Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Esclavage des enfants : les constructeurs automobiles enquêtent

Esclavage des enfants : les constructeurs automobiles enquêtent

C’est une enquête du quotidien britannique The Guardian sur le travail des enfants qui a mobilisé certains constructeurs automobiles. Et pour cause : ils y sont indirectement accusés de favoriser un esclavage des temps modernes en Inde. En cause, l’extraction dans des conditions épouvantables d’un minéral appelé mica.

Un mica qui est connu d’abord dans l’industrie du cosmétique. Les investigations du Guardian qui révèlent la réalité de l’enfer de Dante sur Terre dans trois mines dans la région indienne de Tisri. Trois exportateurs indiens sont pointés du doigt : Mohan Mica, Pravin et Mount Hill. L'un de leurs plus gros clients est Fujian Kuncai, une entreprise chinoise, dont les clients sont les géants des cosmétiques L'Oreal, Proctor & Gamble. Mais il y a aussi PPG et Axalta, deux leaders mondiaux de la peinture automobile.

Cette industrie génère 22 milliards d'euros. Dans les mines, les associations des droits de l'homme évaluent à 20 000 le nombre d'enfants qui travaillent aux côtés de leurs parents dans des conditions épouvantables. Des enfants de 12 ans œuvrent sans relâche dans des mines dangereuses, martèlent le minerai dans des puits étroits et transportent des charges lourdes dans des tunnels glissants. À la surface, dès 10 ans, les filles trient le minerai pour l'extraire des autres matériaux. Pour ces malheureux, la mine est l'unique source de revenu. Les familles sont liées à leur employeur par des dettes qui courent à 200 % d'intérêts annuels.

Le mica ainsi extrait est utilisé pour créer un effet de miroitement dans la peinture automobile, utilisée sur des millions de véhicules dans le monde entier. Depuis ces révélations, les constructeurs automobiles ont lancé des enquêtes chez leurs fournisseurs. Vauxhall, BMW, Volkswagen et Audi se sont notamment penchés sur leurs chaînes d'approvisionnement de peinture. L'Inde produit officiellement 19 000 tonnes de mica brut et de débris en 2013-2014 mais en exporte six fois plus, attestant le fait de nombreuses mines illégales.

SPONSORISE

Actualité Audi

Toute l'actualité

Forum Audi

Commentaires ()

Déposer un commentaire