Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Verglas : 8 conseils pour la conduite sur les routes glissantesAvec cette vague de froid polaire, le risque de présence de verglas sur les routes est décuplé. Voici quelques conseils pour éviter de partir à la faute.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Par

ah le coup du frein en cas de perte d'adhérence j'en ai fait les frais avec mon acadiane.

Sur une bretelle d'accès j'ai senti que je partais "tout droit", du coup j'ai lâché les gazs mais comme ça partait toujours autant tout droit j'ai touché les freins... Pas le bon plan (du tout) à moins d'1/8 de course le cul a verrouillé et est parti devant, m'envoyant dans la glissière de sécu cul en premier... Caisse détruite, châssis plié. Heureusement que le caisson est plus large que la cabine ce qui a protégé la porte quand le choc à l'arrière a rabattu le nez sur la glissière, sinon je risquais des dégâts sur mon côté gauche (épaule, côtes...)

Par

Restez chez vous, vous n'êtes pas des virtuoses du volant et ceux que vous croiserez non plus.

Par

Pneus hiver et chaussettes dans le coffre pour ma part.

J'ai aussi des gants, une bouteille d'eau et une couverture au cas où.

Conduite souple bien sûr, Waze pour les alertes et beaucoup d'anticipation en roulant.

Après, si c'est possible, le plus sage est de rester chez soi.

Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.

Par

Oui, très bien venu cet article, notamment le dernier paragraphe !

Sur le point intitulé "Tenez le cap", j'aurais plutôt dissuader les conducteurs de se lancer dans un contre-braquage. En effet, 95% des voitures sont maintenant équipées d'un ESP et mieux vaut toujours laisser le volant dans la direction visée et laisser l'électronique gérer. Comme la plupart des véhicules actuels sont sous-vireurs, la probabilité d'un tout-droit est bien plus grande qu'un tête à queue. Dans ce cas, l'erreur classique est de surbraquer, ce qui fait perdre encore plus d'adhérence latérale.

Par

le bon plan = une voiture légère, pneus de faible épaisseur ou légèrement surgonflés, boite manuelle (pour doser le frein moteur) et ne jamais freiner avec les plaquettes.

en revanche, pas de miracle dans les descentes et montées, et pire encore, en virage.

sinon, si je peux, je reste chez moi en annulant tout déplacement. :bah:

Par

Autre conseil important : mais bon sang, déneiger sa voiture en incluant le toit.

Circuler avec de la neige sur le toit, ça veut dire que dès paquet de neige vont tomber sur la route et créer des zones glissantes sur la route. Ça serré a rien que la DDE nettoie les route si des canards vienne remettre de la neige parce qu'il sont feignant.

Par

L'article aurait pu être résumé en 2 lignes :

- Si vous perdez le train avant : frein moteur et volant droit dans la mesure du possible.

- Si vous perdez le train arrière : léger contrebraquage (en proportion de l'angle que prend la voiture) + filet de gaz sur une propulsion (ou plein gaz sur une traction ou 4RM) + s'apprêter à remettre le volant droit le plus rapidement possible quand la voiture raccrochera pour éviter le coup de raquette. L'ESP ne pourra rien pour vous, car faire freiner une roue n'a jamais stopper une dérive sur une plaque de verglas.

Bref, dommage que l'on apprend pas ça au permis. Ca aiderait les gens en cas de situation d'urgence.

Moi une dérive (non volontaire) ça m'est arrivé deux fois :

1 fois sur autoroute à 130 km/h sur une plaque d'huile (ou de gazoil), j'ai eu chaud car le train arrière est partie à gauche puis à droite 3 fois dessuite, j'avais toujours un train de retard avec le volant pour la remettre en ligne rapidement (j'avais mon permis depuis 1 mois :biggrin:), heureusement que j'ai eu le réflexe de mettre plein gaz, la voiture à fini par se remettre en ligne avec le transfert de charge induit mais quand même grosse frayeur car y'avait du monde derrière et devant.

Une autre fois sur un rond point serré à 30 km/h (idem plaque de gazoil + route détrampée) : bref une formalité pour récupérer la voiture cette fois si à cette vitesse. Je suis même repasser plusieurs fois sur ce rond point ensuite pour m'amuser sur la plaque de gazoil. :biggrin:

Par

Un seul conseil d'ex parapentiste : surtout ne pas regarder là où on ne veut pas aller mais là où on veut aller. Par exemple si on ne veut pas aller dans l'arbre il faut regarder partout sauf l'arbre.

Plus facile à dire qu'à faire quand on est dans le feu de l'action :)

Par

En réponse à ape.happy

Un seul conseil d'ex parapentiste : surtout ne pas regarder là où on ne veut pas aller mais là où on veut aller. Par exemple si on ne veut pas aller dans l'arbre il faut regarder partout sauf l'arbre.

Plus facile à dire qu'à faire quand on est dans le feu de l'action :)

C'est vrai pour tout mais sur le verglas, tu ne commandes plus, tu subis. Le pire que j'ai connu, a cause de l'effet de surprise, ce sont des graines de colza tombées de la remorque.

Belle activité le parapente, le mot aérologie prend tout son sens.

Par

En réponse à GY201

C'est vrai pour tout mais sur le verglas, tu ne commandes plus, tu subis. Le pire que j'ai connu, a cause de l'effet de surprise, ce sont des graines de colza tombées de la remorque.

Belle activité le parapente, le mot aérologie prend tout son sens.

"C'est vrai pour tout mais sur le verglas, tu ne commandes plus, tu subis."

Tu commandes toujours, et la prise de décision résultera du comportement de l'auto. Par exemple écraser la pédale de frein c'est le pire reflexe que l'on peut avoir car si la voiture perd le train avant : freiner va le saturer et amplifier l'effet et retarder la reprise d'adhérence, et si on perd le train arrière freiner va créer un transfert de charge vers l'avant délestant l'arrière et amplifiant l'angle de dérive du train arrière.

En cas de situation d'urgence, freiner est souvent le réflexe "humain" mais c'est pas toujours le bon. Une fois sur une cession circuit sur une piste totalement détrampé et 3°C" aux écuyers, j'ai eu l'occasion d'expérimenter un grip proche de 0. Quand l'arrière part et que tu freines, tu te mets à faire la toupie (mais parfois c'est mieux de faire la toupie sur route fermée que de réaccélérer pour certes remettre la voiture le ligne mais sortir du circuit pour finir dans l'herbe détrampée et s'écraser dans le grillage qui délimite le circuit :biggrin:). Sur route ouverte une tête a queue c'est quand même tendu (surtout avec des voitures derrières).

Par

Le meilleur conseil est le dernier. Sans motif impératif de sortie, rester chez soi.

Par

En réponse à fedoismyname

le bon plan = une voiture légère, pneus de faible épaisseur ou légèrement surgonflés, boite manuelle (pour doser le frein moteur) et ne jamais freiner avec les plaquettes.

en revanche, pas de miracle dans les descentes et montées, et pire encore, en virage.

sinon, si je peux, je reste chez moi en annulant tout déplacement. :bah:

J'ai tout l'inverse: une voiture lourde, des pneus larges et une boite automatique :biggrin: Heureusement j'ai quand même des pneus michelin crossclimate neufs sur mes 4 roues.

Avec cette neige ma voiture a tendance à vite sous-virer. La dernière fois, quand il a neigé j'étais trop sur de moi et j'ai pris un virage un peu trop vite, avec la neige je ne pouvais plus tourner, j'ai freiné à fond, ce qui était encore pire ! Et la voiture a glissé contre le trottoir avec les roues avant braqués.

Du coup j'ai un peu abîmé ma jante gauche et j'ai du refaire le parallélisme du train avant qui était légèrement déréglé, voilà une bêtise qui coûte cher ! :wink:

Par

En réponse à viktør

J'ai tout l'inverse: une voiture lourde, des pneus larges et une boite automatique :biggrin: Heureusement j'ai quand même des pneus michelin crossclimate neufs sur mes 4 roues.

Avec cette neige ma voiture a tendance à vite sous-virer. La dernière fois, quand il a neigé j'étais trop sur de moi et j'ai pris un virage un peu trop vite, avec la neige je ne pouvais plus tourner, j'ai freiné à fond, ce qui était encore pire ! Et la voiture a glissé contre le trottoir avec les roues avant braqués.

Du coup j'ai un peu abîmé ma jante gauche et j'ai du refaire le parallélisme du train avant qui était légèrement déréglé, voilà une bêtise qui coûte cher ! :wink:

Si tu as du refaire le parallélisme, c'est sans doute une biellette de direction tordue. J'espère qui te l'ont changé et qu'ils ont pas juste compenser pour ajuster le parallélisme (c'est mieux quand même). Surtout que ça coute rien (probablement 15 euros la pièce).

Par

D'abord, il faut être correctement équipé. Donc les pneus hivers sont indispensables. Il faut aussi être tès doux sur la conduite, donc éviter les gestes brusques (accélération, freinage).

Sur les voitures, n'hésitez pas à freinez. L'ABS et l'ESP vont bien vous aider. Le frein à moteur, c'est pour les anciennes voitures sans aucune aide à la conduite.

Attention aussi dans les virages très serrés, par exemple une intersection à 90°. Ici, il faut rouler à la vitesse du pas. Sinon, vous pouvez facilement tirer tout droit et év. tapez une voiture à l'arrêt.

Enfn, pensez au grattoir pour déblayez votre voiture. Perso, j'ai aussi un spray pour dégivrer les vitres. Cela m'évite de les gratter.

Par

En réponse à viktør

J'ai tout l'inverse: une voiture lourde, des pneus larges et une boite automatique :biggrin: Heureusement j'ai quand même des pneus michelin crossclimate neufs sur mes 4 roues.

Avec cette neige ma voiture a tendance à vite sous-virer. La dernière fois, quand il a neigé j'étais trop sur de moi et j'ai pris un virage un peu trop vite, avec la neige je ne pouvais plus tourner, j'ai freiné à fond, ce qui était encore pire ! Et la voiture a glissé contre le trottoir avec les roues avant braqués.

Du coup j'ai un peu abîmé ma jante gauche et j'ai du refaire le parallélisme du train avant qui était légèrement déréglé, voilà une bêtise qui coûte cher ! :wink:

Quand il n'y a pas d'adhérence et c'est le cas du verglas, le type de voiture et son équipement n'a pas d'importance. Les quelques hivers où je roulais en montagne m'ont gratifié de quelques demi-tours involontaires et seul le hasard fait que je n'ai rien cassé.

Par

En réponse à gotomtom

D'abord, il faut être correctement équipé. Donc les pneus hivers sont indispensables. Il faut aussi être tès doux sur la conduite, donc éviter les gestes brusques (accélération, freinage).

Sur les voitures, n'hésitez pas à freinez. L'ABS et l'ESP vont bien vous aider. Le frein à moteur, c'est pour les anciennes voitures sans aucune aide à la conduite.

Attention aussi dans les virages très serrés, par exemple une intersection à 90°. Ici, il faut rouler à la vitesse du pas. Sinon, vous pouvez facilement tirer tout droit et év. tapez une voiture à l'arrêt.

Enfn, pensez au grattoir pour déblayez votre voiture. Perso, j'ai aussi un spray pour dégivrer les vitres. Cela m'évite de les gratter.

Un article qui explique pourquoi il faut freiner sur route glissante : https://www.20min.ch/fr/story/sur-neige-ne-pas-freiner-est-un-mauvais-conseil-905929434607

Ce n'est pas le freinage qui provoque un accident, c'est la vitesse inadaptée.

Par

En réponse à gotomtom

Un article qui explique pourquoi il faut freiner sur route glissante : https://www.20min.ch/fr/story/sur-neige-ne-pas-freiner-est-un-mauvais-conseil-905929434607

Ce n'est pas le freinage qui provoque un accident, c'est la vitesse inadaptée.

Sur le verglas, c'est d'avoir sorti la voiture qui est inadapté.

Par

En réponse à gotomtom

Un article qui explique pourquoi il faut freiner sur route glissante : https://www.20min.ch/fr/story/sur-neige-ne-pas-freiner-est-un-mauvais-conseil-905929434607

Ce n'est pas le freinage qui provoque un accident, c'est la vitesse inadaptée.

C'est du bullshit cet article.

Bien sur qu'il faut freiner quand la voiture ne glisse pas pour réduire sa vitesse... C'est du bon sens...

Par contre en cas de perte d'adhérence en courbe du train avant ou arrière c'est pas le bon reflexe comme expliqué plus haut. Sur le mouillé c'est pareil, si votre voiture va tout droit et n'entre pas dans son virage par manque d'adhérence, écraser la pédale de frein va saturer le train avant et renforcer ce phénomène qui n'est pas lié au blocage des roues (ce pourquoi l'abs intervient) mais au transfert de charge.

Plus on charge le train avant plus il a d'adhérence jusqu'à un point de rupture où le phénomène s'inverse. Donc quand on dépasse ce point de rupture, charger le train avant en freinant prolonge la durée du sous virage et repousse le moment ou la voiture va reprendre du grip.

L'ABS empêche le blocage des roues mais n'empêche pas le transfert de charge c'est de la physique.

L'ESP fait freiner la roue intérieur pour faire rentrer la voiture dans son virage (c'est valable sur le sec/mouillé) mais sur le verglas, faire freiner la roue intérieur n'apporte rien si ce n'est rajouter un transfert de charge vers l'avant qui accentue le sous virage par saturation du train avant. Pour l'arrière (survirage) par contre ça peut aider un peu à la marge en effet.

Par

En réponse à Gus76

Pneus hiver et chaussettes dans le coffre pour ma part.

J'ai aussi des gants, une bouteille d'eau et une couverture au cas où.

Conduite souple bien sûr, Waze pour les alertes et beaucoup d'anticipation en roulant.

Après, si c'est possible, le plus sage est de rester chez soi.

Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables.

Tu te balade en camionnette de montage de pneus?

Par

En réponse à Axel015

Si tu as du refaire le parallélisme, c'est sans doute une biellette de direction tordue. J'espère qui te l'ont changé et qu'ils ont pas juste compenser pour ajuster le parallélisme (c'est mieux quand même). Surtout que ça coute rien (probablement 15 euros la pièce).

De ce que je me souviens, le garagiste avait vérifié et tout était ok de ce côté-là :bien:

Par

En réponse à viktør

De ce que je me souviens, le garagiste avait vérifié et tout était ok de ce côté-là :bien:

La biellette de direction c'est un pas de vis : tu la règles en serrant ou desserrant mais quand cette biellette est fixée porte moyeux elle ne peut pas se desserrer ou se resserrer elle ne peut que se tordre.

Dont regarde ton bilan de parallélisme et y'a 2 options qui influence le parallélisme :

- Si c'est le carrossage qui a bougé c'est un réglage au niveau de la tête d'amortisseur qui te permet de le régler, donc il n'y a pas de pièce à changer apriori

- Si c'est le pincement/l'ouverture qui a changé suite au choc c'est un réglage au niveau de la biellette de direction, celles-ci ne peuvent que se tordre donc c'est mieux de la changer surtout que ça vaut que 15 euros. Après c'est pas grave en soit mais c'est mieux, c'est plus propre que de se balader avec une biellette tordue (fragilisée) compensée au niveau du réglage.

Les garagistes étant peu scrupuleux : faire au plus simple quand les pièces ne valent pas chère et qu'ils ne margent donc pas beaucoup dessus c'est pourquoi je me permets de demander.

Par

En réponse à Superlorenzozo

Tu te balade en camionnette de montage de pneus?

Ma façon de rédiger peut effectivement prêter à confusion.

Alors, je te rassure, les pneus hiver sont sur les roues (et non dans le coffre).

Seules les chaussettes sont dans le coffre.

Par

En réponse à Axel015

C'est du bullshit cet article.

Bien sur qu'il faut freiner quand la voiture ne glisse pas pour réduire sa vitesse... C'est du bon sens...

Par contre en cas de perte d'adhérence en courbe du train avant ou arrière c'est pas le bon reflexe comme expliqué plus haut. Sur le mouillé c'est pareil, si votre voiture va tout droit et n'entre pas dans son virage par manque d'adhérence, écraser la pédale de frein va saturer le train avant et renforcer ce phénomène qui n'est pas lié au blocage des roues (ce pourquoi l'abs intervient) mais au transfert de charge.

Plus on charge le train avant plus il a d'adhérence jusqu'à un point de rupture où le phénomène s'inverse. Donc quand on dépasse ce point de rupture, charger le train avant en freinant prolonge la durée du sous virage et repousse le moment ou la voiture va reprendre du grip.

L'ABS empêche le blocage des roues mais n'empêche pas le transfert de charge c'est de la physique.

L'ESP fait freiner la roue intérieur pour faire rentrer la voiture dans son virage (c'est valable sur le sec/mouillé) mais sur le verglas, faire freiner la roue intérieur n'apporte rien si ce n'est rajouter un transfert de charge vers l'avant qui accentue le sous virage par saturation du train avant. Pour l'arrière (survirage) par contre ça peut aider un peu à la marge en effet.

Si tu pars tout droit, c'est que tu arrives trop vite. C'est bien ce que l'instructeur dit, c'est la vitesse inadaptée qui cause les accidents.

Même dans cette situation, c'est mieux de freiner, ça va diminuer le choc.

Par

En réponse à Axel015

C'est du bullshit cet article.

Bien sur qu'il faut freiner quand la voiture ne glisse pas pour réduire sa vitesse... C'est du bon sens...

Par contre en cas de perte d'adhérence en courbe du train avant ou arrière c'est pas le bon reflexe comme expliqué plus haut. Sur le mouillé c'est pareil, si votre voiture va tout droit et n'entre pas dans son virage par manque d'adhérence, écraser la pédale de frein va saturer le train avant et renforcer ce phénomène qui n'est pas lié au blocage des roues (ce pourquoi l'abs intervient) mais au transfert de charge.

Plus on charge le train avant plus il a d'adhérence jusqu'à un point de rupture où le phénomène s'inverse. Donc quand on dépasse ce point de rupture, charger le train avant en freinant prolonge la durée du sous virage et repousse le moment ou la voiture va reprendre du grip.

L'ABS empêche le blocage des roues mais n'empêche pas le transfert de charge c'est de la physique.

L'ESP fait freiner la roue intérieur pour faire rentrer la voiture dans son virage (c'est valable sur le sec/mouillé) mais sur le verglas, faire freiner la roue intérieur n'apporte rien si ce n'est rajouter un transfert de charge vers l'avant qui accentue le sous virage par saturation du train avant. Pour l'arrière (survirage) par contre ça peut aider un peu à la marge en effet.

Si tu perds la maitrise de ton véhicule à une certaine vitesse, c'est l'accident assuré. Tu ne rattrapes pas ton véhicule. De plus, tu es complètement supris quand ça arrive. Lors d'exercices sur circuit, tu sais ce qui va se passer, c'est bcp plus simple.

Tu vas peut-être rattraper ton véhicule si tu tires tout droit dans un rond-point à 20 km/h alors qu'il aurait fallu le passer à 15 mk/h. Ici, ça peut aider de débraquer tes roues avants sans freiner. Par si tu tires tout droit à 60 km/h dans un virage, tu oublies de récupérer ta voiture. Ici, c'est l'accident assuré, il faut essayer de réduire sa vitesse au maximum pour réduire le choc.

Par

En réponse à gotomtom

Si tu perds la maitrise de ton véhicule à une certaine vitesse, c'est l'accident assuré. Tu ne rattrapes pas ton véhicule. De plus, tu es complètement supris quand ça arrive. Lors d'exercices sur circuit, tu sais ce qui va se passer, c'est bcp plus simple.

Tu vas peut-être rattraper ton véhicule si tu tires tout droit dans un rond-point à 20 km/h alors qu'il aurait fallu le passer à 15 mk/h. Ici, ça peut aider de débraquer tes roues avants sans freiner. Par si tu tires tout droit à 60 km/h dans un virage, tu oublies de récupérer ta voiture. Ici, c'est l'accident assuré, il faut essayer de réduire sa vitesse au maximum pour réduire le choc.

Si tu as encore une chance de reprendre du grip avant de sortir de la route (par exemple avec une voie d'urgence), il vaut mieux ne pas freiner, si par contre tu es pas juste au dessus de la limite d'adhérence mais carrément à des années lumières au dessus, la effectivement c'est mort autant freiner je suis d'accord.

Par

En réponse à Axel015

L'article aurait pu être résumé en 2 lignes :

- Si vous perdez le train avant : frein moteur et volant droit dans la mesure du possible.

- Si vous perdez le train arrière : léger contrebraquage (en proportion de l'angle que prend la voiture) + filet de gaz sur une propulsion (ou plein gaz sur une traction ou 4RM) + s'apprêter à remettre le volant droit le plus rapidement possible quand la voiture raccrochera pour éviter le coup de raquette. L'ESP ne pourra rien pour vous, car faire freiner une roue n'a jamais stopper une dérive sur une plaque de verglas.

Bref, dommage que l'on apprend pas ça au permis. Ca aiderait les gens en cas de situation d'urgence.

Moi une dérive (non volontaire) ça m'est arrivé deux fois :

1 fois sur autoroute à 130 km/h sur une plaque d'huile (ou de gazoil), j'ai eu chaud car le train arrière est partie à gauche puis à droite 3 fois dessuite, j'avais toujours un train de retard avec le volant pour la remettre en ligne rapidement (j'avais mon permis depuis 1 mois :biggrin:), heureusement que j'ai eu le réflexe de mettre plein gaz, la voiture à fini par se remettre en ligne avec le transfert de charge induit mais quand même grosse frayeur car y'avait du monde derrière et devant.

Une autre fois sur un rond point serré à 30 km/h (idem plaque de gazoil + route détrampée) : bref une formalité pour récupérer la voiture cette fois si à cette vitesse. Je suis même repasser plusieurs fois sur ce rond point ensuite pour m'amuser sur la plaque de gazoil. :biggrin:

Pourquoi on l’apprend pas en auto école

Vous imaginez même pas ce qu’on entend :

 A quoi ça sert d’apprendre à dépasser sur autoroute, pourquoi on roule ici ( route de campagne) je passe le permis en

et plein de remarques du même tonneau pour faire le moins d’heure possible.

Alors leur dire qu’ils vont apprendre a rattraper Une perte d’adhérence sur un circuit ....le doux rêve.

Par

En réponse à frefo

Pourquoi on l’apprend pas en auto école

Vous imaginez même pas ce qu’on entend :

 A quoi ça sert d’apprendre à dépasser sur autoroute, pourquoi on roule ici ( route de campagne) je passe le permis en

et plein de remarques du même tonneau pour faire le moins d’heure possible.

Alors leur dire qu’ils vont apprendre a rattraper Une perte d’adhérence sur un circuit ....le doux rêve.

A titre personnel, quand j'ai passé mon permis, j'ai eu 4 heures sur circuit sur les 20.

Avec des évitements, etc... certes pas de perte de grip, mais des exercices assez technique et sécuritaire...

Par

En réponse à Axel015

A titre personnel, quand j'ai passé mon permis, j'ai eu 4 heures sur circuit sur les 20.

Avec des évitements, etc... certes pas de perte de grip, mais des exercices assez technique et sécuritaire...

Je vois très bien en quoi correspondent ces 4 h et Ce que vous avez fait n’a rien à voir avec des exercices de pertes d’adhérences

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité