Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Ils endormaient leurs victimes pour leur voler leur belle voiture

Dans Faits divers & Insolite / Justice

André Lecondé

Les victimes pensaient dormir du sommeil du juste mais le réveil était ensuite brutal. Nauséeuses et en proie à des troubles de la mémoire, elles souvenaient pourtant n’avoir jais rien fait pour se retrouver avec une gueule de bois et un garage vide. Car nuitamment, le véhicule, d’une gamme que l’on qualifiera de premium, avait disparu, comme ses clés de contact. Un mystère nocturne, mais la Gendarmerie veillait…

Ils endormaient leurs victimes pour leur voler leur belle voiture

C’était comme un cauchemar qui touchait le département des Yvelines. Après une profonde nuit de sommeil, des habitants se réveillaient avec une mémoire défaillante et un étau général pas au mieux pour découvrir que leur voiture avait été dérobée. Des faits suffisamment récurrents pour mobiliser les enquêteurs de la gendarmerie qui ont disculpé Morphée et ses bras. En revanche, ils sont tombés sur un gang très organisé d'une vingtaine de cambrioleurs qui rentraient au domicile de leurs victimes pour voler des voitures de luxe. Ils vaporisaient semble-t-il du gaz soporifique dans les chambres à coucher.

Une enquête qui a débuté en mars 2018 amenant à confondre Dix-sept cambrioleurs et leurs complices responsables de plus de 20 vols par "home jacking". Les véhicules volés sont d'abord stationnés dans le secteur de Dreux (Eure-et-Loir), avant d'être expédiés à l'étranger. Il a été confirmé l'usage de produits chimiques destinés à endormir les victimes. Les investigations menées par l'institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) ont permis de découvrir des traces de molécules chimiques dans les cheveux des victimes, ce qui laisse penser que les voleurs pulvérisaient un gaz soporifique dans les chambres des victimes, afin de pouvoir dérober leurs clés de voiture sans risquer de les réveiller.

Le 21 mars dernier, les quatre voleurs et receleurs principaux, originaires d'Eure-et-Loir, ont été interpellés, avec l'appui du GIGN, alors qu'ils projetaient de passer à nouveau à l'action. Cinq véhicules et de la drogue sont saisis lors des perquisitions. Trois autres vagues d'interpellations ont ensuite lieu en avril et mai dernier. 13 autres complices sont arrêtés, impliqués quant à eux dans le trafic et le recel de voitures volées. Plus d'une vingtaine de vols par "home jacking" leur sont imputés, pour un préjudice estimé à plus de 450 000 euros. Des opérations qui ont nécessité le concours de plusieurs groupements de gendarmerie, à la fois en Eure-et-Loir et dans les Yvelines.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire