Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Déconfinement : de nouvelles aides pour relancer le marché automobile ?

Dans Economie / Politique / Industrie

Déconfinement : de nouvelles aides pour relancer le marché automobile ?

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire n'est pas contre l'idée de renforcer les aides à l'achat pour booster le marché automobile à l'issue du confinement. Mais il préfère favoriser les modèles écolos.

Si on se fie aux dernières annonces du Premier Ministre Édouard Philippe à propos du déconfinement, les concessions françaises devraient pouvoir ouvrir de nouveau leurs portes au public le 11 mai, en mettant toutefois en place les mesures de protection sanitaires. De quoi rassurer les constructeurs, qui ont dû baisser le rideau le 15 mars.

Cela va donc donner près de deux mois de quasi-arrêt des immatriculations. De quoi plomber durablement les chiffres de ventes. En France, les immatriculations ont chuté de 72 % en mars. Et forcément, en avril, on peut s'attendre à un recul inédit, peut-être 90 %. Début avril, les constructeurs estimaient le recul du marché français à 30 % au premier semestre et 20 % sur l'ensemble de l'année.

Mais la reprise suscite de nombreuses interrogations. Est-ce que les Français vont rapidement retrouver le chemin des concessions pour commander une nouvelle voiture ? Entre les craintes sanitaires liées à la circulation du virus et les craintes économiques poussant à épargner plutôt que dépenser, ceux qui avaient un projet vont-ils l'ajourner ? Il est évidemment encore trop tôt pour le dire.

Assurément, il va falloir inciter les acheteurs à revenir dans les points de vente. Même s'ils sont très secoués financièrement par la pandémie, les constructeurs devraient déjà multiplier les offres et promos, afin notamment d'écouler des stocks et d'encaisser des chèques pour assurer leur trésorerie. Les regards se tournent aussi du côté de l'État, qui pourrait agir afin de relancer les ventes. Après la crise économique de 2008, Nicolas Sarkozy avait mis en place une prime à la casse de 1 000 €.

Peut-il en être de même en 2020 ? L'idée d'aider davantage les Français à changer d'auto n'est pas exclue par le gouvernement. En fin de semaine dernière, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a déclaré au micro de BFM TV : "Il faudra relancer l’activité. [...] S’il n’y a pas à un moment donné une incitation à la demande et à la consommation d’un certain nombre de ménages, il y a fort à parier que les ménages seront prudents et garderont leur argent sur leur livret A, leur livret de développement durable ou sur leur compte à vue et ne seront pas incités à renouveler leur véhicule".

Toutefois, le ministre a déjà tenu à cadrer l'idée : si une nouvelle aide à l'achat doit voir le jour, ce sera plutôt en faveur des modèles électrifiés, "pour qu’il y ait à la fois redémarrage de l’économie et une relance de la croissance, mais une croissance durable, verte, qui soit plus protectrice de notre environnement". C'est aussi une manière d'écarter le projet d'une prime générale qui serait trop onéreuse en ces temps où les efforts financiers pour l'Etat sont déjà colossaux.

Aucune précision n'a été apportée sur la forme que cela peut prendre. Mais on peut imaginer que le gouvernement en passerait d'abord par les aides qui existent déjà, à savoir la prime à la casse et le bonus. Ces outils pourraient être revus ou assouplis pour toucher davantage de clients, avec pourquoi pas le retour d'un bonus sur les modèles hybrides ou une prime à la casse moins restrictive pour les ménages plus aisés. Ce peut aussi être un changement de l'âge mini des véhicules mis au rebut.

Les constructeurs devraient voir d'un bon œil ce projet, car ils restent menacés par les prochaines amendes européennes. Celles-ci sanctionneront les marques dont les modèles vendus en 2020 ne respectent pas un quota de CO2. Or, le coronavirus a ralenti les ventes et complique la tenue des quotas CO2.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (88)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ça va encore être une embrouille qui ne concernera presque personne.

Pour une voiture électrique il faut de préférence ne pas être en appartement et ensuite ne pas avoir à faire des lo'gs trajets ce qui relaye le VE en seconde voiture. Et ça fait cher la seconde voiture.

Autre possibilité : favoriser les hybrides rechargeables mais ce sont des vh chers et lourds une fois la batterie vidée.

Par

De toutes façons il y a trop d'aides dans ce pays et les gens en redemande encore alors qu'ils n'en font pas une.

Par

Tesla se frotte déja les mains !

Par

En réponse à CruchotCars

Ça va encore être une embrouille qui ne concernera presque personne.

Pour une voiture électrique il faut de préférence ne pas être en appartement et ensuite ne pas avoir à faire des lo'gs trajets ce qui relaye le VE en seconde voiture. Et ça fait cher la seconde voiture.

Autre possibilité : favoriser les hybrides rechargeables mais ce sont des vh chers et lourds une fois la batterie vidée.

Il y a du progrès: j'en ai réservé une en février qui me sera livrée après le confinement, elle est donnée pour 480km wltp, certains dépassent les 600km avec ce modèle. S'il y a encore problème ce serait l'autoroute où ça tombe à 300km à 130kmh et encore pas toutes, le réseau rapide Ionity se développe. Oui le VE est mal adapté pour ceux qui habitent en appartement, il est clair que tant qu'un quadrillage massif de bornes publiques n'aura pas été accompli ce ne sera pas facile.

Par

Ces escrocs et ce néofachisme écologique ne m'inspire qu'une chose : à sortie de confinement, allons acheter des V8, des V10 et faisons les hurler partout tout le temps ! comptez autour de 30K€ chez Mercedes ou BMW. 45k€ chez Maserati. (dans les deux cas, des véhicules de 10 ans et +)

Par

Changer de véhicule devrait être le dernier des soucis des gens pour 2020 !

Par

Pour rappel il n'y a aucune condition de revenus pour la prime à la casse en cas d'achat d'un véhicule électrique... Elle n'est simplement pas double si on gagne plus de 1000 € par mois

Par

En réponse à Otonei

Changer de véhicule devrait être le dernier des soucis des gens pour 2020 !

Dernier des soucis des pauvres... Les autres auront peut-être envie de se faire plaisir... D'autant que sans sorties et vacances coûteuses ça réduit les dépenses

Par

On va attendre sagement 2021 pour changer de véhicule, voir comment la situation évolue.

Par

En réponse à CruchotCars

Ça va encore être une embrouille qui ne concernera presque personne.

Pour une voiture électrique il faut de préférence ne pas être en appartement et ensuite ne pas avoir à faire des lo'gs trajets ce qui relaye le VE en seconde voiture. Et ça fait cher la seconde voiture.

Autre possibilité : favoriser les hybrides rechargeables mais ce sont des vh chers et lourds une fois la batterie vidée.

Je ne vois pas la logique, pour rouler en PHEV il faut une prise, aussi autant rouler en EV.

Par ailleurs il faut préciser ce qu'on entend par "seconde voiture", dans un foyer qui garde sa thermique pour les long trajets et prend par exemple une Zoé pour le quotidien et la plupart des WE, la "seconde voiture" devient la thermique.

Donc le mieux c'est d'augmenter la prime aux VE et surtout de supprimer cette stupide réduction voire suppression pour les voitures de plus de -- respectivement -- 40 k€ et 60 k€ car clairement le prix d'un VE c'est un paradigme différent : on paye plus à l'achat et moins à l'usage (carburant, entretien, consommables, etc.) surtout si c'est l'unique véhicule du foyer (une Tesla modèle 3 de base à un peu plus de 40 k€ coûte moins cher à l'achat qu'une Zoé plus une thermique).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire