Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Une étude met en avant les ratés du freinage d'urgenceUne récente étude américaine montre les faiblesses des systèmes de freinage d'urgence autonomes avec détection de piéton. Sur les quatre berlines essayées, les résultats sont, au mieux, moyens, et sinon très mauvais.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Non selon nos zexperts attitrés de Cara, y’a que chez Tesla que cela ne fonctionne pas. Étude à mettre alapoubelle.

Par

C'est bien le problème, vouloir mettre des ordi à la place de l'homme sans avoir fiabiliser le truc..

Mais les contructeurs ont une parade...ils vous font croire que la voiure se pilote seule, que c'est une assurance 100% anti collision et....;en tout petit ils mentionnent que vous restez à 100% responsable de la conduite même si vous n'êtes pas dans le véhicule (cas du parking automatique....)

Par

En réponse à Xf1re

Non selon nos zexperts attitrés de Cara, y’a que chez Tesla que cela ne fonctionne pas. Étude à mettre alapoubelle.

Je crois surtout que les experts disent que les systèmes sont foireux chez tout le monde. Les autres constructeurs n'ont pas annoncé que leur système serait prêt pour du 100% autonome en 2020 ceci dit, contrairement à Tesla. Un piéton qui traverse la nuit, c'est sensé être parfaitement fonctionnel d'ici 15 mois maximum pour être dans les temps.

Bon ok, Musk et ses planings...

Enfin, une étude importante afin de bien comprendre qu'il est déconseillé de se laisser trop assister par ces aides plus que faillibles.

Par

Il est évident que l'humain est toujours plus performant que l'automate dans les cas inhabituels mais pour ce freinage d'urgence, qu'en est-il des même voitures conduite par un Sapiens ordinaire?

Nous avons souvent la preuve que les automates font mieux que Sapiens dans des situations répertoriées mais nous n'aurons jamais de données sur les événements évités par la rapidité d'analyse et de réaction que nous sommes tous capable d'avoir.

.

Par

En réponse à Xf1re

Non selon nos zexperts attitrés de Cara, y’a que chez Tesla que cela ne fonctionne pas. Étude à mettre alapoubelle.

Non chez Tesla c'est pire ça voit même pas un mur ou un semi remorque .... bref , plus sérieusement je n'ai pas ce système sur mes véhicules et le jour ou je l'aurais je le désactiverais , je n'ai aucune confiance en ses systèmes d'aide à la conduite à la con :)

Par

Le freinage d'urgence est un truc pour les conducteurs bourrés, car il n'y a pas moyen de les empêcher de conduire ...

Il serait plus intéressant de concevoir un système de mise en route automatique du clignotant, car virtuellement plus des 3/4 des automobilistes n'ont plus de permis (à 3 points par oubli ou mauvaise utilisation du clignotant) ...

Par

Sur une skoda superb de 2016 elle se mettait à freiner parfois sans raison à cause d'une ombre.

Parfois aussi à cause d'une voiture garée, par peur que je ne suive pas la trajectoire de la route elle freinait ..

Avant d'etre obligatoire il faudrait que ce soit efficace ..

Par

En réponse à bruno35115

Le freinage d'urgence est un truc pour les conducteurs bourrés, car il n'y a pas moyen de les empêcher de conduire ...

Il serait plus intéressant de concevoir un système de mise en route automatique du clignotant, car virtuellement plus des 3/4 des automobilistes n'ont plus de permis (à 3 points par oubli ou mauvaise utilisation du clignotant) ...

Le problème c'est qu'ils vont le rendre obligatoire sur toutes les nouvelles voitures et ça m'étonnerait qu'on puise dès lors le désactiver.

https://www.caradisiac.com/le-freinage-automatique-d-urgence-bientot-obligatoire-174337.htm

Par

Trop d'automatisme tue l'automatisme.

Il faut aussi réaliser que tous ces dispositifs automatiques sont écrit avec du code qui ne tiennent aucunement compte des techniques de programmation formelle (les aides de preuves, Coq et les autres). Alors que ces techniques ont été développés justement pour les systèmes critiques; là où la vie humaine est en jeux, la mobilité en fait partie. Ceci juste pour des questions de coût (la dev est plus longue) et de marketing (la dev est vraiment plus longue). Ils ont donc tous des bugs, de façon intrinsèque. Même si c'est pas Windows, le risque est là. C'est aussi pour cela que la certification à 100% avec ce type d'outil ne sera jamais possible, mathématiquement parlant.

Après, les méthodes de marketing et la réglementation, c'est un autre problème, eux se foutent des math et des preuves, et de nos vies aussi d'ailleurs.

Les gens risque donc leur vie avec, et souvent sans en avoir conscience. C'est tout.

Par

Ce système est dangereux et ne devrait pas être homologué route ! Sur Volvo par exemple ça fait des freinages non souhaités en cas de bug, très très dangereux, surtout quand ça se produit en plein virage.

Par

En réponse à nicotdi

Non chez Tesla c'est pire ça voit même pas un mur ou un semi remorque .... bref , plus sérieusement je n'ai pas ce système sur mes véhicules et le jour ou je l'aurais je le désactiverais , je n'ai aucune confiance en ses systèmes d'aide à la conduite à la con :)

Manifestement le zozio n'a pas dû lire l'article. Sinon il aurait compris (enfin c'est pas sur) que aucun constructeur ne s'en tire avec les honneurs. Mais que surtout un seul prétend que sa voiture est prèete pour se conduire seule dans des conditions normale de vie de tous les jours....

Maintenant sans aller jusqu'à désactiver le système.....dans la mesure ou ce sera un dispositif obligatoire il n'est même pas sûr que ce soit faisable et le cas échéant que dirait un assureur ?....il suffit de ne pas de s’auto-déresponsabiliser et de rester vigilant et prêt à toutes éventualité. pas facile j'en convient si le passager joue à street figthers a coté grâce la prise HDMI du 8ème écrans.

par contre que le freinage se fasse sans raison ça devient plus problématique. Derrière ils vont être surpris.....

Par

40% me parait un % assez logique. Justement le modèle de machine learning est optimisé pour avoir le moins de faux positif c'est à dire pour éviter que le véhicule freine tout seul alors qu'il ne devrait pas. En effet, si on essayait d'avoir un taux de détection de 95%, c'est à dire en cas de vrai danger le véhicules freine, alors on augmenterait sensiblement le taux de faux positif et donc de freinage intempestif. Nico85 a sa volvo qui doit avoir un meilleur taux d'arret face au pieton mais donc un grand tôt de d'arrêt intempestif.

Par

"Sur les quatre berlines essayées, les résultats sont, au mieux, moyens, et sinon très mauvais."

Pour un cas d'assistance à la conduite c'est en effet .....raté. Certaines améliorations sont souhaitables mais ne serait-ce pas là , comme dit plus haut , un moyen de déresponsabiliser l'automobiliste et de le rendre moins vigilant, ceci s'ajoutant à cela, la complexité de la maintenance de systèmes de plus en plus nombreux jouera forcément sur le coût des véhicules....

Par

Les personnes noires de peau devraient porter un gilet jaune ou rouge la nuit afin d'être vu, ayant personnellement déjà touché un (très faible vitesse).

Par

Donc dans une zone 30 (comme il y en a devant toutes les écoles en Belgique), un écolier a 40 % de chances d'échapper à un conducteur distrait. A 50 à l'heure, ça devient quasi zéro % si je comprends bien.

Donc les conducteurs habitués à jouer avec leur smartphone ou avec la tablette de la voiture savent quel est approximativement leur risque d'écraser un enfant en cas d'inattention.

Dans le cas d'une voiture ancienne et dépourvue de toute aide à la conduite, mais avec un conducteur attentif et responsable au volant, ce risque est proche de zéro.

Par

En réponse à CruchotCars

Les personnes noires de peau devraient porter un gilet jaune ou rouge la nuit afin d'être vu, ayant personnellement déjà touché un (très faible vitesse).

Et donc de jour, toutes les personnes blanches de peau devraient porter un gilet :tongue:

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Manifestement le zozio n'a pas dû lire l'article. Sinon il aurait compris (enfin c'est pas sur) que aucun constructeur ne s'en tire avec les honneurs. Mais que surtout un seul prétend que sa voiture est prèete pour se conduire seule dans des conditions normale de vie de tous les jours....

Maintenant sans aller jusqu'à désactiver le système.....dans la mesure ou ce sera un dispositif obligatoire il n'est même pas sûr que ce soit faisable et le cas échéant que dirait un assureur ?....il suffit de ne pas de s’auto-déresponsabiliser et de rester vigilant et prêt à toutes éventualité. pas facile j'en convient si le passager joue à street figthers a coté grâce la prise HDMI du 8ème écrans.

par contre que le freinage se fasse sans raison ça devient plus problématique. Derrière ils vont être surpris.....

Il est possible de le désactiver après niveau assurances je ne sais pas s'ils vérifient cela ... j'ai une copine qui avec sa suzuki swift a eu des problèmes lorsque son véhicule passait sur une route ou il y avait un petit creux et du coup le système s'activait et la voiture stoppait nette , du coup elle a demandait à son concessionnaire de le désactiver ...Je pense que les véhicules qui sont bas doivent plus rencontrer ce genre de problème que les autres , style suv

Par

Après éviter un piéton de nuit, pas sûr qu'un conducteur normal fasse mieux que l'ordinateur.

Et plus le temps passera, plus la machine sera à même de voir ce que nos yeux ne verront pas.

Par

En réponse à nicotdi

Non chez Tesla c'est pire ça voit même pas un mur ou un semi remorque .... bref , plus sérieusement je n'ai pas ce système sur mes véhicules et le jour ou je l'aurais je le désactiverais , je n'ai aucune confiance en ses systèmes d'aide à la conduite à la con :)

De toute manière t'en a pas les moyens....

Par

En réponse à Rodger29

De toute manière t'en a pas les moyens....

mépris de classe

Par

En réponse à pdcsq

Après éviter un piéton de nuit, pas sûr qu'un conducteur normal fasse mieux que l'ordinateur.

Et plus le temps passera, plus la machine sera à même de voir ce que nos yeux ne verront pas.

Surtout qu'une VA ne sera jamais distraite par quoi que ce soit...:bah:

Il est évident que c'est une évolution logique. :oui:

Si on prend l'exemple d'un enfant naissant en 2030, je ne pense pas qu'une voiture conduisant à sa place le dérangera...C'est tout juste si il se demandera comment on faisait avant. :voyons:

Par

En réponse à nicotdi

Il est possible de le désactiver après niveau assurances je ne sais pas s'ils vérifient cela ... j'ai une copine qui avec sa suzuki swift a eu des problèmes lorsque son véhicule passait sur une route ou il y avait un petit creux et du coup le système s'activait et la voiture stoppait nette , du coup elle a demandait à son concessionnaire de le désactiver ...Je pense que les véhicules qui sont bas doivent plus rencontrer ce genre de problème que les autres , style suv

Oui mais ça c'était AVANT que les équipements soient obligatoires.

Si vous désactivez un système législativement obligatoire, que vous avez un accident (voiture/piéton) même ou la responsabilité du piéton est évidente (il sort de nul part, en courant et s'engage sans regarder le trafic) si il est démontré que vous avez désactivé un système de sécurité obligatoire je craint que les assurances en profites pour se désengager.

sans parler des poursuites pénales encourue (art 223-1 du code pénal).

Méfiance méfiance. L'enfer est pavé de bonnes intentions....

Par

En réponse à Rodger29

De toute manière t'en a pas les moyens....

Effectivement je suis un pauvre qui a acheté sa voiture neuve à 14 000 euros avec laquelle je peux faire 900 bornes sur autoroute d'une traite ( réelle ) avec des plastiques moussés partout , et même la peinture multicouche et anticorrosion de série .....comme quoi on peut être un nécessiteux et savoir acheter une voiture sans se faire entuber :)

Par

En réponse à CruchotCars

Les personnes noires de peau devraient porter un gilet jaune ou rouge la nuit afin d'être vu, ayant personnellement déjà touché un (très faible vitesse).

Parce que naturellement, une personne noire se balade à poil la nuit, hein ?

Et toi, tu mets un tutu rose fluo en cas de grand soleil ? :biggrin:

Par

En réponse à mekinsy

Surtout qu'une VA ne sera jamais distraite par quoi que ce soit...:bah:

Il est évident que c'est une évolution logique. :oui:

Si on prend l'exemple d'un enfant naissant en 2030, je ne pense pas qu'une voiture conduisant à sa place le dérangera...C'est tout juste si il se demandera comment on faisait avant. :voyons:

Ça parait tout a fait accessible mais il faut regarder de façon globale. Il faut définir comment un véhicule automatique peut s'insérer dans un flux où il y a quantité de véhicules traditionnels, il faut un niveau de fiabilité qui n'est pas démontré a ce jour, etc…

Le point final reste le cas de la responsabilité en cas d'accrochage ou d'accident.

Tout ça pour dire que même si la technique le permet, l'acceptation de véhicules sans conducteur, pire sans système de conduite manuelle, n'est pas acquise sur la route ordinaire.

.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Oui mais ça c'était AVANT que les équipements soient obligatoires.

Si vous désactivez un système législativement obligatoire, que vous avez un accident (voiture/piéton) même ou la responsabilité du piéton est évidente (il sort de nul part, en courant et s'engage sans regarder le trafic) si il est démontré que vous avez désactivé un système de sécurité obligatoire je craint que les assurances en profites pour se désengager.

sans parler des poursuites pénales encourue (art 223-1 du code pénal).

Méfiance méfiance. L'enfer est pavé de bonnes intentions....

cela me donne pas envie de changer de voiture tout ça :) après la question est qui est responsable si le système est défaillant ?

Par

Il suffit de savoir conduire pour pas avoir besoin de ses trucs....

Bref les machines n'ont pas finie de nous tuer.... pauvre humain....

Par

En réponse à GY201

mépris de classe

Non, juste un consommateur moderne qui s'identifie à une marque et qui se doit de la défendre bec et ongle. En plus il a des actions Tesla, ça doit pas aider, malgré les 97000 livraisons ce trimestre l'action a chuté. Zut alors, et ça recommencera dans quelques semaines quand Tesla annoncera ses résultats financiers qui seront à nouveau dans le rouge.

Par

Mon véhicule est équipé de ce système et çà fonctionne très bien. Avant de freiner vous êtes alertés

par un logo lumineux sur le tableau de bord et un signal sonore qui vous permet de freiner avant .

De plus vous pouvez régler la sensibilité du déclenchement du système.

Par

VU que de simple essuies glaces automatiques ne sont toujours pas au point sur 100% de la production automobile, je ne vois même pas pourquoi les marques et les journalistes persistent à vouloir qu'on confient nos vies à des systèmes qui ne sont même pas au point à 30%.

Par

C'est dangereux !

Non seulement, elles peuvent vous faire brûler/exploser, mais en plus maintenant elles veulent écraser les gens...

Par

En réponse à Rodger29

De toute manière t'en a pas les moyens....

A croire que tout ceux qui ont (ou prétendent avoir) une Tesla sont ARROGANTS...

Par

En réponse à nico95

Ce système est dangereux et ne devrait pas être homologué route ! Sur Volvo par exemple ça fait des freinages non souhaités en cas de bug, très très dangereux, surtout quand ça se produit en plein virage.

Bjr, moi juste au telepeage ou je laisse de la gomme devant les barrières...

Par

40% de collisions évitées, c'est toujours mieux que 0%, non ?

Alors ce n'est pas encore parfait, mais c'est une avancée indéniable. Nul doute que cela va grandement s'améliorer.

Par

En réponse à lapoutre45

40% de collisions évitées, c'est toujours mieux que 0%, non ?

Alors ce n'est pas encore parfait, mais c'est une avancée indéniable. Nul doute que cela va grandement s'améliorer.

Sans compter qu'il y a encore un humain, il a le droit d'activer la pédale de frein. C'est une aide, pas le seul moyen d'éviter les strikes.

Par

Une bonne raisons de ne pas avoir ce genre de merdes, il faut rester attentif et puis c'est tout, aucun ordinateur ne fera mieux qu'un humain attentif pour encore un bon moment

Il faut privilégié les aides "intelligentes" et simples, comme la surveillances des angles morts, ça c'est pas mal. c'est une indication de plus, plus fiable que de se retourner sur beaucoup de voitures d'ailleurs :brosse:

Par

En réponse à mekinsy

Surtout qu'une VA ne sera jamais distraite par quoi que ce soit...:bah:

Il est évident que c'est une évolution logique. :oui:

Si on prend l'exemple d'un enfant naissant en 2030, je ne pense pas qu'une voiture conduisant à sa place le dérangera...C'est tout juste si il se demandera comment on faisait avant. :voyons:

Totalement d'accord.

Et elle n'aura sans doute pas un moteur à essence.

Par

En réponse à GY201

Ça parait tout a fait accessible mais il faut regarder de façon globale. Il faut définir comment un véhicule automatique peut s'insérer dans un flux où il y a quantité de véhicules traditionnels, il faut un niveau de fiabilité qui n'est pas démontré a ce jour, etc…

Le point final reste le cas de la responsabilité en cas d'accrochage ou d'accident.

Tout ça pour dire que même si la technique le permet, l'acceptation de véhicules sans conducteur, pire sans système de conduite manuelle, n'est pas acquise sur la route ordinaire.

.

Ma vision sur ce sujet et qu'à moyen terme on aura des zones réservées aux véhicules autonomes (et électriques aussi sans doute).

S'il n'y a que des véhicules autonomes (et communiquants) qui circulent, la plupart des problèmes sont résolus.

Par

En réponse à pdcsq

Ma vision sur ce sujet et qu'à moyen terme on aura des zones réservées aux véhicules autonomes (et électriques aussi sans doute).

S'il n'y a que des véhicules autonomes (et communiquants) qui circulent, la plupart des problèmes sont résolus.

pas assez de place

Par

En réponse à pdcsq

Ma vision sur ce sujet et qu'à moyen terme on aura des zones réservées aux véhicules autonomes (et électriques aussi sans doute).

S'il n'y a que des véhicules autonomes (et communiquants) qui circulent, la plupart des problèmes sont résolus.

Je veux surtout pas habiter dans une zone à voitures autonomes dans ce cas. Exemple tout bête : un ballon traverse la route 50 mètres devant vous qu'est ce que vous faites ? Vous ralentissez et vous vous préparez à freiner car vous savez qu'un enfant peut à son tour débouler derrière le ballon. La machine fera rien car ballon au loin = aucun danger. Quand l'enfant va débouler vous pourrez freiner alors que la machine n'ayant pas anticipée cette éventualité va au mieux le tuer au pire l'estropier. Je préfère encore qu'un drogué alcoolique fasse le boulot à l'ancienne au moins je suis sûre du résultat et j'aurai pas besoin d'une procédure de plusieurs années contre une marque X ou Y pour les dédommagements.

Par

C'est un peu le problème : ces systèmes sont loin d'être parfait, pourtant ils sont bien mis en avant et récompensés d'étoiles lors des tests euroncap et compagnie... il n'y a rien de pire que ce faux sentiment de sécurité. Enfin cela dit, dans les humains aux volants, c'est loin d'être parfait aussi...

Par

la honda a un laser, limité a 30 km, elle ne marche pas si le soleil est trop fort (message). Jamais eu de danger pour qu'elle se manisfeste, c'est toujours bon de l'avoir, que rien.

Par

En réponse à nicotdi

cela me donne pas envie de changer de voiture tout ça :) après la question est qui est responsable si le système est défaillant ?

Tant que la législation ne définira pas comme responsable la voiture...en fait le constructeur....comme étant responsable d'une conduite totalement autonome ce sera LE CONDUCTEUR qui en toute circonstances devra rester maître à bord.

On le voit déjà chez certains constructeur qui vante tant les capacités de conduite autonome de leurs véhicules quitte à mentir effrontément en montrant des vidéos ou une voiture roule pendant des kilomètres seule...

Vidéos forts impressionnantes et destinées à vendre des mis a jour logicielles à 10 000€ à des gogos qui pensent que c'est bon la voiture est enfin en mode pilotage automatique sans intervention humaine (d'ailleurs le nom du dispositif est aussi fait pour induire en erreur....)

Sauf que, il a pas fallu atendre longtemps pour que ça arrive et ça arrivera encore, à la première boulette du système qu'à dit ce constructeur ?

"C'est pas de notre faute, notre système est pas fait pour se gérer seul et le conducteur doit rester les mains sur le volant et prêt à agir à tous moments et en toutes circonstances".

Autant dire que dans ce cas là on conduit sa voiture et on économise 10 000 balles....

Alors ne vous inquiétez pas, si la voiture percute le piéton quand même on va vous expliquer que ce n'est qu'une "aide" à la conduite et pas un palliatif à vos défauts de conducteurs....

Evidemment cela dans un cadre "normal".

Si pour X ou Y raison un système de freinage d'urgence rendait inopérant le freinage lui-même.....je ne sais pas si c'est possible mais ça l'est par exemple pour l'ABS, il faudra alors prouver que c'est le système qui a été défectueux.

Bonne chance....

Par

test auto plus, Les meilleurs Vw et Mercedès, les mauvaises Peugeot et Ds !

Par

En fait l'automatisme peut utiliser de meilleurs capteurs que ceux de l'Homme. Mais l'Homme est inégalable en interprétation des signaux ... lorsqu'il est attentif.

A noter aussi que les assistances dites de sécurité sont actuellement commercialisées dans des versions "cheap" car il ne faut pas que ca fasse +10k€ sur le prix final et/ou que ce soit esthétiquement mal intégré.

Par

En réponse à Tulipe

Je veux surtout pas habiter dans une zone à voitures autonomes dans ce cas. Exemple tout bête : un ballon traverse la route 50 mètres devant vous qu'est ce que vous faites ? Vous ralentissez et vous vous préparez à freiner car vous savez qu'un enfant peut à son tour débouler derrière le ballon. La machine fera rien car ballon au loin = aucun danger. Quand l'enfant va débouler vous pourrez freiner alors que la machine n'ayant pas anticipée cette éventualité va au mieux le tuer au pire l'estropier. Je préfère encore qu'un drogué alcoolique fasse le boulot à l'ancienne au moins je suis sûre du résultat et j'aurai pas besoin d'une procédure de plusieurs années contre une marque X ou Y pour les dédommagements.

Ca serait sous estimer les reseaux de neurones, l'IA et le machine learning.

La technologie avance très vite dans ce domaine...

Par

J'ai éviter de me prendre un gosse de 6 ans à vélo qui sortait d'entre 2 voitures garées a 100m de l'école de mes filles, à 40 km/h max, grâce à l'anti-collision de ma Honda.

On peut brailler, tergiverser, critiquer,.....mais 40%, ou même 10% de collisions évitées, c'est toujours mieux que rien.

Comme toute technologie, il faut apprendre à s'en servir.

Au début, le système se déclenchait souvent quand une voiture tournait et que je voulait me "faufiler", comme avec mon ancêtre de FRV.

Mais une fois le fonctionnement assimilé, plus de déclenchement "surprise".

Mais pour finir, avec l'addiction au smartphone, il vaut mieux quelques % de réussites que 0%, car le conducteur attentif est bien plus efficaces que toutes les aides à la conduite actuelles, mais que ce dernier n'est en voie de disparition.

Par

Désolé pour les petites fautes à la fin du pamphlet.

Par

Bonjour la désinformation, vous auriez au moins pu lire le contenu du rapport avant d'écrire l'article.

Il est précisé que a 20MPH (32 km/h) tous les systèmes ont enclenché un avertissement collision avec une piéton traversant. Cça donne quand même au conducteur une belle opportunité de réagir lui même.

Si 40% des impacts ont été évités, la vitesse de l'impact as été réduite 4.4 MPH en moyenne (6.5 km/h) dans 35 % de cas supplémentaires.

Il faut aussi mentionner que la toyota camry as évité la collision dans 100% des tests a 20 MPH sur des piétons traversant par exemple, et 3/5 a 30 MPH, alors que la model 3 de tesla a cartonné tout le monde a 20MPH (ils ont pas essayé a 30 du coup ^^)

Ca vaut la peine de lire le document complet.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

C'est bien le problème, vouloir mettre des ordi à la place de l'homme sans avoir fiabiliser le truc..

Mais les contructeurs ont une parade...ils vous font croire que la voiure se pilote seule, que c'est une assurance 100% anti collision et....;en tout petit ils mentionnent que vous restez à 100% responsable de la conduite même si vous n'êtes pas dans le véhicule (cas du parking automatique....)

Je ne vois pas ce que ça a à voir avec le « pilotage » de la voiture, c’est un système complètement transparent qui ne se déclenche au dernier moment qu’en cas d’urgence, ça ne dispense rien des obligations du conducteur (contrairement à d’autres aides bien plus actives et intrusives). Dans la majorité des cas le freinage autonome remplace une action que le conducteur n’aurait simplement pas eu le temps d’effectuer.

Alors oui ce n’est pas parfait et quand il y’a des lacunes on dit que c’est nul les aides et blabla, mais le fait est qu’un conducteur dans la même situation de défaillance, n’aurait généralement rien fait non plus.

Par

En réponse à nico95

Ce système est dangereux et ne devrait pas être homologué route ! Sur Volvo par exemple ça fait des freinages non souhaités en cas de bug, très très dangereux, surtout quand ça se produit en plein virage.

Tellement dangereux que sur 140.000 km en Volvo j’ai jamais vu ce problème...

Par

En réponse à Tulipe

Je veux surtout pas habiter dans une zone à voitures autonomes dans ce cas. Exemple tout bête : un ballon traverse la route 50 mètres devant vous qu'est ce que vous faites ? Vous ralentissez et vous vous préparez à freiner car vous savez qu'un enfant peut à son tour débouler derrière le ballon. La machine fera rien car ballon au loin = aucun danger. Quand l'enfant va débouler vous pourrez freiner alors que la machine n'ayant pas anticipée cette éventualité va au mieux le tuer au pire l'estropier. Je préfère encore qu'un drogué alcoolique fasse le boulot à l'ancienne au moins je suis sûre du résultat et j'aurai pas besoin d'une procédure de plusieurs années contre une marque X ou Y pour les dédommagements.

C’est sûr en imaginant un scénario fictif dans lequel l’humain serait forcément supérieur...

Il est bien connu que les enfants préviennent toujours avec un ballon avant de traverser.

La réalité c’est que dans beaucoup de situations où le freinage autonome a fonctionné, un conducteur n’aurait rien fait. Alors quand on dit c’est nul le truc est pas efficace à 100%...

Par

En réponse à cactus-fr

Je ne vois pas ce que ça a à voir avec le « pilotage » de la voiture, c’est un système complètement transparent qui ne se déclenche au dernier moment qu’en cas d’urgence, ça ne dispense rien des obligations du conducteur (contrairement à d’autres aides bien plus actives et intrusives). Dans la majorité des cas le freinage autonome remplace une action que le conducteur n’aurait simplement pas eu le temps d’effectuer.

Alors oui ce n’est pas parfait et quand il y’a des lacunes on dit que c’est nul les aides et blabla, mais le fait est qu’un conducteur dans la même situation de défaillance, n’aurait généralement rien fait non plus.

Parce que ça fait partie d'un système où on vous fait croire que la voiture agit pour vous. Il n'y a qu'à voir les pubs vantant ce système. Du jeune conducteur de la Polo qui est une catastrophe depuis tout petit, au piéton qui traverse sans regarder pendant que le conducteur de la Citroën est en train de rêvasser en conduisant ou la mère de famille qui dans sa Volvo regarde autre chose que la route quand la petite traverse....

On vous explique que si vous n'êtes pas attentif c'est pas grave.... La voiture le sera pour vous.

Sauf que le système est pas fiable et qu'il ne dispense absolument pas d'être concentré sur sa conduite.

Quand au fait que le système "prévient" entre le moment où il prévient et le moment où il va s'enclencher il se passe nettement moins de temps que nécessaire à quelqu'un qui serait en train de bailler aux corneilles pour reprendre le contrôle.

Maintenant un intervenant à dit que 40% c'est mieux que 0%.

Oui....pour sûr.

Là où les constructeurs devraient insister c'est sur le fait que ces aides ne sont Que.... Des aides.

Pas des système de sécurité qui vont agir à la place de...

Mais des systèmes qui vont permettre d'assister le conducteur quand le danger survient trop vite.

Après que vous ne voyez pas.... Je suis pas surpris.

Par

En réponse à nicotdi

Non chez Tesla c'est pire ça voit même pas un mur ou un semi remorque .... bref , plus sérieusement je n'ai pas ce système sur mes véhicules et le jour ou je l'aurais je le désactiverais , je n'ai aucune confiance en ses systèmes d'aide à la conduite à la con :)

Je vais essayer de jamais traverser à pieds devant toi

Par

En réponse à cactus-fr

C’est sûr en imaginant un scénario fictif dans lequel l’humain serait forcément supérieur...

Il est bien connu que les enfants préviennent toujours avec un ballon avant de traverser.

La réalité c’est que dans beaucoup de situations où le freinage autonome a fonctionné, un conducteur n’aurait rien fait. Alors quand on dit c’est nul le truc est pas efficace à 100%...

Mais l'Homme EST supérieur parce des scénarios comme ça on peut en imaginer des milliers et dans tous les cas l'Homme saura s'adapter là où la machine restera passive jusqu'au dernier moment. Anticiper c'est quelque chose d'humain et ça va bien au delà de quelques séquences dans un disque dur. Jamais une machine ne pourra égaler l'Homme dans ce domaine. Elle pourra freiner plus vite ou voir mieux la nuit mais anticiper et s'adapter ça non jamais. Des millions d'années d'évolution sont derrières nous. Le jour où la machine nous dépassera via l'intelligence artificielle l'humanité touchera à sa fin.

"La réalité c’est que dans beaucoup de situations où le freinage autonome a fonctionné, un conducteur n’aurait rien fait."

Tu rigoles j'espère ? Démonstration :

"Globalement, les systèmes performent surtout lorsqu'il s'agit d'un adulte qui traverse, tout en roulant à une vitesse de 30 km/h, en plein jour. Dans ce cas, le système évite la collision 40 % du temps."

Seulement 40% sur un truc banal qu'un enfant en âge de toucher la pédale de frein pourrait éviter à 100% !

Par

En réponse à nicotdi

cela me donne pas envie de changer de voiture tout ça :) après la question est qui est responsable si le système est défaillant ?

Bonne question en effet qui met en exergue le fait que l'on est devant des ennuis sans fin. Pour l'instant, les accidents dû aux automatismes ne semblent pas gêner ces firmes. La généralisation de ceux-ci va bon train.

Et c'est la que cela se complique car ça se joue au tribunal, avec tous les aléas que vous imaginez, les insinuations des avocats et de magistrats quand c'est pas pire, les frais délirants, et le juge qui n'a souvent pas envie de se mouiller trop contre plus puissant que lui.

Pas facile de gagner contre une firme qui pèse des milliards, qui ramène tout un cabinet d'avocat et toute leur mauvaise foi avec eux. Le pot de Terre contre le pot de Fer.

Mieux vaux choisir une marque connue pour la fiabilité, employant des électroniciens sérieux et des firmes informatiques qui n'ont pas de turn over record avec de la sous-traitance a mort; ça sera plus zen, vraiment.

Par

En réponse à pxidr

Ca serait sous estimer les reseaux de neurones, l'IA et le machine learning.

La technologie avance très vite dans ce domaine...

Faut pas non plus la sur estimer. Il y a des limites à tout en programmation, notamment à ce que l'on ne peux formaliser, sans parler de ce que l'on ne peux valider.

Ceci dit, ça n'exclus pas la coopération mais apparemment tout le monde ne jure que pas la compétition. Mauvaise philosophie à mon sens.

Il serait bon de se rappeler la catastrophe des systèmes experts, aujourd'hui renommer IA. La cause de cette échec patent demeure et tout le monde fait semblant qu'il n'en n'est rien, ça sera donc un second échec à priori.

Par

En réponse à dinky

Je vais essayer de jamais traverser à pieds devant toi

Dommage :bah:

Par

En réponse à dinky

Je vais essayer de jamais traverser à pieds devant toi

Que ce soit devant lui ou n'importe qui d'autre ça fait des décennies que des gens traversent devant des voitures qui n'ont pas ce système et vous savez quoi ?

Elles ont survécut... Sissi... Elle peuvent enco re le dire aujourd'hui....

Et même encore en 2019 des millions de personnes dans le monde traversent devant des véhicules non équipés de freinage d'urgence automatique et.... Elles s'en porte pas plus mal.

Etonnant non ?

Par

En réponse à Debian

Faut pas non plus la sur estimer. Il y a des limites à tout en programmation, notamment à ce que l'on ne peux formaliser, sans parler de ce que l'on ne peux valider.

Ceci dit, ça n'exclus pas la coopération mais apparemment tout le monde ne jure que pas la compétition. Mauvaise philosophie à mon sens.

Il serait bon de se rappeler la catastrophe des systèmes experts, aujourd'hui renommer IA. La cause de cette échec patent demeure et tout le monde fait semblant qu'il n'en n'est rien, ça sera donc un second échec à priori.

Les reseaux de neurones ne sont justement pas de la programmation, c'est des connexions qui se font comme les neurones dans un cerveau humain qui apprend par l'erreur...

Par

Ça me rappel un peu les début de l''ABS.

Au début si vous demandiez à quelqu'un à quoi sert l'ABS dans 90% on vous répondait que "c' est pour freiner plus fort..."

Là on va vers une forme de déresponsabilisation du conducteur qui va inconsciemment partir du principe que au cas où... La voiture freiner à seule.

Déjà il faudrait insister lourdement sur les capacité de ces systèmes qui sont quasi inopérant passé 30km/h....

30.

Vous vous rendez compte comme c'est peu ?

Pour être surpris à 30km/h faut vraiment être en train de rêvasser.

Bon cela dit il y a aussi beaucoup de bobologie dans des chocs à moins de 30 dans les bouchons.... Parce que justement dans le bouchon on crois que ça avance pas alors on se met à textoter, à fouiller sa boîte à gant, à lire son courrier.... Et paf.... On tape dans le cul du véhicule de devant...

Si ça déjà c'est en moins ce sera pas plus mal.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Ça me rappel un peu les début de l''ABS.

Au début si vous demandiez à quelqu'un à quoi sert l'ABS dans 90% on vous répondait que "c' est pour freiner plus fort..."

Là on va vers une forme de déresponsabilisation du conducteur qui va inconsciemment partir du principe que au cas où... La voiture freiner à seule.

Déjà il faudrait insister lourdement sur les capacité de ces systèmes qui sont quasi inopérant passé 30km/h....

30.

Vous vous rendez compte comme c'est peu ?

Pour être surpris à 30km/h faut vraiment être en train de rêvasser.

Bon cela dit il y a aussi beaucoup de bobologie dans des chocs à moins de 30 dans les bouchons.... Parce que justement dans le bouchon on crois que ça avance pas alors on se met à textoter, à fouiller sa boîte à gant, à lire son courrier.... Et paf.... On tape dans le cul du véhicule de devant...

Si ça déjà c'est en moins ce sera pas plus mal.

La voiture va freiner seule....

Dsl.

Par

En réponse à Tulipe

Mais l'Homme EST supérieur parce des scénarios comme ça on peut en imaginer des milliers et dans tous les cas l'Homme saura s'adapter là où la machine restera passive jusqu'au dernier moment. Anticiper c'est quelque chose d'humain et ça va bien au delà de quelques séquences dans un disque dur. Jamais une machine ne pourra égaler l'Homme dans ce domaine. Elle pourra freiner plus vite ou voir mieux la nuit mais anticiper et s'adapter ça non jamais. Des millions d'années d'évolution sont derrières nous. Le jour où la machine nous dépassera via l'intelligence artificielle l'humanité touchera à sa fin.

"La réalité c’est que dans beaucoup de situations où le freinage autonome a fonctionné, un conducteur n’aurait rien fait."

Tu rigoles j'espère ? Démonstration :

"Globalement, les systèmes performent surtout lorsqu'il s'agit d'un adulte qui traverse, tout en roulant à une vitesse de 30 km/h, en plein jour. Dans ce cas, le système évite la collision 40 % du temps."

Seulement 40% sur un truc banal qu'un enfant en âge de toucher la pédale de frein pourrait éviter à 100% !

Non je ne rêve pas, c’est toi qui idéalise énormément la réaction de l’homme dans cette situation, on serait évidemment très très loin de 100% de réussite. 30 km/h ne paraît rien sur le papier, mais quand un piéton inattendu surgit à quelques mètres devant la voiture, cela passe très vite, en une seconde (temps de réaction optimiste d’un conducteur en forme) la voiture a fait plus de 8 mètres.

Et surtout il a été démontré que le conducteur même quand il réagit, ne freine pas assez fermement, d’où l’intérêt double de ces systèmes.

Par

En réponse à pechtoc

Non, juste un consommateur moderne qui s'identifie à une marque et qui se doit de la défendre bec et ongle. En plus il a des actions Tesla, ça doit pas aider, malgré les 97000 livraisons ce trimestre l'action a chuté. Zut alors, et ça recommencera dans quelques semaines quand Tesla annoncera ses résultats financiers qui seront à nouveau dans le rouge.

S'identifier à une marque c'est s'aliéner encore plus, personne n'a besoin de cela dans ce genre de société...

Quand à la pertinence d'investir dans une bulle spéculative, il y a les banques pour cela, elles le font très bien avec de l'argent gratis de nos jours, le vôtre.

Par

En réponse à pxidr

Les reseaux de neurones ne sont justement pas de la programmation, c'est des connexions qui se font comme les neurones dans un cerveau humain qui apprend par l'erreur...

Vous vous méprenez sur la nature des réseaux connexionnistes (dit "de neurones"). C'est une technique d'implémentation parmi d'autres d'apprentissage automatique. C'est de la programmation au même titre que faire du C, du Haskell ou du Coq ou n'importe quoi d'autre d'ailleurs.

Que le travail soit fait en amont en aval ou externalisé peu importe, ça se programme, donc cela a exactement les mêmes contraintes de sécurité, ni plus ni moins. c'est d'ailleurs un sujet dans ce style de programmation mais vu le niveau de math requis, c'est pas prêt de se populariser quand on voit a quel point on galère déjà avec les langages actuels.

Relisez Norvig ou les autres sur le sujet...

Par

En réponse à lorenzozozo

VU que de simple essuies glaces automatiques ne sont toujours pas au point sur 100% de la production automobile, je ne vois même pas pourquoi les marques et les journalistes persistent à vouloir qu'on confient nos vies à des systèmes qui ne sont même pas au point à 30%.

+1

Il y en a ici qui arrive a résumer la situation en 2 phrases. La messe est dite.

Par

En réponse à cactus-fr

Non je ne rêve pas, c’est toi qui idéalise énormément la réaction de l’homme dans cette situation, on serait évidemment très très loin de 100% de réussite. 30 km/h ne paraît rien sur le papier, mais quand un piéton inattendu surgit à quelques mètres devant la voiture, cela passe très vite, en une seconde (temps de réaction optimiste d’un conducteur en forme) la voiture a fait plus de 8 mètres.

Et surtout il a été démontré que le conducteur même quand il réagit, ne freine pas assez fermement, d’où l’intérêt double de ces systèmes.

https://images.caradisiac.com/logos/6/6/2/6/256626/S0-une-etude-met-en-avant-les-rates-du-freinage-d-urgence-178934.jpg

40% ... avec un adulte ... en plein jour ... et à seulement 30 km/h !

On est loin du kamikaze qui vient se jeter sur le capot dans cette situation et pourtant ça foire déjà à 60% à très basse vitesse. Tu fais ce que tu veux mais moi j'ai tout désactivée dans ma voiture car j'ai pas besoin de ces gadgets inutiles et surtout pas du tout au point. Comme dis par lorenzozozo les essuies glaces automatique fonctionnent déjà pas correctement alors que c'est tout simple et que ça existe depuis belle lurette donc non merci.

Par

En réponse à Xf1re

Non selon nos zexperts attitrés de Cara, y’a que chez Tesla que cela ne fonctionne pas. Étude à mettre alapoubelle.

On a vu plus d'une fois ce que donne la confiance aveugle des certains conducteur en leur Tesla : des drames humains dont ils ne sont pas sortis vivants.

Par

Voilà une bonne raison de ne pas acheter de voitures neuves prochainement, quand les systèmes intrusifs seront obligatoires.

Par

En réponse à Debian

Vous vous méprenez sur la nature des réseaux connexionnistes (dit "de neurones"). C'est une technique d'implémentation parmi d'autres d'apprentissage automatique. C'est de la programmation au même titre que faire du C, du Haskell ou du Coq ou n'importe quoi d'autre d'ailleurs.

Que le travail soit fait en amont en aval ou externalisé peu importe, ça se programme, donc cela a exactement les mêmes contraintes de sécurité, ni plus ni moins. c'est d'ailleurs un sujet dans ce style de programmation mais vu le niveau de math requis, c'est pas prêt de se populariser quand on voit a quel point on galère déjà avec les langages actuels.

Relisez Norvig ou les autres sur le sujet...

Pas forcément de la programmation, vu qu'un réseau de neurones peut etre implémenté dans un FPGA...

Un FPGA n'execute pas des lignes de code a proprement parler...

Par

En réponse à lorenzozozo

VU que de simple essuies glaces automatiques ne sont toujours pas au point sur 100% de la production automobile, je ne vois même pas pourquoi les marques et les journalistes persistent à vouloir qu'on confient nos vies à des systèmes qui ne sont même pas au point à 30%.

Voila le bon exemple du cas très simple:

Vous n'avez plus de liquide lave glace

votre pare brise est sale, et vous évitez de toucher la manette d'essuie glace.

La voiture vous précédant fait fonctionner le lave glace et vous recevez quelques gouttes sur le pare brise.

Et bien le système d'essuyage automatique s'occupe d'étaler la m....e sur votre pare brise vous privant de toute visibilité. Ce n'est pas beau l'automatisme !

Et en même temps un guignol en Californie vous fait croire que dans un an votre voiture sera totalement autonome.

Il a bien appelé son système auto pilot, mais c'est toujours vous le responsable. Pas complètement guignol !

Cela est vrai pour tous les constructeurs, il est de plus en plus difficile de vendre des voitures. Alors on invente des fonctionnalités qui créent plus de problèmes que le système basique précédent.

Les badges mains libres sont aussi un exemple.

Bref on ne sait quoi inventer pour vendre.

Par

En réponse à bruno35115

Le freinage d'urgence est un truc pour les conducteurs bourrés, car il n'y a pas moyen de les empêcher de conduire ...

Il serait plus intéressant de concevoir un système de mise en route automatique du clignotant, car virtuellement plus des 3/4 des automobilistes n'ont plus de permis (à 3 points par oubli ou mauvaise utilisation du clignotant) ...

Donc il vaut mieux laisser les gens dangereux sans aide quitte à ce que ça tue quelqu'un plutôt que de sauver la dite personne ?

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Que ce soit devant lui ou n'importe qui d'autre ça fait des décennies que des gens traversent devant des voitures qui n'ont pas ce système et vous savez quoi ?

Elles ont survécut... Sissi... Elle peuvent enco re le dire aujourd'hui....

Et même encore en 2019 des millions de personnes dans le monde traversent devant des véhicules non équipés de freinage d'urgence automatique et.... Elles s'en porte pas plus mal.

Etonnant non ?

C'est génial ce que tu dis ! Quand je pense que si la voiture qui m'a percuté l'année dernière avait ce système j'aurais toujours ma jambe gauche...

Par

En réponse à synthol

Il suffit de savoir conduire pour pas avoir besoin de ses trucs....

Bref les machines n'ont pas finie de nous tuer.... pauvre humain....

Mais c'est clair ! Il vaut mieux éviter de sauver la vie des autres usagers...

Par

En réponse à MotherKaiser

Une bonne raisons de ne pas avoir ce genre de merdes, il faut rester attentif et puis c'est tout, aucun ordinateur ne fera mieux qu'un humain attentif pour encore un bon moment

Il faut privilégié les aides "intelligentes" et simples, comme la surveillances des angles morts, ça c'est pas mal. c'est une indication de plus, plus fiable que de se retourner sur beaucoup de voitures d'ailleurs :brosse:

Sauf que les humains attentifs au volant ça n'existe plus.

Entre ceux qui sont en permanence sur leur tel (Dans mon coin je dirais que je vois au moins 2 conducteurs sur 3 au téléphone au volant) et ceux qui font exprès de ne pas respecter le code de la route, un système qui permet de suppléer à la vigilance du conducteur n'est pas de trop. Ça sauvera tout de même quelques vies quoi qu'on en dise.

Tout le monde parle de fiabilité etc et dit que ça ne remplacera pas quelqu'un de vigilant mais ce n'est juste pas le but, c'est un freinage "d'urgence" comme son nom l'indique, au cas où le conducteur n'a pas eu le temps de réagir.

Par

En réponse à nico95

Ce système est dangereux et ne devrait pas être homologué route ! Sur Volvo par exemple ça fait des freinages non souhaités en cas de bug, très très dangereux, surtout quand ça se produit en plein virage.

Pas ce problème chez Ford, les seules fois où il s'est vraiment declenché (et pas juste prévenu) c'était justifié.

Par

En réponse à Boxer Engine

Voilà une bonne raison de ne pas acheter de voitures neuves prochainement, quand les systèmes intrusifs seront obligatoires.

C'est vrai que ça serait dommage de risquer de sauver des vies... :cry:

Par

En réponse à pxidr

Pas forcément de la programmation, vu qu'un réseau de neurones peut etre implémenté dans un FPGA...

Un FPGA n'execute pas des lignes de code a proprement parler...

Aie, il y a une méprise sur la question de l'implémentation.

Un FPGA c'est un circuit électronique oui, il ne se programme pas (ou plus) une fois qu'il est fait (ou plutôt programmé), mais pour réaliser toute sa circuiterie qui réalise un programme, il a fallu implémenter ce dit programme en hardware. Donc le FPGA partage les mêmes problèmes qu'un programme.

Lorsque en cours d'électronique, les profs proposent un réalisation particulière, ca n'est qu'une implémentation, il y en a d'autre. Un labo de dev sérieux considère toutes les options pour réaliser une solution avant de se lancer dans la production. Un algo peut être réaliser de mainte façon; FPGA, micro-processeur, processeur analogique pour certains algo (cela se faisait), et a la limite, des solutions électromécanique, mécanique ou hydrauliques (on a des exemples de machine antique: la machine d'Anticythère...). Des fonctions ET OU NAND NOR ect ça se réalise de plein de façon...

Il faut bien séparer la notion de principe à celle d'implémentation, qui n'en 'est qu'une modalité.

Pour revenir à ces histoires d'automatisme, ça n'est pas parce qu'il s'agit de boite noire (ou grise) et que l'on ne comprend pas à priori le fonctionnement des détails de la machine qu'elle en devient infaillible.

Faut pas prendre la publicité pour parole d'évangile en d'autres termes.

Par

En réponse à BenjiLM7790

Sauf que les humains attentifs au volant ça n'existe plus.

Entre ceux qui sont en permanence sur leur tel (Dans mon coin je dirais que je vois au moins 2 conducteurs sur 3 au téléphone au volant) et ceux qui font exprès de ne pas respecter le code de la route, un système qui permet de suppléer à la vigilance du conducteur n'est pas de trop. Ça sauvera tout de même quelques vies quoi qu'on en dise.

Tout le monde parle de fiabilité etc et dit que ça ne remplacera pas quelqu'un de vigilant mais ce n'est juste pas le but, c'est un freinage "d'urgence" comme son nom l'indique, au cas où le conducteur n'a pas eu le temps de réagir.

Et la fausse détection qui plante les freins sans raison et cause un accident bien réel ?

Le fait de déresponsabiliser les conducteurs comme la population en général, n'améliore pas la perception du danger et l'esprit d'initiative et le sentiment de culpabilité en cas d’accident. Cela laisse la porte ouverte à de belles batailles juridiques ou le pseudo conducteur dira que la voiture n'a pas freiné toute seule comme vendu dans la pub.

Si c'est pour être débouér en procès pour rejeter la faute sur celui qui est derrière le volant autant ne pas avoir ce système.

Par

En réponse à Debian

Aie, il y a une méprise sur la question de l'implémentation.

Un FPGA c'est un circuit électronique oui, il ne se programme pas (ou plus) une fois qu'il est fait (ou plutôt programmé), mais pour réaliser toute sa circuiterie qui réalise un programme, il a fallu implémenter ce dit programme en hardware. Donc le FPGA partage les mêmes problèmes qu'un programme.

Lorsque en cours d'électronique, les profs proposent un réalisation particulière, ca n'est qu'une implémentation, il y en a d'autre. Un labo de dev sérieux considère toutes les options pour réaliser une solution avant de se lancer dans la production. Un algo peut être réaliser de mainte façon; FPGA, micro-processeur, processeur analogique pour certains algo (cela se faisait), et a la limite, des solutions électromécanique, mécanique ou hydrauliques (on a des exemples de machine antique: la machine d'Anticythère...). Des fonctions ET OU NAND NOR ect ça se réalise de plein de façon...

Il faut bien séparer la notion de principe à celle d'implémentation, qui n'en 'est qu'une modalité.

Pour revenir à ces histoires d'automatisme, ça n'est pas parce qu'il s'agit de boite noire (ou grise) et que l'on ne comprend pas à priori le fonctionnement des détails de la machine qu'elle en devient infaillible.

Faut pas prendre la publicité pour parole d'évangile en d'autres termes.

J'ai lu qu'il y avait des FPGA reconfigurables dynamiquement.

Donc on peut imaginer un CNN qui évolue en fonction des erreurs qu'il fait, comme le ferait un cerveau humain.

Par

En réponse à gordini12

Voila le bon exemple du cas très simple:

Vous n'avez plus de liquide lave glace

votre pare brise est sale, et vous évitez de toucher la manette d'essuie glace.

La voiture vous précédant fait fonctionner le lave glace et vous recevez quelques gouttes sur le pare brise.

Et bien le système d'essuyage automatique s'occupe d'étaler la m....e sur votre pare brise vous privant de toute visibilité. Ce n'est pas beau l'automatisme !

Et en même temps un guignol en Californie vous fait croire que dans un an votre voiture sera totalement autonome.

Il a bien appelé son système auto pilot, mais c'est toujours vous le responsable. Pas complètement guignol !

Cela est vrai pour tous les constructeurs, il est de plus en plus difficile de vendre des voitures. Alors on invente des fonctionnalités qui créent plus de problèmes que le système basique précédent.

Les badges mains libres sont aussi un exemple.

Bref on ne sait quoi inventer pour vendre.

Et ça ne se désactive pas les essuie-glaces auto ?? Si on veut qu’il ne se passe rien on laisse le commodo sur 0 et voilà.

Est-ce de la faute des automatismes si on se balade avec un pare-brise sale au point de pas pouvoir y mettre un coup d’essuie-glace (top pour la sécurité) et plus de liquide ?

Par

En réponse à gordini12

Et la fausse détection qui plante les freins sans raison et cause un accident bien réel ?

Le fait de déresponsabiliser les conducteurs comme la population en général, n'améliore pas la perception du danger et l'esprit d'initiative et le sentiment de culpabilité en cas d’accident. Cela laisse la porte ouverte à de belles batailles juridiques ou le pseudo conducteur dira que la voiture n'a pas freiné toute seule comme vendu dans la pub.

Si c'est pour être débouér en procès pour rejeter la faute sur celui qui est derrière le volant autant ne pas avoir ce système.

Des exemples d’accidents causés par un faux freinage d’urgence ?

Et bien entendu, il n’y a que des défaillances, ça n’a jamais fonctionné pour éviter un accident ?

Par

En réponse à BenjiLM7790

C'est vrai que ça serait dommage de risquer de sauver des vies... :cry:

Tu radotes. C'est sûr que si tu traverses sans regarder, tu risques de te faire écraser. Tant pis pour toi si tu ne regardes pas autour de toi. Donc je persiste et signe, les aides de freinage d'urgence très peu pour moi. Il suffit d'être concentré sur sa conduite et pas sur ses mails via Android Auto. Une voiture ce n'est pas un salon, les gens ont tendance à l'oublier avec ces merdes bientôt obligatoires.

Par

En réponse à Debian

Trop d'automatisme tue l'automatisme.

Il faut aussi réaliser que tous ces dispositifs automatiques sont écrit avec du code qui ne tiennent aucunement compte des techniques de programmation formelle (les aides de preuves, Coq et les autres). Alors que ces techniques ont été développés justement pour les systèmes critiques; là où la vie humaine est en jeux, la mobilité en fait partie. Ceci juste pour des questions de coût (la dev est plus longue) et de marketing (la dev est vraiment plus longue). Ils ont donc tous des bugs, de façon intrinsèque. Même si c'est pas Windows, le risque est là. C'est aussi pour cela que la certification à 100% avec ce type d'outil ne sera jamais possible, mathématiquement parlant.

Après, les méthodes de marketing et la réglementation, c'est un autre problème, eux se foutent des math et des preuves, et de nos vies aussi d'ailleurs.

Les gens risque donc leur vie avec, et souvent sans en avoir conscience. C'est tout.

Alors je pensais pas lire ce commentaire sur Cara du coup j'en profite :)

C'est exactement ça, les gens de l'automobile ont moins la culture de la sûreté comme on peut la trouver dans d'autres secteurs (aero, ferroviaire..). Surement pour des raison de coût et de client final (ce n'est pas pareil de vendre à un particulier qu'à une institution, une grande entreprise publique..).

Sur l'utilisation des langages formels, la preuve qu'elle soit automatique ou semi auto comme avec B nécessite quand même pour des raisons de coût et de performance d'être appliquée à des algorithmes d'une complexité pas trop grande. Ce qui explique que le développement formel est généralement appliqué à des fonctions de surveillance, plus simples que les fonctions "opérationnelles" (celles qui vont calculer finement les commandes d'accélération et de freinage par exemple).

Le problème fondamental de la preuve de la conduite autonome automobile est que même les fonctions de surveillance contiennent des algo complexes de reconnaissance d'image. Comment appliquer de la preuve à ce type de fonction ? Comment définir les invariants qui vont garantir la sûreté du système ? D'une manière générale, comment assurer la complétude d'une analyse de sûreté dans un environnement si hétérogène et imprévisible qu'est la route ? Je ne vois pas comment on peut réduire la variété des situations à prouver.

Par contre, si l'utilisation des méthodes formelles et de la preuve de propriétés de haut niveau me parait inenvisageable dans le cas de la conduite autonome automobile, on peut toujours imaginer leur utilisation pour des propriétés de bas niveau sur du code (genre détection de dead lock, overflow, division par 0, code mort etc.).

Par

En réponse à cactus-fr

Et ça ne se désactive pas les essuie-glaces auto ?? Si on veut qu’il ne se passe rien on laisse le commodo sur 0 et voilà.

Est-ce de la faute des automatismes si on se balade avec un pare-brise sale au point de pas pouvoir y mettre un coup d’essuie-glace (top pour la sécurité) et plus de liquide ?

Ce cas de figure arrive quand tu es gros rouleur. Si cela ne t'es jamais arrivé, c'est que tu roule peu.

Les circonstances météo et aléa de la vie font que cela arrive. Selon les modèles de voitures, la fonction ne se désactive pas immédiatement et cela veut dire que ce n'est plus automatique.

Il s'agit d'une situation apparemment simple qui n'est résolue par aucun constructeur. Cela démontre l'ampleur de la problématique de l'automatisation de la conduite. Comme le démontre l'étude tous les systèmes ont des failles.

Dans ce contexte, ce n'est pas de l'automatisme.

Par

En réponse à Lebowski

Alors je pensais pas lire ce commentaire sur Cara du coup j'en profite :)

C'est exactement ça, les gens de l'automobile ont moins la culture de la sûreté comme on peut la trouver dans d'autres secteurs (aero, ferroviaire..). Surement pour des raison de coût et de client final (ce n'est pas pareil de vendre à un particulier qu'à une institution, une grande entreprise publique..).

Sur l'utilisation des langages formels, la preuve qu'elle soit automatique ou semi auto comme avec B nécessite quand même pour des raisons de coût et de performance d'être appliquée à des algorithmes d'une complexité pas trop grande. Ce qui explique que le développement formel est généralement appliqué à des fonctions de surveillance, plus simples que les fonctions "opérationnelles" (celles qui vont calculer finement les commandes d'accélération et de freinage par exemple).

Le problème fondamental de la preuve de la conduite autonome automobile est que même les fonctions de surveillance contiennent des algo complexes de reconnaissance d'image. Comment appliquer de la preuve à ce type de fonction ? Comment définir les invariants qui vont garantir la sûreté du système ? D'une manière générale, comment assurer la complétude d'une analyse de sûreté dans un environnement si hétérogène et imprévisible qu'est la route ? Je ne vois pas comment on peut réduire la variété des situations à prouver.

Par contre, si l'utilisation des méthodes formelles et de la preuve de propriétés de haut niveau me parait inenvisageable dans le cas de la conduite autonome automobile, on peut toujours imaginer leur utilisation pour des propriétés de bas niveau sur du code (genre détection de dead lock, overflow, division par 0, code mort etc.).

Je travaillai dans un secteur études recherche d'un constructeur automobile. La prise en compte de la sécurité est globalement du même ordre que pour le ferrovière et l'aviation. Plusieurs de mes collègues arrivaient de ce secteur avec cette vision. L'énorme différence est la complexité du problème. Déjà en aviation ou ferroviaire ce sont des professionnels qui sont aux commandes. Ensuite, la concurrence est moins rude et étendue. Enfin, les problèmes sont bien plus restreints, car l'environnement est plus simple. Il y a belle lurette que de trains et des avions sont autonomes ou presque. Les collègues qui arrivaient de l'aviation avaient toujours la sensation que le monde automobile était en retard. Quelques mois après leur embauche, au pied du mur le discours n'était plus le même!

Par

En réponse à Xf1re

Non selon nos zexperts attitrés de Cara, y’a que chez Tesla que cela ne fonctionne pas. Étude à mettre alapoubelle.

c'est vrai que Tesla ca marche forcement, pourquoi remettre en cause ?.... encore un exemple du fanatisme autour de ces voitures... un prophete pour une nouvelle religion...

Par

En réponse à Tulipe

Je veux surtout pas habiter dans une zone à voitures autonomes dans ce cas. Exemple tout bête : un ballon traverse la route 50 mètres devant vous qu'est ce que vous faites ? Vous ralentissez et vous vous préparez à freiner car vous savez qu'un enfant peut à son tour débouler derrière le ballon. La machine fera rien car ballon au loin = aucun danger. Quand l'enfant va débouler vous pourrez freiner alors que la machine n'ayant pas anticipée cette éventualité va au mieux le tuer au pire l'estropier. Je préfère encore qu'un drogué alcoolique fasse le boulot à l'ancienne au moins je suis sûre du résultat et j'aurai pas besoin d'une procédure de plusieurs années contre une marque X ou Y pour les dédommagements.

Je ne comprend pas que les gens ne comprennent pas. Ces sytemes (imparfaits cartes) ne sont pas fait pour remplacer la reaction du conducteur dans 100% des situations de danger. Ils sont la, au cas ou le conducteur n'aurait pas vu le danger.

Comprend pas pourquoi ça rale tant.

En fait si : pays de raleurs.

Par

étude très intéressante. Dur de se faire une opinion sachant que les protocoles de tests sont tous différents.

Par exemple, la Camry s'en tire très bien dans un cas ici.

Mais quand on regarde le teste d'Euro N Cap (https://www.euroncap.com/fr/s%C3%A9curit%C3%A9-des-v%C3%A9hicules/campagnes-de-s%C3%A9curit%C3%A9/2018-conduite-automatis%C3%A9e/) sur les systèmes autonomes, la Tesla s'en sort la mieux, de loin, devant Volvo / Audi / BMW / Toyota / Nissan / Mercedes / Citroen DS / Hyundai... et une des pires est la Toyota.

En tout cas, je ne ferai pas confiance à 100% à ma Tesla pour s'arrêter devant un piéton surgissant du trottoir.

Mais je peux dire qu'à chaque fois que c'est arrivé, en plus d'avoir l'alerte sonore qui nous fait réagir, cela a freiné à chaque fois.

C'est arrivé également dans une circulation en accordéon, à l'autopilot cette fois ci mais où il y a eu deux voitures qui ont pilé devant et le système de freinage d'urgence s'est déclenché et c'est sacrément violent ! Heureux de pas m'être fait rentré dedans par la voiture de derrière.

Ce genre de système est très compliqué car il faut faire la part des choses entre les false positive et les vrais cas d'urgence.

Par

aucun raté... desolé...

Le but etait que cea soit obligatoire afin d'augmenter la marge des constructeur et que le client final soit obligé de la payer donc... il n'y a aucun raté. dsl

Par

En réponse à gordini12

Ce cas de figure arrive quand tu es gros rouleur. Si cela ne t'es jamais arrivé, c'est que tu roule peu.

Les circonstances météo et aléa de la vie font que cela arrive. Selon les modèles de voitures, la fonction ne se désactive pas immédiatement et cela veut dire que ce n'est plus automatique.

Il s'agit d'une situation apparemment simple qui n'est résolue par aucun constructeur. Cela démontre l'ampleur de la problématique de l'automatisation de la conduite. Comme le démontre l'étude tous les systèmes ont des failles.

Dans ce contexte, ce n'est pas de l'automatisme.

Oui c'est ça t'as raison, +/- 40.000 km/an rien que sur ma voiture principale... :dodo:

J'ai des essuies glaces auto depuis l'Alfa 147 (2001 ou 2002...)

Je n'ai jamais vu de voiture où le mode auto n'est pas désactivable "immédiatement", commodo 0 il n'y a rien, aucun essuie glace. C'est pas auto ? Ben si, dès qu'il PLEUT tu mets sur 1 (auto) et ne tu t'occupes plus de rien.

Tu évites les désagréments que tu cites si il ne pleut pas et les action non souhaitées.

Et j'ai déjà eu un pare brise sale mais rarement plus de lave-glace, la voiture avertit du niveau avant qu'il soit à zéro.

Et si ça devient vraiment trop sale ben... je le nettoie un coup manuellement, qui l'eut cru ?

Par

En réponse à cactus-fr

Oui c'est ça t'as raison, +/- 40.000 km/an rien que sur ma voiture principale... :dodo:

J'ai des essuies glaces auto depuis l'Alfa 147 (2001 ou 2002...)

Je n'ai jamais vu de voiture où le mode auto n'est pas désactivable "immédiatement", commodo 0 il n'y a rien, aucun essuie glace. C'est pas auto ? Ben si, dès qu'il PLEUT tu mets sur 1 (auto) et ne tu t'occupes plus de rien.

Tu évites les désagréments que tu cites si il ne pleut pas et les action non souhaitées.

Et j'ai déjà eu un pare brise sale mais rarement plus de lave-glace, la voiture avertit du niveau avant qu'il soit à zéro.

Et si ça devient vraiment trop sale ben... je le nettoie un coup manuellement, qui l'eut cru ?

Tu es vraiment l'exception, car je connais plein de personnes, a qui cela est arrivé.

Par

En réponse à gordini12

Tu es vraiment l'exception, car je connais plein de personnes, a qui cela est arrivé.

Mouais...

Tu connais des personnes ? Donc tu ne sais même pas toi même ?

Je constate surtout que ceux qui dénigrent le plus tel ou tel équipement sont ceux qui n'en ont jamais eu.

Par

En réponse à gordini12

Je travaillai dans un secteur études recherche d'un constructeur automobile. La prise en compte de la sécurité est globalement du même ordre que pour le ferrovière et l'aviation. Plusieurs de mes collègues arrivaient de ce secteur avec cette vision. L'énorme différence est la complexité du problème. Déjà en aviation ou ferroviaire ce sont des professionnels qui sont aux commandes. Ensuite, la concurrence est moins rude et étendue. Enfin, les problèmes sont bien plus restreints, car l'environnement est plus simple. Il y a belle lurette que de trains et des avions sont autonomes ou presque. Les collègues qui arrivaient de l'aviation avaient toujours la sensation que le monde automobile était en retard. Quelques mois après leur embauche, au pied du mur le discours n'était plus le même!

Je suis étonné que tu puisse affirmer ça.

En général, dans les bureaux d'études, les choses sont cloisonnées a un point qui rend difficile une vue d'ensemble. Sur le ferroviaire, je n'ai pas d'information mais l'aviation a au fil des temps pris en compte un nombre incalculable de cas et les mesures correctives sont prises avec une réactivité que je ne vois pas dans l'automobile. Je n'ai jamais entendu la moindre recommandation de comportement adressée aux possesseurs de voitures alors que tous les jours tombent des procédures amendées pour éliminer un soucis mis a jour par un événement inédit et, au sol comme en vol, tout le monde se met a jour en quelques minutes.

Pour moi, l’automobile livre un objet fini avec des mises a jour rares et même trop souvent réservées aux visiteurs du réseau, même quand elles portent sur un soucis de sécurité.

.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire