Publi info
 

Essai - Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS : rafraichissante

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Après un premier essai effectué avec le 1.0 BoosterJet, place maintenant à l’autre motorisation de la Swift, le 1.2 SHVS couplé au système de micro hybridation SHVS. Cette seconde motorisation va-t-elle se montrer à la hauteur de la première, c’est que nous allons voir dans cet essai.

Essai - Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS : rafraichissante

 EN BREF

4e génération de Swift

90 ch + hybride

à partir de 13 190 €

 C’est au premier trimestre de cette année qu’a été lancée la quatrième génération de Swift. Sa mission était délicate : elle devait remplacer la précédente Swift qui avait été un succès commercial. Neuf mois après son lancement, la nouvelle Swift semble partie sur de bonnes bases. Ainsi, sur les onze premiers mois de l’année, elle s’est écoulée à près de 6 800 exemplaires soit une progression de près de 4 % par rapport à 2016. Alors certes, à cette période la précédente Swift était en fin de vie mais le premier constat est plutôt encourageant.

Pour essayer de reproduire le succès précédent a repris la même relance tout en y apportant de nombreuses évolutions. Cela commence tout d’abord par un look totalement différent.  

Essai - Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS : rafraichissante
Essai - Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS : rafraichissante

 

 

Contrairement à l’ancien, celui-ci fait moins l’unanimité avec des lignes plus banales comme en attestent la calandre plus massive, la remontée de carrosserie au niveau de la porte arrière et son ouverture intégrée dans la custode à la manière de la dernière Clio par exemple. Comme nombre de ses concurrentes, cette nouvelle génération fait l’impasse sur la carrosserie 3 portes pour se concentrer sur la 5 portes. 

Essai - Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS : rafraichissante
Essai - Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS : rafraichissante

 

Mais attention, la Swift cuvée 2017 reste dans une longueur de seulement 3,84 m soit 1 cm de plus que l’ancienne soit toujours largement sous la barre des 4 mètres. Bonne nouvelle, cela n’impacte pas trop les aspects pratiques qui restent convaincants que ce soit pour l’habitabilité arrière ou le volume de chargement avec 265 litres.

Enfin, la Swift continue de jouer la carte de la personnalisation avec l'option So’Color (850 €) qui permet une teinte de toit différente de celle de la carrosserie. 

Essai - Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS : rafraichissante

La planche de bord change aussi du tout au tout. Malheureusement la première impression est gâchée par la qualité très moyenne des plastiques et par leur aspect brillant. Il faut ajouter aussi à cela une présentation relativement sombre et triste. Passés ces premiers écueils, on découvre un habitable bien conçu avec une bonne ergonomie et à l’assemblage tout à fait correct. Mais le point fort de cette Swift est son rapport prix/équipement très performant. Ainsi, notre modèle d’essai en finition haut de gamme « Pack » propose de série l’alerte de changement involontaire de lignes, la compatibilité Apple CarPlay, Androïd Auto, la gestion automatique des projecteurs, les jantes alliage 16 pouces, le régulateur/limiteur de vitesse, les rétroviseurs rabattables électriquement, le système multimédia avec écran 7 pouces navigation 3D et info trafic, la climatisation automatique, la caméra de recul, l’accès et le démarrage sans clé, le freinage d’urgence et les vitres électriques avant et arrière. Une dotation particulièrement complète.

Sur route, après le 3 cylindres 1.0 Boosterjet 110 ch testé lors de la présentation, place maintenant à l’entrée de gamme. Malgré une cylindrée supérieure, la puissance affichée par ce 1.2 est inférieure puisqu’il développe 90 ch. Ces deux motorisations sont les seules présentes au catalogue car la Swift n’est disponible uniquement en essence mais toutes les deux peuvent être couplées à système de micro-hybridation SHVS composé d’un moteur électrique et d’un alterno démarreur. Intervenant lors des phases de démarrage et d’accélération, ce dispositif permet de réduire la consommation. Nous avons pu relever une moyenne de 6,4 l/100 km. Bien sans être extraordinaire non plus.

Essai - Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS : rafraichissante

A l’usage, ce moteur s'avère moins punchy que le 1.0 avec un couple de 120 Nm contre 170 Nm. Forcément, cela se ressent au niveau des accélérations avec une seconde de moins au 0 à 100 km/h (11,9 s contre 10,6 s). Pas fabuleux mais mieux que certains concurrents comme une Rio en 84 ch qui met 12,9 s sur ce même exercice. Une différence due à l’apport du système hybride mais également au poids réduit de cette Swift qui affiche une masse de seulement 840 kg alors que les autres modèles de la catégorie dépassent généralement la tonne. Enfin, dernière spécificité, ce moteur peut être couplé à une transmission intégrale, ce qui n’est pas le cas du 1.0.

Au-delà des répercussions sur la consommation et des accélérations, cette conception a également des conséquences sur le comportement. Comme c'était le cas de la précédente, la nouvelle Swift joue la carte de la simplicité. La direction pas exagérément assistée permet d’avoir un bon retour d’information, même si sa tendance à suivre la route pourra en déconcerter certains, mais cela rappelle les anciennes sportives. Cela va de pair avec une certaine agilité qui procure un plaisir de conduite indéniable. Alors, oui, cette Swift est moins parfaite que les références de la catégorie que peuvent être une Clio ou 208 mais elle donne le sourire. Seul regret, certaines aides à la conduite, un peu trop intrusive à l’image du système de précollision qui s’actionne trop rapidement.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

90 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Avril 2017

A titre d'exemple pour la version IV 1.2 DUALJET 90 HYBRID SHVS S/S PACK.

1,49 m1,73 m
3,84 m
  •  5 places
  •  265 l / 947 l

  •  Méca. à 5 rapports
  •  Hybride essence électrique

Portfolio (17 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Suzuki Swift 4

Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une auto bien équipée, légère, pas désagréable à regarder et avec des moteurs modernes ! 6.2 litres au 100 avec ce moteur, vous avez le pied lourd, très lourd même ! On peut descendre sous les 5 litres en ayant quelques réflexe d'éco-conduite.

L'équipement est vraiment fourni, c'est agréable de vois un accès main libre, un système anti collision pour ce prix.

Par

En réponse à furax58

Une auto bien équipée, légère, pas désagréable à regarder et avec des moteurs modernes ! 6.2 litres au 100 avec ce moteur, vous avez le pied lourd, très lourd même ! On peut descendre sous les 5 litres en ayant quelques réflexe d'éco-conduite.

L'équipement est vraiment fourni, c'est agréable de vois un accès main libre, un système anti collision pour ce prix.

Pas vraiment d'accord avec le "pas désagréable à regarder". :/

Par

Dommage que la version sport n'est pas droit à cette micro hybridation. Ca lui aurait permis d'avoir zero malus. Mais bon, on y gagne en poids...

Par

J adore on commence à en voir sur les routes bah ç est mieux en vrai qu en photo

Hâte de lire les essais de la sport

Par

Une voiture au prix juste, fiable, très légère mais sous-évaluée par les actuels *millenials* marketingo-hypnotisés.

Pas du tout moche aussi (enfin, opinion subjective), au moins pour une des rares citadines qui ont gardé des dimensions dignes de leur nom - puisque les designers ont une mission difficile de trouver un style attrayant sans dépasser 3,85 m, mais aussi garder un espace intérieur suffisant.

P.S.: Le sprint de 0-100 km/h effectivement mésuré (par des journos italiens sérieux) est de 10,2 s pour cette variante, donc Suzuki reste conservatrice apropos des dates officielles cités toujours par Cara.

Par

Bien mieux que la Ignis !!! cette auto est vraiment sympa "pourquoi acheter une Twingo"

Par

Je confirme l'impression de certains commentaires précédents, la réalité lui rend plus justice que les photos.

J'étais dubitatif appréciant particulièrement la Swift Sport et son couple atmo / boite "à l'ancienne" et à l'aise dans la grimpette du compte tours dans une robe discrète et pas moche, et pourtant, ça elle paraissait ratatinée en photos.

Sa ligne fait beaucoup plus trapue et donne l'impression de véhiculer un "viens essayer mon châssis, je suis rivée au sol". Vivement la Sport.

Par

En réponse à PlasticMoussey

Je confirme l'impression de certains commentaires précédents, la réalité lui rend plus justice que les photos.

J'étais dubitatif appréciant particulièrement la Swift Sport et son couple atmo / boite "à l'ancienne" et à l'aise dans la grimpette du compte tours dans une robe discrète et pas moche, et pourtant, ça elle paraissait ratatinée en photos.

Sa ligne fait beaucoup plus trapue et donne l'impression de véhiculer un "viens essayer mon châssis, je suis rivée au sol". Vivement la Sport.

Tous l'inverse de la Polo donc. Qui fait le gabarit d'une golf 3 (longueur, largeur, poids) Avec des petits moteurs fragiles (par rapport aux Suzuki) Absence de transmission intégrale, Design tappe à l'oeil et fadasse à la fois. Châssis en mousse renforcer en béton et amortisseur "pompe à vélo". J'attends l'essai de la sport avec le 1.4 boosterjet qui devrait faire minimum 140 chevaux. De quoi humilier la Twingo GT, UP GTI, 500 Abarth.

Par

La Twingo fait 3.60 m et la Clio 4 fait 4.06 m. La Swift fait 3.84m:bien: pile la moitié donc. Sauf que son poids en dessous de 900 kg (même en sport:lover:) la rapproche plus de la Twingo que de la Clio.

Par

En réponse à halffinger

Tous l'inverse de la Polo donc. Qui fait le gabarit d'une golf 3 (longueur, largeur, poids) Avec des petits moteurs fragiles (par rapport aux Suzuki) Absence de transmission intégrale, Design tappe à l'oeil et fadasse à la fois. Châssis en mousse renforcer en béton et amortisseur "pompe à vélo". J'attends l'essai de la sport avec le 1.4 boosterjet qui devrait faire minimum 140 chevaux. De quoi humilier la Twingo GT, UP GTI, 500 Abarth.

Sauf que là Suzuki n’est pas de cette catégorie.

Twingo, Up! et 500 sont des catégories A.

La Suzuki est une catégorie B, plutôt...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire