Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Walid Bouarab

Le design a beau parader au sommet des arguments de vente pour de nombreux modèles, reste que d’irréductibles clients misent avant tout sur l’espace à bord et les aspects pratiques pour trouver chaussure à leur pied. Et à ce petit jeu, difficile de faire mieux qu’un ludospace. Surtout quand celui-ci, comme l’Opel Combo, double son esprit futé par un réel talent à transporter les troupes. Reste des tarifs devenus prohibitifs pour les amateurs de bonnes affaires. Premier essai avec le 1.5 Diesel.

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

EN BREF

Nouveau ludospace

Même base que les Citroën Berlingo

et Peugeot Rifter

à partir de 21 300 €

 L’histoire de l’industrie automobile est ainsi faite. De partenariats entre constructeurs (allant parfois jusqu’au mariage), en désaccords menant souvent au divorce, ces relations résultent souvent d’enfants aux racines multiples. C’est le cas de l’Opel Combo Life. Autrefois produit 100 % allemand, il trouva un temps ses origines en Italie, lorsque sa maison mère est allée flirter du côté de chez Fiat, qui lui a prêté la plateforme de son Doblo. Maintenant casée avec le français PSA, Opel lance un nouveau Combo étroitement dérivé des Peugeot Rifter et Citroën Berlingo. Une aubaine, cette base technique permettant au petit dernier de la marque au Blitz d’offrir des prestations en net progrès. 

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

 

En réutilisant la bien connue EMP2 (avec une traverse déformable spécifique à l’arrière pour mieux supporter la charge, notamment en utilitaire), le Combo contient son poids, évolue sur des trains roulants plutôt habiles et découvre un monde technologique jusque-là inexploré par ses rivaux (excepté ses récents cousins, évidemment). Au total, le Combo Life disposera d’une palette de cinq motorisations (toutes d’origine PSA). En diesel, le 1.5 est décliné en version 75, 100 et 130 ch. Quant au réussi 1.2 Puretech, il perd ici son appellation mais trouvera quand même sa place en 110 et 130 ch. La boîte automatique à convertisseur de couple BVA8 (là aussi, une EAT8 qui ne dit pas son nom), est disponible avec le plus puissant des diesel et sera associée au turbo essence de 130 ch dès l’année prochaine. Décliné en deux longueurs de carrosserie (4,40 m et 4,75 m), comme c’était déjà le cas lors de l’épisode Fiat, l’Opel Combo Life est toujours disponible en version 5 ou 7 places.

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille
Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

 

A noter que la plus courte des variantes peut également accueillir ces deux sièges supplémentaires, mais il faudra alors oublier tout espace de chargement dans le coffre. Une soute pour le moins généreuse puisqu’elle propose entre 597 et 2 126 l (normes VDA) de chargement (entre 850 et 2 693 l pour la version longue). Enfin, avec le siège passager rabattable (dans un Pack à 350 euros avec pare-soleil pour vitres arrière et filet de coffre), la longueur de chargement dépasse allègrement les 3 m. Pratique.

Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille
Essai vidéo - Opel Combo Life : histoire de famille

 

Nous reviendrons sur l’aspect plus technologique de l’Opel Combo Life. Mais pour l’instant, attardons-nous – et il faut du temps pour parcourir ce vaste territoire – sur son immense habitacle truffé de recoins et petites cachettes.

La planche de bord est quasi identique à celle des Citroën Berlingo et Peugeot Rifter.
La planche de bord est quasi identique à celle des Citroën Berlingo et Peugeot Rifter.

Pour info, notre version courte est une finition haute Innovation sur laquelle toutes les options ont été cochées. En ouvrant sa pratique porte coulissante, on découvre donc 3 sièges indépendants (de série sur Innovation, 240 euros sur Enjoy) coulissants, rabattables et capables d’accueillir un siège auto chacun (pas si fréquent). Au sommet de la soute à bagage, un large rangement de 40 l est accessible aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur. Au-dessus de la tête des occupants, un rail de rangements supplémentaires parcours toute la longueur du toit alors que deux trappes se situent sous leurs pieds à l’arrière. Aux places avant, on retrouve deux grandes boîtes à gants, une console centrale cachant un coffre capable d’engloutir deux grandes bouteilles d’eau, des bacs de portières généreux, une capucine au sommet du pare-brise, et des petits rangement disséminés derrière l’écran tactile et face au passager. Bref, voilà pour l’exhaustif tour du propriétaire qui permettra à toute la petite famille de prendre ses aises. De quoi imaginer des départs en vacances plutôt serein, d’autant plus que l’espace ne manque nulle part et que l’atmosphère, certes noire et placardée de plastiques durs (mais bien assemblés), n’est pas dépourvue d’une certaine modernité. En route.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,40 m
  • Largeur : 1,84 m
  • Hauteur : 1,84 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 597 l / 2126 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 113 g/km
  • Malus : 125 €
  • Date de commercialisation du modèle : Juin 2018

* pour la version 1.5 130 START/STOP L1H1 INNOVATION.

Photos (41)

En savoir plus sur : Opel Combo 4 Life

SPONSORISE

Essais Monospace

Fiches fiabilité Monospace

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire