Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Interview vidéo exclusive - Jean-Philippe Imparato (Peugeot): "Tesla et Porsche? Même pas peur!"

Dans Economie / Politique / Industrie

Peugeot a le vent en poupe, comme en attestent la réussite de sa montée en gamme ou le titre de Voiture de l’année tout juste décerné à la 208. Caradisiac a interviewé le « pilote » de la marque au lion, Jean-Philippe Imparato. Avec lui, nous avons notamment parlé d’électrification, de Tesla, de diesel, des réseaux sociaux ou bien encore de l’avenir des modèles sportifs de la marque. Assurez-vous de dix minutes de tranquillité, montez le son, et appréciez ses réponses sans langue de bois.

Interview vidéo exclusive - Jean-Philippe Imparato (Peugeot): "Tesla et Porsche? Même pas peur!"

Quoi de neuf dans l’automobile française ? Peugeot ! En effet, si la première voiture de la marque a bien été présentée en 1889 à Paris, c’est à une véritable renaissance du Lion que l’on assiste depuis quelques années, après une période noire durant laquelle le groupe PSA multipliait les pertes (5 milliards en 2013).

Mais cette page est tournée, PSA a renoué avec les bénéfices et Peugeot est aujourd’hui l’un des constructeurs les plus en vue du moment, avec une gamme qui attire les regards et truste les récompenses. La 208 vient ainsi d’être couronnée Voiture de l’année 2020, devant les Tesla Model 3 et Porsche Taycan, et elle est la troisième Peugeot à recevoir ce titre en six ans.

Une 208 qui se décline en version 100% électrique, laquelle dépasse les attentes commerciales placées en elle : « pour le moment, c’est deux fois mieux que ce à quoi je m’attendais », lance Jean-Philippe Imparato, qui se réjouit aussi du spectaculaire rajeunissement de sa clientèle, laquelle n’hésite pas à monter en gamme.

Durant cet entretien réalisé au siège de PSA à Nanterre début mars, l’homme a aussi évoqué le diesel, qui a encore « une dizaine d’années » devant lui, mais aussi et surtout les bouleversements qu’induit l’électrification dans l’industrie automobile, et le « challenge des coûts » que celle-ci induit.

On aura d’un côté des voitures dont le renchérissement technologique sera important (batterie, connectivité, autonomie…) et de l’autre « une clientèle dont les revenus ne va pas augmenter de 50% dans les cinq ans qui viennent ». Pour un constructeur comme Peugeot, le défi est de « garantir la mobilité de tout un chacun dans des conditions qui restent acceptables, parce que sinon tout le monde va finir à vélo ! »

Si le monde automobile vit une profonde mutation, Peugeot reste malgré tout fidèle à son mantra qui consiste à soigner le plaisir de conduite. Jean-Philippe Imparato nous parle aussi de la 508 Peugeot Sport Engineered, forte de « plus de 360 ch » et dont les premières livraisons interviendront en octobre.

Et si le succès est au rendez-vous, l’homme laisse entendre qu’une véritable gamme « Peugeot Sport Engineered » pourrait être lancée. De beaux lendemains, donc, avec toujours plus de sensations et toujours moins de CO2.

Les premières 508 PSE (Peugeot Sport Engineered), puissantes hybrides rechargeables, seront livrées à l'automne à la clientèle.
Les premières 508 PSE (Peugeot Sport Engineered), puissantes hybrides rechargeables, seront livrées à l'automne à la clientèle.

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot

Commentaires (83)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je me demande ce que disait Kocak avant de complètement rater le virage de la photo numérique et de passer de numéro un mondial à... rien. "Même pas peur" ?

En attendant entre la disparition du réseau corri-door et la non participation de PSA à Ionity (et donc des prix de charge rapide conséquents) les véhicules électriques de PSA ont du soucis à se faire, et donc l'exposition aux pénalités européennes pour PSA.

Heureusement il reste les belles nouvelles DS haut de gamme, fleurons du savoir faire français, mais... made in China.

Quant au classement de la 208 (made in morocco) avant la modèle 3 comme voiture de l'année, personne n'est dupe.

Par

Accessoirement je ne vois pas le problème si je cite Monsieur Jean-Philippe Imparato "tout le monde finit à vélo". Si il n'y avait pas tant de voitures, notamment thermiques, on pourrait tous avec plaisir rouler à vélo tant en ville qu'en milieu rurale. Avec un vélo à assistance électrique même les moins sportifs peuvent faire des distances confortables avec plaisir, que ce soit pour aller à l'école que pour aller au travail ou pour les loisirs. Le problème du vélo en 2020 c'est le risque de se faire rouler dessus par une voiture, et le fait de respirer toutes les merdes que rejettent les voitures thermiques alors qu'on est en plein effort. Et avec l'argent économisé on pourra faire des choses utiles comme isoler sa maison, installer du photovoltaïque, manger bio, privilégier des équipements durables et fabriqués localement même si ils sont plus chers, etc.

Par

"garantir la mobilité de tout un chacun dans des conditions qui restent acceptables, parce que sinon tout le monde va finir à vélo !"

Des propos pleins de bon sens, dommage qu'ils soient inapplicables chez Peugeot et son positionnement access premium. Par contre c'est faisable chez Citroën et Fiat, via la coopération avec FCA. Une gamme Tipo électrique serait bien, de même qu'un modèle pour petites familles et autre couples chez Citroën sous le label Ami. La Tipo pour l'élégance et la discrétion, l'Ami pour ceux qui aiment l'originalité.

Par

Si il est si content du démarrage de e208, comment expliquer les grosses remises ? Ils ont trop d'argent ? :chut:

Par

De toute façon Peugeot c'est aussi moche que les voitures Allemandes :buzz:

Par

Peugeot c'est aussi moche que les voitures Allemandes :buzz:

Vous n'êtes pas d'accords les amis ?

Par

En réponse à exclioboy

Si il est si content du démarrage de e208, comment expliquer les grosses remises ? Ils ont trop d'argent ? :chut:

Plus le volume est grand, plus les frais fixe se diluent, le prix de revient baisse.

Le B-A BA de la production.

.

Bravo en tout cas à Peugeot, ils ont un catalogue de marque autrement plus sexy que l'autre groupe français (Nissan, Dacia, Lada, Samsung, des noms qui font rêver sans aucun doute)

Par

Il est certain que lorsque l'on a une entreprise d'"état"...l'on est nettement plus "décontracté" qu'avec une entreprise privée traditionnelle... En cas de problèmes, pas de problème...!

Par

En réponse à ALEA JACTA EST

Il est certain que lorsque l'on a une entreprise d'"état"...l'on est nettement plus "décontracté" qu'avec une entreprise privée traditionnelle... En cas de problèmes, pas de problème...!

Disons que la France protège ses industriels.

Ce n'est hélas pas le cas d'autres pays.

Par

Faut reconnaitre que Peugeot a fait de sacrés progrès. Dommage qu'il y ait toujours cette sensation de "courir" après les Allemands... Cette petite A1, pardon 208, en est encore un bel exemple (et je prédis qu'on aura un air de déjà vu sur la prochaine 308, air d'A3).

Et ces tarifs prétentieux aussi sont un frein.

Mais bon, ça vend (enfin, ça lease). C'est l'essentiel.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire