Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Coronavirus: -93% pour le marché auto français !

Dans Economie / Politique / Marché

Selon les premiers chiffres compilés par la société Autoviza, les ventes de voitures neuves ont baissé de 93% depuis le début du confinement.

Coronavirus: -93% pour le marché auto français !

La pandémie de Covid-19 a mis le monde entier à l’arrêt, avec une première conséquence directement mesurable sur le marché automobile français. « L'automobile ne tourne quasiment plus, les chiffres d'affaires affichent des chutes vertigineuses, de 80 % à 85 % », a ainsi déploré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors d’un point presse organisé mardi.

Ce que confirment les premiers chiffres communiqués ce mercredi par la société Autoviza, société spécialisée dans la fournitures de rapport d’historique de véhicules d’occasion (et partenaire de La Centrale, qui appartient au même groupe que Caradisiac), selon qui les ventes de voitures neuves ont baissé de 93% dans l’Hexagone depuis le début du confinement. La moyenne s’établit en effet à 254 voitures immatriculées chaque jour, contre une moyenne de 3 596 depuis le début du mois de mars.

La dégringolade est presque aussi spectaculaire sur le marché de l’occasion, qui enregistre selon cette même source 3 622 immatriculations quotidiennes depuis le 17 mars, contre 16 304 sur la période du 1 au 17 mars, soit un écart de 78%.

Et partout, ça baisse. « Il y a clairement un effondrement de la demande. Le confinement interdit par définition de se rendre dans les concessions et la quasi-totalité des usines sont, de fait, à l’arrêt en Europe. Face à cette crise d’une ampleur exceptionnelle pour le secteur automobile, l’urgence, au-delà des indispensables mesures de court-terme, est d’anticiper les conditions de reprise et de relance pour la sortie de crise », commente la Plate-Forme Automobile (PFA), entité qui représente les intérêts de l’industrie auto. Celle-ci précise par ailleurs que 200 000 salariés sont touchés par l’interruption d’activités sur les chaînes de production.

La Fédération nationale des artisans de l'automobile (FNA) annonce de son côté que les trois quarts des professionnels ont baissé le rideau depuis le début de la crise, même quand ils avaient le droit d'ouvrir.

Cette chute du marché automobile apparaît directement comparable avec celle qu’avait enregistré le marché chinois pour les mêmes motifs, avec des ventes qui avaient plongé de 78 % au mois de février.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Dernières vidéos

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Commentaires (50)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pour les fabricants de pneus, ça ne doit pas être la joie non plus, ceci dit en passant...

En revanche, la pollution générale sur la planète est en très nette diminution. Et le silence de manière générale un peu partout est tout de même très reposant. :bien:

Bon, je vous laisse, je m'en vais passer la ... tondeuse. :biggrin:

Par

Ça, c'était bien à prévoir... Comment voulez-vous qu'il en soit autrement? Qui peut s'en étonner, sérieusement?

Par

Je suis étonné que ce ne soit que -93 % de baisse en neuf et surtout seulement -78 % en occasion. Qui peut encore se déplacer dans une CC, chez un mandataire, ou pire chez un particulier pour acheter une voiture ? Ou alors ce ne sont que des transactions sur des sites Internet ?

Par

En réponse à etnabis

Je suis étonné que ce ne soit que -93 % de baisse en neuf et surtout seulement -78 % en occasion. Qui peut encore se déplacer dans une CC, chez un mandataire, ou pire chez un particulier pour acheter une voiture ? Ou alors ce ne sont que des transactions sur des sites Internet ?

Je suis de près les petites annonces automobiles et beaucoup de PRO, propose des ventes à distance (le truc que je ne ferais jamais :biggrin:), avec l'envoi massive de photo par mail ou bien même de la Visio, les revendeurs sont imaginatifs et livraison du véhicule. Le secteur s'adapte.

Par contre au niveau des particuliers, y'a que des vieilles annonces ou presque.

Par

L'aspect économique va taper bien plus fort que le virus en lui même (et de très très loin), personne n'est prêt

Beaucoup n'auront plus que leurs yeux pour pleurer

Par

Les entreprises s'en remettront, pour les plus solides d'entre elles mais le citoyen français va tout perdre

Par

j'ai une voiture en commande depuis décembre.

J'hésite à l'annuler pour mieux renégocier le prix. D'un autre côté c'est pas très sympa de faire ça à des entreprises qui ont suffisamment de difficultés déjà.

Par

En réponse à vroum971

Commentaire supprimé.

Tous va s'écrouler. Ici Anglet Un t3 neuf 59 m2 320 000 euros frais de notaire part. Malade Grave. Bientôt moitié prix. L'auto les prix vont être massacré dans le neuf comme ds l'occasion

.

Par

Senard nous informe qu'il n' y "AURAIT pas de renationalisation"...... Puisque c'est lui qui vous le dit .....

Par

En réponse à MetallicGrey

L'aspect économique va taper bien plus fort que le virus en lui même (et de très très loin), personne n'est prêt

Beaucoup n'auront plus que leurs yeux pour pleurer

Reste qu'il y a beaucoup d'argent en France.

Dès lors, ça va assurément taxer à mort un peu partout, à commencer par la bourse, l'immobilier et l'assurance vie.

mais également les salaires de plus de 2500€ par mois.

Bref, le pouvoir d'achat va en prendre un coup, mais le pays est parfaitement armé pour s'en sortir sans problème. La France n'est pas la Grèce ou un autre pays à la ramasse.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire