Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Grèves : débordé par la demande de covoiturages, Blablacar lance des trajets en autocar

Dans Nouveautés / Autos écolo

Florent Ferrière

Le service Blablacar a été pris d'assaut pendant les premiers jours de grève SNCF. Sur certaines lignes, le taux de réservation frôle 100 %. Pour répondre à la demande, l'entreprise va se lancer dans les voyages en car.

Grèves : débordé par la demande de covoiturages, Blablacar lance des trajets en autocar

Le mouvement social très suivi à la SNCF booste d'autres types de transport, à commencer par les services de covoiturage. Blablacar, le leader du secteur, ne le cache pas : la grève fait ses affaires. Le mardi 3 avril, la demande sur sa plateforme a été multipliée par six. Et preuve que ceux qui se retrouvent à devoir prendre leur voiture ont aussi le réflexe covoiturage, l'offre de sièges a été multipliée par 3.

L'entreprise ne donne pas le nombre de trajets effectués au final lors de la première journée de grève, mais Nicolas Brusson, son patron, indique dans le journal Le Monde qu'une « majorité des trajets proposés par les conducteurs ont trouvé preneur ». Il y a des parcours qui sont en saturation, par exemple le Paris-Lille, avec un remplissage de quasiment 100 % les 3 et 4 avril.

Cela a donné l'idée à Blablacar de se diversifier et de se mettre à un autre moyen de transport très demandé en ce moment : l'autocar. L'entreprise va proposer des voyages en bus, avec pour commencer des navettes entre Paris et Lille, Paris et Rouen ainsi que Paris et Rennes. Les places se réserveront de la même manière que les covoiturages en auto, sur le site Internet et l'application mobile.

Il s'agit pour l'instant d'une expérimentation, avec des services mis en place les vendredis, les dimanches et les jours de grève SNCF. Les cars sont fournis par des entreprises partenaires. Mais si le bilan est positif, Nicolas Brusson précise que l'idée pourrait s'inscrire dans la durée.

La grève profite aussi au service de covoituage régulier domicile/travail, lancé l'année dernière. Le « Blablalines » a d'ailleurs gagné 10 000 inscrits lors des deux premiers jours de grève. La société espère que les personnes qui vont découvrir ce covoiturage sur courtes distances avec des arrêts précis façon ligne de bus lui resteront fidèles… et se détourneront définitivement des transports en commun traditionnels.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire