Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Formule E à Paris : la course n'a pas eu d'impact sur la qualité de l'air

Dans Sport Auto / Formule E

Formule E à Paris : la course n'a pas eu d'impact sur la qualité de l'air

Si les monoplaces sur la piste sont électriques, l'e-Prix de Paris c'est tout un barnum, avec notamment un défilé de camions pour installer le circuit ou les tribunes. Mais le niveau de particules fines autour des Invalides ne s'est pas envolé.

Une course de voitures en plein cœur de la ville d'Anne Hidalgo, voilà qui peut sembler étonnant. Mais la maire de Paris donne sa bénédiction depuis trois ans, car il s'agit de la Formule E, le championnat du monde de monoplaces électriques. Il y a donc l'étiquette écolo sur l'e-Prix de Paris.

Mais pour les opposants à cette course, si les engins sur la piste sont électriques, il y a tout un barnum autour, qui lui peut se révéler polluant. Un argument mis à mal par une étude de la qualité de l'air de la capitale au cours des derniers jours.

Une trentaine de véhicules avec des capteurs se sont baladés dans le 7e arrondissement de Paris, où s'est tenue la course, pendant les dix jours nécessaires au montage. Puis un véhicule a été placé au cœur de l'événement le jour de l'e-Prix. Résultat selon Eric Poincelet, cofondateur de PlanetWatch24 (la société qui a fait les mesures) cité par le Parisien : "Il n’y a eu aucun impact sur la qualité de l’air".

Lors de la course, il a été mesuré un taux de particules PM 2,5 (les plus dangereuses pour la santé car capables de pénétrer au cœur du système respiratoire) de moins de 5 microgrammes par m3. Pendant le montage, c'était environ 10 microgrammes. Ce qui est en dessous des seuils d'alerte fixés par l'organisation mondiale de la santé (pas plus de 25 microgrammes).

L'événement a toutefois perturbé la circulation, avec des accès fermés, qui ont alors entraîné un report de la circulation sur d'autres axes du quartier, où le taux de petites particules est monté jusqu'à 24 microgrammes.

Mots clés :

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

il faut vraiment être un sous-segpa pour imaginer qu'une électrique ne polue pas.. pauvre France ...

Par

Bon, c'est pour en parler à la marge et le critiquer (comme tout ce qui concerne Paris et sa municipalité), mais au moins, vous avez fini par en parler...

Par

En réponse à Wurchtsalat

il faut vraiment être un sous-segpa pour imaginer qu'une électrique ne polue pas.. pauvre France ...

Faut vraiment être un sous segpa pour s'imaginer que ta petite blague sur les segpa est drôle. Surtout la 125ème fois.

Par

yep méme les bouses de vache pollue -)

Par

Ben oui... D'oú l'un des intérêts des véhicules électriques le temps de la course. :bah:

Un souci demeure parmi d'autres : l'empreinte sur l'environnement due à l'extraction des terres rares et métaux entrant dans la production des batteries... Mais comme la Chine est très lointaine...

Perso, je n'y crois pas vraiment au full électrique dans l'automobile.

Par

En réponse à Chricy28

Ben oui... D'oú l'un des intérêts des véhicules électriques le temps de la course. :bah:

Un souci demeure parmi d'autres : l'empreinte sur l'environnement due à l'extraction des terres rares et métaux entrant dans la production des batteries... Mais comme la Chine est très lointaine...

Perso, je n'y crois pas vraiment au full électrique dans l'automobile.

Entre le : "tu ne crois pas" et le Anne "veux de ça' qui gagnera selon toi ? :voyons:

tu vas expliquer à Anne les vertus des moteurs diesel dernière génération ? bon courage :ptdr:

Par

Article très intelligent qui regarde l'impact dans sa globalité.

la voiture en ville même électrique est une érésie

Par

Une évidence encore une fois .... next

Par

En réponse à zemik

Entre le : "tu ne crois pas" et le Anne "veux de ça' qui gagnera selon toi ? :voyons:

tu vas expliquer à Anne les vertus des moteurs diesel dernière génération ? bon courage :ptdr:

Bien d'accord avec vous, sur le manque de sens des réalités et de pragmatisme de certains dirigeant(e)s. Mais d'un autre côté, les politiques en faisant adopter de nouvelles normes "cravachent" les constructeurs pour les obliger à construire des véhicules plus "propres", ce qui est une bonne chose en soi, mais sans prendre en considération tous les aspects qui entrent en ligne de compte sur l'empreinte écologique réelle d'un véhicule sur toute sa durée de vie.

En fait, le temps du politique est trop rapide par rapport au temps de l'ingénieurie automobile voire de l'ingénieurie tout court. Il est là le problème. Et l'entrée en vigueur de la nouvelle norme WHTL accentue cette problématique en prenant les constructeurs de court.

Par

La fin de la course en mode "jean alesi, j'ai plus de jus", c'était assez drôle.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire