environnement , de l'exploitation à l'utilisation.

La prolifération de véhicules "propres" amenée à éradiquer les véhicules "polluants" ne va t-elle pas poser le problème de l'approvisionnement en électricité et une activité plus importante des centrales à gaz et charbon amenés à palier les inconvénients des Enr et la construction quasi-inévitables de 6 centrales nucléaires ne va t-elle pas avoir un impact sur l'environnement?Actuellement combien de centrales ont des dérogations pour rejeter de l'eau chaude dans l'environnement?

Oui, comme vous dites "mais c'est un autre débat." là aussi.Pour faire simple, je dirais que "c'est quand on a le nez dedans qu'on s'aperçoit que ça en est!"

Comme beaucoup, je pense qu'il faut "consommer moins et mieux", réparer au lieu de jeter, limiter ou regrouper ses déplacements, améliorer les TEC là où c'est possible et surtout ne pas envoyer la sauce "vers le tout électrique pour tout le monde et rapidement" comme vous le faites ici, pour agir (même faiblement à l'échelle mondiale) sur l'état de la planète.:voyons:

Par

En réponse à rameurpl

Comment se fait-il que le prix de l'E85 n'a pas baissé dans la plupart des stations (alors qu'il contient jusqu'à 85% d'éthanol l'été) ?

Total et compagnie se font-ils de la gratte sur notre dos pour compenser la baisse du prix du sans-plomb et du diesel ?

Est-ce une directive de Bruno Le Maire pour nous empêcher de rouler à l'E85 ?

   

L'éthanol coute un peu plus chère que le sans-plomb avant les taxes.

C'est juste les taxes qui font le prix du SP.

Mais oui les marges sur l'éthanol sont très élevée à la pompe. De l'ordre de 20 centimes au litre vs 1 à 2 centimes pour le SP.

Par

En réponse à Spider-cochon

Voui voui faisez comme ça on poura rouler en V8 5.2 atmo medine japan doccase

Et voter pour moi on va gagné la prochéne foie

   

Et tu augmenteras le budget de l'Education Nationale, ainsi que le nombre d'heures de cours de Français, Monsieur Ecris-comme-un-cochon ?

Par

En réponse à rameurpl

Comment se fait-il que le prix de l'E85 n'a pas baissé dans la plupart des stations (alors qu'il contient jusqu'à 85% d'éthanol l'été) ?

Total et compagnie se font-ils de la gratte sur notre dos pour compenser la baisse du prix du sans-plomb et du diesel ?

Est-ce une directive de Bruno Le Maire pour nous empêcher de rouler à l'E85 ?

   

Pour l'E85, il faurt remonter en amont de la distribution, un peu comme pour l'électricité il faut penser à ce qui se trouve en amont d'une prise.

Pour les hausses de l'E85, si c'est difficile de croire qu'ils appliquent déjà la hausse des carburants utilisés par les tracteurs lors de la culture, ils utilisent déjà de L'énergie en hausse (gaz) dans les distilleries.

Quand le consommateur va t-il comprendre qu'au bout du compte c'est lui qui paie.(Dernier exemple actuel, le consommateur n'a rien à faire du désarroi des éleveurs face à la sécheresse, il est en vacance et ne se sent pas impacté jusqu'au jour où il verra le prix du lait, du beurre, des gateaux, de la viande ....monter en flèche.):bah:

Par

En réponse à ZZTOP60

Pour l'E85, il faurt remonter en amont de la distribution, un peu comme pour l'électricité il faut penser à ce qui se trouve en amont d'une prise.

Pour les hausses de l'E85, si c'est difficile de croire qu'ils appliquent déjà la hausse des carburants utilisés par les tracteurs lors de la culture, ils utilisent déjà de L'énergie en hausse (gaz) dans les distilleries.

Quand le consommateur va t-il comprendre qu'au bout du compte c'est lui qui paie.(Dernier exemple actuel, le consommateur n'a rien à faire du désarroi des éleveurs face à la sécheresse, il est en vacance et ne se sent pas impacté jusqu'au jour où il verra le prix du lait, du beurre, des gateaux, de la viande ....monter en flèche.):bah:

   

"Denier exemple actuel, le consommateur n'a rien à faire du désarroi des éleveurs face à la sécheresse"

Bah disons que les écolos sont pour l'interdiction des récupérations d'eau pour les agriculteurs comme font les particulier (exemple : chez moi j'arrose mes plantes avec l'eau de pluie que le stock) => pour soit disant ne pas modifier le cycle de l'eau de mer nature (leur Dieu qu'il idolâtre).

Donc faut savoir ce que l'on veut : se nourrir, se chauffer ou faire de l'éco-branlette. On peut pas tout avoir dans la vie.

Par

En réponse à auyaja

Rationnement de l'électricité et du gaz !

   

Le rationnement se fera par le prix , les foyers à bas revenus bénéficieront d'une" prime à l'énergie" pour les calmer, c'est prévu comme ça, un point c'est tout, ça arrive un peu plus vite que prévu quoique...avec le retard sur la réforme des retraites et de l'indemnisation du chômage qui devait , en partie , financer le" quoi qu'il en coûte/covid".

Par ailleurs, le "bouclier énergie" le déficit d'EDF,le financement de la construction des Epr avec peu de perspectives de retour sur investissement à court ou moyen terme, il va falloir payer l'addition, c'est bientôt".:bah:

Par

En réponse à Axel015

"Denier exemple actuel, le consommateur n'a rien à faire du désarroi des éleveurs face à la sécheresse"

Bah disons que les écolos sont pour l'interdiction des récupérations d'eau pour les agriculteurs comme font les particulier (exemple : chez moi j'arrose mes plantes avec l'eau de pluie que le stock) => pour soit disant ne pas modifier le cycle de l'eau de mer nature (leur Dieu qu'il idolâtre).

Donc faut savoir ce que l'on veut : se nourrir, se chauffer ou faire de l'éco-branlette. On peut pas tout avoir dans la vie.

   

Ce qui m'écœure c'est de voir le manque d'organisation à tous les niveau et au niveau de l'agriculture on n'a pas véritablement progressé par rapport à 1976 ou 2003.

Je note un manque de solidarité entre les types d'agricultures.Les éleveurs situées en régions céréalières semblent avoir trouvé des fournisseurs de paille pour palier aumanque de fourrage qui fait tourner leur activité. 40 % seulement des éleveurs disent en avoir récolté assez, 20 % « plus que prévu », mais pour les autres il risque d'en manquer.Je laisse à penser ce qui peut se passer pour les zones hors céréalières ...Vu la hausse des engrais, on préfère limiter la croissance en paille, et on broie.

A l'ancienne, les éleveurs échangeaient "le fumier contre la paille" avec la hausse du prix des engrais, on va peut-être y revenir, et...sans paille...pas de fumier...(Je rigole mais bon)

Par

En réponse à ZZTOP60

Le rationnement se fera par le prix , les foyers à bas revenus bénéficieront d'une" prime à l'énergie" pour les calmer, c'est prévu comme ça, un point c'est tout, ça arrive un peu plus vite que prévu quoique...avec le retard sur la réforme des retraites et de l'indemnisation du chômage qui devait , en partie , financer le" quoi qu'il en coûte/covid".

Par ailleurs, le "bouclier énergie" le déficit d'EDF,le financement de la construction des Epr avec peu de perspectives de retour sur investissement à court ou moyen terme, il va falloir payer l'addition, c'est bientôt".:bah:

   

C'est la classe moyenne qui payera, mais comme tjrs en fait. :bien:

Par

En réponse à Maître-Yoda

Les français (enfin, 28% des votants) ont élu ces incompétents, ils ont ce qu'ils méritent...

   

Tu considère que le vote en France est en lien avec le coût des carburants !!!

Va voir les tarifs des carburants En Allemagne, en Italie, en Espagne...

Tu a une vision bien courte sur l'économie mondiale, la France n'est pas le centre du monde.

Par

En réponse à Axel015

C'est la classe moyenne qui payera, mais comme tjrs en fait. :bien:

   

La classe moyenne paie, et la classe prolétaire se fait enc**** pendant que les cassos et la bourgeoisie profite, comme d'hab :bah:

Par

En réponse à pdumoulin

Tu considère que le vote en France est en lien avec le coût des carburants !!!

Va voir les tarifs des carburants En Allemagne, en Italie, en Espagne...

Tu a une vision bien courte sur l'économie mondiale, la France n'est pas le centre du monde.

   

L'Europe n'est pas le centre du monde j'ai envie de te dire.

En Australie l'essence est bcp moins chère.

Au Japon l'essence est bcp moins chère.

En Afrique du sud l'essence est bcp moins chère.

etc...

Par

Euh, il y a une couille dans le pâté de votre article : vous dites que l'E85 était à 0,85 € le 2 août et à 0,832 € une semaine plus tard. chez moi ça s'appelle une baisse, pas une hausse.

Par

En réponse à Axel015

L'Europe n'est pas le centre du monde j'ai envie de te dire.

En Australie l'essence est bcp moins chère.

Au Japon l'essence est bcp moins chère.

En Afrique du sud l'essence est bcp moins chère.

etc...

   

usa 4;20 le gallon de 3l 80...

soit 1 euro 10 le litre...

Par

En réponse à mekinsy

Je rectifie...

La politique MONDIALE concernant l'énergie ce n'est pas ça du tout !

C'est même consternant qu'en 20ans, malgré une politique assez forte sur les énergies renouvelables, on soit passé de 86% à seulement 84% de part d'énergies fossiles.

Tant que l'on va continué cette politique de gaspillage outranciére (Au dire des chefs d'etats, croissance peu rimer avec écologie, ce qui est factuellement faux.), aucune chance que l'on améliore quoi que ce soit...

De plus, on accélére tellement fort ces dernières années, qu'on est en avance sur les prévisions climatiques les plus pessimistes.

   

Il faudrait que tu apprennes ENFIN la différence qui existe entre la météo et le climat... Comme par hasard, dès qu'il fait un peu chaud, hop, "réchauffement climatique" alors que personne n'en parlait l'an dernier ou l'année d'avant vu que ces deux étés étaient moyens-moyens... En Occident, on est très forts pour s'inventer des problèmes qui n'existent pas.

Par

Sérieux ? :brosse:

Le réchauffement climatique (qui est un réchauffement moyen global) existe...

Le réel problème de ce dernier étant tout les soja-boy pensant qu'on est incapable de s'y adapter :peur:

Par

C'est tout à fait normal que les prix baissent . Les spéculateurs (les traders !! ) s'en sont foutu plein les poches ,maintenant ils vont gentiment revenir à des rentrées tranquilles vu que la consommation baisse en général . Mais la politique énergétique va devenir de plus en plus vicieuse . Des aides c'est bien ,des vraies solutions c'est mieux , et surtout les obligations venues de Bruxelles ne créent en fait que de la merde et dans beaucoup de sujets . Et les soit disantes pénuries en sont la preuve ,l'huile ,la moutarde, les pellets , bientôt le lait ,par contre surproduction de conneries . Mon père travaillait dans l'agriculture ( nord seine et marne ) il avait connu la moutarde , les lentilles dans les champs . Aujourd’hui c'est du maïs ( pour les méthaniseurs ) et des noisetiers pour faire du Nutella !!! et en plus ils sont arrosés !!!!!!!!!! Voilà c'est ça la course à toujours plus de fric tout de suite ,après on verra bien ....

Par

En réponse à Litch76

Sérieux ? :brosse:

Le réchauffement climatique (qui est un réchauffement moyen global) existe...

Le réel problème de ce dernier étant tout les soja-boy pensant qu'on est incapable de s'y adapter :peur:

   

Tu peux tjrs te faire une clim en mettant ton slop mouillé devant le ventilo, mais quand la moitié de la planète devra se déplacer pour fuir des contrées invivables, tu t'adapteras comment, dis ? Idem pour l'agriculture, l'élevage, les rivières; tu comptes faire comment ?

Merci de nous exposer tes idées d'adaptation de génie.

Par

En réponse à v_tootsie

Tu peux tjrs te faire une clim en mettant ton slop mouillé devant le ventilo, mais quand la moitié de la planète devra se déplacer pour fuir des contrées invivables, tu t'adapteras comment, dis ? Idem pour l'agriculture, l'élevage, les rivières; tu comptes faire comment ?

Merci de nous exposer tes idées d'adaptation de génie.

   

Bah si tu sais que ton territoire va devenir invivable, tu commences par ne plus faire de gosse. :biggrin:

Les dinosaures ont compris le message eux. :blague:

Par

En réponse à v_tootsie

Tu peux tjrs te faire une clim en mettant ton slop mouillé devant le ventilo, mais quand la moitié de la planète devra se déplacer pour fuir des contrées invivables, tu t'adapteras comment, dis ? Idem pour l'agriculture, l'élevage, les rivières; tu comptes faire comment ?

Merci de nous exposer tes idées d'adaptation de génie.

   

Un puit, des poules, des lapins et des patates dans le jardin et un 12 évidemment.

Sinon une ou deux rangée de Famas à la frontière pourrait bien aider. Et de l'agriculture hors-sol et des bâtiments remplis de poulet si vraiment on en arrive à une telle extrémité.

Mais on sait parfaitement que le réchauffement climatique n'est qu'une excuse eco+ pour venir gratter les allocs.

Par

En réponse à Axel015

L'Europe n'est pas le centre du monde j'ai envie de te dire.

En Australie l'essence est bcp moins chère.

Au Japon l'essence est bcp moins chère.

En Afrique du sud l'essence est bcp moins chère.

etc...

   

L'essence est grosso modo au même prix dans tous ces pays.

Ce sont les niveaux de taxations qui changent.

Ce que tu ne raques pas là, on te le prendra ailleurs...

Par

En réponse à roc et gravillon

L'essence est grosso modo au même prix dans tous ces pays.

Ce sont les niveaux de taxations qui changent.

Ce que tu ne raques pas là, on te le prendra ailleurs...

   

Oui ou alors c'est un peu moins la clique des technocrate qu'on paie une fortune à rien branler la bas ?

Par

En réponse à roc et gravillon

L'essence est grosso modo au même prix dans tous ces pays.

Ce sont les niveaux de taxations qui changent.

Ce que tu ne raques pas là, on te le prendra ailleurs...

   

Ben voyons.

La France est championne du monde des prélèvements...

C'est juste que les pays que j'ai cité c'est pas assistanat land, c'est tout. :bah:

Donc pas besoin de prélever 70% du revenus des gens (cotisation, taxe, impots) pour alimenter le système dans ces pays. :ange:

On peut pas par exemple soigner gratos 7 milliards d'individus et penser que ça va rien coûter au contribuable. :bah:

Par

En réponse à Tsun Ami

Ca ne se decrete pas en 5 ans mais votre hollande et macron ont prouvé qu'elle peut etre detruite en moins de 2 ans.

Aucune vision strategique de la part des polticiens francais, accros a twitter et au buzz, qu'ils en oublient la strategie mais d'ailleurs en ont ils la capacité intellectuelle ?

   

fermes la tu saoule avec ton putain de racisme de plus en plus présent, t'as la haine des français parce qu'ils passent tous sur ta grosse femme insatisfaite par ton impuissance ou quoi?

Par

En réponse à Superlorenzozo

fermes la tu saoule avec ton putain de racisme de plus en plus présent, t'as la haine des français parce qu'ils passent tous sur ta grosse femme insatisfaite par ton impuissance ou quoi?

   

il a raison... tu va casquer...

moa ça ira . chauffage au bois. et congélo pleins..

fallait pas faire le castor...

Macron va ruiner les villes ...

l inflation va piller ton livret A...

 

Par

En réponse à roc et gravillon

L'essence est grosso modo au même prix dans tous ces pays.

Ce sont les niveaux de taxations qui changent.

Ce que tu ne raques pas là, on te le prendra ailleurs...

   

je reviens de NY.. essence a 4;20.. le gallon

soit avec 1$a1€. 1;10 le litron ....

58 litres... 60roros..

bon la je viens de refaire le plein de go...

102 roros les 58 litres!!!

Merci les castors...

:bah::bah::bah::bah::bah::bah:

 

SPONSORISE

Toute l'actualité