Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Seat Ibiza TDi 115 : l’une des rares citadines encore en diesel

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Alexandre Bataille

Inaugurée avec des moteurs essence, la nouvelle Seat Ibiza reçoit aujourd’hui le renfort de blocs diesels. Si cette énergie n’a plus trop la cote chez les citadines, elle reste pourtant avantageuse pour les gros rouleurs et les entreprises. Essai au volant du 1.6 TDi 115.

Essai - Seat Ibiza TDi 115 : l’une des rares citadines encore en diesel

En bref

A partir de 20 180 €

Neutre au malus

Volume de coffre : 355 litres 

Poussée par une vague de nouveaux modèles dont deux SUV, la marque espagnole se porte très bien. Les ventes mondiales de Seat ont grimpé de 22 % depuis le début de l’année 2018, établissant ainsi un nouveau record dans son histoire commerciale. Les arrivées de l’Ateca et de l’Arona y sont pour beaucoup mais les deux piliers de la marque que sont la Leon et l’Ibiza poursuivent une carrière brillante.

La citadine a d’ailleurs été le premier modèle de Seat à bénéficier de la nouvelle plateforme modulaire du groupe Volkswagen qui induit une plus grande polyvalence technique et surtout un gros gain d’espace à bord. Comme tous les constructeurs à l’heure actuelle sur ce format de voiture très compact, la firme de Martorell (Espagne) a tout d’abord concentré ses efforts sur les motorisations essence. Mais depuis le début de l’année, l’Ibiza propose à ses clients un moteur diesel bien connu au sein du groupe Volkswagen : le 1.6 TDi. Il est disponible en trois niveaux de puissance (80, 95 et 115 ch) et peut être associé, pour la version 95 ch, à une boîte automatique DSG.

Malgré les entraves rencontrées aujourd’hui comme le resserrement des prix avec l’essence, le bannissement des grandes agglomérations, les prochaines normes Euro 6d et les nouveaux cycles d’homologation plus stricts, le diesel reste encore intéressant pour ceux qui parcourent beaucoup de kilomètres au long de l’année. D’autant que le barème du malus écologique est (pour le moment) toujours indexé sur les rejets de CO2, ce qui favorise fiscalement le diesel avec des rejets plus faibles qu’un moteur essence. Voilà pourquoi les constructeurs réalisent un gros mix sur les véhicules de grands gabarits type berlines familiales etc.

Essai - Seat Ibiza TDi 115 : l’une des rares citadines encore en diesel

Mais pourquoi continuer de proposer un diesel sous le capot d’une citadine destinée initialement à un usage urbain ? Premièrement car les professionnels en sont friands. Jusqu’à cette année, la TVS (taxe sur les véhicules de société) était indexée sur les taux de CO2 et malgré un resserrement de la fiscalité entre essence et diesel, il reste une (petite) marge de progression. Ensuite, tout simplement parce que ces voitures (Volkswagen Polo, Ford Fiesta, Renault Clio) ont étendu leur champ d’action et ne font plus nécessairement office de seconde voiture du foyer. Et enfin parce qu’il n’y a pas que la France en Europe et que chaque pays instaure ses règles.

Essai - Seat Ibiza TDi 115 : l’une des rares citadines encore en diesel

C’est le cas de la nouvelle Ibiza qui soigne davantage ses occupants avec un gain d’empattement de 10 cm pour cette génération. L’espace à l’arrière est parmi les meilleurs de la catégorie et son coffre s’établit comme la référence avec 355 litres. À bord, cette finition haut de gamme Xcellence vendue 21 490 € s’avère compétitive face à la concurrence (Volkswagen Polo, Peugeot 208 et Renault Clio) puisqu’elle embarque tout le nécessaire en matière d’équipement.

Essai - Seat Ibiza TDi 115 : l’une des rares citadines encore en diesel
Essai - Seat Ibiza TDi 115 : l’une des rares citadines encore en diesel

 

Mais seule la version haut de gamme FR a droit au cockpit numérique disponible depuis cet été. En revanche, mention très bien pour le système multimédia avec écran tactile de 8’’ qui regroupe la navigation, la connectivité Android et Carplay, etc. L’habitacle est malheureusement austère et sombre. Dommage pour une voiture censée incarner la jeunesse et la sportivité. On se console par une qualité de fabrication ne suscitant aucun reproche.

Le 1.6 TDi 115 s’adresse aux gros rouleurs car dans l’exercice urbain, il n’est pas le plus doué de sa génération. En effet, à bas régime, il peine à fournir le couple maxi pour aider l’Ibiza à s’extirper de la circulation. Un trou à l’accélération est évident lorsque vous évoluez à basse vitesse ou dans un trafic en accordéon. Ce qui force à jouer du levier de vitesses pour compenser ce déficit. Passé le milieu du compte-tours, il remplit parfaitement son job, se montrant bien plein en accélération et en reprises, plutôt discret à l’oreille et surtout sobre : nous avons relevé une moyenne de 5,3 l/100 km durant notre essai. Dommage, il est exclusivement proposé avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, la version 95 ch se réservant le privilège de la boîte auto DSG.

Essai - Seat Ibiza TDi 115 : l’une des rares citadines encore en diesel

A la conduite, c’est au registre du confort que l’ibère progresse le plus. Les ingénieurs ont placé le curseur pile entre confort et dynamisme pour séduire une grande majorité de clients, quitte à atténuer le côté sportif. La patte allemande est très présente dans le calibrage du châssis et notre test nous a laissés sur une bonne impression. La petite latine s’est assagie pour se transformer en véritable polyvalente facile à manier et sûre puisqu’elle embarque pas mal d’aides à la conduite dont le front assist (freinage automatique) qui a tendance à se déclencher un peu trop souvent à notre goût. Elle offre, aux côtés de la Ford Fiesta, le meilleur rapport prix/prestations du marché à l’heure actuelle. 

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,05 m
  • Largeur : 1,78 m
  • Hauteur : 1,44 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 355 l / 1165 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 111 g/km
  • Malus : 75 €
  • Date de commercialisation du modèle : Décembre 2017

* pour la version V 1.6 TDI 115 XCELLENCE.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (15)

Mots clés :

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Achetez votre Seat Ibiza

En neuf avec PromoNeuve

Votre Seat Ibiza neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 22% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire