Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Dossier nouveautés : les futures Peugeot

Dans Futurs modèles / Scoops

Paul Pellerin

L’actualité est chargée en ce début d’année pour Peugeot. La marque au lion est devenue ces derniers jours leader du nouveau groupe Stellantis, regroupant PSA et FCA. Elle a présenté son nouveau logo et va dévoiler le 18 mars prochain sa prochaine star, la nouvelle génération de la Peugeot 308. Il était temps de donner un coup de projecteur sur la marque au lion afin de découvrir ce qu’elle va nous proposer dans les prochains mois.

Dossier nouveautés : les futures Peugeot

Malgré une baisse des ventes de 23 %, l’année 2020 a été une bonne année pour Peugeot si l’on en croit les derniers échos du groupe PSA. Outre le fait que la Peugeot 208 se retrouve en tête des ventes en France devant la Renault Clio, dans cinq régions mondiales (Europe, Moyen-Orient-Afrique, Eurasie, Inde et Asie Pacifique et Amérique latine) la marque au lion voit ses parts de marché progresser et la gamme des SUV Peugeot se positionne à la seconde place en Europe. Enfin, si la marque a moins vendu de voitures elle les vend mieux et dégage de beaux profits. Reste que les prochaines années vont être déterminantes pour la marque Peugeot qui joue le rôle de leader dans la dynamique de la nouvelle entreprise Stellantis qui vient de naître. Stellantis est la fusion de PSA (Peugeot, Citroën, DS Automobiles, Opel, Vauxhall) et de FCA (Fiat, Abarth, Alfa Romeo, Lancia, Maserati, Chrysler, Dodge, Jeep, RAM).

Nouvelle gouvernance

Dossier nouveautés : les futures Peugeot

Afin de donner un peu de fraîcheur à la marque au lion, Carlos Tavares qui est désormais aux commandes de Stellantis, vient de confier les rênes de Peugeot à Linda Jackson (photo). Elle dirigeait auparavant Citroën et remplace chez Peugeot, Jean-Philippe Imperato qui part chez Alfa Romeo. Enfin, la direction du design est confiée depuis juillet 2020, à Matthias Hossann qui a succédé à Gilles Vidal parti chez Renault. Deux nouvelles recrues pour redonner du tonus à une marque plus que centenaire qui vient tout juste de changer de logo. Fini le lion en marche, il est remplacé par une tête de lion insérée dans un blason avec le nom de la marque au-dessus, le tout fleurant bon les années soixante. Une sorte de “retour vers le futur“ afin de bien indiquer que la marque de Sochaux est en plein changement d’ère.

Dossier nouveautés : les futures Peugeot

Une star nommée 308

Des changements, il va y en avoir prochainement. Cela va commencer par l’apparition le 18 mars prochain de la nouvelle génération de la berline compacte Peugeot 308. C’est elle qui en inaugurant la plateforme moderne EMP2 en 2013 a prouvé que le constructeur français était capable de faire aussi bien que Volkswagen qui dominait la catégorie des berlines compactes avec sa Volkswagen Golf. C’est aussi sur la base moderne EMP2 que Peugeot va créer le SUV Peugeot 3008 qui est un des leaders du segment des SUV compacts. Mais revenons à cette nouvelle Peugeot 308 dont la marque nous abreuve de teasers depuis plusieurs jours. Sur le dernier cliché en date, on distingue les feux de jour en forme de crocs que la berline compacte va finalement adopter. On sait aussi qu’elle arborera le nouveau logo de la marque et qu’elle disposera d’une motorisation hybride rechargeable.

Dossier nouveautés : les futures Peugeot

Base technique dernier cri

La Peugeot 308 en carrosserie berline comme en carrosserie break (prévue pour 2022) ne sera pas la seule nouveauté d’importance pour les prochaines années. Ainsi l’arrivée du nouveau SUV Peugeot 3008 en 2023 devrait marquer les esprits. Car ce modèle (dans sa variante électrique e-3008) inaugurera la nouvelle plateforme eVMP (pour Electric Vehicle Modular Platform). Il s'agit d'une évolution majeure de l’EMP2 pour les véhicules électriques (mais aussi hybrides) de segment C (compact) et D (familial). Plus grande que la plateforme e-CMP (qui sert aux véhicules électriques Peugeot e-208 et Peugeot e-2008), la eVMP pourra accueillir des batteries de 60 à 100 kWh (la e-CMP est limitée à 50 kWh) permettant une autonomie de 400 à 650 km par charge. De plus, avec cette nouvelle plateforme, les modèles qui en seront équipés pourront être à deux (un seul bloc électrique) ou quatre roues motrices (un bloc électrique sur chaque essieu).

Dossier nouveautés : les futures Peugeot

Des batteries françaises pour les Peugeot

L'investissement dans le 100 % électrique c’est ce que Carlos Tavares privilégie désormais pour le groupe Stellantis. Peugeot comme les autres marques du groupe en bénéficiera. D’ici à 2025, le groupe Stellantis veut avoir la maîtrise de la chaîne de valeur électrique. Le groupe ne veut plus investir dans les moteurs à combustion interne. Expliquant qu’en ce qui concerne les petits moteurs comme les gros moteurs, PSA et FCA disposent de motorisations suffisamment modernes pour passer les nouvelles normes antipollution. Carlos Tavares indique également que selon lui, les motorisations hybrides et hybrides rechargeables sont condamnées à disparaître pour laisser place au tout électrique. C’est pourquoi il compte beaucoup sur les nouvelles “gigafactory“ ACC de Douvrin (Hauts-de-France) et de Kaiserslautern en Allemagne. Il s’agit d’un projet à 5 milliards piloté par PSA et Saft (filiale de Total) qui permettra de produire un million de batteries par an à l’horizon 2030. Pour le moment c’est l’usine Saft de Nersac (Charente) qui sert d’usine-pilote et commencera à produire des batteries à la mi-2021, tandis que Douvrin démarrera sa production en 2023. À noter qu'à Trémery (Moselle) on assemble déjà les moteurs électriques qui sont montés sur les Peugeot e-208 et Peugeot e-2008.

Du sport et des carrosseries inédites

Avant que toute la production de Peugeot ne soit électrique un jour, la marque au lion compte aussi sur les motorisations thermiques et hybrides (dont de l’hybridation légère prévue pour 2022) pour continuer à vendre des autos. C’est le cas de la nouvelle carrosserie de la 308 qui sera un crossover (nous l’appelons Peugeot 308 Cross) et qui devrait être présentée à la fin de l’année. Un autre nouveau modèle pourrait apparaître, mais pas avant 2024. Il s’agit d’un SUV citadin (nous le nommons 1008), qui se placera sous le 2008 et pourrait n’être qu’électrique. Autre SUV mais doté d’une carrosserie sportive, un 3008 Coupé est toujours dans les tuyaux. Il attendrait 2025 pour montrer le bout de son capot. Du sport toujours avec les Peugeot 508 PSE (pour Peugeot Sport Engineered) avec motorisation hybride de 360 ch en version berline et break qui arrivent au printemps 2021. Deux voitures qui inaugurent la griffe sportive PSE qui devrait être déclinée sur plusieurs autres voitures. On sait par exemple qu’une 208 PSE avec moteur électrique est prévue pour le début 2022 et qu’un Peugeot 3008 PSE était programmé pour la même période avant que ce projet ne soit mis en stand-by. Il n'y aura pas d'atermoiement en revanche pour le retour de Peugeot aux 24 Heures du Mans et dans le championnat WEC en 2022. Peugeot va créer pour cela une Peugeot Hypercar qui courra dans la catégorie des LMH (Le Mans Hypercar).

Dossier nouveautés : les futures Peugeot

De nouvelles ambitions en Chine

Bien placée dans la galaxie Stellantis, la marque Peugeot compte bien sur ce nouveau groupe pour réaliser des économies et dégager toujours plus de profits. Avec une gamme bien structurée, de nouvelles autos et un développement de son offre électrique, Peugeot compte augmenter ses ventes. Si le projet du retour sur le marché américain est désormais à l'arrêt (Stellantis préfère miser là-bas sur ses marques américaines, mais aussi sur Alfa Romeo), Peugeot veut se relancer sur le marché chinois, le premier marché mondial.       

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot

Commentaires ()

Déposer un commentaire