Publi info
 

Gilets jaunes : 11 incarcérations après l’incendie du péage de Bessan

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Le gouvernement a prévenu : le moment de rendre des comptes pour les exactions commises par les gilets jaunes a sonné. Entre la mise hors service de 60% du parc des radars et les péages d’autoroutes dégradés si ce n’est détruit, les procédures s’accumulent. Les premières sanctions tombent. Et effectivement, la réponse est ferme.

Gilets jaunes : 11 incarcérations après l’incendie du péage de Bessan

Dans la nuit du 18 au 19 décembre le péage de Bessan situé dans le département de l’Hérault a été incendié. Une destruction à prendre en compte dans le mouvement dit des gilets jaunes. L’enquête a été menée et les auteurs identifiés. Leur interpellation a mobilisé 160 gendarmes dans le secteur de Pezenas. 46 personnes ont été placées en garde-à -vue dans le cadre de cette procédure judiciaire.

Le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvet, et le général Jean-Valéry Lettermann, commandant en second de la région Occitanie et commandant du groupement de l’Hérault, ont annoncé les résultats de l’enquête. Sur le média l’Essor, on y lit que 23 personnes “se revendiquant “Gilets jaunes“” ont été mises en examen pour “destruction en bande organisée par un moyen dangereux, participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes, de destruction ou de dégradations de biens, provocation à un crime ou un délit, en l’espèce atteinte à l’intégrité physique des personnes.”

Onze personnes ont été placées en détention provisoire. Douze ont été laissées sous contrôle judiciaire. Vingt-trois personnes ont été relâchées sans poursuites à ce stade. Parmi les mis en examen et écroués figurent une mère de six enfants, un homme paraplégique ou une infirmière.

Mots clés :

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (149)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Comme quoi on nous vends des dégradations et autres exactions diverses causées uniquement par des groupuscules d'extrême gauche/droite, des black blocks et sauvageons de banlieue, mais en fait non: le gilet jaune moyen est lui même un délinquant en puissance.

Tolérance zéro pour eux.

Par

C'est sur que lorsque l'on pond 6 mioches, les fins de mois deviennent difficile, les aides ne compensent largement pas les coûts d'un enfant... Mais c'est certain que c'est la faute du gouvernement si elle a pondu 6 gosses...

Après j'ai plus de mal à comprendre comment un paraplégique, si paraplégique il est, il aurait pu dégrader qqchose ou agresser des forces de l'ordre. Il a obligatoirement besoin d'une aide extérieure.

Par

Deux conséquences à ces actes de vandalismes : soit on va faire payer à l'usager la reconstruction des péages d'autoroutes (c'est contre productif pour les gilets jaunes) soit il faudrait faire payer aux coupables l'intégralité de la facture + les frais de justices, la perte d'exploitation et les dommages et intérêts (saisie sur salaire, saisie de toutes les aides, prestations sociales et indemnités). Hélas comme d'habitude, c'est la société - donc le contribuable qui respecte le bien d'autrui - qui réglera pour ces délinquants !

Par

Rassurer vous ils vont prendrent encore plus chère que les viols ou pédophile

Par

Epuisé par les GJ !!! Je ne peux plus voir cette couleur .......

Par

Comment peut-on aimer ces saloperies de péages, les plus chers du monde, jamais fini de payer, chaque année en augmentation ? Que les abrutis qui les défendent dans les commentaires n'hesitent pas à faire une cagnotte pour claquer leur thunes.

Par

L'heure des comptes a sonné. Enfin une bonne nouvelle, mais comme la plupart de ces vandales doivent être insolvables, la note va être comme souvent pour les utilisateurs.

Par

En réponse à Guillaume_de_lille

Comment peut-on aimer ces saloperies de péages, les plus chers du monde, jamais fini de payer, chaque année en augmentation ? Que les abrutis qui les défendent dans les commentaires n'hesitent pas à faire une cagnotte pour claquer leur thunes.

Pour l'instant ce sont les gj qui claquent leur thune pour soutenir la violence aux forces de l'ordre

Marre de cette bande d'abrutis qu'ils stoppent leur mouvement désormais minable !

Par

Les vrai voleurs c est toutes ces sociétés d autoroute qui font s augmenter leurs prix et se font un max de fric sur notre dos et l état est complice et protège bien leurs amis gerants de vinci et actionnaires

Par

Les casseurs professionnels avaient pris la fuite et ne se feront que très rarement prendre.

Ceux qui se sont fait arrêter sont des couillons écervelés, des pauvres types (ou femmes) qui ont suivi des meneurs, ils vont se prendre une belle leçon, mais à ce niveau de connerie, une leçon est-elle utile ?

Aucun soutient de ma part à ces abrutis.

Surtout quand on a 6 enfants en France, on se pose la question du montant des allocs dans les autres pays, avant de tout casser.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire