Publi info

Cummins, leader américain du diesel, se lance dans l'hydrogène avec Air Liquide

Dans Ecologie / Electrique / Autres énergies

Cummins, leader américain du diesel, se lance dans l'hydrogène avec Air Liquide

Le leader américain du moteur diesel sur les camions, Cummins, vient d'annoncer l'acquisition partielle d'Hydrogenics, une société spécialisée dans la fabrication de piles à combustible. Cummins se retrouve propriétaire... avec Air Liquide, l'industriel français.

Cummins est une entreprise américaine peu connue en France mais qui est pourtant un des principaux acteurs du monde du transport aux Etats-Unis, avec plus de 30 000 employés et des dizaines de milliards d'euros de chiffre d'affaires. La société veut toutefois entrevoir l'avenir sous d'autres auspices que le diesel en misant sur l'électricité pour les transports de marchandise.

Si, pour l'instant, Cummins s'est cantonné à des essais sur des camions électriques à batteries, voilà que le géant américain vient de se payer Hydrogenics, fabricant de piles à combustible, pour 290 millions de dollars. Hydrogenics a déjà développé une première pile à combustible fournissant assez d'énergie à des moteurs électriques délivrant 4500 Nm de couple et 425 ch.

En fait, c'est une acquisition partielle puisque le reste du rachat est effectué par Air Liquide, qui sera donc associé à Cummins dans l'hydrogène sur les poids lourds. Un partenariat stratégique pour l'industriel français qui mise sur le marché nord-américain et notamment sur le Canada. Et pour cause : la France a signé en juin un accord de partenariat avec le Québec pour développer l'hydrogène dans le transport par camion.

A l'heure actuelle, le leader du poids lourd à pile à combustible est Nikola Motor, qui a déjà remporté un contrat de vente de 800 tracteurs à hydrogène pour le brasseur Budweiser. 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

il faut avoir conduit les V8 Cummins en diesel deux temps pour connaitre le plaisir de conduire des poids lourds ou des autocars ,les reprises laissaient les diesels classique a bonne distance et surtout permettaient de doubler sans bloquer la circulation comme bien souvent actuellement ,seul problème un appétit assez conséquent qui a signé leur manque d'attrait chez les transporteurs français

Par

En réponse à traam

il faut avoir conduit les V8 Cummins en diesel deux temps pour connaitre le plaisir de conduire des poids lourds ou des autocars ,les reprises laissaient les diesels classique a bonne distance et surtout permettaient de doubler sans bloquer la circulation comme bien souvent actuellement ,seul problème un appétit assez conséquent qui a signé leur manque d'attrait chez les transporteurs français

Diesel 2 temps ? Hum, effectivement, au nuveau conso et co2, ca devait etre supérieur au 4 temos. Car le 2 temps a disparu des moteurs de hors-bord pour ces raisons je crois ?

Par

Une fuite d'hydrogène et boom

Par

En réponse à DonaldLove

Une fuite d'hydrogène et boom

Pas exactement. l'hydrogène n'est pas un explosif. Mais il peut déflagrer mélangé à de l'oxygène dans de justes proportions. Tout comme les vapeurs d'essence et le gaz de ville.

Le problème de l'hydrogène c'est effectivement sa conservation, car ses atomes sont tellement petits qu'ils passent partout, et même à travers le métal (il diffuse dans les métaux), le plus gros risque n'est pas qu'il explose mais que le réservoir se vide rapidement tout seul.

Problème limité sous sa forme cryogénique, mais inadapté aux voitures.

Une alternative serait l'hydrogène sous forme métallique, solide, mais on ne sait pas encore le faire.

Par

des camions sans bruit et sans vibration = le rêve...

Par

En réponse à mynameisfedo

des camions sans bruit et sans vibration = le rêve...

Et on ne parle pas des particules d'huile brûlées. En matière de pollution pas top. J'ai connu des Cummins 4 temps avec leurs injecteurs-pompe, personne n'en voulait . (Montés sur groupe électrogène).

Par

Les fameux Cummings qui font 1L au 800 m.Un peu moins qu'un char Leclerc,mais beaucoup plus qu'un Berliet T100 de 58.Ils devraient se contenter de vendre des machines agricoles, les US et laisser la mécanique à ceux qui savent.

Par

En réponse à p.martin.pm

Les fameux Cummings qui font 1L au 800 m.Un peu moins qu'un char Leclerc,mais beaucoup plus qu'un Berliet T100 de 58.Ils devraient se contenter de vendre des machines agricoles, les US et laisser la mécanique à ceux qui savent.

Pour rappel, Cummins produit des mecaniques diesel

pour les conditions les plus durs possible,

depuis les blindés jusqu'au aux engins de chantier lourd

qui bossent dans des mines à ciel ouverts ou ailleurs

dans des desert brulant ou vers les cercles polaires...

Par

Un petit coup d'oeuil pour mieux comprendre de qui on parle :

http://www.cummins.fr/produits/moteur-diesel/

Par

En réponse à nous75again

Pour rappel, Cummins produit des mecaniques diesel

pour les conditions les plus durs possible,

depuis les blindés jusqu'au aux engins de chantier lourd

qui bossent dans des mines à ciel ouverts ou ailleurs

dans des desert brulant ou vers les cercles polaires...

Vous donnez confirmation de ce que je dis.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire