Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Ferrari : 60 % d'hybride et le SUV Purosangue d'ici 2022

Ferrari : 60 % d'hybride et le SUV Purosangue d'ici 2022

Le nouveau patron de Ferrari a confirmé l'arrivée dans quatre ans d'un baroudeur dans la gamme du cheval cabré. Le véhicule s'appellera Purosangue.

La révolution est en marche chez Ferrari. Et même une double révolution, côté gamme et côté motorisations. En ce qui concerne l'offre de modèles, le constructeur prépare un SUV. Le projet avait déjà été annoncé par Sergio Marchionne, il vient d'être reconfirmé par Louis Camilleri, nouveau patron de la marque au cheval cabré, qui a présenté aujourd'hui un plan stratégique pour la période 2018-2022 à Maranello.

Louis Camilleri a précisé que l'engin sera prêt à la fin de ce plan, donc en toute logique en 2022. Un nom a déjà été donné : Purosangue, soit pur-sang. Pour tenter de rassurer les puristes qui s'étouffent à l'idée d'un 4x4 Ferrari, le patron a déclaré : "Le véhicule que nous allons construire sera unique de nombreuses manières et redéfinira les attentes. Sans erreur, une Ferrari avec des caractéristiques qui n'ont jamais été vues auparavant". La marque ne pouvait rester de marbre devant la mode du baroudeur, surtout après les présentations des Lamborghini Urus et Rolls Royce Cullinan.

Dans le même temps, Ferrari va mettre l'accent sur l'exclusivité. Il a d'ailleurs présenté aujourd'hui les Monza SP1 et SP2, des barquettes à moteur V12 qui inaugurent une nouvelle famille de véhicules inédits produits en très petite quantité, nommée "Icona".

Du côté des motorisations, Ferrari va miser sur l'hybridation. Le patron a précisé : "D'ici à 2022, près de 60 % des modèles que nous produisons seront construits autour de moteurs hybrides". La marque se doit d'évoluer pour répondre à des normes antipollution de plus en plus sévères. Et visiblement, la clientèle semble prête à une telle évolution. Reste que "hybridation" est un mot fourre-tout, Ferrari pouvant miser sur le rechargeable ou se contenter d'un système mild hybrid, avec un simple alterno-démarreur.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

la marque AURAIT DU rester de marbre devant la mode des baroudeurs. C'est le pognon qui decide, ok, mais pas certain que l'image de marque (et donc, a terme, les ventes) en patissent pas sur le long terme

Par

Ferrari Purosangue? Mais, mon dieu, qu'est-ce que c que ce nom.

Avec LaFerrari, ça ne volait déjà pas bien haut... Là, on a atteint un sommet. C pompeux au possible, pire encore que les anciens noms de finitions de DS.

Peut être que ça sonne joliment en italien, en anglais ou en mandarin...mais en francais par contre, Ouch!!

Pour le coup, avantage à Lamborghini pour la nomination des modèles.

Par

Ils arrivent en dernier pour mieux surprendre !

Par

En réponse à PasDavantage

Ferrari Purosangue? Mais, mon dieu, qu'est-ce que c que ce nom.

Avec LaFerrari, ça ne volait déjà pas bien haut... Là, on a atteint un sommet. C pompeux au possible, pire encore que les anciens noms de finitions de DS.

Peut être que ça sonne joliment en italien, en anglais ou en mandarin...mais en francais par contre, Ouch!!

Pour le coup, avantage à Lamborghini pour la nomination des modèles.

pas sur que la France (et/ou les marchés francophones) soit parmis les marchés prioritaires du futur SUV (et de la marque en général), Du coup, il est normal que la manière dont le nom sonne en français ne soit pas parmis les preoccupations prioritaires des responsables marketing

Par

Si même Ferrari se met à produire des bétaillères, où va-t-on ?

Par

ça va si mal que cela pour Maserati et Alfa romeo, pour que Ferrari soit obligé de faire un SUV, afin que le groupe tienne bon.

Un SUV, (sport utilité vehicle) Ferrari dans l'absolu ne me choque pas. Lamborghini avait eut le sien, la Méga Track était elle aussi impressionnante. Cela fait des modèle hors du commun qui ponctuent l'histoire.

Mais là on sait qu'il s'agit de craqué au sirène d'une mode. Peut-être pour les vieux clients de Ferrari, qui sont déjà passé de la supersportive aux GT. Mais dorénavant cela ne suffit plus ils ont médicalement besoin d'un SUV. Mesarati n'arrive peut être plus à les retenir dans le groupe. Ils partent vers des Cayenne ou même des Urus.

Par

Je suis entièrement d'accord la dessus, et je ne dis pas le contraire.

Quand il y a des milliers d'acheteurs potentiels parmi les nouveaux riches asiatiques, pourquoi se préoccuper des grincheux français?

c'était juste une remarque.

Par

En réponse à PasDavantage

Je suis entièrement d'accord la dessus, et je ne dis pas le contraire.

Quand il y a des milliers d'acheteurs potentiels parmi les nouveaux riches asiatiques, pourquoi se préoccuper des grincheux français?

c'était juste une remarque.

C à destination de Cafelatte

Par

La Maserati Levante Suv est un echec j'en vois plus pourtant je suis souvent sur Paris ! Comme un effet mode est passé ils vont tous sur le Cayenne

Par

En réponse à Glm

Si même Ferrari se met à produire des bétaillères, où va-t-on ?

A la ferme (comme du bétail :areuh:)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire