Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentielAu-delà des crash-tests qui ont forgé sa réputation, l'organisme Euro NCAP s'intéresse  désormais prestations aux systèmes d’aide à la conduite sur autoroute, qui se généralisent progressivement. Ainsi, deux citadines ont été intégrées au classement qui nous intéresse aujourd'hui.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Par

On rapellera également que les 2 véhicules faisant le minimum sont proposés à des prix bien plus bas que le reste des propositions.

Euro NCap à l'intelligence de séparer ce genre de test au crash test. Tous ces systèmes aide à la conduite, mais ne pas les avoir n'empêche en rien un conducteur de bien conduire et diminuer lui même sa vitesse en courbe...

Par

"La Ioniq 5 souffre globalement des mêmes carences que la Ford. Et si un changement de voie automatique est disponible, Euro NCAP regrette qu’il ne s’accompagne pas d’une fonctionnalité empêchant de se déporter alors qu’approche une voiture située dans l’angle mort."

WTF ? :blague:

Le truc fait un changement de voie auto sans contrôler l'absence de véhicule sur la voie d'arrivée ?

Par

le plaisir de (se faire) conduire , c'est bien dans l'air du temps , ou comment perdre toutes aptitudes à la conduite en mode "solo" , l'assistanat toujours plus , avec des véhicules de plus en plus complexes et cher , ça s'arrête ou ?

Par

En réponse à AnteusFogg

"La Ioniq 5 souffre globalement des mêmes carences que la Ford. Et si un changement de voie automatique est disponible, Euro NCAP regrette qu’il ne s’accompagne pas d’une fonctionnalité empêchant de se déporter alors qu’approche une voiture située dans l’angle mort."

WTF ? :blague:

Le truc fait un changement de voie auto sans contrôler l'absence de véhicule sur la voie d'arrivée ?

Je pense que c'est deux fonctionnalités séparées, donc le système ne retient pas un conducteur qui souhaite changer de voie malgré la présence d'une voiture dans l'angle mort, contrairement à d'autres voitures ou une alerte sonore commence et le volant revient vers l'intérieur de lui-même si le conducteur persiste.

Par

Je dois reconnaitre que sur autoroute sur des parcours long (je ne parle pas des trajets quotidiens), l'intérêt du conducteur est assez limité : tenir le volant, maintenir sa file, doubler de temps en temps, se rabattre de temps en temps. Bref c'est ennuyeux et souvent la vue depuis l'autoroute n'est pas passionante. Donc oui autant aller jusqu'au bout et conduite autonome.

Pour ma part je prend l'autoroute contraint et forcé

Mais pour le reste pourquoi voudrait-t-on absolument m'aider?

En fait pour éviter la course aux coûts des voitures, il vaudrait mieux un pilote automatique fourni par l'autoroute au péage d'entrée et que l'on restitue à la sortie, sous forme d'un petit boitier et un tarif de location modeste.

Perso je serais demandeur 2-3 fois par ans pour certains trajets au long cours où je suis vraiment pressé

Par

pourquoi euroncap ne crash pas les gros utilitaire

Par

Là aussi le retour a la raison devra se faire.

La technique peut beaucoup mais le conducteur sera toujours en dernier ressort le responsable et il doit donc a ce titre être capable d'agir sur la trajectoire de la voiture sans aucune perturbation, les temps de réactions seront d'autant plus élevés que ce conducteur sera en confiance. Tous ces systèmes deviennent de plus en plus intrusifs et ils ne prennent en compte a ce jour que les cas de circulation les plus faciles. Le sentiment de sécurité qu'ils apportent va faire naître de nouveaux comportements a l'opposé du «plus de sécurité» qui reste l'objectif, d'où la nécessité de surveiller le conducteur alors qu'il n'y a aucune raison de le surveiller de la sorte en l'absence de ces nouveaux équipements.

Nous sommes plus dans un cercle infernal où des redondances seront nécessaires pour des équipements sans utilité absolue et il semble inévitable de voir les voitures a venir surchargées de ces «aides». La position des faiseurs de loi va être primordiale face a ce déferlement prévisible.

Par

En même temps, le prix d'une Yaris et Mokka n'est pas le même que celui d'une ionic ou d'une maki. Heureusement que les voitures à un prix supérieur font mieux :bah:

Par

En réponse à AnteusFogg

"La Ioniq 5 souffre globalement des mêmes carences que la Ford. Et si un changement de voie automatique est disponible, Euro NCAP regrette qu’il ne s’accompagne pas d’une fonctionnalité empêchant de se déporter alors qu’approche une voiture située dans l’angle mort."

WTF ? :blague:

Le truc fait un changement de voie auto sans contrôler l'absence de véhicule sur la voie d'arrivée ?

C'est un paramétrage pour la France = qui vise à forcer le passage, comme le font les conducteurs humains. :cyp::biggrin:

Par

En réponse à GY201

Là aussi le retour a la raison devra se faire.

La technique peut beaucoup mais le conducteur sera toujours en dernier ressort le responsable et il doit donc a ce titre être capable d'agir sur la trajectoire de la voiture sans aucune perturbation, les temps de réactions seront d'autant plus élevés que ce conducteur sera en confiance. Tous ces systèmes deviennent de plus en plus intrusifs et ils ne prennent en compte a ce jour que les cas de circulation les plus faciles. Le sentiment de sécurité qu'ils apportent va faire naître de nouveaux comportements a l'opposé du «plus de sécurité» qui reste l'objectif, d'où la nécessité de surveiller le conducteur alors qu'il n'y a aucune raison de le surveiller de la sorte en l'absence de ces nouveaux équipements.

Nous sommes plus dans un cercle infernal où des redondances seront nécessaires pour des équipements sans utilité absolue et il semble inévitable de voir les voitures a venir surchargées de ces «aides». La position des faiseurs de loi va être primordiale face a ce déferlement prévisible.

Ca va surtout poser le pb de la responsabilité en cas d'accident: Conducteur ou constructeur ?

Par

In fine, l'avenir de la conduite dans l'UE s'apparentera finalement à conduire comme si on avait un moniteur auto-école à bord qu'on ne pourrait pas dégager et qui nous rappellera à l'ordre à tout bout de champ en prenant lui-même des décisions pour freiner, ne pas déboiter, etc...

Bref, quelle joie ça va être de conduire... :cyp:

Dans les couples, il ne s'agira plus de savoir qui voudra conduire, mais qui ne voudra pas conduire...

car le passager pourra lui se faire un bon film avec un grand écran devant lui, quand le conducteur, lui, se fera clairement chier à conduire avec des automatismes qui le saouleront sans arrêt.:cyp:

Par

En réponse à auyaja

Ca va surtout poser le pb de la responsabilité en cas d'accident: Conducteur ou constructeur ?

quand il n'y aura plus de volant, ça sera clairement le constructeur, le responsable, sauf si la voiture n'a pas été mise à jour par son propriétaire.

mais tant qu'il y aura un volant, c'est bien évidemment le conducteur qui restera responsable de ce que fait la voiture. :bah:

Par

En réponse à ape.happy

Je dois reconnaitre que sur autoroute sur des parcours long (je ne parle pas des trajets quotidiens), l'intérêt du conducteur est assez limité : tenir le volant, maintenir sa file, doubler de temps en temps, se rabattre de temps en temps. Bref c'est ennuyeux et souvent la vue depuis l'autoroute n'est pas passionante. Donc oui autant aller jusqu'au bout et conduite autonome.

Pour ma part je prend l'autoroute contraint et forcé

Mais pour le reste pourquoi voudrait-t-on absolument m'aider?

En fait pour éviter la course aux coûts des voitures, il vaudrait mieux un pilote automatique fourni par l'autoroute au péage d'entrée et que l'on restitue à la sortie, sous forme d'un petit boitier et un tarif de location modeste.

Perso je serais demandeur 2-3 fois par ans pour certains trajets au long cours où je suis vraiment pressé

C'est tellement simple la conduite sur l'autoroute que les 3/4 des gens ne sont pas capables de le faire correctement...

Personnellement, je trouve ça plus intéressant que de conduire en ville mais ça sous-entend éventuellement d'adopter un certain rythme.

Par

En réponse à fedoismyname

quand il n'y aura plus de volant, ça sera clairement le constructeur, le responsable, sauf si la voiture n'a pas été mise à jour par son propriétaire.

mais tant qu'il y aura un volant, c'est bien évidemment le conducteur qui restera responsable de ce que fait la voiture. :bah:

C'est bien ce que je crains ! Je préfère encore conduire directement avec un minimum d'assistance que de devoir surveiller lesdites assistances et devoir reprendre la main si jamais elles déconnent...

Par

En réponse à auyaja

Ca va surtout poser le pb de la responsabilité en cas d'accident: Conducteur ou constructeur ?

C'est assez clair, le conducteur est responsable. La responsabilité sera celle du constructeur le jour où il sera possible de faire rouler une voiture en autonomie complète. Je crois qu'il y a déjà un article de loi chez nous a ce sujet.

Par

Polestar avec une note de 2 c'est pas terrible au vu du tarif et des prétention de Volvo en matière de sécurité.

Par

En réponse à AnteusFogg

"La Ioniq 5 souffre globalement des mêmes carences que la Ford. Et si un changement de voie automatique est disponible, Euro NCAP regrette qu’il ne s’accompagne pas d’une fonctionnalité empêchant de se déporter alors qu’approche une voiture située dans l’angle mort."

WTF ? :blague:

Le truc fait un changement de voie auto sans contrôler l'absence de véhicule sur la voie d'arrivée ?

Si la voiture est capable d'effectuer un changement de voie, c'est le conducteur qui décide de faire effectuer un changement de voie à la voiture et non la voiture qui prend la décision toute seule.

Donc il incombe au conducteur de vérifier tous les paramètres pour prendre la décision. Mettre en fonctionnement l'indicateur de changement de direction c'est comme tourner le volant on choisi de le faire ou pas.

La conduite autonome n'existe pas encore, que certains conducteurs ont l'air déjà déresponsabilisés et sujets à l'assistanat total.

Par

En réponse à auyaja

C'est bien ce que je crains ! Je préfère encore conduire directement avec un minimum d'assistance que de devoir surveiller lesdites assistances et devoir reprendre la main si jamais elles déconnent...

+1

Pour moi, c'est simple, soit je conduis, sans aide, soit je laisserai la voiture toute seule, quand elle le pourra un jour, c'est à dire pas avant le niveau 5, celui qui permet de supprimer le volant.

Malheureusement, à moins de conserver longtemps une voiture non équipée d'aides en tout genre, ils vont clairement finir par nous les imposer. :cyp:

Par

En réponse à Altrico

Si la voiture est capable d'effectuer un changement de voie, c'est le conducteur qui décide de faire effectuer un changement de voie à la voiture et non la voiture qui prend la décision toute seule.

Donc il incombe au conducteur de vérifier tous les paramètres pour prendre la décision. Mettre en fonctionnement l'indicateur de changement de direction c'est comme tourner le volant on choisi de le faire ou pas.

La conduite autonome n'existe pas encore, que certains conducteurs ont l'air déjà déresponsabilisés et sujets à l'assistanat total.

Pourtant, des vidéos de tests de voitures autonomes sur Autoroute nous montraient les voitures prendre la décision elle-même de doubler d'autres véhicules, sous réserve de le pouvoir et de ne pas dépasser les limitations en vigueur.

Pas forcément con, car si t'es sur une autoroute fréquentée par une palanquée de routiers, tu vas vite en avoir marre de demander à la voiture de les doubler 1 par 1... :cyp:

A moins éventuellement de rester à 90-93.

Par

En réponse à Altrico

Si la voiture est capable d'effectuer un changement de voie, c'est le conducteur qui décide de faire effectuer un changement de voie à la voiture et non la voiture qui prend la décision toute seule.

Donc il incombe au conducteur de vérifier tous les paramètres pour prendre la décision. Mettre en fonctionnement l'indicateur de changement de direction c'est comme tourner le volant on choisi de le faire ou pas.

La conduite autonome n'existe pas encore, que certains conducteurs ont l'air déjà déresponsabilisés et sujets à l'assistanat total.

La faute a certains assembleurs de faire une pub entretenant un doute

Par

En réponse à Romain_RS2

C'est tellement simple la conduite sur l'autoroute que les 3/4 des gens ne sont pas capables de le faire correctement...

Personnellement, je trouve ça plus intéressant que de conduire en ville mais ça sous-entend éventuellement d'adopter un certain rythme.

C'est pourtant le domaine de prédilection des Autopilot. Pour ma part je parlais de conduite pas de pilotage j'ai renoncé depuis longtemps de rouler à vitesse élevée, c'est fatiguant et peu efficace en terme de temps surtout en environnement urbain.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité