Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Des exosquelettes testés avec des ouvriers Audi

Dans Economie / Politique / Industrie

Des exosquelettes testés avec des ouvriers Audi

Les robots remplacent progressivement les hommes dans les usines. Pour les tâches les plus complexes, voici une solution de transition bien pensée : l'exosquelette. Cette innovation permet de réduire l'effort à fournir pour les tâches les plus fatigantes.

Audi s'associe aux spécialistes des exosquelettes Ottobox et Skelex pour améliorer le quotidien de ses employés. Les deux entreprises fournissent en effet respectivement les systèmes Paexo et Skelex 360 visant à réduire la fatigue sur les chaînes de montage de la firme d'Ingolstadt.

 

Une soixante d'employés testent actuellement ces innovations dans les départements de la peinture, de l'assemblage et de la construction des pièces du constructeur allemand. Des relevés des avis des travailleurs seront réalisés sur plusieurs semaines afin de déterminer la pertinence de l'adoption de ces systèmes. D'un point de vue technique, les Paexo et Skelex 360 promettent une répartition de l'effort sur l'ensemble des muscles du corps lorsqu'une tâche au-dessus de la tête est effectuée. Aucun moteur électrique n'appuie la manœuvre, les aides proviennent d'ingénieuses conceptions mécaniques.

 

Le responsable de la production et de la logistique membre du conseil d'administration Audi Peter Kössler a déclaré via un communiqué que : "les employés sont l'atout d'Audi le plus important. En réduisant les charges sur les postes de travail, nous pouvons améliorer leur santé et leur bien-être. Les nouvelles technologies comme les exosquelettes avec lesquels nous rendons la production de plus en plus progressive y contribuent". La fin de l'expérience démocratisera sans doute l'adoption de ces exosquelettes dans l'ensemble des usines de la marque.

Portfolio (4 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (28)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"les employés sont l'atout d'Audi le plus important. En réduisant les charges sur les postes de travail, nous pouvons améliorer leur santé et leur bien-être."

L'utilisation de la robotique et de la cobotique aboutit à un gain de productivité pouvant aller jusqu'à 35%...Renault avait fait de tels tests dans "son usine du futur" et PSA , Airbus s'y sont mis également.

Si cela apporte une aide aux opérateurs et un gain à l'employeur, des études parallèles en montrent aussi les limites non anodines....

La limitation ou la contrainte des mouvements de l’opérateur peut être source de troubles musculo-squelettiques (TMS). D’autres risques physiques sont liés à la cybersécurité et à la maintenance : reprogrammation déficiente, mauvais usage des commandes et des fonctionnalités du cobot, sécurisation défectueuse ou insuffisante lors de la maintenance. Les risques psychosociaux, également présents, trouvent leur origine dans différentes situations en particulier dans l’augmentation des cadences, la perte d’autonomie pouvant être autant de facteurs de stress.

Toute innovation nécessite contrôle et surveillance ....:voyons:

Par

C'était pas déjà vachement déployé chez FCA ces techno ?

Par

Ces robots seraient plus utiles dans le métro parisien et les trains français

Par

Ce qui rend les mouvements "bras dessus tête" si pénibles c'est surtout le fait que le cœur a du mal à expulser le sang artériel si haut (la gravité provoquant une contrepression de 0,1 bar), et que les valvules veineuses sont prises à rebours, et donc inefficaces.

Si l'exosquelette est un vrai plus en termes de confort et de productivité (les muscles des bras étant déchargés de l'effort du soutien des bras), je suis pas sûr par contre que ça puisse vraiment diminuer cette pénibilité... :voyons:

Par

Vu que ça tenait pas les 10 ans ils se sont dis que ces robots pourraient améliorer la qualité :ange:

Par

Au nom de dieu, j'avais cru lire des homosexuels Mdr. Faut pas me faire peur comme ça voyons.

Par

En réponse à Erick6464

Ces robots seraient plus utiles dans le métro parisien et les trains français

Ah oui ?

Alors vous pourrez aussi mettre des robots dans les hôpitaux, avec les chefs de service qui s’apprêtent à démissionner collectivement et avec la grève des internes en médecine.....:biggrin:

Par Profil supprimé

Audi, une marque en avance:bien:

Audi !:rs:

Par

En réponse à ZZTOP60

"les employés sont l'atout d'Audi le plus important. En réduisant les charges sur les postes de travail, nous pouvons améliorer leur santé et leur bien-être."

L'utilisation de la robotique et de la cobotique aboutit à un gain de productivité pouvant aller jusqu'à 35%...Renault avait fait de tels tests dans "son usine du futur" et PSA , Airbus s'y sont mis également.

Si cela apporte une aide aux opérateurs et un gain à l'employeur, des études parallèles en montrent aussi les limites non anodines....

La limitation ou la contrainte des mouvements de l’opérateur peut être source de troubles musculo-squelettiques (TMS). D’autres risques physiques sont liés à la cybersécurité et à la maintenance : reprogrammation déficiente, mauvais usage des commandes et des fonctionnalités du cobot, sécurisation défectueuse ou insuffisante lors de la maintenance. Les risques psychosociaux, également présents, trouvent leur origine dans différentes situations en particulier dans l’augmentation des cadences, la perte d’autonomie pouvant être autant de facteurs de stress.

Toute innovation nécessite contrôle et surveillance ....:voyons:

merci pour ces quelques informations fort intéressantes.

dans le cas présent il ne semble s'agir que de systèmes articulés permettant un report de charges. Aucune aide dynamique, donc aucun risque de cyberattaque. concernant les tms éventuellement induits, le retour d'expérience est insuffisant mais vous avez raison, il est possible que le système génère d'autres problèmes nouveaux.

Par

En réponse à le tamanoir

Ce qui rend les mouvements "bras dessus tête" si pénibles c'est surtout le fait que le cœur a du mal à expulser le sang artériel si haut (la gravité provoquant une contrepression de 0,1 bar), et que les valvules veineuses sont prises à rebours, et donc inefficaces.

Si l'exosquelette est un vrai plus en termes de confort et de productivité (les muscles des bras étant déchargés de l'effort du soutien des bras), je suis pas sûr par contre que ça puisse vraiment diminuer cette pénibilité... :voyons:

merci également pour la réflexion et les infos. :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire