Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

L’huile de friture bientôt autorisée comme carburant?

Un amendement déposé par les députés écologistes veut autoriser l’utilisation d’huile de friture comme carburant sur les moteurs diesel.

Dans certains pays d'Europe, l'huile végétale hydrotraitée est déjà distribuée à la pompe.
Dans certains pays d'Europe, l'huile végétale hydrotraitée est déjà distribuée à la pompe.

Lors de l’examen de la loi sur le pouvoir d’achat, Julien Bayou co-président du groupe EELV à l’Assemblée Nationale, a déposé un amendement demandant à ce que les huiles de fritures usagées soient utiliser comme carburant dans les moteurs diesel, les seuls capables de rouler à l’huile.

Carburant vert et moins cher

« Alors que le litre de diesel dépasse les deux euros à la pompe, cette solution permet tout à la fois de soulager immédiatement le porte-monnaie des Françaises et des Français, de limiter la pollution issue des moteurs diesel et de réduire la dépendance énergétique du pays », écrit le secrétaire national d’Europe Ecologie Les Verts.

Et d’en faire la démonstration concrète. « Correctement décantés 10 litres d’huiles usagées peuvent donner 8 litres de carburant, utilisables en mélange jusqu’à 30% dans des moteurs diesel et jusqu’à 100% moyennant certaines adaptations, cela permet jusqu’à 90% de gaz à effet de serre en moins qu’un diesel classique avec un coût beaucoup moins cher qu’un carburant fossile » énumère la proposition du groupe écologiste.

Plus de 170 millions de litres consommés chaque année, pourraient ainsi être récupérés. Autre avantage, contrairement au colza, au tournesol ou encore au soja, utilisés pour faire les biocarburants, l’huile de cuisson n’entre pas en concurrence direct avec le circuit alimentaire.

L’association « Roule Ma Frite » qui promet l’utilisation d’huile de cuisson dans les réservoirs depuis 2007 recommande jusqu’à 30 % d’huile dans le gasoil.

Au-delà, une modification moteur, afin d’allonger le temps d’ouverture des injecteurs, ou l’installation d’un un kit spécifique, comme on le fait pour adapter un moteur essence au superéthanol E85, est nécessaire pour pouvoir rouler jusqu’ à 100% à l’huile de friture car la viscosité peut entraîner des formations de dépôts au niveau des injecteurs et des chambres de combustion.

Vendu aux alentours de 0,70 centimes hors taxes le litre d’huile recyclé, ce carburant ajouté au diesel serait moins cher que les carburants fossiles, mais resterait soumis aux mêmes taxes que le gasoil.

La France en retard

L’idée n’est pas nouvelle. La quasi-totalité des pays d’Europe carbure déjà à l’huile de friture. Depuis 2012 et le projet RecOil, soutenu par la Commission Européenne, visant à encourager l’usage des biocarburants, ainsi que la récupération et le traitement des huiles usagées, Allemagne, Suède, Pays-Bas, Espagne, Belgique ont mis de l’huile dans leur diesel. Notamment grâce au HVO (huile végétale hydrotraitée).

Également appelé diesel bleu, ce biocarburant est fabriqué à base d’huiles végétales et d’huile de cuisson permet une diminution jusqu’à 90 % des émissions de CO2, de 85% des particules fines et n’émet aucun Nox (oxydes d’azote).

Mais encore non reconnu en France, l’utiliser actuellement en France ou tout simplement ajouter de l’huile dans son diesel constitue une infraction douanière de fraude au carburant. Peut-être plus pour très longtemps.

 

L’huile de friture bientôt autorisée comme carburant?

 

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire