Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Une route chauffante qui se déneige toute seuleÀ Egletons, la société Eurovia teste une route anti-verglas et anti-neige. Les premiers essais sont concluants.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A appliquer pour la nationale 118 à l'entrée de Paris où de nombreux automobilistes passent la nuit dans ses pentes enneigées...

Par

C'est du même acabit que les stupides routes solaires ça, non?

Par

En réponse à pxidr

C'est du même acabit que les stupides routes solaires ça, non?

Le truc miracle de Ségolène Royale? :cyp:

Dont on ne parle plus, d'ailleurs...

Par

En réponse à Hybridation

A appliquer pour la nationale 118 à l'entrée de Paris où de nombreux automobilistes passent la nuit dans ses pentes enneigées...

C'est sûr que ça peut être pertinent sur certains tronçons difficiles plutôt qu'à une généralisation.

J'attends surtout de voir comment vieillira ce genre de route et surtout sur les fuites du fluide. Pollution, toussâ toussâ...

Par

En réponse à fedoismyname

Le truc miracle de Ségolène Royale? :cyp:

Dont on ne parle plus, d'ailleurs...

Mdr c'est ça

Par

Monter l'asphalte à 60° en hiver avec juste du solaire ??

Il faut combien de km² de panneaux ?

En géothermie à la rigueur.

Par

" On peut voir la différence sur une vidéo publiée par Eurovia. Cela a toutefois un prix, avec un coût supérieur de 250 000 € par rapport à une chaussée classique. "

Rien que ça.... et chef, c'est pour combien de mètres votre surcoût ? Parce que sur la vidéo, si ça en fait 400, c'est bien le bout du monde...

Par

En réponse à E911V

Monter l'asphalte à 60° en hiver avec juste du solaire ??

Il faut combien de km² de panneaux ?

En géothermie à la rigueur.

Comme l'a noté l'Electricien, pour arriver à générer 60° en solaire en plein hiver, dans les contrées septentrionales où les jours sont bien plus courts lors de cette saison comparés à ce qu'ls sont plus au sud....

Mais bon, on pourra dresser les marmottes à déneiger les panneaux si d'aventure il fait soleil...

Par

En réponse à roc et gravillon

" On peut voir la différence sur une vidéo publiée par Eurovia. Cela a toutefois un prix, avec un coût supérieur de 250 000 € par rapport à une chaussée classique. "

Rien que ça.... et chef, c'est pour combien de mètres votre surcoût ? Parce que sur la vidéo, si ça en fait 400, c'est bien le bout du monde...

Parce que tu penses qu'une équipe plus le matos pour déneiger, ça coute combien ?

Très honnêtement au lieu d'imposer le pneu neige en montagne, ce genre de route serait top.

Et serait vite rentable. Pour une fois que Vinci propose un truc de bien...

Par

Bah pourquoi pas si c'est réservé à quelques tronçons très limités, entre le coût d'un camion ou un autocar renversé entraînant un carambolage en chaîne et ce système, ça s'étudie. :bah:

Après perso je m'en tape, avec 4rm bénéficiant de la progressivité électrique et des bons pneus neige, ça passe partout : les chaussettes sont encore neuves, jamais sorties de leur emballage. :oui:

Par contre faudrait juste pas que ça conforte, au frais du contribuable, les trop nombreux abrutis dans leur bêtise de faire "l'économie" de pneus neige l'hiver. :hum:

Par

Comme le dit l'article, c'est bien pour des utilisations ultra spécifiques ... que les tarmacs d'aéroports internationaux.

Le reste n'a aucun intérêt ... surtout que j'aimerais bien savoir ce que c'est que ce super fluide caloporteur.

Par

En réponse à kpouer44

Parce que tu penses qu'une équipe plus le matos pour déneiger, ça coute combien ?

Très honnêtement au lieu d'imposer le pneu neige en montagne, ce genre de route serait top.

Et serait vite rentable. Pour une fois que Vinci propose un truc de bien...

Et voilà ce que je disais plus haut : parce que tu penses vraiment que quelques centaines de mètres équipés à grand frais vont te permettre de t'éviter de rouler en pneus hiver ??? :blague:

Par

En réponse à kpouer44

Parce que tu penses qu'une équipe plus le matos pour déneiger, ça coute combien ?

Très honnêtement au lieu d'imposer le pneu neige en montagne, ce genre de route serait top.

Et serait vite rentable. Pour une fois que Vinci propose un truc de bien...

Dans l'article, il est précisé un tronçon de 120m

Que ce soit 250K additionnels pour 120m (ce qui me parait énorme) ou pour 1km, les calculs sont vite faits, ça reviendra toujours beaucoup moins cher d'acheter un chasse-neige et payer 2 personnes pour le conduire !

Et quand il y aura un jour des fuites (inévitables, le sol bouge) dans cette chaussée, les frais de réparation vont vite s'envoler...au delà du fait qu'il faudra temporairement fermer la route

Par

Super, on a déjà plus les moyens d'entretenir nos routes, alors en construire de nouvelles beaucoup plus chères et avec un bilan carbone exorbitant ?

Totalement débile...

Par

J'adore cette propension à jeter de l'argent par les fenêtres. Normalement un minimum de réflexion aurait conduit à privilégier le chauffage des logements avec cette "eau chaude" plutôt que les routes. Mais bon.

Par

"250 000 € par rapport à une chaussée classique." pour chaque chantier? pour un mètre pour 1 km ?

Par

En réponse à pxidr

C'est du même acabit que les stupides routes solaires ça, non?

Au moins les solaires avait l'avantage de générer un peu d'électricité. Ici on ne fait que la gaspiller.

Par

Complètement ridicule. Mettez des pneus neiges c est puis c est tout.

Par

Hum!! "C'est donc la chaleur du soleil qui est utilisée pour chauffer la route."

Mais de toutes façons, lorsqu'il y a du soleil qui "tape "sur la route...la neige ou le verglas fond.. sur n'importe quel bitume.Le problème c'est plutôt dans les zones boisées...et là,les panneaux solaires sur leurs poteaux , ils les mettent où?

J'ai bien lu, c'est "expérimental" et ça restera vraisemblablement à ce stade....après tout ....vu le prix au m2 .....:bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Bah pourquoi pas si c'est réservé à quelques tronçons très limités, entre le coût d'un camion ou un autocar renversé entraînant un carambolage en chaîne et ce système, ça s'étudie. :bah:

Après perso je m'en tape, avec 4rm bénéficiant de la progressivité électrique et des bons pneus neige, ça passe partout : les chaussettes sont encore neuves, jamais sorties de leur emballage. :oui:

Par contre faudrait juste pas que ça conforte, au frais du contribuable, les trop nombreux abrutis dans leur bêtise de faire "l'économie" de pneus neige l'hiver. :hum:

Mouarf, t'en rates pas une pour placer ton PL de 2,2T...

Une traction légère avec des pneus étroits et des thermogommes, ça passe la où ton bouzin sera coincé.

Par

En réponse à Ced b8

Complètement ridicule. Mettez des pneus neiges c est puis c est tout.

Ou du sel sur les routes...

Par

En réponse à Altrico

Au moins les solaires avait l'avantage de générer un peu d'électricité. Ici on ne fait que la gaspiller.

Placer des panneaux PV sur une route est le pire endroit possible.

Par

250000€ de surplus pour 120m de tronçon... :bien: Projet suivant...

Par

En réponse à kpouer44

Parce que tu penses qu'une équipe plus le matos pour déneiger, ça coute combien ?

Très honnêtement au lieu d'imposer le pneu neige en montagne, ce genre de route serait top.

Et serait vite rentable. Pour une fois que Vinci propose un truc de bien...

Une lame à installer sur le camion de la voirie par son équipe : de 2000€ à 15000€ c'est selon. Les petits agriculteurs en ont aussi.

100m ou 1km de route : 250 000€ en plus que le prix normal. Entretien + risque : inconnu.

Km de route en Rhône Alpes Auvergne : 150 000 km . Il va falloir être très très sélectif sur les portions à équiper.

Une route qui ne gèle pas et qui ne s'auto-déneige sans aucun délai d’intervention, c'est vraiment idéal. Mais à quel prix?

Par

En réponse à pxidr

Placer des panneaux PV sur une route est le pire endroit possible.

J'ai pas dit que s'était bien.

Par

En réponse à pxidr

Ou du sel sur les routes...

Pas besoin juste des pneus neiges et la déneigeuse quand il y a plus de 10cm.

Par

Avant que ce genre de système soit rentable par rapport à des moyens plus classiques ... je demande à voir

ça parait un peu trop beau, et souvent les innovation de ce genre sur les route ont données des modèles financièrement intenable pour faire juste un peu mieux qu'une version plus classique au prix 100 fois inferieur

les déneigeuses ne sont pas tellement des gouffres à pognons c'est surtout qu'elle ne passent pas sur toute la route en même temps (oui c'est con à dire) mais à t-on vraiment tant besoin de cela ?

Par

Hors de prix !!!

Surtout à l'heure ou on parle d'un autre confinement avec les conséquences atroces que cela générera.

Pas du tout en adéquation avec la santé economique du pays.

Par

En réponse à E911V

Monter l'asphalte à 60° en hiver avec juste du solaire ??

Il faut combien de km² de panneaux ?

En géothermie à la rigueur.

J'imagine que C du solaire thermique pas du photovoltaïque, ça fonctionne aussi l’hiver... la chaleur d'un fluide calorifique se conserve assez longtemps si bien isolé comme dans un chauffe-eau (55-60°), et sous terre à +-18° constant, et comme l'utilisation est ponctuelle tu as le temps de chauffer le fluide en amont... tu ne chauffes pas la route 24h/24, 7j/7 non plus...

Pour les pistes d’aéroport c l'idéal, et pour qqs routes prioritaires...

Par

En réponse à roc et gravillon

" On peut voir la différence sur une vidéo publiée par Eurovia. Cela a toutefois un prix, avec un coût supérieur de 250 000 € par rapport à une chaussée classique. "

Rien que ça.... et chef, c'est pour combien de mètres votre surcoût ? Parce que sur la vidéo, si ça en fait 400, c'est bien le bout du monde...

ça n'est pas un problème.

un péage, et hop, le tour est joué.

avec promesse bien évidemment non tenue de le supprimer 30 ans après. :cyp:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Bah pourquoi pas si c'est réservé à quelques tronçons très limités, entre le coût d'un camion ou un autocar renversé entraînant un carambolage en chaîne et ce système, ça s'étudie. :bah:

Après perso je m'en tape, avec 4rm bénéficiant de la progressivité électrique et des bons pneus neige, ça passe partout : les chaussettes sont encore neuves, jamais sorties de leur emballage. :oui:

Par contre faudrait juste pas que ça conforte, au frais du contribuable, les trop nombreux abrutis dans leur bêtise de faire "l'économie" de pneus neige l'hiver. :hum:

c'est ce que j'allais dire.

avoir un véhicule soit-disant passe-partout et se retrouver bloqué au cul d'un semi en travers de la chaussée, j'ai vu ça tellement de fois... :biggrin:

Par

Il ne reste plus qu a inventer la route qui gele en été.

Par

En réponse à MotherKaiser

Avant que ce genre de système soit rentable par rapport à des moyens plus classiques ... je demande à voir

ça parait un peu trop beau, et souvent les innovation de ce genre sur les route ont données des modèles financièrement intenable pour faire juste un peu mieux qu'une version plus classique au prix 100 fois inferieur

les déneigeuses ne sont pas tellement des gouffres à pognons c'est surtout qu'elle ne passent pas sur toute la route en même temps (oui c'est con à dire) mais à t-on vraiment tant besoin de cela ?

Effectivement, les déneigeuses sont d'autant moins des gouffres à pognon que dans la plupart des cas, il s'agit de véhicules polyvalents auxquels on ne fait qu'ajouter une lame pour dégager la neige sur les bas-côté; le reste du temps, quand il ne neige pas, ces mêmes véhicules peuvent accomplir bien d'autres tâches

Par

En réponse à mdb92

J'imagine que C du solaire thermique pas du photovoltaïque, ça fonctionne aussi l’hiver... la chaleur d'un fluide calorifique se conserve assez longtemps si bien isolé comme dans un chauffe-eau (55-60°), et sous terre à +-18° constant, et comme l'utilisation est ponctuelle tu as le temps de chauffer le fluide en amont... tu ne chauffes pas la route 24h/24, 7j/7 non plus...

Pour les pistes d’aéroport c l'idéal, et pour qqs routes prioritaires...

Oui pour des pistes d'aéroport ça peut se défendre (si ça a été prévu pour les contraintes que génèrent un Boeing/Airbus qui atterrit, mais en dehors de ça je vois pas l'intérêt d'une telle usine à gaz.

On est quand même au minimum 6x plus cher qu'une route classique... Et la je prends le prix du m2 le plus élevé pour un enrobage de "luxe".

Par

En réponse à pechtoc

Oui pour des pistes d'aéroport ça peut se défendre (si ça a été prévu pour les contraintes que génèrent un Boeing/Airbus qui atterrit, mais en dehors de ça je vois pas l'intérêt d'une telle usine à gaz.

On est quand même au minimum 6x plus cher qu'une route classique... Et la je prends le prix du m2 le plus élevé pour un enrobage de "luxe".

Oui je pense aussi que ça a peu de chance de se generaliser, c très spécialisé.. mais je trouve ça plus utile pour des cas très précis que la route solaire ou on a plein d'autres endroits ou mettre des panneaux PV ...

Par

En réponse à fedoismyname

c'est ce que j'allais dire.

avoir un véhicule soit-disant passe-partout et se retrouver bloqué au cul d'un semi en travers de la chaussée, j'ai vu ça tellement de fois... :biggrin:

Avec la mode des SUV 2rm, plus rien ne m'étonne. :bah:

Ça me rappelle il y a quelques temps un gus qui se vantait que son 2008 pouvait passer partout grâce à ses 4 roues motrices : par respect pour lui et ne pas lui coller la honte j'avais presque dû me mordre la joue pour ne pas pouffer ! :lol:

Comme le gars qui trouvait que son moteur de 3,5l avance très bien sur son Audi A1 (anecdote lue ici il me semble si le rapporteur initial de la blaguounette se reconnaît) ! :biggrin:

Y'a vraiment des champions ! :buzz:

Par

En réponse à pxidr

Mouarf, t'en rates pas une pour placer ton PL de 2,2T...

Une traction légère avec des pneus étroits et des thermogommes, ça passe la où ton bouzin sera coincé.

Oh, pour une fois que je faisais l'apologie de la traction électrique, toi tu craches dans la soupe ! :biggrin:

Mais c'est vrai, une fois de plus t'en sais plus que moi sur ma caisse, j'avais oublié l'étendue de ta connaissance : tu sais mieux que moi combien elle consomme, combien elle coûte en entretien, ce qu'on y met dans le coffre, comment elle accélère, le confort de roulage... :lol:

À l'occasion tu me diras aussi quel caleçon j'ai mis ce matin, ça m'intéresse ! :cubitus:

Par

Super ...on partira pas en glissades avec son caddie...trop bien.

Par

" La route intègre des tubes dans lesquels circule un fluide caloporteur qui récupère l'énergie solaire. C'est donc la chaleur du soleil qui est utilisée pour chauffer la route."

En y repensant, juste énorme qu'en traitant un sujet pareil, cette remarquable société Eurovia ne juge pas utile de nous montrer comment diantre cette transformation magique d'une température passant du négatif ( voire très négatif dans le bled en question ) à un +60° s'effectue....

En se souvenant qu'on voit mal quel isolant efficient pourrait être mis en place pour la préserver longtemps, cette température fort élevée qui forcément circule...

Allez donc mettre de la flotte à 60° dans un tuyau, posez le dehors ( je crois qu'il caille un peu ce matin ) et allez reprendre sa température 10 minutes plus tard....:areuh:

Bref, si ça leur a permis de pomper des subvention publiques, comme ce fut le cas de la route solaire normande de la folle du Poitou... grand bien leur fasse, mais c'est pas demain que ce truc sera dupliqué...

Y'a sans doute un marché pour les baraques, implanter ça devant ton perron ou la place devant le garage. Pour ceux qui ont un peu de fric à foutre en l'air pour pas grand chose en terme d'avantage obtenu...

Par

En réponse à mdb92

Oui je pense aussi que ça a peu de chance de se generaliser, c très spécialisé.. mais je trouve ça plus utile pour des cas très précis que la route solaire ou on a plein d'autres endroits ou mettre des panneaux PV ...

Ah ça c'est un fait, la route solaire est juste une aberration, mais l'idée était sûrement assez alléchante pour arnaquer quelques investisseurs.

Par

La route chauffante n'est pas une idée nouvelle.

Dans les années 60-70, un test a été réalisé sur un pont routier au niveau de Bussang dans les Vosges sur la RN66

Des résistances chauffantes avaient été intégrées au tablier du pont lors de sa construction.

Mais malheureusement, cette brillante (et consommatrice) idée n'avait pas fonctionné comme espérée.

La neige fondait (mal) certes, mais en coulant, elle formait du verglas au extrémités ...

Et les résistances électriques n'ont pas tenues le choc et ont "pétés" rapidement ...

Le tout sans parler du cout de l’énergie nécessaire à son fonctionnement (on ne parlait pas de solaire ou de géothermie en ce temps là) !

Le projet est très peu connu, c'est un de mes profs de thermodynamique lors de mes études qui nous en avait parlé

Par

En réponse à kpouer44

Parce que tu penses qu'une équipe plus le matos pour déneiger, ça coute combien ?

Très honnêtement au lieu d'imposer le pneu neige en montagne, ce genre de route serait top.

Et serait vite rentable. Pour une fois que Vinci propose un truc de bien...

oui c'est couteux de déneiger,

Mais pourquoi passer son temps à déneiger les routes de montagnes jusqu'au noir ?

Pourquoi ne pas faire comme les pays nordiques : juste nettoyage de la surface, et route blanche !

Par

En réponse à PLexus sol-air

Bah pourquoi pas si c'est réservé à quelques tronçons très limités, entre le coût d'un camion ou un autocar renversé entraînant un carambolage en chaîne et ce système, ça s'étudie. :bah:

Après perso je m'en tape, avec 4rm bénéficiant de la progressivité électrique et des bons pneus neige, ça passe partout : les chaussettes sont encore neuves, jamais sorties de leur emballage. :oui:

Par contre faudrait juste pas que ça conforte, au frais du contribuable, les trop nombreux abrutis dans leur bêtise de faire "l'économie" de pneus neige l'hiver. :hum:

Le 4RM ça monte effectivement partout.

Mais en l'occurrence quand il s'agit de freiner c'est le poids et la vitesse qui joue... Hors c'est bien quand on freine qu'on a vraiment besoin de l'adhérence...

Par

Une pulvérisation automatique de saumure ne serait-elle pas plus simple ?

Par

En réponse à roc et gravillon

" On peut voir la différence sur une vidéo publiée par Eurovia. Cela a toutefois un prix, avec un coût supérieur de 250 000 € par rapport à une chaussée classique. "

Rien que ça.... et chef, c'est pour combien de mètres votre surcoût ? Parce que sur la vidéo, si ça en fait 400, c'est bien le bout du monde...

exactement ce que je me suis dit : 250000€ de plus mais sur quelle échelle ? au mètre ? au kilomètre ? pour 100 mètres ??

Par

En réponse à Lap1

Le 4RM ça monte effectivement partout.

Mais en l'occurrence quand il s'agit de freiner c'est le poids et la vitesse qui joue... Hors c'est bien quand on freine qu'on a vraiment besoin de l'adhérence...

Oui, en freinage toutes les voitures sont 4x4 ! :bien:

Par contre pour la motricité, pouvoir monter les pentes verglacée, se sortir d'une ornière de neige fraîche... rien ne vaut une transmission intégrale, certaines étant plus efficaces que d'autres dans cet exercice très particulier qui demande beaucoup de douceur sur les premiers tours de roues. :jap:

Un haldex ou n'importe quelle autre transmission mécanique basée sur un pont à huile sera plus efficace en conduite dynamique, mais sur neige rien de mieux qu'une transmission intégrale basée sur un moteur électrique, coupleux mais très progressif dès les premiers tours de roue. :good:

Par

En réponse à E911V

Monter l'asphalte à 60° en hiver avec juste du solaire ??

Il faut combien de km² de panneaux ?

En géothermie à la rigueur.

Et avec ça on continue à nous bassiner avec la taxe CO2 sur le voiture et on crame de l'énergie à chauffer le bitume . On marche dur la tête

Par

En réponse à PLexus sol-air

Oui, en freinage toutes les voitures sont 4x4 ! :bien:

Par contre pour la motricité, pouvoir monter les pentes verglacée, se sortir d'une ornière de neige fraîche... rien ne vaut une transmission intégrale, certaines étant plus efficaces que d'autres dans cet exercice très particulier qui demande beaucoup de douceur sur les premiers tours de roues. :jap:

Un haldex ou n'importe quelle autre transmission mécanique basée sur un pont à huile sera plus efficace en conduite dynamique, mais sur neige rien de mieux qu'une transmission intégrale basée sur un moteur électrique, coupleux mais très progressif dès les premiers tours de roue. :good:

Je crois que le sens initiale de mon commentaire n'a pas été compris, ou alors je me suis mal exprimée.

Ce que je voulais particulièrement expliquée, c'est que le fait d'avoir 400 kg de batterie + le poids d'un moteur électrique sur le train arrière (en plus du train avant, ou les deux, dans le cas d'une électrique), voir les 100 ou 150 kg de plus pour passer un véhicule thermique 2RM en 4RM rajoutent du poids... Donc diminue les capacités vitales du véhicules.

Pour le reste, c'est évident que le couple disponible de suite et progressivement d'un moteur électrique est très efficient sur la neige...

Perso, 15 ans de permis, en Suisse et habitant à 1100 m d'altitude, j'ai eu de tout, 2RM avant, propulsion, 4x4, et j'ai jamais eu besoin d'un treuil pour me sortir... :areuh:

Donc pour moi cette histoire de motricité est une utopie, en condition réellement difficile, il n'y a plus que les raquettes et les skis qui marchent :jap:

Par

A 2,1 Millions des coûts supplémentaires le km ( si effectivement tous les coûts sont pris en considération ), le développement est bien limité. A priori c'est un exercise d'ingénieurie .

Par

En réponse à Lap1

Le 4RM ça monte effectivement partout.

Mais en l'occurrence quand il s'agit de freiner c'est le poids et la vitesse qui joue... Hors c'est bien quand on freine qu'on a vraiment besoin de l'adhérence...

Je me rappelle l'arrivée des Tercel 4x4 dans mon Auvergne natale. Gros succès commercial pour tous ceux qui roulaient régulièrement en montagne. Gros succès aussi auprès des dépanneurs une fois l'hiver venue, effectivement, si ça se passe mieux pour avancer, c'est le retour a la norme dès qu'il faut freiner. Les fossés s'en souviennent encore.

Par

Pour ce qui est de la route chauffante, ça peut être une solution dans des chausses trappes dangereuses en cas de verglas, c'est plus difficile d'assurer la fonte de la neige en cas de chute importante. De toute façon le coût est rédhibitoire pour les routes. A noter que je ne connais que Kloten (Zurich) où certains parkings avion sont chauffés de la sorte mais en aucun cas les pistes ni les taxiways

Par

En réponse à GY201

Je me rappelle l'arrivée des Tercel 4x4 dans mon Auvergne natale. Gros succès commercial pour tous ceux qui roulaient régulièrement en montagne. Gros succès aussi auprès des dépanneurs une fois l'hiver venue, effectivement, si ça se passe mieux pour avancer, c'est le retour a la norme dès qu'il faut freiner. Les fossés s'en souviennent encore.

...ouaip... on se souviendra aussi que les tous premier systèmes ABS étaient de vrais pièges pour pouvoir assumer un freinage correct sur neige...d'où gros soucis sur ce type de bagnoles des année 80' dans ces conditions.

Par

En réponse à Hellcat

Dans l'article, il est précisé un tronçon de 120m

Que ce soit 250K additionnels pour 120m (ce qui me parait énorme) ou pour 1km, les calculs sont vite faits, ça reviendra toujours beaucoup moins cher d'acheter un chasse-neige et payer 2 personnes pour le conduire !

Et quand il y aura un jour des fuites (inévitables, le sol bouge) dans cette chaussée, les frais de réparation vont vite s'envoler...au delà du fait qu'il faudra temporairement fermer la route

+1 ! Déjà, 250k€ pour 120 mètres, c'est énorme alors sur tout le réseau routier, c'est encore une augmentation de notre dette

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité