Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La Corée du Sud injecte des milliards dans la voiture à hydrogène

Dans Ecologie / Electrique /

La Corée du Sud injecte des milliards dans la voiture à hydrogène

La Corée du Sud investit près de deux milliards d’Euros dans l’hydrogène. Une énergie d’avenir mais très peu développée à l’heure actuelle.

L’hydrogène utilisé dans des piles à combustible promet de faciliter l’utilisation des véhicules électriques, à condition de disposer des stations pour distribuer ce gaz très volatil. Distribution, mais aussi production et stockage, les investissements sont considérables pour démocratiser cette source d’énergie. Cela ne semble pas décourager la Corée du Sud.

Le pays du matin calme prévoit un budget de 2 600 milliards de wons pour développer l’hydrogène, soit un peu moins de deux milliards d’Euros. Cette somme intègre les coûts de recherche et développement, de déploiement des stations, et la production à grande échelle d’hydrogène.

En 2019, des bus ne rejetant que de l’eau circuleront dans plusieurs villes à travers le pays, dont Séoul dès cette année. Et d’ici 2022, l’objectif du gouvernement sud-coréen est d’atteindre un nombre de 310 stations contre à peine plus de dix aujourd’hui et 16 000 véhicules à hydrogène.

Le pays compte notamment pour cela sur sa marque nationale Hyundai, parmi les plus avancées sur cette technologie. Le constructeur vient tout juste de donner une suite à son ix35 Fuel Cell dérivé des versions thermiques par un inédit Nexo conçu dès l’origine pour fonctionner à l’hydrogène.

En France, il y a actuellement une vingtaine de pompes à hydrogène alors que Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a dévoilé le 1er juin dernier un plan d'investissement à hauteur de 100 millions d'Euros dès 2019. Il intègre notamment un objectif de création de 100 pompes supplémentaires d'ici 2023 et surtout le développement d'une production écologique par électrolyse.

Seul un travail commun entre le gouvernement, les constructeurs et tous les différents acteurs du secteur pourrait réellement faire décoller cette énergie. La Corée du Sud montre en tout cas l’exemple.

En savoir plus sur : Hyundai Nexo

SPONSORISE

Actualité Hyundai

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire