Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Une étude met en avant les ratés du freinage d'urgence

Dans Equipement / Autres actu équipement

Une étude met en avant les ratés du freinage d'urgence

Une récente étude américaine montre les faiblesses des systèmes de freinage d'urgence autonomes avec détection de piéton. Sur les quatre berlines essayées, les résultats sont, au mieux, moyens, et sinon très mauvais.

Cela va bientôt devenir obligatoire en Europe, et la plupart des véhicules neufs sortant en 2019 en sont dotés : le freinage d'urgence automatique (ou autonome) permet de freiner fort à la place du conducteur, améliorant ainsi son temps de réaction. Des constructeurs sont allés encore plus loin avec un freinage d'urgence capable de détecter séparément piétons, cyclistes, de jour comme de nuit.

Mais qu'en est-il dans la réalité ? La plus vieille association d'automobilistes d'Amérique du Nord (Canada, USA) a mené une série de tests sur quatre berlines de marques différentes (2019 Chevy Malibu, 2019 Honda Accord, 2019 Tesla Model 3 et 2019 Toyota Camry) pour tester l'efficacité du freinage d'urgence devant un piéton. Et force est de constater que les résultats sont plus que mitigés.

"Globalement, les systèmes performent surtout lorsqu'il s'agit d'un adulte qui traverse, tout en roulant à une vitesse de 30 km/h, en plein jour. Dans ce cas, le système évite la collision 40 % du temps. Mais à une vitesse de 50 km/h, la plupart des systèmes testés ont échoué à éviter la collision avec le piéton adulte. Les autres scénarios se sont montrés encore plus compliqués pour le freinage d'urgence", conclut l'AAA. 

L'association rappelle que 75 % des accidents mortels pour les piétons se passent la nuit. Et c'est dans ce cas précis que les systèmes de freinage d'urgence sont les plus inefficaces, même à l'heure actuelle.  L'AAA met en tout cas le doigt sur un problème récurrent dans les nouvelles technologies : leur abondance, mais leur manque de mise au point. Les aides à la conduite se mulitplient ces dernières années au volant, mais elles sont parfois trop intrusives (maintien dans la voie), parfois même dangereuses, et peuvent aussi conduire à des situations cocasses. Vous l'avez peut-être vu récemment avec le "Smart Summon" (système de voiturier autonome) de Tesla qui n'est visiblement pas à la hauteur, avec plusieurs cas d'accrochages recensés.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (94)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Non selon nos zexperts attitrés de Cara, y’a que chez Tesla que cela ne fonctionne pas. Étude à mettre alapoubelle.

Par

C'est bien le problème, vouloir mettre des ordi à la place de l'homme sans avoir fiabiliser le truc..

Mais les contructeurs ont une parade...ils vous font croire que la voiure se pilote seule, que c'est une assurance 100% anti collision et....;en tout petit ils mentionnent que vous restez à 100% responsable de la conduite même si vous n'êtes pas dans le véhicule (cas du parking automatique....)

Par

En réponse à Xf1re

Non selon nos zexperts attitrés de Cara, y’a que chez Tesla que cela ne fonctionne pas. Étude à mettre alapoubelle.

Je crois surtout que les experts disent que les systèmes sont foireux chez tout le monde. Les autres constructeurs n'ont pas annoncé que leur système serait prêt pour du 100% autonome en 2020 ceci dit, contrairement à Tesla. Un piéton qui traverse la nuit, c'est sensé être parfaitement fonctionnel d'ici 15 mois maximum pour être dans les temps.

Bon ok, Musk et ses planings...

Enfin, une étude importante afin de bien comprendre qu'il est déconseillé de se laisser trop assister par ces aides plus que faillibles.

Par

Il est évident que l'humain est toujours plus performant que l'automate dans les cas inhabituels mais pour ce freinage d'urgence, qu'en est-il des même voitures conduite par un Sapiens ordinaire?

Nous avons souvent la preuve que les automates font mieux que Sapiens dans des situations répertoriées mais nous n'aurons jamais de données sur les événements évités par la rapidité d'analyse et de réaction que nous sommes tous capable d'avoir.

.

Par

En réponse à Xf1re

Non selon nos zexperts attitrés de Cara, y’a que chez Tesla que cela ne fonctionne pas. Étude à mettre alapoubelle.

Non chez Tesla c'est pire ça voit même pas un mur ou un semi remorque .... bref , plus sérieusement je n'ai pas ce système sur mes véhicules et le jour ou je l'aurais je le désactiverais , je n'ai aucune confiance en ses systèmes d'aide à la conduite à la con :)

Par

Le freinage d'urgence est un truc pour les conducteurs bourrés, car il n'y a pas moyen de les empêcher de conduire ...

Il serait plus intéressant de concevoir un système de mise en route automatique du clignotant, car virtuellement plus des 3/4 des automobilistes n'ont plus de permis (à 3 points par oubli ou mauvaise utilisation du clignotant) ...

Par

Sur une skoda superb de 2016 elle se mettait à freiner parfois sans raison à cause d'une ombre.

Parfois aussi à cause d'une voiture garée, par peur que je ne suive pas la trajectoire de la route elle freinait ..

Avant d'etre obligatoire il faudrait que ce soit efficace ..

Par

En réponse à bruno35115

Le freinage d'urgence est un truc pour les conducteurs bourrés, car il n'y a pas moyen de les empêcher de conduire ...

Il serait plus intéressant de concevoir un système de mise en route automatique du clignotant, car virtuellement plus des 3/4 des automobilistes n'ont plus de permis (à 3 points par oubli ou mauvaise utilisation du clignotant) ...

Le problème c'est qu'ils vont le rendre obligatoire sur toutes les nouvelles voitures et ça m'étonnerait qu'on puise dès lors le désactiver.

https://www.caradisiac.com/le-freinage-automatique-d-urgence-bientot-obligatoire-174337.htm

Par

Trop d'automatisme tue l'automatisme.

Il faut aussi réaliser que tous ces dispositifs automatiques sont écrit avec du code qui ne tiennent aucunement compte des techniques de programmation formelle (les aides de preuves, Coq et les autres). Alors que ces techniques ont été développés justement pour les systèmes critiques; là où la vie humaine est en jeux, la mobilité en fait partie. Ceci juste pour des questions de coût (la dev est plus longue) et de marketing (la dev est vraiment plus longue). Ils ont donc tous des bugs, de façon intrinsèque. Même si c'est pas Windows, le risque est là. C'est aussi pour cela que la certification à 100% avec ce type d'outil ne sera jamais possible, mathématiquement parlant.

Après, les méthodes de marketing et la réglementation, c'est un autre problème, eux se foutent des math et des preuves, et de nos vies aussi d'ailleurs.

Les gens risque donc leur vie avec, et souvent sans en avoir conscience. C'est tout.

Par

Ce système est dangereux et ne devrait pas être homologué route ! Sur Volvo par exemple ça fait des freinages non souhaités en cas de bug, très très dangereux, surtout quand ça se produit en plein virage.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire