Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

Dans Pratique / Sécurité

Au-delà des crash-tests qui ont forgé sa réputation, l'organisme Euro NCAP s'intéresse  désormais prestations aux systèmes d’aide à la conduite sur autoroute, qui se généralisent progressivement. Ainsi, deux citadines ont été intégrées au classement qui nous intéresse aujourd'hui.

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

L’organisme EuroNCAP, surtout connu pour soumettre les voitures à de sévères crash-tests, a depuis 2018 élargi sa palette aux dispositifs d’aide à la conduite sur autoroute, lesquels préparent progressivement la voie à la voiture autonome.

Ces systèmes sont conçus pour aider le conducteur à conserver une allure constante tout en préservant les distances de sécurité et en veillant à ce que le véhicule qu’ils équipent restent bien centré sur sa voie de circulation.

Euro NCAP précise bien qu’il s’agit de systèmes d’assistance et qu’il n’est pas question de prendre la place du conducteur. A cette fin, l’organisme évalue aussi les dispositifs qui s’assurent que la personne au volant reste active et garde les yeux sur la route.

La présence d’une caméra « surveillant » le conducteur en complément d’un système de détection des mouvements du volant rapporte ainsi davantage de points dans la note finale.

En clair, les systèmes d’assistance ne doivent pas conduire à une forme de déresponsabilisation de la personne au volant.

« Cet équilibre entre l'assistance et l'engagement [du conducteur] est crucial. Les voitures ne sont pas encore capables d'une conduite entièrement automatisée et les conducteurs ne doivent pas être induits en erreur en leur faisant croire qu'ils le sont », explique Michiel Van Ratingen, Secrétaire général d’Euro NCAP. « Des rapports en provenance d'Amérique ont mis en évidence les problèmes très graves qui peuvent survenir lorsque les gens ont des attentes irréalistes. »

BMW, le plaisir de (se faire) conduire

Cette cuvée 2021 s’intéresse à six véhicules, qui vont du SUV premium à la citadine, ce qui montre que les aides à la conduite (plus ou moins) sophistiquées ne sont plus l’apanage des modèles d’élite.

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

Pour autant, c’est le BMW iX3 (électrique, donc) qui l’emporte haut la main, ceci grâce aux performances du Driving Assistant professional qui l’équipe (et n’est disponible que dans une configuration moins sophistiqué sur le X3, son homologue à moteur thermique).

Extrêmement performant tout en veillant au bon engagement du conducteur, ce système ne pêche que par une non-prise en charge automatique du changement de voie. Pour le reste c’est le quasi-sans faute, avec notamment la possibilité de mises à jour à distance (over-the-air) saluée par Euro NCAP.

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

Au niveau inférieur, on trouve le Cupra Formentor, dont le Travel Assist travaille très efficacement, mais dont Euro NCAP regrette qu’il fasse l’impasse sur un affichage tête haute bien placé dans la ligne de mire du conducteur, et qu’il ait "oublié" d’installer une caméra surveillant l’attention que porte le conducteur à la route.

 

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

La Ford Mustang Mach-E fait l’objet de reproches similaires, à quoi s’ajoute le fait que son assistance ne réduise pas automatiquement l’allure à l’approche des courbes et croisements. Ce qui fait dire à Euro NCAP que l’appellation « Co-Pilot 360 » du système est trop survendeuse au regard de la réalité des services offerts.

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

La Ioniq 5 souffre globalement des mêmes carences que la Ford. Et si un changement de voie automatique est disponible, Euro NCAP regrette qu’il ne s’accompagne pas d’une fonctionnalité empêchant de se déporter alors qu’approche une voiture située dans l’angle mort.

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

La Polestar 2 (non disponible en France pour le moment) se dote d’un Pilot Assist qui offre un niveau d’assistance certes correct, mais qui présente surtout l’avantage de préserver un bon engagement du conducteur. C’est exactement l’inverse de la Tesla Model 3, à qui il était reproché d’offrir un tel niveau d’assistance que cela tendait à déresponsabiliser la personne au volant.

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

Les Opel Mokka-e et Toyota Yaris ferment la marche. On relève notamment que la première est privée d’affichage tête haute et, comme la Toyota, ne ralentit pas à l’approche des courbes et croisements.

 

Système d'aides à la conduite: le BMW iX3 au top, les Opel Mokka-E et Toyota Yaris assurent l'essentiel

Cela s’explique par le fait que le système se fie uniquement aux panneaux de limitation pour adapter sa vitesse, mais ne double pas ces infos en faisant appel à une cartographie intégrée. Euro NCAP explique toutefois que ces voitures assurent l’essentiel mais manquent de sophistication pour prétendre à de meilleures notes. Rappelons toutefois qu'elles ne sont pas vendues au même tarif que les modèles les mieux notés.

Photos (10)

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire