Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Faut-il renoncer aux toutes petites voitures ?

Dans Economie / Politique / Marché

Nous sommes en 2021 après Jésus-Christ. Toutes les petites voitures sont rayées des gammes des constructeurs… Toutes ? Non ! Une citadine appréciée des irréductibles Gaulois résiste encore et toujours au contrôleur de gestion.

Faut-il renoncer aux toutes petites voitures ?

La petite voiture qui résiste aux vents contraires, c’est la Toyota Aygo. Ou plutôt sa descendante car, contrairement à PSA qui ne renouvellera pas ses cousines 108 et C1, Renault sa Twingo, Volkswagen sa Up! (et conséquemment Skoda sa Citygo et Seat sa Mii), le géant japonais vient d’annoncer qu’il persistera lui, dans le segment A, celui des toutes petites voitures d’entrée de gamme. La future Aygo reposera sur la plate-forme de l’actuelle Yaris.

Cette nouvelle m’a mis du baume au cœur.

La veille au soir, je rendais à mon carrossier sa petite Peugeot 108 « de courtoisie » et regrettais déjà son extraordinaire maniabilité, la sonorité « porschienne » de son 3 cylindres, l’ergonomie simplissime de son équipement, et plus généralement les plaisirs tout en désinvolture de sa conduite.

C’est que j’aime les petites zautos.

La GT de 400 ou 1000 chevaux ou la berline de luxe, ce n’est pas ma came.

Mon graal à moi, c’est la bagnole de trois mètres cinquante avec un petit moteur et une planche de bord façon Mickey. Au Mondial de l’auto, vous me voyez passer au large des stands Porsche ou Ferrari, et un peu plus loin, lever le court capot d’une modeste chose, plier ma carcasse à ses places arrière ou admirer le design souvent original de sa planche de bord en pur et dur plastoc garanti sans mousse.

Aucun ascétisme là-dedans, j’ai aussi des goûts de luxe : la première Mini Cooper moderne me ravit, la Fiat 500 m’émoustille, la Smart m’amuse et si un jour je m’offre un cabriolet, j’hésiterai entre une Daihatsu Copen et une Smart Roadster. Vous noterez que plus aucune de ces voitures n’est disponible au catalogue, du moins en version thermique.

Paris – Le Cap en voiturette

Faut-il renoncer aux toutes petites voitures ?

 Au risque de passer pour un grand pervers, je confesse qu’un de mes plus beaux voyages automobile fut un Paris - Le Cap (d’Agde) par les départementales et les vicinales, au volant d’une voiturette dont j’ai oublié la marque, mais pas le bicylindre diesel ni le variateur aimablement débridés. Avec 25 ans d’avance sur la réglementation, je pointais à un bon 80 km/h dans le vrombissement du twin à mazout dont le bruit évoquait irrésistiblement le flat d’une 2CV à l’agonie dans une descente. Sauf qu’à l’agonie, je ne l’étais pas et à l’oreille comme à l’orteil, on sentait bien qu’un autre coup de tournevis bien placé lui aurait fait passer le mur des cent à l’heure.

A la réflexion, ce devait être une Ligier avec des morceaux de Formule 1 dans le châssis vu comment la chignole tenait le parquet sur ses petits pneus, mettant la misère aux locaux en 4L et R5 dès que ça tournait un peu.

Bref, je me suis bien amusé et même régalé, perdu dans des paysages qui ne voient jamais de touristes, évitant les 4 voies qui m’étaient interdites en prenant des routes avec de la mousse au milieu.

La décroissance n’est pas dans l’air du temps

Où je veux en venir ?

Pas à l’éloge de la voiturette quand même…

Simplement répéter (d’accord, rabâcher…) que le plaisir automobile n’attend pas le nombre des kilos et des chevaux et que la compacité et la légèreté en sont l’essence même.

Et surtout m’étonner, pour en revenir à ma petite Peugeot, qu’à l’heure où l’on nous parle de réfréner nos appétits automobiles, quand il devient de plus en plus évident que l’énergie, quelles que soient sa forme et son origine, deviendra plus rare et chère et sera toujours polluante, que tous les constructeurs occidentaux renoncent à ce qu’ils avaient de plus sobre dans leurs gammes. Jusqu’aux Américains qui enterrent leurs berlines au profit des SUV.

Dans une récente interview, Jean-Marc Jancovici, ingénieur spécialiste de l’énergie et du climat, affirmait que pour réduire de 50 % les émissions de C02 du parc automobile, nul besoin de révolution énergétique, il suffisait de diviser le poids des voitures par deux et de limiter leur vitesse à 110 km/h. Une méthode qui éviterait de passer par l’électrification massive et tout ce qu’elle implique sur le plan environnemental, social, économique, géostratégique… ou qui permettrait d’en limiter les dégâts.

Faut-il renoncer aux toutes petites voitures ?

L’industrie prend le chemin inverse et de plus en plus de scientifiques doutent que nous puissions parer aux urgences environnementales en remplaçant les goulottes de remplissage de nos voitures par des prises de courant. Ne faudrait-il pas d’abord les ramener à de plus justes proportions ? Et avant de tout réinventer, exploiter déjà ce que nous avons sous la main ?

A 800 kilos sans aluminium ni fibre de carbone, la triplette de Peugeot et Toyota comme celle de Volkswagen cochaient déjà toutes les cases.

On m’objectera que ces toutes petites voitures se vendent de moins en moins bien, argument imparable.

Un petit break familial d’une tonne

En rendant ma 108 à son propriétaire et en me demandant pourquoi je n’en avais jamais acheté une, je repensais au gamin de la publicité Finger (la barre chocolatée) des années 90 et me disais « elle est super ta 108 Monsieur Peugeot, mais tu pourrais pas la faire un petit peu plus longue ?»

Faut-il renoncer aux toutes petites voitures ?

C’est vrai quoi ? Vingt-cinq centimètres de plus sur l’empattement et quinze sur le porte-à-faux arrière - ou l’inverse - et on aurait un vrai petit break familial d’à peine une tonne capable de rendre le même service qu’une compacte mais pour 10 000 € et 400 kg de moins, et pour une consommation inférieure de quasiment deux litres.

Cet étirement ne serait pas techniquement délirant : c’est ainsi que Mini a fait de sa petite une vraie petite familiale avec le break Clubman (photo ci-dessus), et Dacia de la Logan, son break MCV qui tutoyait par sa soute ceux de Volvo.

Mais ni Mini ni Dacia n’avaient alors de SUV à vendre…

 

En savoir plus sur : Citadine

SPONSORISE

Actualité Citadine

Avis Citadine

Avis Nissan Micra 5V 1.0 DIG-T 117 N-CONNECTA (2019)

Par noxoneris le 29 Mars 2020 à 20h31

Lire l'avis»

Toute l'actualité

Commentaires (120)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est un problème éternel.

Sapiens veut du confort et toutes ces petites voitures sont chiches dans ce domaine. Peut être des versions électriques peuvent améliorer tout ça mais là, plus question de faire Paris -> le Cap. L'avantage, pour le Cap (d'Agde), c'est qu'il est possible d'avoir une mini valise pour le mini coffre de la mini voiture.

N'oublions pas que les constructeurs ne sont pas vertueux, ils essaient de fabriquer ce que Mr Michu va acheter. Pas forcément facile a deviner, il y a donc plus de suiveurs que de précurseurs. Cette catégorie A a presque disparue des ventes dans certains pays européens, pour justifier une si petite voiture, il faut être capable de la vendre a Bangalore, Manille, Bogota comme a Paris. Ce format là revient donc de fait aux vrais constructeurs mondiaux, pas aux petits joueurs eurocentrés.

Par

Si Jancovici (qui est autant expert climatique que je suis moine bouddhiste) a dit que pour baisser de 50% les émissions de CO2, il suffisait de diviser par 2 la masse des caisses et de réduire de 20km/h la Vmax sur autoroute, c'est que ça doit être vrai... Ou pas.

Car ce type est autant expert en bagnoles que je suis expert en biologie moléculaire... En fait, je n'y crois pas du tout, à une baisse de 50% de la conso sur seules bases de ce qu'affirme ce Monsieur.

On est vraiment en manque de "Messie" pour avoir tellement confiance en la parole de quelques rares mâles alpha qui ont le verbe haut, l'intelligence brillante, le regard franc et direct, qui balayent tout désaccord d'un revers de main, et qui s'autodéclarent "expert en tout". Que ce soit Jancovici, Zemmour, Sarko, Mélenchon, Macron... Tous des gens très sûrs d'eux prompts à dire n'importe quoi pourvu qu'on n'aie pas l'impression qu'ils ne savent pas absolument tout sur tout. :blague:

A part ça, merci pour votre petit mot, ça ferait du bien, effectivement, un peu de "downsizing" dans le marché auto... :fleur:

Par

Kia Picanto, Hyundai I10, Fiat Panda, Suzuki Swift (3,8m)... il en reste quand même :bah:

Par

quel intérêt mis à part en centre ville quand on sait qu'elle sont aussi chère que d'autres plus grosses

Par

Sympa votre article.

C'est vrai que c'est sympa à conduire les petites voitures.

J'ai eu une AX 10E pendant de nombreuses années et je l'aimais bien.

Par

Les règles et normes de sécurité ont tué les petites voitures qui sont devenues trop lourdes, longues et larges pour respecter les diktats d'Euroncap !

En plus, les envies de confort et d'équipements des clients et de sécurité européens on finit d'achever ces bestiaux...

Ils sont devenus trop coûteux pour les constructeurs par rapport aux autres véhicules de leurs gammes alors que bon nombre d'utilisateurs vont les regretter, à commencer en par moi même. Je pense que leur prix en occasion va bien se maintenir dans les prochaines années...

Après, peut-être que la Dacia spring va renverser cette tendance ? Mais est-elle encore assez courte ? ( 3,73 m )

Ps : je n'ai jamais une voiture aussi confortable que ma

Ma feu Ax Citroën !

Par

En réponse à Elyos27

Kia Picanto, Hyundai I10, Fiat Panda, Suzuki Swift (3,8m)... il en reste quand même :bah:

Oublions tout de même la panda, datant de 2011, et à laquelle un crash test récent a déjà accordé 0 étoile...:beuh:

Il a tout de même raison sur l'arrêt de toutes les micro-citadines thermiques européennes (psa, renault, groupe vévé), et c'est énorme! :cry:

Par

J'irais encore plus loin dans l'idée de l'importance d'avoir de petits véhicules électriques :

- pour aller faire ses courses,

- se rendre à la prochaine gare,

visiter des amis pas trop loin,

pas besoin de plus d'un véhicule en ligne genre I-Road de Toyota...

(pourquoi celui-ci, et le concept de PSA mis au placard, alors que capable de prendre les pistes cyclables pour respirer mieux ???). TOujours pour faire trop de fric en restant assis ? Le pire à vivre que personne en veut remarquer en villes crasse !§§§§!

Mais, pour encore faire mieux, pourquoi pas à pédales pour ensuite réapprendre à bcp marcher et arrêter de se ruiner la santé en masse !

Beaucoup ne savent plus se passer d'énormes engins à moteurs en de petits jardins !§!

Le comble !

Ils prennent du bide, finissent mal et côûtent énormément d'argent à la société avec cette dérive mondiale des énormes autos... salon / SALE ON !§!

Par

« La veille au soir, je rendais à mon carrossier sa petite Peugeot 108 « de courtoisie » et regrettais déjà son extraordinaire maniabilité, la sonorité « porschienne » de son 3 cylindres » . « La GT de 400 ou 1000 chevaux ou la berline de luxe, ce n’est pas ma came [...] Au Mondial de l’auto, vous me voyez passer au large des stands Porsche ou Ferrari »

La référence sonore à une Porsche me semble exagérée. Un 3 cylindre aurait le même bruit qu'un 6 à plat... No comment !

Par

En réponse à Philippe2446

Si Jancovici (qui est autant expert climatique que je suis moine bouddhiste) a dit que pour baisser de 50% les émissions de CO2, il suffisait de diviser par 2 la masse des caisses et de réduire de 20km/h la Vmax sur autoroute, c'est que ça doit être vrai... Ou pas.

Car ce type est autant expert en bagnoles que je suis expert en biologie moléculaire... En fait, je n'y crois pas du tout, à une baisse de 50% de la conso sur seules bases de ce qu'affirme ce Monsieur.

On est vraiment en manque de "Messie" pour avoir tellement confiance en la parole de quelques rares mâles alpha qui ont le verbe haut, l'intelligence brillante, le regard franc et direct, qui balayent tout désaccord d'un revers de main, et qui s'autodéclarent "expert en tout". Que ce soit Jancovici, Zemmour, Sarko, Mélenchon, Macron... Tous des gens très sûrs d'eux prompts à dire n'importe quoi pourvu qu'on n'aie pas l'impression qu'ils ne savent pas absolument tout sur tout. :blague:

A part ça, merci pour votre petit mot, ça ferait du bien, effectivement, un peu de "downsizing" dans le marché auto... :fleur:

"et qui s'autodéclarent "expert en tout". N'est-ce pas ce que tu es pile en train de faire, ici même ?:biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire