Publi info
 

Les pick-up bientôt soumis au malus

Dans Economie / Politique / Budget

Les pick-up bientôt soumis au malus

Les pick-up ne devraient bientôt plus être épargnés par le malus. L'amendement déposé par des députés a été adopté par la commission des finances de l'Assemblée nationale.

La nouvelle grille du malus automobile a été dévoilée fin septembre lors de la présentation du projet de loi de finances 2019. Mais si le barème est fixé, des députés veulent modifier des règles d'application en passant par les amendements.

Première évolution dans les cartons : la fin de l'exonération pour les pick-up. Un amendement a été déposé par la députée France Insoumise Mathilde Panot. Celui-ci a été adopté hier (jeudi 11 octobre) par la commission des Finances de l'Assemblée Nationale.

Actuellement, en étant considérés comme des engins utilitaires destinés aux professionnels, les pick-up échappent au malus et à la taxe sur les véhicules de société. Mais les pick-up sont détournés de leur usage initial, en étant achetés par des particuliers, qui profitent aussi de l'exonération.

Un non-sens écologique pour beaucoup et un manque à gagner de 200 millions d'euros pour l'État, car il se vend environ 20 000 pick-up par an (ce qui reste quand même une goutte d'eau dans un marché français qui immatricule deux millions de voitures par an) et quasiment tous les modèles seraient soumis au malus maximal de 10 500 € (dès 185 g/km de CO2).

Toutefois, la réforme du malus devrait épargner les professionnels qui utilisent vraiment un pick-up dans le cadre de leur travail. L'exonération pourrait ainsi rester en vigueur pour les modèles à simple cabine, avec trois places maximum.

Bientôt un double barème essence-diesel ?

Autre idée qui fait son chemin : celui d'un double barème du malus, qui ferait la distinction entre l'essence et le diesel, un projet porté par les députés de la commission environnement de l’Assemblée nationale. Un amendement a été proposé par le député La République en Marche Damien Pichereau, qui voudrait que le malus pour les voitures à moteur diesel commence dès 98 g/km de CO2, contre 117 g/km pour les autos abreuvées au sans-plomb.

Ces députés veulent ainsi mettre fin à l'avantage du diesel face au malus. Pour eux, si les diesel rejettent moins de CO2, "ils émettent des quantités importantes de polluants, en particulier les particules fines". Ils pointent du doigt le paradoxe d'un système fiscal qui avantage le diesel alors que ce serait contraire "aux engagements français pris dans le cadre de la politique mise en œuvre contre le changement climatique et le respect des accords de Paris", selon Damien Pichereau, cité par Autoactu.

Le souci, c'est que la chute des ventes de voiture diesel a entraîné une hausse du niveau moyen de CO2 émis par les véhicules immatriculés en France ! Pénaliser davantage le gazole ne va pas arranger les choses à court terme.

Mots clés :

Commentaires (98)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et les SUV ?

Par

Bouhhhh le vilain diesel et les vilains pick up qui polluent...

Sinon ya aussi les SUV et l'essence n'est pas un médicament contre le cancer?

Ah oui je suis bête...

Bravo à tous avec de telles idees vous méritez bien vos salaires :bien::bien::bien:

Par

En réponse à Zoulman

Et les SUV ?

Quoi les SUV. Ils sont soumis au barême comme n'importe quelle voiture. C'est pas considéré comme des utilitaires.

Sinon on explique au dépité Pichereau que les moteurs essences rejettent encore plus de saloperie que les gas oil?

Et ces propositions qui viennent juste après un rapport du GIEC affirmant que les degagement de CO² sont toujours trop important et qu'on va à la cata.

Alors que c'est qui le carburant qui en dégage le moins dans les thermiques ?

Par

et un malus plus sévère plus le diesel ????????????????????????????

Par

On en déduira que députés et sénateurs ayant voté des années durant les barèmes bonus / malus sont toujoiurs passé à coté de ça...dommage, leur suffisait de lire de si nombreux commentaires sur Cara ayant pointé ces âneries béantes...

Visiblement, les émissions de particules fines en quantité XXL par les essences à injection directe ne les affole pas le moins du monde... ( Ceyal est demandé au parloir) .

Pas plus que les émissions de Co² et les respects des différents seuils lors des différents sommets :

Moins de diesel et plus de SUV essence = engagements impossibles à atteindre.

Une autre fois, on évoquera les 6 000 € versés à des acheteurs de Tesla, et bientôt Porsche, Jaguar, Audi ou Benz....

aider les riches à rester dignes...

Bref, une nouvelle fois, une occasion nous est donnée d'évaluer la valeur de ceux qui nous gouvernent...

Ne pas s'étonner de l'arrivée d'un parlement populiste la prochaine fois...

Par

En réponse à Zoulman

Et les SUV ?

Ils paient déjà le malus

Par

Les pick-up il serait temps de s'y attaquer. Surtout les doubles cabs et les super cab. On peut estimer qu'un simple cabine n'est pas utilisé en voiture familiale !

Par

Je comprends même pas comment cette niche fiscale sur les pickup pouvait exister, c'est grave qd même ! J'espère que ça sera vite rétabli.

Et pour le CO2, suffirait juste de le calculer du puits au reservoir, et là ça serait vraiment égalitaire entre essence et diesel. Parce que pour l'instant on ne compte pas le CO2 consommé pour raffiner le gazole et le SP, on le faisant apparament l'avantage du diesel disparaît. Et comme les 2 sont sensés respecter la même norme de pollution, y'a pas de raison de differentier

Par

En réponse à moinou39

Je comprends même pas comment cette niche fiscale sur les pickup pouvait exister, c'est grave qd même ! J'espère que ça sera vite rétabli.

Et pour le CO2, suffirait juste de le calculer du puits au reservoir, et là ça serait vraiment égalitaire entre essence et diesel. Parce que pour l'instant on ne compte pas le CO2 consommé pour raffiner le gazole et le SP, on le faisant apparament l'avantage du diesel disparaît. Et comme les 2 sont sensés respecter la même norme de pollution, y'a pas de raison de differentier

Du puits à la roue en fait,

bref toutes les transformations nécessaires à faire avancer la voiture quoi

Par

Ah, la bonne puanteur du diesel, ah.., son doux bruit : infect. Bien fait, taxe à la puanteur du diesel !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire