Publi info
 

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Le design a beau parader au sommet des arguments de vente pour de nombreux modèles, reste que d’irréductibles clients misent avant tout sur l’espace à bord et les aspects pratiques pour trouver chaussure à leur pied. Et à ce petit jeu, difficile de faire mieux qu’un ludospace. Surtout quand celui-ci, comme l’Opel Combo, double son esprit futé par un réel talent à transporter les troupes. Reste des tarifs devenus prohibitifs pour les amateurs de bonnes affaires. Premier essai avec le 1.5 Diesel.

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

EN BREF

Nouveau ludospace

Même base que les Citroën Berlingo

et Peugeot Rifter

à partir de 21 300 €

 L’histoire de l’industrie automobile est ainsi faite. De partenariats entre constructeurs (allant parfois jusqu’au mariage), en désaccords menant souvent au divorce, ces relations résultent souvent d’enfants aux racines multiples. C’est le cas de l’Opel Combo Life. Autrefois produit 100 % allemand, il trouva un temps ses origines en Italie, lorsque sa maison mère est allée flirter du côté de chez Fiat, qui lui a prêté la plateforme de son Doblo. Maintenant casée avec le français PSA, Opel lance un nouveau Combo étroitement dérivé des Peugeot Rifter et Citroën Berlingo. Une aubaine, cette base technique permettant au petit dernier de la marque au Blitz d’offrir des prestations en net progrès. 

En réutilisant la bien connue EMP2 (avec une traverse déformable spécifique à l’arrière pour mieux supporter la charge, notamment en utilitaire), le Combo contient son poids, évolue sur des trains roulants plutôt habiles et découvre un monde technologique jusque-là inexploré par ses rivaux (excepté ses récents cousins, évidemment). Au total, le Combo Life disposera d’une palette de cinq motorisations (toutes d’origine PSA). En diesel, le 1.5 est décliné en version 75, 100 et 130 ch. Quant au réussi 1.2 Puretech, il perd ici son appellation mais trouvera quand même sa place en 110 et 130 ch. La boîte automatique à convertisseur de couple BVA8 (là aussi, une EAT8 qui ne dit pas son nom), est disponible avec le plus puissant des diesel et sera associée au turbo essence de 130 ch dès l’année prochaine. Décliné en deux longueurs de carrosserie (4,40 m et 4,75 m), comme c’était déjà le cas lors de l’épisode Fiat, l’Opel Combo Life est toujours disponible en version 5 ou 7 places.

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille
Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

 

A noter que la plus courte des variantes peut également accueillir ces deux sièges supplémentaires, mais il faudra alors oublier tout espace de chargement dans le coffre. Une soute pour le moins généreuse puisqu’elle propose entre 597 et 2 126 l (normes VDA) de chargement (entre 850 et 2 693 l pour la version longue). Enfin, avec le siège passager rabattable (dans un Pack à 350 euros avec pare-soleil pour vitres arrière et filet de coffre), la longueur de chargement dépasse allègrement les 3 m. Pratique.

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille
Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

 

Nous reviendrons sur l’aspect plus technologique de l’Opel Combo Life. Mais pour l’instant, attardons-nous – et il faut du temps pour parcourir ce vaste territoire – sur son immense habitacle truffé de recoins et petites cachettes.

La planche de bord est quasi identique à celle des Citroën Berlingo et Peugeot Rifter.
La planche de bord est quasi identique à celle des Citroën Berlingo et Peugeot Rifter.

Pour info, notre version courte est une finition haute Innovation sur laquelle toutes les options ont été cochées. En ouvrant sa pratique porte coulissante, on découvre donc 3 sièges indépendants (de série sur Innovation, 240 euros sur Enjoy) coulissants, rabattables et capables d’accueillir un siège auto chacun (pas si fréquent). Au sommet de la soute à bagage, un large rangement de 40 l est accessible aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur. Au-dessus de la tête des occupants, un rail de rangements supplémentaires parcours toute la longueur du toit alors que deux trappes se situent sous leurs pieds à l’arrière. Aux places avant, on retrouve deux grandes boîtes à gants, une console centrale cachant un coffre capable d’engloutir deux grandes bouteilles d’eau, des bacs de portières généreux, une capucine au sommet du pare-brise, et des petits rangement disséminés derrière l’écran tactile et face au passager. Bref, voilà pour l’exhaustif tour du propriétaire qui permettra à toute la petite famille de prendre ses aises. De quoi imaginer des départs en vacances plutôt serein, d’autant plus que l’espace ne manque nulle part et que l’atmosphère, certes noire et placardée de plastiques durs (mais bien assemblés), n’est pas dépourvue d’une certaine modernité. En route.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

113 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Juin 2018

A titre d'exemple pour la version 1.5 130 START/STOP L1H1 INNOVATION.

1,84 m1,84 m
4,40 m
  • 5 places
  • 597 l / 2126 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (41 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Opel Combo 4 Life

Opel Combo 4 Life
Commentaires (28)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Beaucoup de qualités au service d'une esthétique terne au possible, Opel si bien inspiré sur d'autres modèles ne s'est pas foulé et a du penser que les acheteurs de ce segment n'ont que faire des apparences.

Par

Le Berlingo est très nettement le plus sympa de la portée et sera sans doute le plus vendu.

La version Opel plaira avant tout à ceux qui veulent faire quelques économies supplémentaires ou sont satisfait du réseau ( pour ma part je garde un piètre souvenir de Brun automobiles dans le Rhône …quand j'ai eu une Opel). L'intérêt de cette version se fera surtout dans les pays ou la marque Opel/Vauxhall est mieux implantée que Peugeot et Citroen.

Par

Les premières impressions se confirment : très agréables les essais et comparatifs du grand Walid.

Et comme ces derniers ne sont pas pollués par des lives annonçant les essais et des articles annonçant les lives annonçant les essais, ceux-ci sont d'autant plus plaisants à découvrir.

Concernant la trop onéreuse bétaillère essayée ici, aucune raison de ne pas la préférer à ses jumeaux Rifter et Berlingo aux tarifs encore plus délirants.

Sinon, dans la conclusion, je lis çà :

"dans ce segment où la clientèle est particulièrement fidèle"

Quelque chose pour étayer cette affirmation ?

Par

Esthétiquement parlant, cet Opel Combo Life est de loin le + terne de la bande. Le ludospace du Blitz n'est pas vilain, loin de là, mais il reste très classique. C dommage quand on sait que ses cousins français Citroën Berlingo et Peugeot Rifter sont quand même nettement +travaillés et ses soeurs de gamme (Adam, Insignia Grand Sport, Mokka X....) très élégantes.

Dans l'habitacle de l'Opel Combo Life, ça m'a l'air plutôt agréable, très lumineux. Juste que je préfère les combinaisons de couleur du Berlingo, +pétantes.

Par ailleurs, il faut souligner que PSA a quand même réussi à faire un poste de conduite au design plutôt soigné -pour un ludospace, j'entends- qui se marie avec le design des volants différents de toutes les marques. Mais petit détail, très minime : Contrairement; à ce que vous dites, le poste de conduite de l'Opel Combo Life n'est Pas strictement identique à celui des cousins Berlingo et Rifter. Regardez bien, la forme et le positionnement du bloc compteur est différente entre chaque modèle.

Sur route, aucun doute que cet Opel Combo Life 1.5 Ecotec Diesel 130 est sans aucun doute, un excellent produit, confortable et dynamique pour un ludospace, pour avoir conduit ses deux cousins, le Rifter avec ce même 1.5 BlueHDi et le Berlingo 1.2 PureTech 110.

À mon sens, cet Opel Combo Life n'est pas du tout destiné pour la France ou il sera confidentiel à souhait, faute à son déficit esthétique et ses tarifs supérieurs au Berlingo national. Pour les pays où les constructeurs français vendent moyennement bien voire mal mais où les allemands sont bien implantés, cet Opel Combo Life sera très utile pour les ventes.

Mais cet Opel Combo Life déroge quelque peu à la valeur d'Opel de la technologie à prix modeste.

Pour quelques années, je sens arriver un Opel Combo Lifeland X pour redresser les ventes ainsi que l'image de l'Opel Combo Life, le seul de la bande à PSA à sembler 100% d'extrapolation utilitaire.

Petit message à tous les petits rigolos qui seraient tentés de dire "quel père serait assez cruel pour trimballer ses grosses comme du matos?" : Pour moa, si, c un pater familia attentionné et respectueux de la marmaille. Il fait passer ses petits chéris (espace généreux pour eux, coffre assez grand pour les laisser prendre leur vélo et la tente d'indien, beaucoup de rangement pour leurs jouets, assez de vitrages pour ne pas avoir envie de laisser son déjeuner à chaque virage...) avant son égoïsme (soif d'être vu de loin, impression de conduire une pseudo sportive...).

À méditer.

Par

Et cette planche de bord au tunnel central ridiculement large et envahissant...

Y avait, par exemple, pas moyen d'affiner le tout en jartant cet inutile porte-gobelet pour le déplacer sur la contre-porte ?

Autrement, comme souvent les essais des autos au blitz n'agitent pas les foules. :dodo:

Par

En réponse à jaweshfcgb

Et cette planche de bord au tunnel central ridiculement large et envahissant...

Y avait, par exemple, pas moyen d'affiner le tout en jartant cet inutile porte-gobelet pour le déplacer sur la contre-porte ?

Autrement, comme souvent les essais des autos au blitz n'agitent pas les foules. :dodo:

oui cela me choque aussi sur tout qu'il y a plein de rangements partout, mais là le gros bloc de plastique entourant le levier de vitesse, aurait au moins pu proposer quelques creux, accueillants à petite monnaie.

C'est mastoc et encombrant pour rien.

A souligner la présence de l'excellant système modutop du berlingo, qui transfort c'ette utilitaire en cabine d'airbus avec des coffres partout.

Par

En réponse à PasDavantage

Esthétiquement parlant, cet Opel Combo Life est de loin le + terne de la bande. Le ludospace du Blitz n'est pas vilain, loin de là, mais il reste très classique. C dommage quand on sait que ses cousins français Citroën Berlingo et Peugeot Rifter sont quand même nettement +travaillés et ses soeurs de gamme (Adam, Insignia Grand Sport, Mokka X....) très élégantes.

Dans l'habitacle de l'Opel Combo Life, ça m'a l'air plutôt agréable, très lumineux. Juste que je préfère les combinaisons de couleur du Berlingo, +pétantes.

Par ailleurs, il faut souligner que PSA a quand même réussi à faire un poste de conduite au design plutôt soigné -pour un ludospace, j'entends- qui se marie avec le design des volants différents de toutes les marques. Mais petit détail, très minime : Contrairement; à ce que vous dites, le poste de conduite de l'Opel Combo Life n'est Pas strictement identique à celui des cousins Berlingo et Rifter. Regardez bien, la forme et le positionnement du bloc compteur est différente entre chaque modèle.

Sur route, aucun doute que cet Opel Combo Life 1.5 Ecotec Diesel 130 est sans aucun doute, un excellent produit, confortable et dynamique pour un ludospace, pour avoir conduit ses deux cousins, le Rifter avec ce même 1.5 BlueHDi et le Berlingo 1.2 PureTech 110.

À mon sens, cet Opel Combo Life n'est pas du tout destiné pour la France ou il sera confidentiel à souhait, faute à son déficit esthétique et ses tarifs supérieurs au Berlingo national. Pour les pays où les constructeurs français vendent moyennement bien voire mal mais où les allemands sont bien implantés, cet Opel Combo Life sera très utile pour les ventes.

Mais cet Opel Combo Life déroge quelque peu à la valeur d'Opel de la technologie à prix modeste.

Pour quelques années, je sens arriver un Opel Combo Lifeland X pour redresser les ventes ainsi que l'image de l'Opel Combo Life, le seul de la bande à PSA à sembler 100% d'extrapolation utilitaire.

Petit message à tous les petits rigolos qui seraient tentés de dire "quel père serait assez cruel pour trimballer ses grosses comme du matos?" : Pour moa, si, c un pater familia attentionné et respectueux de la marmaille. Il fait passer ses petits chéris (espace généreux pour eux, coffre assez grand pour les laisser prendre leur vélo et la tente d'indien, beaucoup de rangement pour leurs jouets, assez de vitrages pour ne pas avoir envie de laisser son déjeuner à chaque virage...) avant son égoïsme (soif d'être vu de loin, impression de conduire une pseudo sportive...).

À méditer.

Ben oui 3 marques 3 styles différents pour tous les gouts, quitte à faire 3 produits semblables en tout point techniquement autant qu'il se démarque sur le style au choix : original, moderne, classique.

Par

En réponse à jaweshfcgb

Les premières impressions se confirment : très agréables les essais et comparatifs du grand Walid.

Et comme ces derniers ne sont pas pollués par des lives annonçant les essais et des articles annonçant les lives annonçant les essais, ceux-ci sont d'autant plus plaisants à découvrir.

Concernant la trop onéreuse bétaillère essayée ici, aucune raison de ne pas la préférer à ses jumeaux Rifter et Berlingo aux tarifs encore plus délirants.

Sinon, dans la conclusion, je lis çà :

"dans ce segment où la clientèle est particulièrement fidèle"

Quelque chose pour étayer cette affirmation ?

Quand tu te trimbales avec ça....les chances de devenir infidèle se réduisent considérablement....surtout si t'as deux trois machins à trimbaler les gniards ( voir photo ) traînent dans le coffre....et une légère mais tenace odeur de vomi subsiste dans l'habitacle....

Par

En réponse à Altrico

oui cela me choque aussi sur tout qu'il y a plein de rangements partout, mais là le gros bloc de plastique entourant le levier de vitesse, aurait au moins pu proposer quelques creux, accueillants à petite monnaie.

C'est mastoc et encombrant pour rien.

A souligner la présence de l'excellant système modutop du berlingo, qui transfort c'ette utilitaire en cabine d'airbus avec des coffres partout.

J'ai pensé la même chose....mais à quoi peut servir cette masse de plastoc posée là ? :voyons:

Pigeot and Co est vraiment le roi de l'espace perdu aux places avant....on reconnait les conducteurs de nombreux modèle de ce groupe à leur futal râpé au genoux droit ( c'est l'autre au Royaume-Uni + Eire).

Par

En réponse à jaweshfcgb

Et cette planche de bord au tunnel central ridiculement large et envahissant...

Y avait, par exemple, pas moyen d'affiner le tout en jartant cet inutile porte-gobelet pour le déplacer sur la contre-porte ?

Autrement, comme souvent les essais des autos au blitz n'agitent pas les foules. :dodo:

Les lecteurs sont foudroyés par tant de beauté sans doute.....heureusement qu'il y a deux trois zigs comme nous qui sont là pour faire la claque hein Casper....

Hé les maîtres-étalons : z'avez pas noté que c'est la même chose qu'un P'geot pour moins cher....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire